undefined cover
undefined cover
#9 –  Mathias Saura, Président de GEOSAT cover
#9 –  Mathias Saura, Président de GEOSAT cover
Histoires d'Entreprises

#9 – Mathias Saura, Président de GEOSAT

#9 – Mathias Saura, Président de GEOSAT

53min |07/04/2022
Play
undefined cover
undefined cover
#9 –  Mathias Saura, Président de GEOSAT cover
#9 –  Mathias Saura, Président de GEOSAT cover
Histoires d'Entreprises

#9 – Mathias Saura, Président de GEOSAT

#9 – Mathias Saura, Président de GEOSAT

53min |07/04/2022
Play

Description

Aujourd’hui, je suis reçu à Pessac sur la rocade de Bordeaux par Mathias Saura, Président de GEOSAT.  

Il n’est pas certain que vous connaissiez GEOSAT, du moins si vous ne vous ne vous intéressez pas à l’un des plus vieux métiers du monde : le géomètre, qu’elle est en train de moderniser à la vitesse de l’éclair.   GEOSAT est née dans les années 2000 et a déjà atteint le stade de développement d’une ETI. Elle continue de tracer la ligne qui sépare votre terrain de celui de votre voisin mais fait surtout bien plus. Elle modélise en 2D ou 3D tout votre espace et jusqu’à des agglomérations complètes comme celle de Bordeaux et à l’instar de sociétés qui ont dû s’inspirer d’elle comme Google, est capable de faire rouler une voiture bardée de radars et de faire en quelques semaines ce qui prenait auparavant des mois ou ne se faisait pas du tout.

GEOSAT rencontre tous les bons problèmes d’une société en forte croissance et qui veut garder les pieds sur terre. Elle a ouvert son capital, mais n’en a pas fait un but en soit, elle a toujours gagné de l’argent. GEOSAT s’appuie sur le Crédit Impôts Recherche mais sa taille lui impose désormais des efforts de trésorerie qu’elle n’avait pas avant. GEOSAT voudrait bien réduire son empreinte carbone, mais quand votre croissance flirte avec 40% annuellement, vous m’accorderez j’espère que c’est mission presque impossible. Découvrez l’histoire de cette jolie entreprise qui marie topographie, innovation technologique et sens et qui nous montre à quel point notre pays s’est réconcilié avec l’entrepreneuriat tout en nous rappelant qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire. 

Si cette nouvelle interview vous a plu, parlez-en autour de vous, notez 5 ⭐ le podcast (Spotify, Deezer, ApplePodcast) et rédigez un avis.

N’hésitez pas à m’écrire sur LinkedIn si vous avez envie de passer sur le podcast ➡️ LinkedIn/MartinVidelaine 

Toutes les Histoires d’Entreprises sont également disponibles sur le site de bluebirds.partners, site de la communauté d’indépendants que j’anime et qui conseille ou remplace des dirigeants.  


 

Description

Aujourd’hui, je suis reçu à Pessac sur la rocade de Bordeaux par Mathias Saura, Président de GEOSAT.  

Il n’est pas certain que vous connaissiez GEOSAT, du moins si vous ne vous ne vous intéressez pas à l’un des plus vieux métiers du monde : le géomètre, qu’elle est en train de moderniser à la vitesse de l’éclair.   GEOSAT est née dans les années 2000 et a déjà atteint le stade de développement d’une ETI. Elle continue de tracer la ligne qui sépare votre terrain de celui de votre voisin mais fait surtout bien plus. Elle modélise en 2D ou 3D tout votre espace et jusqu’à des agglomérations complètes comme celle de Bordeaux et à l’instar de sociétés qui ont dû s’inspirer d’elle comme Google, est capable de faire rouler une voiture bardée de radars et de faire en quelques semaines ce qui prenait auparavant des mois ou ne se faisait pas du tout.

GEOSAT rencontre tous les bons problèmes d’une société en forte croissance et qui veut garder les pieds sur terre. Elle a ouvert son capital, mais n’en a pas fait un but en soit, elle a toujours gagné de l’argent. GEOSAT s’appuie sur le Crédit Impôts Recherche mais sa taille lui impose désormais des efforts de trésorerie qu’elle n’avait pas avant. GEOSAT voudrait bien réduire son empreinte carbone, mais quand votre croissance flirte avec 40% annuellement, vous m’accorderez j’espère que c’est mission presque impossible. Découvrez l’histoire de cette jolie entreprise qui marie topographie, innovation technologique et sens et qui nous montre à quel point notre pays s’est réconcilié avec l’entrepreneuriat tout en nous rappelant qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire. 

Si cette nouvelle interview vous a plu, parlez-en autour de vous, notez 5 ⭐ le podcast (Spotify, Deezer, ApplePodcast) et rédigez un avis.

N’hésitez pas à m’écrire sur LinkedIn si vous avez envie de passer sur le podcast ➡️ LinkedIn/MartinVidelaine 

Toutes les Histoires d’Entreprises sont également disponibles sur le site de bluebirds.partners, site de la communauté d’indépendants que j’anime et qui conseille ou remplace des dirigeants.  


 

Share

Embed

You may also like

Description

Aujourd’hui, je suis reçu à Pessac sur la rocade de Bordeaux par Mathias Saura, Président de GEOSAT.  

Il n’est pas certain que vous connaissiez GEOSAT, du moins si vous ne vous ne vous intéressez pas à l’un des plus vieux métiers du monde : le géomètre, qu’elle est en train de moderniser à la vitesse de l’éclair.   GEOSAT est née dans les années 2000 et a déjà atteint le stade de développement d’une ETI. Elle continue de tracer la ligne qui sépare votre terrain de celui de votre voisin mais fait surtout bien plus. Elle modélise en 2D ou 3D tout votre espace et jusqu’à des agglomérations complètes comme celle de Bordeaux et à l’instar de sociétés qui ont dû s’inspirer d’elle comme Google, est capable de faire rouler une voiture bardée de radars et de faire en quelques semaines ce qui prenait auparavant des mois ou ne se faisait pas du tout.

GEOSAT rencontre tous les bons problèmes d’une société en forte croissance et qui veut garder les pieds sur terre. Elle a ouvert son capital, mais n’en a pas fait un but en soit, elle a toujours gagné de l’argent. GEOSAT s’appuie sur le Crédit Impôts Recherche mais sa taille lui impose désormais des efforts de trésorerie qu’elle n’avait pas avant. GEOSAT voudrait bien réduire son empreinte carbone, mais quand votre croissance flirte avec 40% annuellement, vous m’accorderez j’espère que c’est mission presque impossible. Découvrez l’histoire de cette jolie entreprise qui marie topographie, innovation technologique et sens et qui nous montre à quel point notre pays s’est réconcilié avec l’entrepreneuriat tout en nous rappelant qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire. 

Si cette nouvelle interview vous a plu, parlez-en autour de vous, notez 5 ⭐ le podcast (Spotify, Deezer, ApplePodcast) et rédigez un avis.

N’hésitez pas à m’écrire sur LinkedIn si vous avez envie de passer sur le podcast ➡️ LinkedIn/MartinVidelaine 

Toutes les Histoires d’Entreprises sont également disponibles sur le site de bluebirds.partners, site de la communauté d’indépendants que j’anime et qui conseille ou remplace des dirigeants.  


 

Description

Aujourd’hui, je suis reçu à Pessac sur la rocade de Bordeaux par Mathias Saura, Président de GEOSAT.  

Il n’est pas certain que vous connaissiez GEOSAT, du moins si vous ne vous ne vous intéressez pas à l’un des plus vieux métiers du monde : le géomètre, qu’elle est en train de moderniser à la vitesse de l’éclair.   GEOSAT est née dans les années 2000 et a déjà atteint le stade de développement d’une ETI. Elle continue de tracer la ligne qui sépare votre terrain de celui de votre voisin mais fait surtout bien plus. Elle modélise en 2D ou 3D tout votre espace et jusqu’à des agglomérations complètes comme celle de Bordeaux et à l’instar de sociétés qui ont dû s’inspirer d’elle comme Google, est capable de faire rouler une voiture bardée de radars et de faire en quelques semaines ce qui prenait auparavant des mois ou ne se faisait pas du tout.

GEOSAT rencontre tous les bons problèmes d’une société en forte croissance et qui veut garder les pieds sur terre. Elle a ouvert son capital, mais n’en a pas fait un but en soit, elle a toujours gagné de l’argent. GEOSAT s’appuie sur le Crédit Impôts Recherche mais sa taille lui impose désormais des efforts de trésorerie qu’elle n’avait pas avant. GEOSAT voudrait bien réduire son empreinte carbone, mais quand votre croissance flirte avec 40% annuellement, vous m’accorderez j’espère que c’est mission presque impossible. Découvrez l’histoire de cette jolie entreprise qui marie topographie, innovation technologique et sens et qui nous montre à quel point notre pays s’est réconcilié avec l’entrepreneuriat tout en nous rappelant qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire. 

Si cette nouvelle interview vous a plu, parlez-en autour de vous, notez 5 ⭐ le podcast (Spotify, Deezer, ApplePodcast) et rédigez un avis.

N’hésitez pas à m’écrire sur LinkedIn si vous avez envie de passer sur le podcast ➡️ LinkedIn/MartinVidelaine 

Toutes les Histoires d’Entreprises sont également disponibles sur le site de bluebirds.partners, site de la communauté d’indépendants que j’anime et qui conseille ou remplace des dirigeants.  


 

Share

Embed

You may also like