#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne" cover
#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne" cover
Joyeux Bazar

#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne"

#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne"

32min |29/11/2023
Play
#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne" cover
#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne" cover
Joyeux Bazar

#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne"

#48 - Jeanne Boutbien : "Je ne prends la place de personne"

32min |29/11/2023
Play

Description

Peut-on être blanche et sénégalaise ?


La nageuse Jeanne Boutbien a représenté le Sénégal aux Jeux Olympiques de Tokyo, ce qui lui a valu autant de soutien que de critiques. Aujourd'hui, elle vient raconter avec ses propres mots son histoire et celle de sa famille, son attachement au Sénégal, sa conscience de susciter de la curiosité", ainsi que les nuances infinies du sentiment d'appartenance.


Avec Jeanne, nous avons parlé :

  • de l'honneur et l'émotion que c'est, d'être porte-drapeau de son pays aux JO
  • des haters sur Twitter
  • des fédérations qui soutiennent leurs athlètes
  • de l'histoire familiale de Jeanne, avec ces grands-parents installés au Sénégal depuis les années 1970
  • du décret présidentiel qui a donné à Jeanne, avec un peu d'avance, la nationalité qu'elle avait de plein droit
  • des athlètes qui représentent un pays parfois sans jamais s'y être entraîné-es (et c'est OK !)
  • de privilèges sociaux et du sport comme vecteur de mixité sociale
  • de mille façons de vivre sa sénégalité
  • de parler ou non le wolof pour affirmer sa légitimité !


Un grand merci à Jeanne pour sa confiance !

Bonne écoute.

Description

Peut-on être blanche et sénégalaise ?


La nageuse Jeanne Boutbien a représenté le Sénégal aux Jeux Olympiques de Tokyo, ce qui lui a valu autant de soutien que de critiques. Aujourd'hui, elle vient raconter avec ses propres mots son histoire et celle de sa famille, son attachement au Sénégal, sa conscience de susciter de la curiosité", ainsi que les nuances infinies du sentiment d'appartenance.


Avec Jeanne, nous avons parlé :

  • de l'honneur et l'émotion que c'est, d'être porte-drapeau de son pays aux JO
  • des haters sur Twitter
  • des fédérations qui soutiennent leurs athlètes
  • de l'histoire familiale de Jeanne, avec ces grands-parents installés au Sénégal depuis les années 1970
  • du décret présidentiel qui a donné à Jeanne, avec un peu d'avance, la nationalité qu'elle avait de plein droit
  • des athlètes qui représentent un pays parfois sans jamais s'y être entraîné-es (et c'est OK !)
  • de privilèges sociaux et du sport comme vecteur de mixité sociale
  • de mille façons de vivre sa sénégalité
  • de parler ou non le wolof pour affirmer sa légitimité !


Un grand merci à Jeanne pour sa confiance !

Bonne écoute.

Share

Embed

You may also like

Description

Peut-on être blanche et sénégalaise ?


La nageuse Jeanne Boutbien a représenté le Sénégal aux Jeux Olympiques de Tokyo, ce qui lui a valu autant de soutien que de critiques. Aujourd'hui, elle vient raconter avec ses propres mots son histoire et celle de sa famille, son attachement au Sénégal, sa conscience de susciter de la curiosité", ainsi que les nuances infinies du sentiment d'appartenance.


Avec Jeanne, nous avons parlé :

  • de l'honneur et l'émotion que c'est, d'être porte-drapeau de son pays aux JO
  • des haters sur Twitter
  • des fédérations qui soutiennent leurs athlètes
  • de l'histoire familiale de Jeanne, avec ces grands-parents installés au Sénégal depuis les années 1970
  • du décret présidentiel qui a donné à Jeanne, avec un peu d'avance, la nationalité qu'elle avait de plein droit
  • des athlètes qui représentent un pays parfois sans jamais s'y être entraîné-es (et c'est OK !)
  • de privilèges sociaux et du sport comme vecteur de mixité sociale
  • de mille façons de vivre sa sénégalité
  • de parler ou non le wolof pour affirmer sa légitimité !


Un grand merci à Jeanne pour sa confiance !

Bonne écoute.

Description

Peut-on être blanche et sénégalaise ?


La nageuse Jeanne Boutbien a représenté le Sénégal aux Jeux Olympiques de Tokyo, ce qui lui a valu autant de soutien que de critiques. Aujourd'hui, elle vient raconter avec ses propres mots son histoire et celle de sa famille, son attachement au Sénégal, sa conscience de susciter de la curiosité", ainsi que les nuances infinies du sentiment d'appartenance.


Avec Jeanne, nous avons parlé :

  • de l'honneur et l'émotion que c'est, d'être porte-drapeau de son pays aux JO
  • des haters sur Twitter
  • des fédérations qui soutiennent leurs athlètes
  • de l'histoire familiale de Jeanne, avec ces grands-parents installés au Sénégal depuis les années 1970
  • du décret présidentiel qui a donné à Jeanne, avec un peu d'avance, la nationalité qu'elle avait de plein droit
  • des athlètes qui représentent un pays parfois sans jamais s'y être entraîné-es (et c'est OK !)
  • de privilèges sociaux et du sport comme vecteur de mixité sociale
  • de mille façons de vivre sa sénégalité
  • de parler ou non le wolof pour affirmer sa légitimité !


Un grand merci à Jeanne pour sa confiance !

Bonne écoute.

Share

Embed

You may also like