undefined cover
undefined cover
Une semaine dernière bien agitée sur les marchés cover
Une semaine dernière bien agitée sur les marchés cover
Radio Monaco - La Tendance des Marchés

Une semaine dernière bien agitée sur les marchés

Une semaine dernière bien agitée sur les marchés

01min |20/06/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Une semaine dernière bien agitée sur les marchés cover
Une semaine dernière bien agitée sur les marchés cover
Radio Monaco - La Tendance des Marchés

Une semaine dernière bien agitée sur les marchés

Une semaine dernière bien agitée sur les marchés

01min |20/06/2022
Play

Description

La semaine dernière a été animée par les Banques Centrales et notamment un durcissement de leur politique monétaire.

Le bal a été ouvert par la Banque Centrale Européenne qui a programmé une réunion de crise afin de limiter la forte hausse des rendement périphériques.

La Reserve fédérale Américaine a augmenté son taux de 75 points de base, soit la plus forte hausse de taux effectuée depuis plus de 28 ans.

La Banque d’Angleterre quant à elle a confirmé une nouvelle hausse de taux de 25 points de base. Et pour finir, la Banque de Suisse a surpris tout le monde avec une hausse de 50 points.

Ces annonces ont provoqué une correction de grande ampleur. Aucun marché ni aucune zone géographique n’a été épargnée. Les marchés actions ont en moyenne perdu autour de -5% sur la semaine dernière. 

Description

La semaine dernière a été animée par les Banques Centrales et notamment un durcissement de leur politique monétaire.

Le bal a été ouvert par la Banque Centrale Européenne qui a programmé une réunion de crise afin de limiter la forte hausse des rendement périphériques.

La Reserve fédérale Américaine a augmenté son taux de 75 points de base, soit la plus forte hausse de taux effectuée depuis plus de 28 ans.

La Banque d’Angleterre quant à elle a confirmé une nouvelle hausse de taux de 25 points de base. Et pour finir, la Banque de Suisse a surpris tout le monde avec une hausse de 50 points.

Ces annonces ont provoqué une correction de grande ampleur. Aucun marché ni aucune zone géographique n’a été épargnée. Les marchés actions ont en moyenne perdu autour de -5% sur la semaine dernière. 

Share

Embed

You may also like

Description

La semaine dernière a été animée par les Banques Centrales et notamment un durcissement de leur politique monétaire.

Le bal a été ouvert par la Banque Centrale Européenne qui a programmé une réunion de crise afin de limiter la forte hausse des rendement périphériques.

La Reserve fédérale Américaine a augmenté son taux de 75 points de base, soit la plus forte hausse de taux effectuée depuis plus de 28 ans.

La Banque d’Angleterre quant à elle a confirmé une nouvelle hausse de taux de 25 points de base. Et pour finir, la Banque de Suisse a surpris tout le monde avec une hausse de 50 points.

Ces annonces ont provoqué une correction de grande ampleur. Aucun marché ni aucune zone géographique n’a été épargnée. Les marchés actions ont en moyenne perdu autour de -5% sur la semaine dernière. 

Description

La semaine dernière a été animée par les Banques Centrales et notamment un durcissement de leur politique monétaire.

Le bal a été ouvert par la Banque Centrale Européenne qui a programmé une réunion de crise afin de limiter la forte hausse des rendement périphériques.

La Reserve fédérale Américaine a augmenté son taux de 75 points de base, soit la plus forte hausse de taux effectuée depuis plus de 28 ans.

La Banque d’Angleterre quant à elle a confirmé une nouvelle hausse de taux de 25 points de base. Et pour finir, la Banque de Suisse a surpris tout le monde avec une hausse de 50 points.

Ces annonces ont provoqué une correction de grande ampleur. Aucun marché ni aucune zone géographique n’a été épargnée. Les marchés actions ont en moyenne perdu autour de -5% sur la semaine dernière. 

Share

Embed

You may also like