La poésie nourrissante de Thomas VINAU cover
La poésie nourrissante de Thomas VINAU cover
L'Expérience Poétique

La poésie nourrissante de Thomas VINAU

La poésie nourrissante de Thomas VINAU

07min |24/10/2022
Play
La poésie nourrissante de Thomas VINAU cover
La poésie nourrissante de Thomas VINAU cover
L'Expérience Poétique

La poésie nourrissante de Thomas VINAU

La poésie nourrissante de Thomas VINAU

07min |24/10/2022
Play

Description

Le poète de cette semaine est né en 1978, à Toulouse. Thomas VINAU, c’est son nom, écrit de la poésie comme il respire, mais aussi des romans, des nouvelles, des albums jeunesse. Par hasard, sur la table d’un libraire, j’ai découvert le recueil « Juste après la pluie », publié en 2014 chez Alma éditeur, et j’ai eu un coup de cœur.


Sa poésie parle de nos vies banales, de nos amours bancales, de nos pensées triviales - des joies et des peines qui peuplent nos jours, qui hantent nos nuits. Il y a beaucoup de tendresse dans ses mots, de l’humour souvent, et puis, de temps en temps un coup de griffe. J’aime ce mélange, ce regard qui me fait penser au crayon de Sempé : une impertinence pour relever nos incohérences, pour célébrer nos imperfections, pour sublimer nos drames minuscules.


De son écriture, il dit lui-même : « Je défends une poésie sans chichi, sans lyrisme excessif, une poésie du présent. Je ne tords pas la langue, je l’élague. Je ne chante pas le monde, je le chuchote. […] Le poème est ce pain qui se coupe à la main lorsque l’on a très faim. Je vous donne mon gâteau de miettes ».

Fermez les yeux...

...Écoutez la poésie ordinaire et essentielle de Thomas VINAU.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

 Photo :  Geraud pfeiffer,2020

Description

Le poète de cette semaine est né en 1978, à Toulouse. Thomas VINAU, c’est son nom, écrit de la poésie comme il respire, mais aussi des romans, des nouvelles, des albums jeunesse. Par hasard, sur la table d’un libraire, j’ai découvert le recueil « Juste après la pluie », publié en 2014 chez Alma éditeur, et j’ai eu un coup de cœur.


Sa poésie parle de nos vies banales, de nos amours bancales, de nos pensées triviales - des joies et des peines qui peuplent nos jours, qui hantent nos nuits. Il y a beaucoup de tendresse dans ses mots, de l’humour souvent, et puis, de temps en temps un coup de griffe. J’aime ce mélange, ce regard qui me fait penser au crayon de Sempé : une impertinence pour relever nos incohérences, pour célébrer nos imperfections, pour sublimer nos drames minuscules.


De son écriture, il dit lui-même : « Je défends une poésie sans chichi, sans lyrisme excessif, une poésie du présent. Je ne tords pas la langue, je l’élague. Je ne chante pas le monde, je le chuchote. […] Le poème est ce pain qui se coupe à la main lorsque l’on a très faim. Je vous donne mon gâteau de miettes ».

Fermez les yeux...

...Écoutez la poésie ordinaire et essentielle de Thomas VINAU.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

 Photo :  Geraud pfeiffer,2020

Share

Embed

You may also like

Description

Le poète de cette semaine est né en 1978, à Toulouse. Thomas VINAU, c’est son nom, écrit de la poésie comme il respire, mais aussi des romans, des nouvelles, des albums jeunesse. Par hasard, sur la table d’un libraire, j’ai découvert le recueil « Juste après la pluie », publié en 2014 chez Alma éditeur, et j’ai eu un coup de cœur.


Sa poésie parle de nos vies banales, de nos amours bancales, de nos pensées triviales - des joies et des peines qui peuplent nos jours, qui hantent nos nuits. Il y a beaucoup de tendresse dans ses mots, de l’humour souvent, et puis, de temps en temps un coup de griffe. J’aime ce mélange, ce regard qui me fait penser au crayon de Sempé : une impertinence pour relever nos incohérences, pour célébrer nos imperfections, pour sublimer nos drames minuscules.


De son écriture, il dit lui-même : « Je défends une poésie sans chichi, sans lyrisme excessif, une poésie du présent. Je ne tords pas la langue, je l’élague. Je ne chante pas le monde, je le chuchote. […] Le poème est ce pain qui se coupe à la main lorsque l’on a très faim. Je vous donne mon gâteau de miettes ».

Fermez les yeux...

...Écoutez la poésie ordinaire et essentielle de Thomas VINAU.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

 Photo :  Geraud pfeiffer,2020

Description

Le poète de cette semaine est né en 1978, à Toulouse. Thomas VINAU, c’est son nom, écrit de la poésie comme il respire, mais aussi des romans, des nouvelles, des albums jeunesse. Par hasard, sur la table d’un libraire, j’ai découvert le recueil « Juste après la pluie », publié en 2014 chez Alma éditeur, et j’ai eu un coup de cœur.


Sa poésie parle de nos vies banales, de nos amours bancales, de nos pensées triviales - des joies et des peines qui peuplent nos jours, qui hantent nos nuits. Il y a beaucoup de tendresse dans ses mots, de l’humour souvent, et puis, de temps en temps un coup de griffe. J’aime ce mélange, ce regard qui me fait penser au crayon de Sempé : une impertinence pour relever nos incohérences, pour célébrer nos imperfections, pour sublimer nos drames minuscules.


De son écriture, il dit lui-même : « Je défends une poésie sans chichi, sans lyrisme excessif, une poésie du présent. Je ne tords pas la langue, je l’élague. Je ne chante pas le monde, je le chuchote. […] Le poème est ce pain qui se coupe à la main lorsque l’on a très faim. Je vous donne mon gâteau de miettes ».

Fermez les yeux...

...Écoutez la poésie ordinaire et essentielle de Thomas VINAU.

“La poésie ne s’enseigne pas, elle s’écoute, se vit et s’en va”. 

 


Abonnez-vous pour écouter, toutes les deux semaines, un nouvel épisode.


Soutenez le podcast sur Tipeee


Et retrouvez-moi sur :

Facebook

Instagram 

LinkedIn 


Pour en savoir plus sur mon travail et vous abonner à ma newsletter, rendez-vous sur mon site : www.mathildevermer.fr 


Conception et lecture : Mathilde VERMER

Enregistrement et Montage : Mickaël GIUNTA

Design graphique : Adèle LAPARRA 

Accompagnement podcast : Collectif Pousse - Caroline Franquet & Clémentine Roux

 Photo :  Geraud pfeiffer,2020

Share

Embed

You may also like