#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4 cover
#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4 cover
Flashback, podcast marketing par Intuiti

#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4

#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4

09min |21/07/2021
Listen
#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4 cover
#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4 cover
Flashback, podcast marketing par Intuiti

#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4

#25 - Lancer un business model pour l’économie circulaire (Guy Pezaku et Aurélie Fircowicz - Murfy) 1/4

09min |21/07/2021
Listen

Description

On a commencé ce podcast comme à notre habitude : est-ce que vous vous souvenez de votre premier jour chez Murfy ?

Pour Guy, Murfy ça commence par une bonne galère : une réparation en duo, à Nanterre pendant 2h30, en transpirant à grosses gouttes et en se demandant comment ça allait finir.

Pour Aurélie, c’est différent, beaucoup moins fastidieux mais un peu particulier aussi. Ce premier jour, elle s’en souvient extrêmement bien. Elle est arrivée le 1er jour du 1er jour du déconfinement. C’était le 1er job qu’elle commençait complètement en télétravail. Et malgré la distance, elle en garde un très bon souvenir.

Ensuite, on a cherché à comprendre d’où était né ce projet. En 2017, lui et les 4 autres fondateurs cherchaient un job avec du sens, d’un point de vue social et environnemental. Et c’est comme ça qu’ils ont commencé à s’intéresser aux déchets électroménagers. 

Dans cet épisode, Guy nous explique :

  • Leur réflexion sur le fonctionnement du secteur d’activité des appareils électroménagers et des process de réparation. 
  • Leur business model : résoudre les problèmes dès qu’ils arrivent. Une stratégie de développement qui s’appuie sur la réparation à domicile et le reconditionnement.

“Ca permet de garantir qu’on va trouver une solution à tous les problèmes que les gens vont rencontrer, que ça sera toujours moins cher que l’achat d’un produit neuf et qu’il sera beaucoup plus responsable, éco-responsable.” Guy Pezaku

  • Le fonctionnement de leur système de revente de produits reconditionnés et de leurs ateliers de reconditionnement répartis sur le territoire.

“Tout ça c’est un gros système d’économie circulaire qui s’appuie sur de la réparation à domicile, du reconditionnement mais aussi sur la gestion des pièces détachées d’occasion, la gestion des transports, etc. C’est assez complet comme offre dans l’économie circulaire.” Guy Pezaku

Et enfin, dans cette première partie, Guy détaille également comment ils forment leur communauté de réparateurs à un métier plein d’avenir. Cette année, c’est 150 personnes qui ont été formées à la réparation d’électroménagers. Et 60 personnes sont en cours de formation à Paris, Lyon, Lille et Nantes. 

Description

On a commencé ce podcast comme à notre habitude : est-ce que vous vous souvenez de votre premier jour chez Murfy ?

Pour Guy, Murfy ça commence par une bonne galère : une réparation en duo, à Nanterre pendant 2h30, en transpirant à grosses gouttes et en se demandant comment ça allait finir.

Pour Aurélie, c’est différent, beaucoup moins fastidieux mais un peu particulier aussi. Ce premier jour, elle s’en souvient extrêmement bien. Elle est arrivée le 1er jour du 1er jour du déconfinement. C’était le 1er job qu’elle commençait complètement en télétravail. Et malgré la distance, elle en garde un très bon souvenir.

Ensuite, on a cherché à comprendre d’où était né ce projet. En 2017, lui et les 4 autres fondateurs cherchaient un job avec du sens, d’un point de vue social et environnemental. Et c’est comme ça qu’ils ont commencé à s’intéresser aux déchets électroménagers. 

Dans cet épisode, Guy nous explique :

  • Leur réflexion sur le fonctionnement du secteur d’activité des appareils électroménagers et des process de réparation. 
  • Leur business model : résoudre les problèmes dès qu’ils arrivent. Une stratégie de développement qui s’appuie sur la réparation à domicile et le reconditionnement.

“Ca permet de garantir qu’on va trouver une solution à tous les problèmes que les gens vont rencontrer, que ça sera toujours moins cher que l’achat d’un produit neuf et qu’il sera beaucoup plus responsable, éco-responsable.” Guy Pezaku

  • Le fonctionnement de leur système de revente de produits reconditionnés et de leurs ateliers de reconditionnement répartis sur le territoire.

“Tout ça c’est un gros système d’économie circulaire qui s’appuie sur de la réparation à domicile, du reconditionnement mais aussi sur la gestion des pièces détachées d’occasion, la gestion des transports, etc. C’est assez complet comme offre dans l’économie circulaire.” Guy Pezaku

Et enfin, dans cette première partie, Guy détaille également comment ils forment leur communauté de réparateurs à un métier plein d’avenir. Cette année, c’est 150 personnes qui ont été formées à la réparation d’électroménagers. Et 60 personnes sont en cours de formation à Paris, Lyon, Lille et Nantes. 

Share

Embed

You may also like

Description

On a commencé ce podcast comme à notre habitude : est-ce que vous vous souvenez de votre premier jour chez Murfy ?

Pour Guy, Murfy ça commence par une bonne galère : une réparation en duo, à Nanterre pendant 2h30, en transpirant à grosses gouttes et en se demandant comment ça allait finir.

Pour Aurélie, c’est différent, beaucoup moins fastidieux mais un peu particulier aussi. Ce premier jour, elle s’en souvient extrêmement bien. Elle est arrivée le 1er jour du 1er jour du déconfinement. C’était le 1er job qu’elle commençait complètement en télétravail. Et malgré la distance, elle en garde un très bon souvenir.

Ensuite, on a cherché à comprendre d’où était né ce projet. En 2017, lui et les 4 autres fondateurs cherchaient un job avec du sens, d’un point de vue social et environnemental. Et c’est comme ça qu’ils ont commencé à s’intéresser aux déchets électroménagers. 

Dans cet épisode, Guy nous explique :

  • Leur réflexion sur le fonctionnement du secteur d’activité des appareils électroménagers et des process de réparation. 
  • Leur business model : résoudre les problèmes dès qu’ils arrivent. Une stratégie de développement qui s’appuie sur la réparation à domicile et le reconditionnement.

“Ca permet de garantir qu’on va trouver une solution à tous les problèmes que les gens vont rencontrer, que ça sera toujours moins cher que l’achat d’un produit neuf et qu’il sera beaucoup plus responsable, éco-responsable.” Guy Pezaku

  • Le fonctionnement de leur système de revente de produits reconditionnés et de leurs ateliers de reconditionnement répartis sur le territoire.

“Tout ça c’est un gros système d’économie circulaire qui s’appuie sur de la réparation à domicile, du reconditionnement mais aussi sur la gestion des pièces détachées d’occasion, la gestion des transports, etc. C’est assez complet comme offre dans l’économie circulaire.” Guy Pezaku

Et enfin, dans cette première partie, Guy détaille également comment ils forment leur communauté de réparateurs à un métier plein d’avenir. Cette année, c’est 150 personnes qui ont été formées à la réparation d’électroménagers. Et 60 personnes sont en cours de formation à Paris, Lyon, Lille et Nantes. 

Description

On a commencé ce podcast comme à notre habitude : est-ce que vous vous souvenez de votre premier jour chez Murfy ?

Pour Guy, Murfy ça commence par une bonne galère : une réparation en duo, à Nanterre pendant 2h30, en transpirant à grosses gouttes et en se demandant comment ça allait finir.

Pour Aurélie, c’est différent, beaucoup moins fastidieux mais un peu particulier aussi. Ce premier jour, elle s’en souvient extrêmement bien. Elle est arrivée le 1er jour du 1er jour du déconfinement. C’était le 1er job qu’elle commençait complètement en télétravail. Et malgré la distance, elle en garde un très bon souvenir.

Ensuite, on a cherché à comprendre d’où était né ce projet. En 2017, lui et les 4 autres fondateurs cherchaient un job avec du sens, d’un point de vue social et environnemental. Et c’est comme ça qu’ils ont commencé à s’intéresser aux déchets électroménagers. 

Dans cet épisode, Guy nous explique :

  • Leur réflexion sur le fonctionnement du secteur d’activité des appareils électroménagers et des process de réparation. 
  • Leur business model : résoudre les problèmes dès qu’ils arrivent. Une stratégie de développement qui s’appuie sur la réparation à domicile et le reconditionnement.

“Ca permet de garantir qu’on va trouver une solution à tous les problèmes que les gens vont rencontrer, que ça sera toujours moins cher que l’achat d’un produit neuf et qu’il sera beaucoup plus responsable, éco-responsable.” Guy Pezaku

  • Le fonctionnement de leur système de revente de produits reconditionnés et de leurs ateliers de reconditionnement répartis sur le territoire.

“Tout ça c’est un gros système d’économie circulaire qui s’appuie sur de la réparation à domicile, du reconditionnement mais aussi sur la gestion des pièces détachées d’occasion, la gestion des transports, etc. C’est assez complet comme offre dans l’économie circulaire.” Guy Pezaku

Et enfin, dans cette première partie, Guy détaille également comment ils forment leur communauté de réparateurs à un métier plein d’avenir. Cette année, c’est 150 personnes qui ont été formées à la réparation d’électroménagers. Et 60 personnes sont en cours de formation à Paris, Lyon, Lille et Nantes. 

Share

Embed

You may also like