undefined cover
undefined cover
Les grands indices européens sont restés à l’équilibre cover
Les grands indices européens sont restés à l’équilibre cover
Radio Monaco - La Tendance des Marchés

Les grands indices européens sont restés à l’équilibre

Les grands indices européens sont restés à l’équilibre

01min |14/01/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Les grands indices européens sont restés à l’équilibre cover
Les grands indices européens sont restés à l’équilibre cover
Radio Monaco - La Tendance des Marchés

Les grands indices européens sont restés à l’équilibre

Les grands indices européens sont restés à l’équilibre

01min |14/01/2022
Play

Description

L’indice de Paris a maintenu les 7200 points hier. 2 secteurs se sont démarqués : Le secteur de l’automobile qui est largement devant avec une performance de 1.82% grâce à Renault qui enregistre un gain de plus de 4.5%.

Puis en deuxième position ce sont les bancaires qui ont progressé de 1.4%, avec notamment l’action BNP PARIBAS qui clôture dans le vert à +2.5%

Du côté des baisses, C'est le secteur du luxe qui pèse.

Kering arrive en dernière position de l’indice parisien avec un recul de 3,6%, suivi de près par Hermès et L'Oréal.  

 

Les investisseurs semblent dans l’attente des résultats trimestriels des entreprises pour savoir si les valorisations élevées des marchés actions sont justifiées.

D’ailleurs, le coup d'envoi de la saison des résultats est lancé aujourd’hui par les banques Américaines. En commençant par les publications de JPMorgan, Citi group, Wells Fargo, mais aussi du leader mondial de la gestion d’actifs Blackrock. 

Description

L’indice de Paris a maintenu les 7200 points hier. 2 secteurs se sont démarqués : Le secteur de l’automobile qui est largement devant avec une performance de 1.82% grâce à Renault qui enregistre un gain de plus de 4.5%.

Puis en deuxième position ce sont les bancaires qui ont progressé de 1.4%, avec notamment l’action BNP PARIBAS qui clôture dans le vert à +2.5%

Du côté des baisses, C'est le secteur du luxe qui pèse.

Kering arrive en dernière position de l’indice parisien avec un recul de 3,6%, suivi de près par Hermès et L'Oréal.  

 

Les investisseurs semblent dans l’attente des résultats trimestriels des entreprises pour savoir si les valorisations élevées des marchés actions sont justifiées.

D’ailleurs, le coup d'envoi de la saison des résultats est lancé aujourd’hui par les banques Américaines. En commençant par les publications de JPMorgan, Citi group, Wells Fargo, mais aussi du leader mondial de la gestion d’actifs Blackrock. 

Share

Embed

You may also like

Description

L’indice de Paris a maintenu les 7200 points hier. 2 secteurs se sont démarqués : Le secteur de l’automobile qui est largement devant avec une performance de 1.82% grâce à Renault qui enregistre un gain de plus de 4.5%.

Puis en deuxième position ce sont les bancaires qui ont progressé de 1.4%, avec notamment l’action BNP PARIBAS qui clôture dans le vert à +2.5%

Du côté des baisses, C'est le secteur du luxe qui pèse.

Kering arrive en dernière position de l’indice parisien avec un recul de 3,6%, suivi de près par Hermès et L'Oréal.  

 

Les investisseurs semblent dans l’attente des résultats trimestriels des entreprises pour savoir si les valorisations élevées des marchés actions sont justifiées.

D’ailleurs, le coup d'envoi de la saison des résultats est lancé aujourd’hui par les banques Américaines. En commençant par les publications de JPMorgan, Citi group, Wells Fargo, mais aussi du leader mondial de la gestion d’actifs Blackrock. 

Description

L’indice de Paris a maintenu les 7200 points hier. 2 secteurs se sont démarqués : Le secteur de l’automobile qui est largement devant avec une performance de 1.82% grâce à Renault qui enregistre un gain de plus de 4.5%.

Puis en deuxième position ce sont les bancaires qui ont progressé de 1.4%, avec notamment l’action BNP PARIBAS qui clôture dans le vert à +2.5%

Du côté des baisses, C'est le secteur du luxe qui pèse.

Kering arrive en dernière position de l’indice parisien avec un recul de 3,6%, suivi de près par Hermès et L'Oréal.  

 

Les investisseurs semblent dans l’attente des résultats trimestriels des entreprises pour savoir si les valorisations élevées des marchés actions sont justifiées.

D’ailleurs, le coup d'envoi de la saison des résultats est lancé aujourd’hui par les banques Américaines. En commençant par les publications de JPMorgan, Citi group, Wells Fargo, mais aussi du leader mondial de la gestion d’actifs Blackrock. 

Share

Embed

You may also like