La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé cover
La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé cover
Radio Monaco - Feel Good

La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé

La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé

02min |19/03/2021|

59

Listen
La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé cover
La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé cover
Radio Monaco - Feel Good

La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé

La psychogénéalogie : faire la paix avec le passé

02min |19/03/2021|

59

Listen

Description

 

La psychogénéalogie décryptée par Lynda Pausé.

Ces dernières années ont vu se développer un très fort intérêt pour les origines familiales. preuve en est avec l'explosion des sites publics ou privés sur internet, des logiciels de techniques généalogiques ou encore des associations familiales.
Beaucoup cherchent aujourd'hui à retrouver leurs racines pour mieux se comprendre. Au coeur de cette mouvance se trouve la psychogénéalogie. Elle est pratiquée par des psychothérapeutes spécialisés et s'appuie sur les bases de la recherche généalogique.
La psychogénéalogie met en lumière les évènements vécus par vos aïeux et qui pourraient avoir une résonnance avec vos propres problèmes

D'où vient la psychogénéalogie ?

Pour commencer, zoom sur l'histoire de la psychogénéalogie.
Son essor, elle le doit à la psychothérapeute Anne Ancelin-Schützenberger.
Docteur en psychologie, psychanalyste, professeure à l’université de Nice, elle s’est consacrée à l’étude des liens entre les générations. Elle en a tiré des leçons pour l’amélioration de notre vie.

Dans les années 70, alors qu'elle travaillait auprès de malades atteints d'un cancer, elle a cherché dans leur histoire familiale une possible répétition, ou une identification à une personne aimée importante.

Ainsi, Anne Ancelin-Schützenberger trouve que la maladie s'est fréquemment déclaré à l'âge où une mère, un père, un proche étaient décédées des suites d'une maladie ou d'un accident. Elle l'appellera "le syndrome anniversaire".
Chacun sait qu'il hérite du bagage génétique, des biens matériels ou encore des dons de ses parents, voire grands parents. Les ancêtres transmettent aussi leurs "casseroles" selon la psychogénéalogie. Les secrets de famille, les tabous, les non-dits, les traumatismes...


La psychogénéalogie et ses clefs

Le psycho-généalogiste aide chaque personne à établir des résonances et des liens entre son vécu et son passé ancestral. Cela lui permet également de repérer ce qui a pu se transmettre d'une génération à l'autre et de s'en libérer.
Le but : ne pas tomber dans le piège des répétitions transgénérationnelles inconscientes. C'est pourquoi cet outil est utilisé aujourd'hui dans le développement personnel. Il aide à stopper les schémas répétitifs, permet de s'en détacher et de trouver sa juste place dans la lignée familiale.

Découverte avec Lynda Pausé.

Description

 

La psychogénéalogie décryptée par Lynda Pausé.

Ces dernières années ont vu se développer un très fort intérêt pour les origines familiales. preuve en est avec l'explosion des sites publics ou privés sur internet, des logiciels de techniques généalogiques ou encore des associations familiales.
Beaucoup cherchent aujourd'hui à retrouver leurs racines pour mieux se comprendre. Au coeur de cette mouvance se trouve la psychogénéalogie. Elle est pratiquée par des psychothérapeutes spécialisés et s'appuie sur les bases de la recherche généalogique.
La psychogénéalogie met en lumière les évènements vécus par vos aïeux et qui pourraient avoir une résonnance avec vos propres problèmes

D'où vient la psychogénéalogie ?

Pour commencer, zoom sur l'histoire de la psychogénéalogie.
Son essor, elle le doit à la psychothérapeute Anne Ancelin-Schützenberger.
Docteur en psychologie, psychanalyste, professeure à l’université de Nice, elle s’est consacrée à l’étude des liens entre les générations. Elle en a tiré des leçons pour l’amélioration de notre vie.

Dans les années 70, alors qu'elle travaillait auprès de malades atteints d'un cancer, elle a cherché dans leur histoire familiale une possible répétition, ou une identification à une personne aimée importante.

Ainsi, Anne Ancelin-Schützenberger trouve que la maladie s'est fréquemment déclaré à l'âge où une mère, un père, un proche étaient décédées des suites d'une maladie ou d'un accident. Elle l'appellera "le syndrome anniversaire".
Chacun sait qu'il hérite du bagage génétique, des biens matériels ou encore des dons de ses parents, voire grands parents. Les ancêtres transmettent aussi leurs "casseroles" selon la psychogénéalogie. Les secrets de famille, les tabous, les non-dits, les traumatismes...


La psychogénéalogie et ses clefs

Le psycho-généalogiste aide chaque personne à établir des résonances et des liens entre son vécu et son passé ancestral. Cela lui permet également de repérer ce qui a pu se transmettre d'une génération à l'autre et de s'en libérer.
Le but : ne pas tomber dans le piège des répétitions transgénérationnelles inconscientes. C'est pourquoi cet outil est utilisé aujourd'hui dans le développement personnel. Il aide à stopper les schémas répétitifs, permet de s'en détacher et de trouver sa juste place dans la lignée familiale.

Découverte avec Lynda Pausé.

Share

Embed

You may also like

Description

 

La psychogénéalogie décryptée par Lynda Pausé.

Ces dernières années ont vu se développer un très fort intérêt pour les origines familiales. preuve en est avec l'explosion des sites publics ou privés sur internet, des logiciels de techniques généalogiques ou encore des associations familiales.
Beaucoup cherchent aujourd'hui à retrouver leurs racines pour mieux se comprendre. Au coeur de cette mouvance se trouve la psychogénéalogie. Elle est pratiquée par des psychothérapeutes spécialisés et s'appuie sur les bases de la recherche généalogique.
La psychogénéalogie met en lumière les évènements vécus par vos aïeux et qui pourraient avoir une résonnance avec vos propres problèmes

D'où vient la psychogénéalogie ?

Pour commencer, zoom sur l'histoire de la psychogénéalogie.
Son essor, elle le doit à la psychothérapeute Anne Ancelin-Schützenberger.
Docteur en psychologie, psychanalyste, professeure à l’université de Nice, elle s’est consacrée à l’étude des liens entre les générations. Elle en a tiré des leçons pour l’amélioration de notre vie.

Dans les années 70, alors qu'elle travaillait auprès de malades atteints d'un cancer, elle a cherché dans leur histoire familiale une possible répétition, ou une identification à une personne aimée importante.

Ainsi, Anne Ancelin-Schützenberger trouve que la maladie s'est fréquemment déclaré à l'âge où une mère, un père, un proche étaient décédées des suites d'une maladie ou d'un accident. Elle l'appellera "le syndrome anniversaire".
Chacun sait qu'il hérite du bagage génétique, des biens matériels ou encore des dons de ses parents, voire grands parents. Les ancêtres transmettent aussi leurs "casseroles" selon la psychogénéalogie. Les secrets de famille, les tabous, les non-dits, les traumatismes...


La psychogénéalogie et ses clefs

Le psycho-généalogiste aide chaque personne à établir des résonances et des liens entre son vécu et son passé ancestral. Cela lui permet également de repérer ce qui a pu se transmettre d'une génération à l'autre et de s'en libérer.
Le but : ne pas tomber dans le piège des répétitions transgénérationnelles inconscientes. C'est pourquoi cet outil est utilisé aujourd'hui dans le développement personnel. Il aide à stopper les schémas répétitifs, permet de s'en détacher et de trouver sa juste place dans la lignée familiale.

Découverte avec Lynda Pausé.

Description

 

La psychogénéalogie décryptée par Lynda Pausé.

Ces dernières années ont vu se développer un très fort intérêt pour les origines familiales. preuve en est avec l'explosion des sites publics ou privés sur internet, des logiciels de techniques généalogiques ou encore des associations familiales.
Beaucoup cherchent aujourd'hui à retrouver leurs racines pour mieux se comprendre. Au coeur de cette mouvance se trouve la psychogénéalogie. Elle est pratiquée par des psychothérapeutes spécialisés et s'appuie sur les bases de la recherche généalogique.
La psychogénéalogie met en lumière les évènements vécus par vos aïeux et qui pourraient avoir une résonnance avec vos propres problèmes

D'où vient la psychogénéalogie ?

Pour commencer, zoom sur l'histoire de la psychogénéalogie.
Son essor, elle le doit à la psychothérapeute Anne Ancelin-Schützenberger.
Docteur en psychologie, psychanalyste, professeure à l’université de Nice, elle s’est consacrée à l’étude des liens entre les générations. Elle en a tiré des leçons pour l’amélioration de notre vie.

Dans les années 70, alors qu'elle travaillait auprès de malades atteints d'un cancer, elle a cherché dans leur histoire familiale une possible répétition, ou une identification à une personne aimée importante.

Ainsi, Anne Ancelin-Schützenberger trouve que la maladie s'est fréquemment déclaré à l'âge où une mère, un père, un proche étaient décédées des suites d'une maladie ou d'un accident. Elle l'appellera "le syndrome anniversaire".
Chacun sait qu'il hérite du bagage génétique, des biens matériels ou encore des dons de ses parents, voire grands parents. Les ancêtres transmettent aussi leurs "casseroles" selon la psychogénéalogie. Les secrets de famille, les tabous, les non-dits, les traumatismes...


La psychogénéalogie et ses clefs

Le psycho-généalogiste aide chaque personne à établir des résonances et des liens entre son vécu et son passé ancestral. Cela lui permet également de repérer ce qui a pu se transmettre d'une génération à l'autre et de s'en libérer.
Le but : ne pas tomber dans le piège des répétitions transgénérationnelles inconscientes. C'est pourquoi cet outil est utilisé aujourd'hui dans le développement personnel. Il aide à stopper les schémas répétitifs, permet de s'en détacher et de trouver sa juste place dans la lignée familiale.

Découverte avec Lynda Pausé.

Share

Embed

You may also like