Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ? cover
Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ? cover
Radio Monaco - Feel Good

Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ?

Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ?

02min |12/05/2021|

70

Listen
Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ? cover
Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ? cover
Radio Monaco - Feel Good

Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ?

Qu'est ce que le syndrome de l'intestin irritable ?

02min |12/05/2021|

70

Listen

Description

Coup de projecteur aujourd'hui sur le syndrome de l'intestin irritable. Il est aussi appelé syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle. Il s'agit d'un trouble du fonctionnement de l'intestin, bénin. Pour autant il est responsable d'une gêne importante.
Le SII toucherait environ 5% de la population française. Les femmes sont d'ailleurs deux fois plus touchées que les hommes par ce syndrome.

Le syndrome de l'intestin irritable se caractérise par un ensemble de symptômes. Par exemple les ballonnements, les douleurs abdominales ou encore les troubles du transit intestinal.
C'est lié principalement à la consommation de certains aliments aux pouvoirs de fermentation très importants.

A l'origine de ce trouble se trouve une distension des intestins déclenchée par des aliments riches en certaines molécules fermentantes. Elles s'appellent les FODEMAPs (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols)
A souligner aussi une forte composante d'hyperperméabilité intestinale et d'inflammation intestinale. Parfois cela peut être couplé à une dysbiose.
Certains facteurs favorisent également le SII comme la génétique, les infections voire le stress et l'anxiété.

Quelle prise en charge ?

L'objectif est de réduire l'inflammation grâce aux oméga-3 et aux polyphénols, notamment.
Autre étape : corriger la dysbiose en misant sur des probiotiques spécifiques.
Une diète sans FODEMAPs est souvent préconisée. A condition qu'elle reste temporaire puisque les FODEMAPs sont évidemment bons pour la santé ! Il faudra ensuite les réintroduire progressivement dans l'alimentation.

C'est pourquoi si vous souffrez de SII le diagnostic et la prise en charge par des spécialistes sont indispensables !

Toutes les infos avec Véronique Liesse 

Quelques aliments pratiquement dépourvus de FODMAPs :
Le concombre, la carotte, la laitue, la courgette ou encore la courge. Les agrumes, la banane, le kiwi ainsi que le raisin et les mûres.
Les produits laitiers comme les fromages à pâte dure.
Les légumineuses et féculents. Par exemple les lentilles corail, le quinoa, la polenta.

Il existe 4 familles de FODMAPs
Les oligosaccharides : présents dans certains légumes comme l'ail, le topinambour, l'artichaut, les asperges, les poids chiches et céréales.
Les disaccharides contenu en plus ou moins grande quantité dans les produits laitiers
Les monosaccharides dans certains fruits : mangue, pêche, poire, prune, abricots secs.
Les polyols très présents dans les confiseries sans sucre de type bonbons, chewing-gum, ainsi que dans les plats industriels

La playlist 100% nutrition 

Description

Coup de projecteur aujourd'hui sur le syndrome de l'intestin irritable. Il est aussi appelé syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle. Il s'agit d'un trouble du fonctionnement de l'intestin, bénin. Pour autant il est responsable d'une gêne importante.
Le SII toucherait environ 5% de la population française. Les femmes sont d'ailleurs deux fois plus touchées que les hommes par ce syndrome.

Le syndrome de l'intestin irritable se caractérise par un ensemble de symptômes. Par exemple les ballonnements, les douleurs abdominales ou encore les troubles du transit intestinal.
C'est lié principalement à la consommation de certains aliments aux pouvoirs de fermentation très importants.

A l'origine de ce trouble se trouve une distension des intestins déclenchée par des aliments riches en certaines molécules fermentantes. Elles s'appellent les FODEMAPs (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols)
A souligner aussi une forte composante d'hyperperméabilité intestinale et d'inflammation intestinale. Parfois cela peut être couplé à une dysbiose.
Certains facteurs favorisent également le SII comme la génétique, les infections voire le stress et l'anxiété.

Quelle prise en charge ?

L'objectif est de réduire l'inflammation grâce aux oméga-3 et aux polyphénols, notamment.
Autre étape : corriger la dysbiose en misant sur des probiotiques spécifiques.
Une diète sans FODEMAPs est souvent préconisée. A condition qu'elle reste temporaire puisque les FODEMAPs sont évidemment bons pour la santé ! Il faudra ensuite les réintroduire progressivement dans l'alimentation.

C'est pourquoi si vous souffrez de SII le diagnostic et la prise en charge par des spécialistes sont indispensables !

Toutes les infos avec Véronique Liesse 

Quelques aliments pratiquement dépourvus de FODMAPs :
Le concombre, la carotte, la laitue, la courgette ou encore la courge. Les agrumes, la banane, le kiwi ainsi que le raisin et les mûres.
Les produits laitiers comme les fromages à pâte dure.
Les légumineuses et féculents. Par exemple les lentilles corail, le quinoa, la polenta.

Il existe 4 familles de FODMAPs
Les oligosaccharides : présents dans certains légumes comme l'ail, le topinambour, l'artichaut, les asperges, les poids chiches et céréales.
Les disaccharides contenu en plus ou moins grande quantité dans les produits laitiers
Les monosaccharides dans certains fruits : mangue, pêche, poire, prune, abricots secs.
Les polyols très présents dans les confiseries sans sucre de type bonbons, chewing-gum, ainsi que dans les plats industriels

La playlist 100% nutrition 

Share

Embed

You may also like

Description

Coup de projecteur aujourd'hui sur le syndrome de l'intestin irritable. Il est aussi appelé syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle. Il s'agit d'un trouble du fonctionnement de l'intestin, bénin. Pour autant il est responsable d'une gêne importante.
Le SII toucherait environ 5% de la population française. Les femmes sont d'ailleurs deux fois plus touchées que les hommes par ce syndrome.

Le syndrome de l'intestin irritable se caractérise par un ensemble de symptômes. Par exemple les ballonnements, les douleurs abdominales ou encore les troubles du transit intestinal.
C'est lié principalement à la consommation de certains aliments aux pouvoirs de fermentation très importants.

A l'origine de ce trouble se trouve une distension des intestins déclenchée par des aliments riches en certaines molécules fermentantes. Elles s'appellent les FODEMAPs (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols)
A souligner aussi une forte composante d'hyperperméabilité intestinale et d'inflammation intestinale. Parfois cela peut être couplé à une dysbiose.
Certains facteurs favorisent également le SII comme la génétique, les infections voire le stress et l'anxiété.

Quelle prise en charge ?

L'objectif est de réduire l'inflammation grâce aux oméga-3 et aux polyphénols, notamment.
Autre étape : corriger la dysbiose en misant sur des probiotiques spécifiques.
Une diète sans FODEMAPs est souvent préconisée. A condition qu'elle reste temporaire puisque les FODEMAPs sont évidemment bons pour la santé ! Il faudra ensuite les réintroduire progressivement dans l'alimentation.

C'est pourquoi si vous souffrez de SII le diagnostic et la prise en charge par des spécialistes sont indispensables !

Toutes les infos avec Véronique Liesse 

Quelques aliments pratiquement dépourvus de FODMAPs :
Le concombre, la carotte, la laitue, la courgette ou encore la courge. Les agrumes, la banane, le kiwi ainsi que le raisin et les mûres.
Les produits laitiers comme les fromages à pâte dure.
Les légumineuses et féculents. Par exemple les lentilles corail, le quinoa, la polenta.

Il existe 4 familles de FODMAPs
Les oligosaccharides : présents dans certains légumes comme l'ail, le topinambour, l'artichaut, les asperges, les poids chiches et céréales.
Les disaccharides contenu en plus ou moins grande quantité dans les produits laitiers
Les monosaccharides dans certains fruits : mangue, pêche, poire, prune, abricots secs.
Les polyols très présents dans les confiseries sans sucre de type bonbons, chewing-gum, ainsi que dans les plats industriels

La playlist 100% nutrition 

Description

Coup de projecteur aujourd'hui sur le syndrome de l'intestin irritable. Il est aussi appelé syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle. Il s'agit d'un trouble du fonctionnement de l'intestin, bénin. Pour autant il est responsable d'une gêne importante.
Le SII toucherait environ 5% de la population française. Les femmes sont d'ailleurs deux fois plus touchées que les hommes par ce syndrome.

Le syndrome de l'intestin irritable se caractérise par un ensemble de symptômes. Par exemple les ballonnements, les douleurs abdominales ou encore les troubles du transit intestinal.
C'est lié principalement à la consommation de certains aliments aux pouvoirs de fermentation très importants.

A l'origine de ce trouble se trouve une distension des intestins déclenchée par des aliments riches en certaines molécules fermentantes. Elles s'appellent les FODEMAPs (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols)
A souligner aussi une forte composante d'hyperperméabilité intestinale et d'inflammation intestinale. Parfois cela peut être couplé à une dysbiose.
Certains facteurs favorisent également le SII comme la génétique, les infections voire le stress et l'anxiété.

Quelle prise en charge ?

L'objectif est de réduire l'inflammation grâce aux oméga-3 et aux polyphénols, notamment.
Autre étape : corriger la dysbiose en misant sur des probiotiques spécifiques.
Une diète sans FODEMAPs est souvent préconisée. A condition qu'elle reste temporaire puisque les FODEMAPs sont évidemment bons pour la santé ! Il faudra ensuite les réintroduire progressivement dans l'alimentation.

C'est pourquoi si vous souffrez de SII le diagnostic et la prise en charge par des spécialistes sont indispensables !

Toutes les infos avec Véronique Liesse 

Quelques aliments pratiquement dépourvus de FODMAPs :
Le concombre, la carotte, la laitue, la courgette ou encore la courge. Les agrumes, la banane, le kiwi ainsi que le raisin et les mûres.
Les produits laitiers comme les fromages à pâte dure.
Les légumineuses et féculents. Par exemple les lentilles corail, le quinoa, la polenta.

Il existe 4 familles de FODMAPs
Les oligosaccharides : présents dans certains légumes comme l'ail, le topinambour, l'artichaut, les asperges, les poids chiches et céréales.
Les disaccharides contenu en plus ou moins grande quantité dans les produits laitiers
Les monosaccharides dans certains fruits : mangue, pêche, poire, prune, abricots secs.
Les polyols très présents dans les confiseries sans sucre de type bonbons, chewing-gum, ainsi que dans les plats industriels

La playlist 100% nutrition 

Share

Embed

You may also like