undefined cover
undefined cover
# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab cover
# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab cover
Le Podcast Des Établissements Médico-sociaux

# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab

# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab

51min |28/04/2024|

269

Play
undefined cover
undefined cover
# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab cover
# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab cover
Le Podcast Des Établissements Médico-sociaux

# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab

# 118 - Kévin CHARRAS - innover efficacement avec un living lab

51min |28/04/2024|

269

Play

Description

Kévin Charras est docteur en psychologie, il est le cofondateur du Living lab Vieillissement et vulnérabilité depuis 3 ans et président du gérontopôle Kozh Ensemble.


L'objectif d'un Living Lab est de faire des recherches sur l'impact des innovations.


Beaucoup d'entrepreneurs proposent des solutions dont les prototypes n'ont pas pu être évalués scientifiquement. Cela amène une difficulté pour les établissements qui est d'intégrer de nouvelles solutions sans avoir de recul sur le produit ou le service.


Comment être certain que l'innovation est utile et efficace ?


C'est face à ce constat que le living lab a été créé.

Un Living lab permet avant tout la coconstruction avec les professionnels et les usagers.


L'innovation doit suivre une méthodologie pour maximiser les chances de réussites pour être intégrées dans les pratiques.


Le contexte favorise l'innovation de la part des pouvoirs publics mais aussi des acteurs pour tester des innovations afin d'améliorer les pratiques.


Nous discutons dans cet épisode des sujets sur lesquels portent les innovations.


N'oublions pas que l'innovation doit répondre à un besoin. Et il faut que cela fonctionne.

Le living tab travail sur une méthodologie de preuve du CARE.


La solution répond-elle à un besoin, est-elle acceptable, est-elle réalisable et pertinente ?


Pour innover il faut d'abord s'assurer de l'acceptabilité. Souvent les solutions innovantes sont focalisées sur la technologie mais pas sur l'acceptabilité : réglementaire mais surtout éthique et pratique.


Pour rejoindre un Living lab il suffit de le contacter le plus souvent par son site internet. Certains Living lab ont des spécialités sur certaines expertises et pourront vous réorienter.


Vous pouvez retrouver les livres sur la maladie d'alzheimer et les thérapies non médicamenteuses de Kévin CHARRAS aux Editions in Press


Bonne écoute


 

 

 

 

 

 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Kévin Charras est docteur en psychologie, il est le cofondateur du Living lab Vieillissement et vulnérabilité depuis 3 ans et président du gérontopôle Kozh Ensemble.


L'objectif d'un Living Lab est de faire des recherches sur l'impact des innovations.


Beaucoup d'entrepreneurs proposent des solutions dont les prototypes n'ont pas pu être évalués scientifiquement. Cela amène une difficulté pour les établissements qui est d'intégrer de nouvelles solutions sans avoir de recul sur le produit ou le service.


Comment être certain que l'innovation est utile et efficace ?


C'est face à ce constat que le living lab a été créé.

Un Living lab permet avant tout la coconstruction avec les professionnels et les usagers.


L'innovation doit suivre une méthodologie pour maximiser les chances de réussites pour être intégrées dans les pratiques.


Le contexte favorise l'innovation de la part des pouvoirs publics mais aussi des acteurs pour tester des innovations afin d'améliorer les pratiques.


Nous discutons dans cet épisode des sujets sur lesquels portent les innovations.


N'oublions pas que l'innovation doit répondre à un besoin. Et il faut que cela fonctionne.

Le living tab travail sur une méthodologie de preuve du CARE.


La solution répond-elle à un besoin, est-elle acceptable, est-elle réalisable et pertinente ?


Pour innover il faut d'abord s'assurer de l'acceptabilité. Souvent les solutions innovantes sont focalisées sur la technologie mais pas sur l'acceptabilité : réglementaire mais surtout éthique et pratique.


Pour rejoindre un Living lab il suffit de le contacter le plus souvent par son site internet. Certains Living lab ont des spécialités sur certaines expertises et pourront vous réorienter.


Vous pouvez retrouver les livres sur la maladie d'alzheimer et les thérapies non médicamenteuses de Kévin CHARRAS aux Editions in Press


Bonne écoute


 

 

 

 

 

 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Kévin Charras est docteur en psychologie, il est le cofondateur du Living lab Vieillissement et vulnérabilité depuis 3 ans et président du gérontopôle Kozh Ensemble.


L'objectif d'un Living Lab est de faire des recherches sur l'impact des innovations.


Beaucoup d'entrepreneurs proposent des solutions dont les prototypes n'ont pas pu être évalués scientifiquement. Cela amène une difficulté pour les établissements qui est d'intégrer de nouvelles solutions sans avoir de recul sur le produit ou le service.


Comment être certain que l'innovation est utile et efficace ?


C'est face à ce constat que le living lab a été créé.

Un Living lab permet avant tout la coconstruction avec les professionnels et les usagers.


L'innovation doit suivre une méthodologie pour maximiser les chances de réussites pour être intégrées dans les pratiques.


Le contexte favorise l'innovation de la part des pouvoirs publics mais aussi des acteurs pour tester des innovations afin d'améliorer les pratiques.


Nous discutons dans cet épisode des sujets sur lesquels portent les innovations.


N'oublions pas que l'innovation doit répondre à un besoin. Et il faut que cela fonctionne.

Le living tab travail sur une méthodologie de preuve du CARE.


La solution répond-elle à un besoin, est-elle acceptable, est-elle réalisable et pertinente ?


Pour innover il faut d'abord s'assurer de l'acceptabilité. Souvent les solutions innovantes sont focalisées sur la technologie mais pas sur l'acceptabilité : réglementaire mais surtout éthique et pratique.


Pour rejoindre un Living lab il suffit de le contacter le plus souvent par son site internet. Certains Living lab ont des spécialités sur certaines expertises et pourront vous réorienter.


Vous pouvez retrouver les livres sur la maladie d'alzheimer et les thérapies non médicamenteuses de Kévin CHARRAS aux Editions in Press


Bonne écoute


 

 

 

 

 

 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Kévin Charras est docteur en psychologie, il est le cofondateur du Living lab Vieillissement et vulnérabilité depuis 3 ans et président du gérontopôle Kozh Ensemble.


L'objectif d'un Living Lab est de faire des recherches sur l'impact des innovations.


Beaucoup d'entrepreneurs proposent des solutions dont les prototypes n'ont pas pu être évalués scientifiquement. Cela amène une difficulté pour les établissements qui est d'intégrer de nouvelles solutions sans avoir de recul sur le produit ou le service.


Comment être certain que l'innovation est utile et efficace ?


C'est face à ce constat que le living lab a été créé.

Un Living lab permet avant tout la coconstruction avec les professionnels et les usagers.


L'innovation doit suivre une méthodologie pour maximiser les chances de réussites pour être intégrées dans les pratiques.


Le contexte favorise l'innovation de la part des pouvoirs publics mais aussi des acteurs pour tester des innovations afin d'améliorer les pratiques.


Nous discutons dans cet épisode des sujets sur lesquels portent les innovations.


N'oublions pas que l'innovation doit répondre à un besoin. Et il faut que cela fonctionne.

Le living tab travail sur une méthodologie de preuve du CARE.


La solution répond-elle à un besoin, est-elle acceptable, est-elle réalisable et pertinente ?


Pour innover il faut d'abord s'assurer de l'acceptabilité. Souvent les solutions innovantes sont focalisées sur la technologie mais pas sur l'acceptabilité : réglementaire mais surtout éthique et pratique.


Pour rejoindre un Living lab il suffit de le contacter le plus souvent par son site internet. Certains Living lab ont des spécialités sur certaines expertises et pourront vous réorienter.


Vous pouvez retrouver les livres sur la maladie d'alzheimer et les thérapies non médicamenteuses de Kévin CHARRAS aux Editions in Press


Bonne écoute


 

 

 

 

 

 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like