La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA cover
La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA cover
L'Expérience Poétique

La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA

La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA

09min |21/11/2022
Play
La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA cover
La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA cover
L'Expérience Poétique

La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA

La poésie métissée & guérisseuse de Souleymane DIAMANKA

09min |21/11/2022
Play

Description

Puisque que cette saison 3 explore la poésie du 21ième siècle, il me semblait normal, à un moment ou un autre, de faire une incursion en territoire slam.

Qu’est-ce que le slam ? Né dans les années 80 aux USA, le slam est d’abord une compétition de poésie, une poésie bien particulière car fabriquée pour être déclamée dans des espaces publics. L’idée est de donner la plume et la parole à des personnes venues de tous les horizons. Finie la poésie réservée à une élite : cette poésie descend dans la rue, où elle est écrite, lue, transmise. Une poésie engagée, au service d'idéaux forts, qui n’hésite pas à renouveler les codes, tout en donnant beaucoup d’importance à la rythmique et aux jeux des sonorités.

En France, cet art de la performance poétique fleurit depuis 2 décennies, grâce à quelques têtes d’affiche comme Gaël Faye, Grand Corps Malade et Souleymane DIAMANKA. C’est autour des textes de ce dernier que j’ai construit l’épisode d’aujourd’hui.

Né en 1974 au Sénégal, Souleymane Diamanka grandit à Bordeaux où il apprend la langue française à l'école, et la langue peule à la maison. Ado, il est fan de hip hop, avant de découvrir le slam, genre dans lequel il va très vite exceller. Il publie ainsi plusieurs albums et plusieurs livres – dont « Habitant de nulle part, originaire de partout », paru en 2021, aux Éditions Points. Les poèmes que je vais lire sont tirés de ce recueil.

Fermez les yeux 

Écoutez la poésie métissée et guérisseuse de Souleymane DIAMANKA.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.

Soutenez le podcast sur Tipeee . 

 

Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 

 

Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

Photo : Portrait de Souleymane Diamanka par Isabelle Dohin, 2020

Description

Puisque que cette saison 3 explore la poésie du 21ième siècle, il me semblait normal, à un moment ou un autre, de faire une incursion en territoire slam.

Qu’est-ce que le slam ? Né dans les années 80 aux USA, le slam est d’abord une compétition de poésie, une poésie bien particulière car fabriquée pour être déclamée dans des espaces publics. L’idée est de donner la plume et la parole à des personnes venues de tous les horizons. Finie la poésie réservée à une élite : cette poésie descend dans la rue, où elle est écrite, lue, transmise. Une poésie engagée, au service d'idéaux forts, qui n’hésite pas à renouveler les codes, tout en donnant beaucoup d’importance à la rythmique et aux jeux des sonorités.

En France, cet art de la performance poétique fleurit depuis 2 décennies, grâce à quelques têtes d’affiche comme Gaël Faye, Grand Corps Malade et Souleymane DIAMANKA. C’est autour des textes de ce dernier que j’ai construit l’épisode d’aujourd’hui.

Né en 1974 au Sénégal, Souleymane Diamanka grandit à Bordeaux où il apprend la langue française à l'école, et la langue peule à la maison. Ado, il est fan de hip hop, avant de découvrir le slam, genre dans lequel il va très vite exceller. Il publie ainsi plusieurs albums et plusieurs livres – dont « Habitant de nulle part, originaire de partout », paru en 2021, aux Éditions Points. Les poèmes que je vais lire sont tirés de ce recueil.

Fermez les yeux 

Écoutez la poésie métissée et guérisseuse de Souleymane DIAMANKA.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.

Soutenez le podcast sur Tipeee . 

 

Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 

 

Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

Photo : Portrait de Souleymane Diamanka par Isabelle Dohin, 2020

Share

Embed

You may also like

Description

Puisque que cette saison 3 explore la poésie du 21ième siècle, il me semblait normal, à un moment ou un autre, de faire une incursion en territoire slam.

Qu’est-ce que le slam ? Né dans les années 80 aux USA, le slam est d’abord une compétition de poésie, une poésie bien particulière car fabriquée pour être déclamée dans des espaces publics. L’idée est de donner la plume et la parole à des personnes venues de tous les horizons. Finie la poésie réservée à une élite : cette poésie descend dans la rue, où elle est écrite, lue, transmise. Une poésie engagée, au service d'idéaux forts, qui n’hésite pas à renouveler les codes, tout en donnant beaucoup d’importance à la rythmique et aux jeux des sonorités.

En France, cet art de la performance poétique fleurit depuis 2 décennies, grâce à quelques têtes d’affiche comme Gaël Faye, Grand Corps Malade et Souleymane DIAMANKA. C’est autour des textes de ce dernier que j’ai construit l’épisode d’aujourd’hui.

Né en 1974 au Sénégal, Souleymane Diamanka grandit à Bordeaux où il apprend la langue française à l'école, et la langue peule à la maison. Ado, il est fan de hip hop, avant de découvrir le slam, genre dans lequel il va très vite exceller. Il publie ainsi plusieurs albums et plusieurs livres – dont « Habitant de nulle part, originaire de partout », paru en 2021, aux Éditions Points. Les poèmes que je vais lire sont tirés de ce recueil.

Fermez les yeux 

Écoutez la poésie métissée et guérisseuse de Souleymane DIAMANKA.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.

Soutenez le podcast sur Tipeee . 

 

Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 

 

Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

Photo : Portrait de Souleymane Diamanka par Isabelle Dohin, 2020

Description

Puisque que cette saison 3 explore la poésie du 21ième siècle, il me semblait normal, à un moment ou un autre, de faire une incursion en territoire slam.

Qu’est-ce que le slam ? Né dans les années 80 aux USA, le slam est d’abord une compétition de poésie, une poésie bien particulière car fabriquée pour être déclamée dans des espaces publics. L’idée est de donner la plume et la parole à des personnes venues de tous les horizons. Finie la poésie réservée à une élite : cette poésie descend dans la rue, où elle est écrite, lue, transmise. Une poésie engagée, au service d'idéaux forts, qui n’hésite pas à renouveler les codes, tout en donnant beaucoup d’importance à la rythmique et aux jeux des sonorités.

En France, cet art de la performance poétique fleurit depuis 2 décennies, grâce à quelques têtes d’affiche comme Gaël Faye, Grand Corps Malade et Souleymane DIAMANKA. C’est autour des textes de ce dernier que j’ai construit l’épisode d’aujourd’hui.

Né en 1974 au Sénégal, Souleymane Diamanka grandit à Bordeaux où il apprend la langue française à l'école, et la langue peule à la maison. Ado, il est fan de hip hop, avant de découvrir le slam, genre dans lequel il va très vite exceller. Il publie ainsi plusieurs albums et plusieurs livres – dont « Habitant de nulle part, originaire de partout », paru en 2021, aux Éditions Points. Les poèmes que je vais lire sont tirés de ce recueil.

Fermez les yeux 

Écoutez la poésie métissée et guérisseuse de Souleymane DIAMANKA.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.

Soutenez le podcast sur Tipeee . 

 

Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 

 

Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

Photo : Portrait de Souleymane Diamanka par Isabelle Dohin, 2020

Share

Embed

You may also like