undefined cover
undefined cover
Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light cover
Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light cover
Le bijou comme un bisou

Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light

Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light

07min |13/09/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light cover
Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light cover
Le bijou comme un bisou

Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light

Haute joaillerie été 2022 #3 de Beers : collection The Alchimist of Light

07min |13/09/2022
Play

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 


Dans cette émission suivez-moi au Crillon, découvrir la collection L’Alchimist of Light de De Beers. On me conduit à l’ascenseur aux grilles ouvragées direction le salon dont la terrasse boisée et fleurie surplombe tout Paris et la Tour Eiffel. En pleine lumière ! D’ailleurs la lumière est justement le sujet des recherches et des créations de De Beers. En janvier 16 pièces lançaient le 1erchapitre durant la Fashion Week. Durant la Couture de cet été, ce sont 29 pièces qui sont présentées portant la collection complète à 45 pièces. 

  

D’abord la tradition : dans les vitrines de droite. Le motif iconique de la Maison Enchanted Lotus, décline la fleur stylisée au cœur de diamant rond sertis clos. L’or rose brossé et satiné brille doucement et ressort sur un losange d’or blanc diamanté et quelque fois s’alterne, en opposé, en or blanc sur or rose. L’ensemble est d’un luxe discret que je porterais même tous les jours. D’autant que toutes les pièces sont transformables. Les longues boucles d’oreille peuvent être puces. Le motif du collier et amovible et peut se porter seul. Mais la pièce magique c’est le ras du cou, un large choker, tout souple, avec un pendant de diamant Fancy Intense Pink taille radiant de 1,13 carats qui peut se porter seul. Et le tout se transforme en une somptueuse paire de bracelet manchette. Appelée Dusk Reflexion, les 4 pièces nous emmène bien dans la douceur poudrée du soleil couchant. 

  

Je me retourne et découvre la douce couleur Nil de la chrysophrase verte d’Afrique. Chez De Beers réputé pour ses diamants l’introduction des pierres dures et de la couleur autre que celle du diamant est une révolution. Dans la parure Midnight Aura les chrysophrases côtoient les diamants sur or blanc dans 2 bagues : un toi etmoi ouvert et une autre à la forme de l’infini. La pièce la plus whaou est encore un collier ras du cou. Une ligne de diamants articulée s’évase en col fait d’une maille aussi souple qu’une gaze. Comme l’or est rhodié noir la centaine de diamants sertis clos qui parsème cette dentelle précieuse scintille doucement comme une poussière d’étoiles. Les cabochons de chrysophrase ponctuent chaque triangle du col serti en leur cœur de diamants taille princesse. Le fermoir, dissimulé, se singularise par une goutte de chrysophrase, suspendue. Et au centre, amovible, une splendide poire de diamant blanc de 20,57 carats. La parure se complète de boucles d’oreille chandelier à la même souplesse
diamantés et aux 4 portés.  

  

La dernière vitrine de cette première salle me surprend complètement. En titane anodisé et d’aluminium enduit, les couleurs explosent sur des formes hélicoïdales. Un travail d’optique façon Op-art qui irradie de bleu outremer, de vert sauge et de rose ancien. La lumière se cristallise dans le mouvement diamantée et dans les pierres de centre : diamants Fancy Dark Grey, Fancy Intense Pink ou diamant vert, taille émeraude, poire ou marquise. Le collier est une véritable ode au savoir faire joaillier car le titane et l’aluminium ne se fusionnent pas et il a fallu 10 joailliers et 5 sertisseurs pour réaliser les 142 éléments d’articulation de cette masterpiece. Par ailleurs, cette innovante capsule Ascending Shadows comprend même un serre tête. 

  

J’atteins le 2esalon où les pièces d’Optical Wonder poursuivre cette inspiration de l’Op Art avec un zeste d’art déco. Le collier, les pendants d’oreille et la bague entre doigts sont constituées de carrées et d’hexagones où le blanc des diamants dessine une géométrie en contraste avec le noir brillant de l’aluminium éclairée de diamant jaune. Sur le bracelet les lignes inspirées de Vassareli ondulent et hypnotisent en ligne concentriques de diamants sur or jaune sur et aluminium noir. Au centre un diamant vert tilleul.  

  

Dans la dernière vitrine le diamant s’expose en majesté et resplendit de toute sa glaciale pureté dans un univers grand blanc. Une vision polaire où la glace est restituée par l’emploi du cristal de roche qui donne à la parure le translucide des paysages arctiques
et la douceur d’un immaculé rêvé. Par exemple les boucles d’oreilles chandelier sont en fleur de givre retenue par un diamant taille princesse et un diamant rond d’où fondent en ruisseaux scintillants les diamants en taille marquise alternées de gouttelettes de brillants. Et sur la cuff des diamants s’inscrustent dans le cristal de roche comme une rosée givrée. Une technique parfaite que l’on retrouve dans le collier de cette capsule Frozen Capture où les carrés de cristal de roche diamantée trace un chemin de lumière satinée d’où s’écoulent les glaces de diamants taille marquise. Au centre un incroyable diamant Flawless taille poire de 20,10 carats. 


Comme les diamants extraordinaires de cette collection proviennent de la collection Natural Works of Art, De Beers a mise en scène sur la table un énorme brut et les diamants qui en sont issus. Cette scintillante leçon de choses scénographiée en cabinet
de curiosité me fascine tellement que je file sur la terrasse où même le soleil n’arrive pas à concurrencer cet éblouissement. 

  

Ainsi ce termine la présentation de la collection L’Alchimist of Light de De Beers. 

.  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  



Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 


Dans cette émission suivez-moi au Crillon, découvrir la collection L’Alchimist of Light de De Beers. On me conduit à l’ascenseur aux grilles ouvragées direction le salon dont la terrasse boisée et fleurie surplombe tout Paris et la Tour Eiffel. En pleine lumière ! D’ailleurs la lumière est justement le sujet des recherches et des créations de De Beers. En janvier 16 pièces lançaient le 1erchapitre durant la Fashion Week. Durant la Couture de cet été, ce sont 29 pièces qui sont présentées portant la collection complète à 45 pièces. 

  

D’abord la tradition : dans les vitrines de droite. Le motif iconique de la Maison Enchanted Lotus, décline la fleur stylisée au cœur de diamant rond sertis clos. L’or rose brossé et satiné brille doucement et ressort sur un losange d’or blanc diamanté et quelque fois s’alterne, en opposé, en or blanc sur or rose. L’ensemble est d’un luxe discret que je porterais même tous les jours. D’autant que toutes les pièces sont transformables. Les longues boucles d’oreille peuvent être puces. Le motif du collier et amovible et peut se porter seul. Mais la pièce magique c’est le ras du cou, un large choker, tout souple, avec un pendant de diamant Fancy Intense Pink taille radiant de 1,13 carats qui peut se porter seul. Et le tout se transforme en une somptueuse paire de bracelet manchette. Appelée Dusk Reflexion, les 4 pièces nous emmène bien dans la douceur poudrée du soleil couchant. 

  

Je me retourne et découvre la douce couleur Nil de la chrysophrase verte d’Afrique. Chez De Beers réputé pour ses diamants l’introduction des pierres dures et de la couleur autre que celle du diamant est une révolution. Dans la parure Midnight Aura les chrysophrases côtoient les diamants sur or blanc dans 2 bagues : un toi etmoi ouvert et une autre à la forme de l’infini. La pièce la plus whaou est encore un collier ras du cou. Une ligne de diamants articulée s’évase en col fait d’une maille aussi souple qu’une gaze. Comme l’or est rhodié noir la centaine de diamants sertis clos qui parsème cette dentelle précieuse scintille doucement comme une poussière d’étoiles. Les cabochons de chrysophrase ponctuent chaque triangle du col serti en leur cœur de diamants taille princesse. Le fermoir, dissimulé, se singularise par une goutte de chrysophrase, suspendue. Et au centre, amovible, une splendide poire de diamant blanc de 20,57 carats. La parure se complète de boucles d’oreille chandelier à la même souplesse
diamantés et aux 4 portés.  

  

La dernière vitrine de cette première salle me surprend complètement. En titane anodisé et d’aluminium enduit, les couleurs explosent sur des formes hélicoïdales. Un travail d’optique façon Op-art qui irradie de bleu outremer, de vert sauge et de rose ancien. La lumière se cristallise dans le mouvement diamantée et dans les pierres de centre : diamants Fancy Dark Grey, Fancy Intense Pink ou diamant vert, taille émeraude, poire ou marquise. Le collier est une véritable ode au savoir faire joaillier car le titane et l’aluminium ne se fusionnent pas et il a fallu 10 joailliers et 5 sertisseurs pour réaliser les 142 éléments d’articulation de cette masterpiece. Par ailleurs, cette innovante capsule Ascending Shadows comprend même un serre tête. 

  

J’atteins le 2esalon où les pièces d’Optical Wonder poursuivre cette inspiration de l’Op Art avec un zeste d’art déco. Le collier, les pendants d’oreille et la bague entre doigts sont constituées de carrées et d’hexagones où le blanc des diamants dessine une géométrie en contraste avec le noir brillant de l’aluminium éclairée de diamant jaune. Sur le bracelet les lignes inspirées de Vassareli ondulent et hypnotisent en ligne concentriques de diamants sur or jaune sur et aluminium noir. Au centre un diamant vert tilleul.  

  

Dans la dernière vitrine le diamant s’expose en majesté et resplendit de toute sa glaciale pureté dans un univers grand blanc. Une vision polaire où la glace est restituée par l’emploi du cristal de roche qui donne à la parure le translucide des paysages arctiques
et la douceur d’un immaculé rêvé. Par exemple les boucles d’oreilles chandelier sont en fleur de givre retenue par un diamant taille princesse et un diamant rond d’où fondent en ruisseaux scintillants les diamants en taille marquise alternées de gouttelettes de brillants. Et sur la cuff des diamants s’inscrustent dans le cristal de roche comme une rosée givrée. Une technique parfaite que l’on retrouve dans le collier de cette capsule Frozen Capture où les carrés de cristal de roche diamantée trace un chemin de lumière satinée d’où s’écoulent les glaces de diamants taille marquise. Au centre un incroyable diamant Flawless taille poire de 20,10 carats. 


Comme les diamants extraordinaires de cette collection proviennent de la collection Natural Works of Art, De Beers a mise en scène sur la table un énorme brut et les diamants qui en sont issus. Cette scintillante leçon de choses scénographiée en cabinet
de curiosité me fascine tellement que je file sur la terrasse où même le soleil n’arrive pas à concurrencer cet éblouissement. 

  

Ainsi ce termine la présentation de la collection L’Alchimist of Light de De Beers. 

.  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  



Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Share

Embed

You may also like

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 


Dans cette émission suivez-moi au Crillon, découvrir la collection L’Alchimist of Light de De Beers. On me conduit à l’ascenseur aux grilles ouvragées direction le salon dont la terrasse boisée et fleurie surplombe tout Paris et la Tour Eiffel. En pleine lumière ! D’ailleurs la lumière est justement le sujet des recherches et des créations de De Beers. En janvier 16 pièces lançaient le 1erchapitre durant la Fashion Week. Durant la Couture de cet été, ce sont 29 pièces qui sont présentées portant la collection complète à 45 pièces. 

  

D’abord la tradition : dans les vitrines de droite. Le motif iconique de la Maison Enchanted Lotus, décline la fleur stylisée au cœur de diamant rond sertis clos. L’or rose brossé et satiné brille doucement et ressort sur un losange d’or blanc diamanté et quelque fois s’alterne, en opposé, en or blanc sur or rose. L’ensemble est d’un luxe discret que je porterais même tous les jours. D’autant que toutes les pièces sont transformables. Les longues boucles d’oreille peuvent être puces. Le motif du collier et amovible et peut se porter seul. Mais la pièce magique c’est le ras du cou, un large choker, tout souple, avec un pendant de diamant Fancy Intense Pink taille radiant de 1,13 carats qui peut se porter seul. Et le tout se transforme en une somptueuse paire de bracelet manchette. Appelée Dusk Reflexion, les 4 pièces nous emmène bien dans la douceur poudrée du soleil couchant. 

  

Je me retourne et découvre la douce couleur Nil de la chrysophrase verte d’Afrique. Chez De Beers réputé pour ses diamants l’introduction des pierres dures et de la couleur autre que celle du diamant est une révolution. Dans la parure Midnight Aura les chrysophrases côtoient les diamants sur or blanc dans 2 bagues : un toi etmoi ouvert et une autre à la forme de l’infini. La pièce la plus whaou est encore un collier ras du cou. Une ligne de diamants articulée s’évase en col fait d’une maille aussi souple qu’une gaze. Comme l’or est rhodié noir la centaine de diamants sertis clos qui parsème cette dentelle précieuse scintille doucement comme une poussière d’étoiles. Les cabochons de chrysophrase ponctuent chaque triangle du col serti en leur cœur de diamants taille princesse. Le fermoir, dissimulé, se singularise par une goutte de chrysophrase, suspendue. Et au centre, amovible, une splendide poire de diamant blanc de 20,57 carats. La parure se complète de boucles d’oreille chandelier à la même souplesse
diamantés et aux 4 portés.  

  

La dernière vitrine de cette première salle me surprend complètement. En titane anodisé et d’aluminium enduit, les couleurs explosent sur des formes hélicoïdales. Un travail d’optique façon Op-art qui irradie de bleu outremer, de vert sauge et de rose ancien. La lumière se cristallise dans le mouvement diamantée et dans les pierres de centre : diamants Fancy Dark Grey, Fancy Intense Pink ou diamant vert, taille émeraude, poire ou marquise. Le collier est une véritable ode au savoir faire joaillier car le titane et l’aluminium ne se fusionnent pas et il a fallu 10 joailliers et 5 sertisseurs pour réaliser les 142 éléments d’articulation de cette masterpiece. Par ailleurs, cette innovante capsule Ascending Shadows comprend même un serre tête. 

  

J’atteins le 2esalon où les pièces d’Optical Wonder poursuivre cette inspiration de l’Op Art avec un zeste d’art déco. Le collier, les pendants d’oreille et la bague entre doigts sont constituées de carrées et d’hexagones où le blanc des diamants dessine une géométrie en contraste avec le noir brillant de l’aluminium éclairée de diamant jaune. Sur le bracelet les lignes inspirées de Vassareli ondulent et hypnotisent en ligne concentriques de diamants sur or jaune sur et aluminium noir. Au centre un diamant vert tilleul.  

  

Dans la dernière vitrine le diamant s’expose en majesté et resplendit de toute sa glaciale pureté dans un univers grand blanc. Une vision polaire où la glace est restituée par l’emploi du cristal de roche qui donne à la parure le translucide des paysages arctiques
et la douceur d’un immaculé rêvé. Par exemple les boucles d’oreilles chandelier sont en fleur de givre retenue par un diamant taille princesse et un diamant rond d’où fondent en ruisseaux scintillants les diamants en taille marquise alternées de gouttelettes de brillants. Et sur la cuff des diamants s’inscrustent dans le cristal de roche comme une rosée givrée. Une technique parfaite que l’on retrouve dans le collier de cette capsule Frozen Capture où les carrés de cristal de roche diamantée trace un chemin de lumière satinée d’où s’écoulent les glaces de diamants taille marquise. Au centre un incroyable diamant Flawless taille poire de 20,10 carats. 


Comme les diamants extraordinaires de cette collection proviennent de la collection Natural Works of Art, De Beers a mise en scène sur la table un énorme brut et les diamants qui en sont issus. Cette scintillante leçon de choses scénographiée en cabinet
de curiosité me fascine tellement que je file sur la terrasse où même le soleil n’arrive pas à concurrencer cet éblouissement. 

  

Ainsi ce termine la présentation de la collection L’Alchimist of Light de De Beers. 

.  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  



Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 


Dans cette émission suivez-moi au Crillon, découvrir la collection L’Alchimist of Light de De Beers. On me conduit à l’ascenseur aux grilles ouvragées direction le salon dont la terrasse boisée et fleurie surplombe tout Paris et la Tour Eiffel. En pleine lumière ! D’ailleurs la lumière est justement le sujet des recherches et des créations de De Beers. En janvier 16 pièces lançaient le 1erchapitre durant la Fashion Week. Durant la Couture de cet été, ce sont 29 pièces qui sont présentées portant la collection complète à 45 pièces. 

  

D’abord la tradition : dans les vitrines de droite. Le motif iconique de la Maison Enchanted Lotus, décline la fleur stylisée au cœur de diamant rond sertis clos. L’or rose brossé et satiné brille doucement et ressort sur un losange d’or blanc diamanté et quelque fois s’alterne, en opposé, en or blanc sur or rose. L’ensemble est d’un luxe discret que je porterais même tous les jours. D’autant que toutes les pièces sont transformables. Les longues boucles d’oreille peuvent être puces. Le motif du collier et amovible et peut se porter seul. Mais la pièce magique c’est le ras du cou, un large choker, tout souple, avec un pendant de diamant Fancy Intense Pink taille radiant de 1,13 carats qui peut se porter seul. Et le tout se transforme en une somptueuse paire de bracelet manchette. Appelée Dusk Reflexion, les 4 pièces nous emmène bien dans la douceur poudrée du soleil couchant. 

  

Je me retourne et découvre la douce couleur Nil de la chrysophrase verte d’Afrique. Chez De Beers réputé pour ses diamants l’introduction des pierres dures et de la couleur autre que celle du diamant est une révolution. Dans la parure Midnight Aura les chrysophrases côtoient les diamants sur or blanc dans 2 bagues : un toi etmoi ouvert et une autre à la forme de l’infini. La pièce la plus whaou est encore un collier ras du cou. Une ligne de diamants articulée s’évase en col fait d’une maille aussi souple qu’une gaze. Comme l’or est rhodié noir la centaine de diamants sertis clos qui parsème cette dentelle précieuse scintille doucement comme une poussière d’étoiles. Les cabochons de chrysophrase ponctuent chaque triangle du col serti en leur cœur de diamants taille princesse. Le fermoir, dissimulé, se singularise par une goutte de chrysophrase, suspendue. Et au centre, amovible, une splendide poire de diamant blanc de 20,57 carats. La parure se complète de boucles d’oreille chandelier à la même souplesse
diamantés et aux 4 portés.  

  

La dernière vitrine de cette première salle me surprend complètement. En titane anodisé et d’aluminium enduit, les couleurs explosent sur des formes hélicoïdales. Un travail d’optique façon Op-art qui irradie de bleu outremer, de vert sauge et de rose ancien. La lumière se cristallise dans le mouvement diamantée et dans les pierres de centre : diamants Fancy Dark Grey, Fancy Intense Pink ou diamant vert, taille émeraude, poire ou marquise. Le collier est une véritable ode au savoir faire joaillier car le titane et l’aluminium ne se fusionnent pas et il a fallu 10 joailliers et 5 sertisseurs pour réaliser les 142 éléments d’articulation de cette masterpiece. Par ailleurs, cette innovante capsule Ascending Shadows comprend même un serre tête. 

  

J’atteins le 2esalon où les pièces d’Optical Wonder poursuivre cette inspiration de l’Op Art avec un zeste d’art déco. Le collier, les pendants d’oreille et la bague entre doigts sont constituées de carrées et d’hexagones où le blanc des diamants dessine une géométrie en contraste avec le noir brillant de l’aluminium éclairée de diamant jaune. Sur le bracelet les lignes inspirées de Vassareli ondulent et hypnotisent en ligne concentriques de diamants sur or jaune sur et aluminium noir. Au centre un diamant vert tilleul.  

  

Dans la dernière vitrine le diamant s’expose en majesté et resplendit de toute sa glaciale pureté dans un univers grand blanc. Une vision polaire où la glace est restituée par l’emploi du cristal de roche qui donne à la parure le translucide des paysages arctiques
et la douceur d’un immaculé rêvé. Par exemple les boucles d’oreilles chandelier sont en fleur de givre retenue par un diamant taille princesse et un diamant rond d’où fondent en ruisseaux scintillants les diamants en taille marquise alternées de gouttelettes de brillants. Et sur la cuff des diamants s’inscrustent dans le cristal de roche comme une rosée givrée. Une technique parfaite que l’on retrouve dans le collier de cette capsule Frozen Capture où les carrés de cristal de roche diamantée trace un chemin de lumière satinée d’où s’écoulent les glaces de diamants taille marquise. Au centre un incroyable diamant Flawless taille poire de 20,10 carats. 


Comme les diamants extraordinaires de cette collection proviennent de la collection Natural Works of Art, De Beers a mise en scène sur la table un énorme brut et les diamants qui en sont issus. Cette scintillante leçon de choses scénographiée en cabinet
de curiosité me fascine tellement que je file sur la terrasse où même le soleil n’arrive pas à concurrencer cet éblouissement. 

  

Ainsi ce termine la présentation de la collection L’Alchimist of Light de De Beers. 

.  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  



Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Share

Embed

You may also like