- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah cover
- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah cover
FONDS DU 11 JANVIER " Esprit critique es-tu là ! "

- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah

- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah

25min |20/08/2020
Listen
- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah cover
- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah cover
FONDS DU 11 JANVIER " Esprit critique es-tu là ! "

- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah

- Série été - E10 - Fonds du 11- Mémorial de la Shoah

25min |20/08/2020
Listen

Description

DÉCONSTRUIRE LES PRÉJUGÉS

Avec CITOYENNETÉ POSSIBLE et LE MÉMORIAL DE LA SHOAHEvènement11/06/2020

Il n’aura échappé à personne que la période que nous traversons, se trouve fortement ébranlée y compris dans les certitudes de la République qui se trouvent affichées sur le frontons de nos mairies: Liberté, égalité, fraternité.

Les actes de haine racistes, antisémites, antichrétiens et antimusulmans auxquels s’ajoutent les actes homophobes, se sont multipliés en 2019, atteignant des niveaux rarement connus. En 2020, la période de confinement a fait le lit  des complotistes et exacerbé les antagonismes. L’altérité plus que jamais semble une menace.

Alors, de quoi ces actes sont ils le symptôme ? De préjugés le plus souvent. Ceux qui essentialisent un groupe en l’enfermant dans une identité figée et stéréotypée. Des préjugés qui sont le plus souvent fantasmés, nourris par un environnement familial ou social, et qui finissent par empoisonner les relations en conduisant au repli sur soi, et de plus en plus souvent à la violence.

A l’heure où de nombreux débats et manifestations contre le racisme agitent le paysage mondial, que faire ? Constater, certes. Agir, certainement. Mais comment ?

Ce 6ème épisode part à la rencontre de deux structures, Citoyenneté Possible et le Mémorial de la Shoah, engagées dans la déconstruction des stéréotypes. A travers leurs programmes, elles accompagnent jeunes et adultes, professionnels et enseignants en les outillant et en les aidant à prendre conscience de leur propres biais. 

Avec: 

  • Gabrielle Rochman, directrice adjointe de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
  • Souad Belhadad, fondatrice de l’association Citoyenneté possible
  • Natacha Waksman, consultante, formatrice pour l’association Citoyenneté possible 
  • Fabrice Teicher co-concepteur de la formation "Renforcer sa posture professionnelle face à la parole raciste, antisémite et/ou extrémiste" dans les locaux de Citoyenneté Possible
  • Jacques Fredj, directeur général du Mémorial de la Shoah
  • Yannis Roeder, enseignant et responsable des formations du Mémorial de la Shoah

GROS PLAN SUR LES PROJETS

Lire dans une nouvelle fenêtre les articles détaillés sur les projets présentés dans cet épisode : 

Description

DÉCONSTRUIRE LES PRÉJUGÉS

Avec CITOYENNETÉ POSSIBLE et LE MÉMORIAL DE LA SHOAHEvènement11/06/2020

Il n’aura échappé à personne que la période que nous traversons, se trouve fortement ébranlée y compris dans les certitudes de la République qui se trouvent affichées sur le frontons de nos mairies: Liberté, égalité, fraternité.

Les actes de haine racistes, antisémites, antichrétiens et antimusulmans auxquels s’ajoutent les actes homophobes, se sont multipliés en 2019, atteignant des niveaux rarement connus. En 2020, la période de confinement a fait le lit  des complotistes et exacerbé les antagonismes. L’altérité plus que jamais semble une menace.

Alors, de quoi ces actes sont ils le symptôme ? De préjugés le plus souvent. Ceux qui essentialisent un groupe en l’enfermant dans une identité figée et stéréotypée. Des préjugés qui sont le plus souvent fantasmés, nourris par un environnement familial ou social, et qui finissent par empoisonner les relations en conduisant au repli sur soi, et de plus en plus souvent à la violence.

A l’heure où de nombreux débats et manifestations contre le racisme agitent le paysage mondial, que faire ? Constater, certes. Agir, certainement. Mais comment ?

Ce 6ème épisode part à la rencontre de deux structures, Citoyenneté Possible et le Mémorial de la Shoah, engagées dans la déconstruction des stéréotypes. A travers leurs programmes, elles accompagnent jeunes et adultes, professionnels et enseignants en les outillant et en les aidant à prendre conscience de leur propres biais. 

Avec: 

  • Gabrielle Rochman, directrice adjointe de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
  • Souad Belhadad, fondatrice de l’association Citoyenneté possible
  • Natacha Waksman, consultante, formatrice pour l’association Citoyenneté possible 
  • Fabrice Teicher co-concepteur de la formation "Renforcer sa posture professionnelle face à la parole raciste, antisémite et/ou extrémiste" dans les locaux de Citoyenneté Possible
  • Jacques Fredj, directeur général du Mémorial de la Shoah
  • Yannis Roeder, enseignant et responsable des formations du Mémorial de la Shoah

GROS PLAN SUR LES PROJETS

Lire dans une nouvelle fenêtre les articles détaillés sur les projets présentés dans cet épisode : 

Share

Embed

You may also like

Description

DÉCONSTRUIRE LES PRÉJUGÉS

Avec CITOYENNETÉ POSSIBLE et LE MÉMORIAL DE LA SHOAHEvènement11/06/2020

Il n’aura échappé à personne que la période que nous traversons, se trouve fortement ébranlée y compris dans les certitudes de la République qui se trouvent affichées sur le frontons de nos mairies: Liberté, égalité, fraternité.

Les actes de haine racistes, antisémites, antichrétiens et antimusulmans auxquels s’ajoutent les actes homophobes, se sont multipliés en 2019, atteignant des niveaux rarement connus. En 2020, la période de confinement a fait le lit  des complotistes et exacerbé les antagonismes. L’altérité plus que jamais semble une menace.

Alors, de quoi ces actes sont ils le symptôme ? De préjugés le plus souvent. Ceux qui essentialisent un groupe en l’enfermant dans une identité figée et stéréotypée. Des préjugés qui sont le plus souvent fantasmés, nourris par un environnement familial ou social, et qui finissent par empoisonner les relations en conduisant au repli sur soi, et de plus en plus souvent à la violence.

A l’heure où de nombreux débats et manifestations contre le racisme agitent le paysage mondial, que faire ? Constater, certes. Agir, certainement. Mais comment ?

Ce 6ème épisode part à la rencontre de deux structures, Citoyenneté Possible et le Mémorial de la Shoah, engagées dans la déconstruction des stéréotypes. A travers leurs programmes, elles accompagnent jeunes et adultes, professionnels et enseignants en les outillant et en les aidant à prendre conscience de leur propres biais. 

Avec: 

  • Gabrielle Rochman, directrice adjointe de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
  • Souad Belhadad, fondatrice de l’association Citoyenneté possible
  • Natacha Waksman, consultante, formatrice pour l’association Citoyenneté possible 
  • Fabrice Teicher co-concepteur de la formation "Renforcer sa posture professionnelle face à la parole raciste, antisémite et/ou extrémiste" dans les locaux de Citoyenneté Possible
  • Jacques Fredj, directeur général du Mémorial de la Shoah
  • Yannis Roeder, enseignant et responsable des formations du Mémorial de la Shoah

GROS PLAN SUR LES PROJETS

Lire dans une nouvelle fenêtre les articles détaillés sur les projets présentés dans cet épisode : 

Description

DÉCONSTRUIRE LES PRÉJUGÉS

Avec CITOYENNETÉ POSSIBLE et LE MÉMORIAL DE LA SHOAHEvènement11/06/2020

Il n’aura échappé à personne que la période que nous traversons, se trouve fortement ébranlée y compris dans les certitudes de la République qui se trouvent affichées sur le frontons de nos mairies: Liberté, égalité, fraternité.

Les actes de haine racistes, antisémites, antichrétiens et antimusulmans auxquels s’ajoutent les actes homophobes, se sont multipliés en 2019, atteignant des niveaux rarement connus. En 2020, la période de confinement a fait le lit  des complotistes et exacerbé les antagonismes. L’altérité plus que jamais semble une menace.

Alors, de quoi ces actes sont ils le symptôme ? De préjugés le plus souvent. Ceux qui essentialisent un groupe en l’enfermant dans une identité figée et stéréotypée. Des préjugés qui sont le plus souvent fantasmés, nourris par un environnement familial ou social, et qui finissent par empoisonner les relations en conduisant au repli sur soi, et de plus en plus souvent à la violence.

A l’heure où de nombreux débats et manifestations contre le racisme agitent le paysage mondial, que faire ? Constater, certes. Agir, certainement. Mais comment ?

Ce 6ème épisode part à la rencontre de deux structures, Citoyenneté Possible et le Mémorial de la Shoah, engagées dans la déconstruction des stéréotypes. A travers leurs programmes, elles accompagnent jeunes et adultes, professionnels et enseignants en les outillant et en les aidant à prendre conscience de leur propres biais. 

Avec: 

  • Gabrielle Rochman, directrice adjointe de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
  • Souad Belhadad, fondatrice de l’association Citoyenneté possible
  • Natacha Waksman, consultante, formatrice pour l’association Citoyenneté possible 
  • Fabrice Teicher co-concepteur de la formation "Renforcer sa posture professionnelle face à la parole raciste, antisémite et/ou extrémiste" dans les locaux de Citoyenneté Possible
  • Jacques Fredj, directeur général du Mémorial de la Shoah
  • Yannis Roeder, enseignant et responsable des formations du Mémorial de la Shoah

GROS PLAN SUR LES PROJETS

Lire dans une nouvelle fenêtre les articles détaillés sur les projets présentés dans cet épisode : 

Share

Embed

You may also like