EP20. Poésie de la Mémoire cover
EP20. Poésie de la Mémoire cover
L'Expérience Poétique

EP20. Poésie de la Mémoire

EP20. Poésie de la Mémoire

08min |09/05/2022
Play
EP20. Poésie de la Mémoire cover
EP20. Poésie de la Mémoire cover
L'Expérience Poétique

EP20. Poésie de la Mémoire

EP20. Poésie de la Mémoire

08min |09/05/2022
Play

Description

Dans un port, opère toujours le charme des bateaux. L’imaginaire se réveille en regardant coques et voiles : s’aventurer loin en mer, se confronter à l’immensité bleue, la puissance du vent, l’ombre des tempêtes. On pourrait oublier, arpentant une rade paisible, que dans un passé pas si lointain, on a capturé des êtres humains, on les a forcés à monter sur de gros navires, on leur a imposé un voyage interminable dans des conditions sordides, pour arriver vers des destinations funestes. 


En France, depuis 2006, le 10 mai est la "journée nationale de commémoration des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition". J’ai voulu que cet épisode s’inscrive dans ce moment de réflexion collective car les poètes savent aborder de façon sensible tous les sujets – et leurs textes élèvent nos consciences. Faire ainsi connaître une poésie ardente, territoire de vérité et de profondeur.


Cette semaine, je vous donne donc à entendre deux voix incandescentes. D’abord, le poète haïtien René DEPESTRE, né en 1926, ensuite la poétesse Marie-Christine GORDIEN, née en 1965, d’une mère ardéchoise et d’un père guadeloupéen. Deux hymnes magnifiques pour se souvenir, pour rendre hommage, pour appeler à une véritable fraternité.


Fermez les yeux...

...Laissez glisser en vous ces quelques phrases poétiques....


Abonnez-vous pour écouter, chaque lundi, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram  

LinkedIn  


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr.


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA


 Photo : “Mine d'or de Serra Pelada” © Sebastião SALGADO / Magnum Photos, 1986

Description

Dans un port, opère toujours le charme des bateaux. L’imaginaire se réveille en regardant coques et voiles : s’aventurer loin en mer, se confronter à l’immensité bleue, la puissance du vent, l’ombre des tempêtes. On pourrait oublier, arpentant une rade paisible, que dans un passé pas si lointain, on a capturé des êtres humains, on les a forcés à monter sur de gros navires, on leur a imposé un voyage interminable dans des conditions sordides, pour arriver vers des destinations funestes. 


En France, depuis 2006, le 10 mai est la "journée nationale de commémoration des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition". J’ai voulu que cet épisode s’inscrive dans ce moment de réflexion collective car les poètes savent aborder de façon sensible tous les sujets – et leurs textes élèvent nos consciences. Faire ainsi connaître une poésie ardente, territoire de vérité et de profondeur.


Cette semaine, je vous donne donc à entendre deux voix incandescentes. D’abord, le poète haïtien René DEPESTRE, né en 1926, ensuite la poétesse Marie-Christine GORDIEN, née en 1965, d’une mère ardéchoise et d’un père guadeloupéen. Deux hymnes magnifiques pour se souvenir, pour rendre hommage, pour appeler à une véritable fraternité.


Fermez les yeux...

...Laissez glisser en vous ces quelques phrases poétiques....


Abonnez-vous pour écouter, chaque lundi, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram  

LinkedIn  


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr.


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA


 Photo : “Mine d'or de Serra Pelada” © Sebastião SALGADO / Magnum Photos, 1986

Share

Embed

You may also like

Description

Dans un port, opère toujours le charme des bateaux. L’imaginaire se réveille en regardant coques et voiles : s’aventurer loin en mer, se confronter à l’immensité bleue, la puissance du vent, l’ombre des tempêtes. On pourrait oublier, arpentant une rade paisible, que dans un passé pas si lointain, on a capturé des êtres humains, on les a forcés à monter sur de gros navires, on leur a imposé un voyage interminable dans des conditions sordides, pour arriver vers des destinations funestes. 


En France, depuis 2006, le 10 mai est la "journée nationale de commémoration des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition". J’ai voulu que cet épisode s’inscrive dans ce moment de réflexion collective car les poètes savent aborder de façon sensible tous les sujets – et leurs textes élèvent nos consciences. Faire ainsi connaître une poésie ardente, territoire de vérité et de profondeur.


Cette semaine, je vous donne donc à entendre deux voix incandescentes. D’abord, le poète haïtien René DEPESTRE, né en 1926, ensuite la poétesse Marie-Christine GORDIEN, née en 1965, d’une mère ardéchoise et d’un père guadeloupéen. Deux hymnes magnifiques pour se souvenir, pour rendre hommage, pour appeler à une véritable fraternité.


Fermez les yeux...

...Laissez glisser en vous ces quelques phrases poétiques....


Abonnez-vous pour écouter, chaque lundi, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram  

LinkedIn  


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr.


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA


 Photo : “Mine d'or de Serra Pelada” © Sebastião SALGADO / Magnum Photos, 1986

Description

Dans un port, opère toujours le charme des bateaux. L’imaginaire se réveille en regardant coques et voiles : s’aventurer loin en mer, se confronter à l’immensité bleue, la puissance du vent, l’ombre des tempêtes. On pourrait oublier, arpentant une rade paisible, que dans un passé pas si lointain, on a capturé des êtres humains, on les a forcés à monter sur de gros navires, on leur a imposé un voyage interminable dans des conditions sordides, pour arriver vers des destinations funestes. 


En France, depuis 2006, le 10 mai est la "journée nationale de commémoration des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition". J’ai voulu que cet épisode s’inscrive dans ce moment de réflexion collective car les poètes savent aborder de façon sensible tous les sujets – et leurs textes élèvent nos consciences. Faire ainsi connaître une poésie ardente, territoire de vérité et de profondeur.


Cette semaine, je vous donne donc à entendre deux voix incandescentes. D’abord, le poète haïtien René DEPESTRE, né en 1926, ensuite la poétesse Marie-Christine GORDIEN, née en 1965, d’une mère ardéchoise et d’un père guadeloupéen. Deux hymnes magnifiques pour se souvenir, pour rendre hommage, pour appeler à une véritable fraternité.


Fermez les yeux...

...Laissez glisser en vous ces quelques phrases poétiques....


Abonnez-vous pour écouter, chaque lundi, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram  

LinkedIn  


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr.


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA


 Photo : “Mine d'or de Serra Pelada” © Sebastião SALGADO / Magnum Photos, 1986

Share

Embed

You may also like