Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez cover
Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez cover
Le cheval ? Des métiers !

Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez

Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez

14min |24/07/2023
Play
Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez cover
Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez cover
Le cheval ? Des métiers !

Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez

Episode 10 : "Le cheval ? Des métiers ! Made in Normandie" : Le métier d’assistante d’élevage avec Léa Lebriez

14min |24/07/2023
Play

Description

Pour ce dixième épisode qui clôture la saison, nous avons été à la rencontre de Léa Lebriez, assistante d’élevage à l’Elevage Soledad.

 

Dès le lycée, Léa savait qu’elle souhaitait travailler aux côtés des chevaux et plus particulièrement des trotteurs. Elle a ainsi suivi un Bac Pro à l’école de Grosbois et a ensuite travaillé dans plusieurs écuries de course en ayant même la chance de courir pendant plusieurs années.

La passion de l’élevage l’a ensuite rattrapée, « ce que j’aime c’est voir mes chevaux naître, grandir et évoluer » nous précise-t-elle.

Au quotidien, Léa jongle ainsi entre ses deux casquettes de lad, lorsqu’elle entraîne les chevaux le matin, et d’assistante d’élevage en période de poulinage.

 

Léa l’avoue, ses journées sont bien remplies mais « même si on a l’air de faire tous les jours la même chose en fait nos journées ne se ressemblent jamais, il n’y a pas de routine avec les chevaux ! »

Exercer ces deux métiers constitue un avantage certain pour Léa. En effet, entraîner les juments lui permet de mieux les connaître, d’en apprendre plus sur leurs allures et leur tempérament afin de déterminer quel étalon conviendra le mieux pour le croisement.

Léa nous livre également son conseil : « il vaut mieux viser la qualité que la quantité dans l’élevage ».

 

Voir naître et grandir les chevaux est votre rêve ? Le métier d’assistante d’élevage devrait retenir votre attention ! Ecoutez Léa vous en dire plus sur son quotidien rythmé au micro d’Eclat Agency.

Description

Pour ce dixième épisode qui clôture la saison, nous avons été à la rencontre de Léa Lebriez, assistante d’élevage à l’Elevage Soledad.

 

Dès le lycée, Léa savait qu’elle souhaitait travailler aux côtés des chevaux et plus particulièrement des trotteurs. Elle a ainsi suivi un Bac Pro à l’école de Grosbois et a ensuite travaillé dans plusieurs écuries de course en ayant même la chance de courir pendant plusieurs années.

La passion de l’élevage l’a ensuite rattrapée, « ce que j’aime c’est voir mes chevaux naître, grandir et évoluer » nous précise-t-elle.

Au quotidien, Léa jongle ainsi entre ses deux casquettes de lad, lorsqu’elle entraîne les chevaux le matin, et d’assistante d’élevage en période de poulinage.

 

Léa l’avoue, ses journées sont bien remplies mais « même si on a l’air de faire tous les jours la même chose en fait nos journées ne se ressemblent jamais, il n’y a pas de routine avec les chevaux ! »

Exercer ces deux métiers constitue un avantage certain pour Léa. En effet, entraîner les juments lui permet de mieux les connaître, d’en apprendre plus sur leurs allures et leur tempérament afin de déterminer quel étalon conviendra le mieux pour le croisement.

Léa nous livre également son conseil : « il vaut mieux viser la qualité que la quantité dans l’élevage ».

 

Voir naître et grandir les chevaux est votre rêve ? Le métier d’assistante d’élevage devrait retenir votre attention ! Ecoutez Léa vous en dire plus sur son quotidien rythmé au micro d’Eclat Agency.

Share

Embed

You may also like

Description

Pour ce dixième épisode qui clôture la saison, nous avons été à la rencontre de Léa Lebriez, assistante d’élevage à l’Elevage Soledad.

 

Dès le lycée, Léa savait qu’elle souhaitait travailler aux côtés des chevaux et plus particulièrement des trotteurs. Elle a ainsi suivi un Bac Pro à l’école de Grosbois et a ensuite travaillé dans plusieurs écuries de course en ayant même la chance de courir pendant plusieurs années.

La passion de l’élevage l’a ensuite rattrapée, « ce que j’aime c’est voir mes chevaux naître, grandir et évoluer » nous précise-t-elle.

Au quotidien, Léa jongle ainsi entre ses deux casquettes de lad, lorsqu’elle entraîne les chevaux le matin, et d’assistante d’élevage en période de poulinage.

 

Léa l’avoue, ses journées sont bien remplies mais « même si on a l’air de faire tous les jours la même chose en fait nos journées ne se ressemblent jamais, il n’y a pas de routine avec les chevaux ! »

Exercer ces deux métiers constitue un avantage certain pour Léa. En effet, entraîner les juments lui permet de mieux les connaître, d’en apprendre plus sur leurs allures et leur tempérament afin de déterminer quel étalon conviendra le mieux pour le croisement.

Léa nous livre également son conseil : « il vaut mieux viser la qualité que la quantité dans l’élevage ».

 

Voir naître et grandir les chevaux est votre rêve ? Le métier d’assistante d’élevage devrait retenir votre attention ! Ecoutez Léa vous en dire plus sur son quotidien rythmé au micro d’Eclat Agency.

Description

Pour ce dixième épisode qui clôture la saison, nous avons été à la rencontre de Léa Lebriez, assistante d’élevage à l’Elevage Soledad.

 

Dès le lycée, Léa savait qu’elle souhaitait travailler aux côtés des chevaux et plus particulièrement des trotteurs. Elle a ainsi suivi un Bac Pro à l’école de Grosbois et a ensuite travaillé dans plusieurs écuries de course en ayant même la chance de courir pendant plusieurs années.

La passion de l’élevage l’a ensuite rattrapée, « ce que j’aime c’est voir mes chevaux naître, grandir et évoluer » nous précise-t-elle.

Au quotidien, Léa jongle ainsi entre ses deux casquettes de lad, lorsqu’elle entraîne les chevaux le matin, et d’assistante d’élevage en période de poulinage.

 

Léa l’avoue, ses journées sont bien remplies mais « même si on a l’air de faire tous les jours la même chose en fait nos journées ne se ressemblent jamais, il n’y a pas de routine avec les chevaux ! »

Exercer ces deux métiers constitue un avantage certain pour Léa. En effet, entraîner les juments lui permet de mieux les connaître, d’en apprendre plus sur leurs allures et leur tempérament afin de déterminer quel étalon conviendra le mieux pour le croisement.

Léa nous livre également son conseil : « il vaut mieux viser la qualité que la quantité dans l’élevage ».

 

Voir naître et grandir les chevaux est votre rêve ? Le métier d’assistante d’élevage devrait retenir votre attention ! Ecoutez Léa vous en dire plus sur son quotidien rythmé au micro d’Eclat Agency.

Share

Embed

You may also like