undefined cover
undefined cover
# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence cover
# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence cover
Le Podcast Des Établissements Médico-sociaux

# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence

# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence

46min |12/05/2024|

318

Play
undefined cover
undefined cover
# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence cover
# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence cover
Le Podcast Des Établissements Médico-sociaux

# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence

# 120 - David CHASSAGNE - Former les équipes à la gestion de la violence

46min |12/05/2024|

318

Play

Description

Dans cet épisode je discute avec David CHASSAGNE de la manière de gérer la violence et l'agressivité dans les établissements de santé.


David CHASSAGNE est ancien militaire, ancien infirmier et cadre de santé. Il a fondé l'organisme de formation DFC Formation pour transmettre son expérience en particulier auprès des soignants pour gérer les situations de violences que les équipes peuvent rencontrer au quotidien.


Le covid a exacerbé les situations de violence. Par exemple : le réflexe "je paie donc j'ai droit" ! Détériore la relation résident soignant.


L'enjeu n'est surtout pas d'avoir une réponse physique de la part des soignants. La gestion de l'agressivité est relationnelle, il faut négocier d'abord en écoutant ! Avec l'écoute active et l'empathie. Il faut montrer que l'on a compris le problème de la personne. Cela permet d'éviter le conflit et l'agressivité.


Il faut comprendre les émotions pour réajuster la relation et éviter l'explosion. Cela passe par la déculpabilisation des proches pour ensuite pouvoir travailler une relation de confiance. La période d'admission est cruciale pour réassurer les résidents et leurs proches. Les proches ne connaissent pas notre manière de fonctionner.


Pour les personnes atteintes de troubles cognitives, il faut trouver les causes.


Nous parlons de l'agressivité réactive : Je réagis négativement à une situation qui me gêne.

Et l'agressivité proactive : J'interagis avec violence pour obtenir quelque chose.


Nous discutons aussi de la manière de gérer l'agressivité entre collègue. Il s'agit très souvent d'un problème de management.


Comment revenir aux bases ? Se focaliser sur les besoins et le bien-être des résidents. Le manager doit faire le lien entre chaque professionnel pour que tous les métiers soient en phase.


À tout cela s'ajoutent aujourd'hui les aspirations des différentes générations.


Et nous concluons par la manière de gérer un manager ou un supérieur hiérarchique dont l'attitude est agressive.


Vous trouverez plus d'informations sur le site DFC formation et vous pouvez contacter directement David CHASSAGNE sur Linkedin.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Dans cet épisode je discute avec David CHASSAGNE de la manière de gérer la violence et l'agressivité dans les établissements de santé.


David CHASSAGNE est ancien militaire, ancien infirmier et cadre de santé. Il a fondé l'organisme de formation DFC Formation pour transmettre son expérience en particulier auprès des soignants pour gérer les situations de violences que les équipes peuvent rencontrer au quotidien.


Le covid a exacerbé les situations de violence. Par exemple : le réflexe "je paie donc j'ai droit" ! Détériore la relation résident soignant.


L'enjeu n'est surtout pas d'avoir une réponse physique de la part des soignants. La gestion de l'agressivité est relationnelle, il faut négocier d'abord en écoutant ! Avec l'écoute active et l'empathie. Il faut montrer que l'on a compris le problème de la personne. Cela permet d'éviter le conflit et l'agressivité.


Il faut comprendre les émotions pour réajuster la relation et éviter l'explosion. Cela passe par la déculpabilisation des proches pour ensuite pouvoir travailler une relation de confiance. La période d'admission est cruciale pour réassurer les résidents et leurs proches. Les proches ne connaissent pas notre manière de fonctionner.


Pour les personnes atteintes de troubles cognitives, il faut trouver les causes.


Nous parlons de l'agressivité réactive : Je réagis négativement à une situation qui me gêne.

Et l'agressivité proactive : J'interagis avec violence pour obtenir quelque chose.


Nous discutons aussi de la manière de gérer l'agressivité entre collègue. Il s'agit très souvent d'un problème de management.


Comment revenir aux bases ? Se focaliser sur les besoins et le bien-être des résidents. Le manager doit faire le lien entre chaque professionnel pour que tous les métiers soient en phase.


À tout cela s'ajoutent aujourd'hui les aspirations des différentes générations.


Et nous concluons par la manière de gérer un manager ou un supérieur hiérarchique dont l'attitude est agressive.


Vous trouverez plus d'informations sur le site DFC formation et vous pouvez contacter directement David CHASSAGNE sur Linkedin.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Dans cet épisode je discute avec David CHASSAGNE de la manière de gérer la violence et l'agressivité dans les établissements de santé.


David CHASSAGNE est ancien militaire, ancien infirmier et cadre de santé. Il a fondé l'organisme de formation DFC Formation pour transmettre son expérience en particulier auprès des soignants pour gérer les situations de violences que les équipes peuvent rencontrer au quotidien.


Le covid a exacerbé les situations de violence. Par exemple : le réflexe "je paie donc j'ai droit" ! Détériore la relation résident soignant.


L'enjeu n'est surtout pas d'avoir une réponse physique de la part des soignants. La gestion de l'agressivité est relationnelle, il faut négocier d'abord en écoutant ! Avec l'écoute active et l'empathie. Il faut montrer que l'on a compris le problème de la personne. Cela permet d'éviter le conflit et l'agressivité.


Il faut comprendre les émotions pour réajuster la relation et éviter l'explosion. Cela passe par la déculpabilisation des proches pour ensuite pouvoir travailler une relation de confiance. La période d'admission est cruciale pour réassurer les résidents et leurs proches. Les proches ne connaissent pas notre manière de fonctionner.


Pour les personnes atteintes de troubles cognitives, il faut trouver les causes.


Nous parlons de l'agressivité réactive : Je réagis négativement à une situation qui me gêne.

Et l'agressivité proactive : J'interagis avec violence pour obtenir quelque chose.


Nous discutons aussi de la manière de gérer l'agressivité entre collègue. Il s'agit très souvent d'un problème de management.


Comment revenir aux bases ? Se focaliser sur les besoins et le bien-être des résidents. Le manager doit faire le lien entre chaque professionnel pour que tous les métiers soient en phase.


À tout cela s'ajoutent aujourd'hui les aspirations des différentes générations.


Et nous concluons par la manière de gérer un manager ou un supérieur hiérarchique dont l'attitude est agressive.


Vous trouverez plus d'informations sur le site DFC formation et vous pouvez contacter directement David CHASSAGNE sur Linkedin.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Dans cet épisode je discute avec David CHASSAGNE de la manière de gérer la violence et l'agressivité dans les établissements de santé.


David CHASSAGNE est ancien militaire, ancien infirmier et cadre de santé. Il a fondé l'organisme de formation DFC Formation pour transmettre son expérience en particulier auprès des soignants pour gérer les situations de violences que les équipes peuvent rencontrer au quotidien.


Le covid a exacerbé les situations de violence. Par exemple : le réflexe "je paie donc j'ai droit" ! Détériore la relation résident soignant.


L'enjeu n'est surtout pas d'avoir une réponse physique de la part des soignants. La gestion de l'agressivité est relationnelle, il faut négocier d'abord en écoutant ! Avec l'écoute active et l'empathie. Il faut montrer que l'on a compris le problème de la personne. Cela permet d'éviter le conflit et l'agressivité.


Il faut comprendre les émotions pour réajuster la relation et éviter l'explosion. Cela passe par la déculpabilisation des proches pour ensuite pouvoir travailler une relation de confiance. La période d'admission est cruciale pour réassurer les résidents et leurs proches. Les proches ne connaissent pas notre manière de fonctionner.


Pour les personnes atteintes de troubles cognitives, il faut trouver les causes.


Nous parlons de l'agressivité réactive : Je réagis négativement à une situation qui me gêne.

Et l'agressivité proactive : J'interagis avec violence pour obtenir quelque chose.


Nous discutons aussi de la manière de gérer l'agressivité entre collègue. Il s'agit très souvent d'un problème de management.


Comment revenir aux bases ? Se focaliser sur les besoins et le bien-être des résidents. Le manager doit faire le lien entre chaque professionnel pour que tous les métiers soient en phase.


À tout cela s'ajoutent aujourd'hui les aspirations des différentes générations.


Et nous concluons par la manière de gérer un manager ou un supérieur hiérarchique dont l'attitude est agressive.


Vous trouverez plus d'informations sur le site DFC formation et vous pouvez contacter directement David CHASSAGNE sur Linkedin.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like