Bons VS mauvais aliments : un mythe ! cover
Bons VS mauvais aliments : un mythe ! cover
Radio Monaco - Feel Good

Bons VS mauvais aliments : un mythe !

Bons VS mauvais aliments : un mythe !

02min |30/09/2021|

62

Listen
Bons VS mauvais aliments : un mythe ! cover
Bons VS mauvais aliments : un mythe ! cover
Radio Monaco - Feel Good

Bons VS mauvais aliments : un mythe !

Bons VS mauvais aliments : un mythe !

02min |30/09/2021|

62

Listen

Description

Nouveau RDV chaque jeudi sur Radio Monaco Feel Good avec Julie Blanc dédié à l'alimentation intuitive. Pour info, la nutrition intuitive a été conceptualisée par les nutritionnistes américaines Evelyn Tribole et Elyse Recsch en 1995. Il s'agit d'une approche positive pour faire la paix avec soi et avec la nourriture !
Une méthode plus respectueuse de son corps, de ses besoins et surtout de ses envies.


Bons VS mauvais aliments

Un régime implique de suivre dès règles alimentaires pour atteindre son objectif de perte de poids. Et ces règles alimentaires sont elles-même composées de bons ou de mauvais aliments. Une sorte de classement.


Alors, en tant qu'être humain, lorsque nous ingérons un bon aliment nous pensons être une bonne personne. On suit les règles et on en retire parfois de la fierté. 


A l'inverse, la simple idée ou la réelle action de manger un « mauvais aliment » fait de nous une mauvaise personne. Nous attribuons une valeur morale aux aliments avant de l'appliquer à soi-même. En réalité cela n’a aucun rapport !


En réalité, aucun aliment n’est ni bon, ni mauvais d’un point de vue moral et même nutritif ! L'aliment n'est pas le poison, c'est la quantité qui est en jeu.
C'est pourquoi l'alimentation intuitive promeut l’intégration de tous les types d’aliments dans son alimentation. Objectif : ne pas créer de frustration ou bien de restriction.

Description

Nouveau RDV chaque jeudi sur Radio Monaco Feel Good avec Julie Blanc dédié à l'alimentation intuitive. Pour info, la nutrition intuitive a été conceptualisée par les nutritionnistes américaines Evelyn Tribole et Elyse Recsch en 1995. Il s'agit d'une approche positive pour faire la paix avec soi et avec la nourriture !
Une méthode plus respectueuse de son corps, de ses besoins et surtout de ses envies.


Bons VS mauvais aliments

Un régime implique de suivre dès règles alimentaires pour atteindre son objectif de perte de poids. Et ces règles alimentaires sont elles-même composées de bons ou de mauvais aliments. Une sorte de classement.


Alors, en tant qu'être humain, lorsque nous ingérons un bon aliment nous pensons être une bonne personne. On suit les règles et on en retire parfois de la fierté. 


A l'inverse, la simple idée ou la réelle action de manger un « mauvais aliment » fait de nous une mauvaise personne. Nous attribuons une valeur morale aux aliments avant de l'appliquer à soi-même. En réalité cela n’a aucun rapport !


En réalité, aucun aliment n’est ni bon, ni mauvais d’un point de vue moral et même nutritif ! L'aliment n'est pas le poison, c'est la quantité qui est en jeu.
C'est pourquoi l'alimentation intuitive promeut l’intégration de tous les types d’aliments dans son alimentation. Objectif : ne pas créer de frustration ou bien de restriction.

Share

Embed

You may also like

Description

Nouveau RDV chaque jeudi sur Radio Monaco Feel Good avec Julie Blanc dédié à l'alimentation intuitive. Pour info, la nutrition intuitive a été conceptualisée par les nutritionnistes américaines Evelyn Tribole et Elyse Recsch en 1995. Il s'agit d'une approche positive pour faire la paix avec soi et avec la nourriture !
Une méthode plus respectueuse de son corps, de ses besoins et surtout de ses envies.


Bons VS mauvais aliments

Un régime implique de suivre dès règles alimentaires pour atteindre son objectif de perte de poids. Et ces règles alimentaires sont elles-même composées de bons ou de mauvais aliments. Une sorte de classement.


Alors, en tant qu'être humain, lorsque nous ingérons un bon aliment nous pensons être une bonne personne. On suit les règles et on en retire parfois de la fierté. 


A l'inverse, la simple idée ou la réelle action de manger un « mauvais aliment » fait de nous une mauvaise personne. Nous attribuons une valeur morale aux aliments avant de l'appliquer à soi-même. En réalité cela n’a aucun rapport !


En réalité, aucun aliment n’est ni bon, ni mauvais d’un point de vue moral et même nutritif ! L'aliment n'est pas le poison, c'est la quantité qui est en jeu.
C'est pourquoi l'alimentation intuitive promeut l’intégration de tous les types d’aliments dans son alimentation. Objectif : ne pas créer de frustration ou bien de restriction.

Description

Nouveau RDV chaque jeudi sur Radio Monaco Feel Good avec Julie Blanc dédié à l'alimentation intuitive. Pour info, la nutrition intuitive a été conceptualisée par les nutritionnistes américaines Evelyn Tribole et Elyse Recsch en 1995. Il s'agit d'une approche positive pour faire la paix avec soi et avec la nourriture !
Une méthode plus respectueuse de son corps, de ses besoins et surtout de ses envies.


Bons VS mauvais aliments

Un régime implique de suivre dès règles alimentaires pour atteindre son objectif de perte de poids. Et ces règles alimentaires sont elles-même composées de bons ou de mauvais aliments. Une sorte de classement.


Alors, en tant qu'être humain, lorsque nous ingérons un bon aliment nous pensons être une bonne personne. On suit les règles et on en retire parfois de la fierté. 


A l'inverse, la simple idée ou la réelle action de manger un « mauvais aliment » fait de nous une mauvaise personne. Nous attribuons une valeur morale aux aliments avant de l'appliquer à soi-même. En réalité cela n’a aucun rapport !


En réalité, aucun aliment n’est ni bon, ni mauvais d’un point de vue moral et même nutritif ! L'aliment n'est pas le poison, c'est la quantité qui est en jeu.
C'est pourquoi l'alimentation intuitive promeut l’intégration de tous les types d’aliments dans son alimentation. Objectif : ne pas créer de frustration ou bien de restriction.

Share

Embed

You may also like