Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé cover
Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé cover
Radio Monaco - Feel Good

Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé

Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé

05min |10/09/2021|

60

Listen
Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé cover
Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé cover
Radio Monaco - Feel Good

Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé

Le harcèlement scolaire : décryptage avec Lynda Pausé

05min |10/09/2021|

60

Listen

Description

Le harcèlement scolaire à la une de Radio Monaco Feel Good aujourd'hui.
Une discrimination silencieuse parfois, qui va s'installer au sein d'un groupe d'enfants. Ce harcèlement repose sur un jeu psychologique avec trois rôles clefs.


Le triangle de Karpman

Le triangle de Karpman reprend ces trois rôles à savoir : le sauveur, la victime et le persécuteur. Chacun d'entre eux va prendre part à ce jeu psychologique aux conséquences parfois tragiques.


Zoom d'abord sur la victime d'harcèlement scolaire

Il peut s'agir d'enfants avec un grand manque de confiance en eux et une basse estime d'eux-mêmes. Le fait d'être victime d'harcèlement va, en pls, venir renforcer leurs croyances limitantes comme "Je ne suis pas assez bien, intéressant...".
Des injonctions très dures et humiliantes pour la victime.
De plus l’individu va se construire sur ces "croyances". Il finira par se rejeter lui-même et aura beaucoup de mal à créer du lien et à faire confiance à l’amitié
D'ailleurs, la victime peut aussi jouer le rôle de bourreau plus tard dans sa vie. Car, pour elle, c'est en devenant persécuteur qu'elle pourra être reconnue des autres et s'intégrer.


Le sauveur ou potentiel sauveur

Ensuite, il y a le rôle du ou des sauveurs. Et même des potentiels sauveurs car tous ne remplissent par leur rôle et sont souvent placés sous silence. Ils craignent d'être à leur tour rejetés ou humiliés par le groupe en défendant la victime.
Les sauveurs en ne se positionnant pas face à ce qu’ils voient sont alors perçus par la victime d’harcèlement comme des personnes qui consentent ce qu’il se passe.


Le bourreau ou le persécuteur

Très souvent il s'agit d'un enfant qui a été victime d'humiliation ou de rejet dans une autre école ou au coeur du système familial.
Le bourreau peut devenir extrêmement méchant lorsqu'il persécute sa victime. Pour autant, ce sont des individus en très grande souffrance. Faute d'accompagnement, ils vont alors projeter leur colère, leur tristesse et leur lot d'humiliation sur la victime

Les solutions pour aider nos enfants

Première étape : les sensibiliser à ces actes. Leur expliquer qu'il est essentiel d'aider la victime par exemple.
Lynda Pausé conseille également de bien communiquer avec ses enfants pour déceler tout changement.

Plus de conseils en podcast :

Description

Le harcèlement scolaire à la une de Radio Monaco Feel Good aujourd'hui.
Une discrimination silencieuse parfois, qui va s'installer au sein d'un groupe d'enfants. Ce harcèlement repose sur un jeu psychologique avec trois rôles clefs.


Le triangle de Karpman

Le triangle de Karpman reprend ces trois rôles à savoir : le sauveur, la victime et le persécuteur. Chacun d'entre eux va prendre part à ce jeu psychologique aux conséquences parfois tragiques.


Zoom d'abord sur la victime d'harcèlement scolaire

Il peut s'agir d'enfants avec un grand manque de confiance en eux et une basse estime d'eux-mêmes. Le fait d'être victime d'harcèlement va, en pls, venir renforcer leurs croyances limitantes comme "Je ne suis pas assez bien, intéressant...".
Des injonctions très dures et humiliantes pour la victime.
De plus l’individu va se construire sur ces "croyances". Il finira par se rejeter lui-même et aura beaucoup de mal à créer du lien et à faire confiance à l’amitié
D'ailleurs, la victime peut aussi jouer le rôle de bourreau plus tard dans sa vie. Car, pour elle, c'est en devenant persécuteur qu'elle pourra être reconnue des autres et s'intégrer.


Le sauveur ou potentiel sauveur

Ensuite, il y a le rôle du ou des sauveurs. Et même des potentiels sauveurs car tous ne remplissent par leur rôle et sont souvent placés sous silence. Ils craignent d'être à leur tour rejetés ou humiliés par le groupe en défendant la victime.
Les sauveurs en ne se positionnant pas face à ce qu’ils voient sont alors perçus par la victime d’harcèlement comme des personnes qui consentent ce qu’il se passe.


Le bourreau ou le persécuteur

Très souvent il s'agit d'un enfant qui a été victime d'humiliation ou de rejet dans une autre école ou au coeur du système familial.
Le bourreau peut devenir extrêmement méchant lorsqu'il persécute sa victime. Pour autant, ce sont des individus en très grande souffrance. Faute d'accompagnement, ils vont alors projeter leur colère, leur tristesse et leur lot d'humiliation sur la victime

Les solutions pour aider nos enfants

Première étape : les sensibiliser à ces actes. Leur expliquer qu'il est essentiel d'aider la victime par exemple.
Lynda Pausé conseille également de bien communiquer avec ses enfants pour déceler tout changement.

Plus de conseils en podcast :

Share

Embed

You may also like

Description

Le harcèlement scolaire à la une de Radio Monaco Feel Good aujourd'hui.
Une discrimination silencieuse parfois, qui va s'installer au sein d'un groupe d'enfants. Ce harcèlement repose sur un jeu psychologique avec trois rôles clefs.


Le triangle de Karpman

Le triangle de Karpman reprend ces trois rôles à savoir : le sauveur, la victime et le persécuteur. Chacun d'entre eux va prendre part à ce jeu psychologique aux conséquences parfois tragiques.


Zoom d'abord sur la victime d'harcèlement scolaire

Il peut s'agir d'enfants avec un grand manque de confiance en eux et une basse estime d'eux-mêmes. Le fait d'être victime d'harcèlement va, en pls, venir renforcer leurs croyances limitantes comme "Je ne suis pas assez bien, intéressant...".
Des injonctions très dures et humiliantes pour la victime.
De plus l’individu va se construire sur ces "croyances". Il finira par se rejeter lui-même et aura beaucoup de mal à créer du lien et à faire confiance à l’amitié
D'ailleurs, la victime peut aussi jouer le rôle de bourreau plus tard dans sa vie. Car, pour elle, c'est en devenant persécuteur qu'elle pourra être reconnue des autres et s'intégrer.


Le sauveur ou potentiel sauveur

Ensuite, il y a le rôle du ou des sauveurs. Et même des potentiels sauveurs car tous ne remplissent par leur rôle et sont souvent placés sous silence. Ils craignent d'être à leur tour rejetés ou humiliés par le groupe en défendant la victime.
Les sauveurs en ne se positionnant pas face à ce qu’ils voient sont alors perçus par la victime d’harcèlement comme des personnes qui consentent ce qu’il se passe.


Le bourreau ou le persécuteur

Très souvent il s'agit d'un enfant qui a été victime d'humiliation ou de rejet dans une autre école ou au coeur du système familial.
Le bourreau peut devenir extrêmement méchant lorsqu'il persécute sa victime. Pour autant, ce sont des individus en très grande souffrance. Faute d'accompagnement, ils vont alors projeter leur colère, leur tristesse et leur lot d'humiliation sur la victime

Les solutions pour aider nos enfants

Première étape : les sensibiliser à ces actes. Leur expliquer qu'il est essentiel d'aider la victime par exemple.
Lynda Pausé conseille également de bien communiquer avec ses enfants pour déceler tout changement.

Plus de conseils en podcast :

Description

Le harcèlement scolaire à la une de Radio Monaco Feel Good aujourd'hui.
Une discrimination silencieuse parfois, qui va s'installer au sein d'un groupe d'enfants. Ce harcèlement repose sur un jeu psychologique avec trois rôles clefs.


Le triangle de Karpman

Le triangle de Karpman reprend ces trois rôles à savoir : le sauveur, la victime et le persécuteur. Chacun d'entre eux va prendre part à ce jeu psychologique aux conséquences parfois tragiques.


Zoom d'abord sur la victime d'harcèlement scolaire

Il peut s'agir d'enfants avec un grand manque de confiance en eux et une basse estime d'eux-mêmes. Le fait d'être victime d'harcèlement va, en pls, venir renforcer leurs croyances limitantes comme "Je ne suis pas assez bien, intéressant...".
Des injonctions très dures et humiliantes pour la victime.
De plus l’individu va se construire sur ces "croyances". Il finira par se rejeter lui-même et aura beaucoup de mal à créer du lien et à faire confiance à l’amitié
D'ailleurs, la victime peut aussi jouer le rôle de bourreau plus tard dans sa vie. Car, pour elle, c'est en devenant persécuteur qu'elle pourra être reconnue des autres et s'intégrer.


Le sauveur ou potentiel sauveur

Ensuite, il y a le rôle du ou des sauveurs. Et même des potentiels sauveurs car tous ne remplissent par leur rôle et sont souvent placés sous silence. Ils craignent d'être à leur tour rejetés ou humiliés par le groupe en défendant la victime.
Les sauveurs en ne se positionnant pas face à ce qu’ils voient sont alors perçus par la victime d’harcèlement comme des personnes qui consentent ce qu’il se passe.


Le bourreau ou le persécuteur

Très souvent il s'agit d'un enfant qui a été victime d'humiliation ou de rejet dans une autre école ou au coeur du système familial.
Le bourreau peut devenir extrêmement méchant lorsqu'il persécute sa victime. Pour autant, ce sont des individus en très grande souffrance. Faute d'accompagnement, ils vont alors projeter leur colère, leur tristesse et leur lot d'humiliation sur la victime

Les solutions pour aider nos enfants

Première étape : les sensibiliser à ces actes. Leur expliquer qu'il est essentiel d'aider la victime par exemple.
Lynda Pausé conseille également de bien communiquer avec ses enfants pour déceler tout changement.

Plus de conseils en podcast :

Share

Embed

You may also like