undefined cover
undefined cover
# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD cover
# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD cover
Le Podcast Des Établissements Médico-sociaux

# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD

# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD

39min |24/04/2022
Play
undefined cover
undefined cover
# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD cover
# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD cover
Le Podcast Des Établissements Médico-sociaux

# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD

# 61 - Patrick DELARUE - L'impact d'un éducateur spécialisé en EHPAD

39min |24/04/2022
Play

Description

Dans cet épisode, j'échange avec Patrick DELARUE, le directeur de l'EHPAD François 1er de Villers Cotterêts.


La particularité de cet établissement de l'Aisne (02) est d'être géré par le centre d'action sociale de la ville de Paris et d'accueillir des résidents "précaires" c'est à dire ayant eu des parcours de vie atypique : addiction, sdf, ...


Nous discutons de l'accompagnement de ces résidents et de leurs besoins spécifiques. Comment fait-on vivre sous le même toit les résidentes habituelles et des hommes plus jeunes ayant vécu dans la rue ???


Cette épisode questionne le sens social des EHPAD qui sont des établissements médico-sociaux.


Nous nous focalisons souvent sur les soins et l'aspect médical. Un peu sur la vie social à travers l'animation. Sauf qu'en EHPAD il y a très rarement une assistante sociale et jamais d'éducateur spécialisé.


Une expérimentation a été menée à l'EHPAD François 1er. Une éducatrice spécialisée est intervenue pendant 9 mois pour accompagner ces résidents au parcours spécifique.


Patrick DELARUE nous explique ce que l'éducatrice a pu changer et améliorer dans le quotidien de l'EHPAD : gagner en confiance, soulager les soignants, ...


L'impact médico-économique est aussi significatif car l'accompagnement est meilleur, favorise la prévention et la QVT des soignants.


Bon épisode !

Description

Dans cet épisode, j'échange avec Patrick DELARUE, le directeur de l'EHPAD François 1er de Villers Cotterêts.


La particularité de cet établissement de l'Aisne (02) est d'être géré par le centre d'action sociale de la ville de Paris et d'accueillir des résidents "précaires" c'est à dire ayant eu des parcours de vie atypique : addiction, sdf, ...


Nous discutons de l'accompagnement de ces résidents et de leurs besoins spécifiques. Comment fait-on vivre sous le même toit les résidentes habituelles et des hommes plus jeunes ayant vécu dans la rue ???


Cette épisode questionne le sens social des EHPAD qui sont des établissements médico-sociaux.


Nous nous focalisons souvent sur les soins et l'aspect médical. Un peu sur la vie social à travers l'animation. Sauf qu'en EHPAD il y a très rarement une assistante sociale et jamais d'éducateur spécialisé.


Une expérimentation a été menée à l'EHPAD François 1er. Une éducatrice spécialisée est intervenue pendant 9 mois pour accompagner ces résidents au parcours spécifique.


Patrick DELARUE nous explique ce que l'éducatrice a pu changer et améliorer dans le quotidien de l'EHPAD : gagner en confiance, soulager les soignants, ...


L'impact médico-économique est aussi significatif car l'accompagnement est meilleur, favorise la prévention et la QVT des soignants.


Bon épisode !

Share

Embed

You may also like

Description

Dans cet épisode, j'échange avec Patrick DELARUE, le directeur de l'EHPAD François 1er de Villers Cotterêts.


La particularité de cet établissement de l'Aisne (02) est d'être géré par le centre d'action sociale de la ville de Paris et d'accueillir des résidents "précaires" c'est à dire ayant eu des parcours de vie atypique : addiction, sdf, ...


Nous discutons de l'accompagnement de ces résidents et de leurs besoins spécifiques. Comment fait-on vivre sous le même toit les résidentes habituelles et des hommes plus jeunes ayant vécu dans la rue ???


Cette épisode questionne le sens social des EHPAD qui sont des établissements médico-sociaux.


Nous nous focalisons souvent sur les soins et l'aspect médical. Un peu sur la vie social à travers l'animation. Sauf qu'en EHPAD il y a très rarement une assistante sociale et jamais d'éducateur spécialisé.


Une expérimentation a été menée à l'EHPAD François 1er. Une éducatrice spécialisée est intervenue pendant 9 mois pour accompagner ces résidents au parcours spécifique.


Patrick DELARUE nous explique ce que l'éducatrice a pu changer et améliorer dans le quotidien de l'EHPAD : gagner en confiance, soulager les soignants, ...


L'impact médico-économique est aussi significatif car l'accompagnement est meilleur, favorise la prévention et la QVT des soignants.


Bon épisode !

Description

Dans cet épisode, j'échange avec Patrick DELARUE, le directeur de l'EHPAD François 1er de Villers Cotterêts.


La particularité de cet établissement de l'Aisne (02) est d'être géré par le centre d'action sociale de la ville de Paris et d'accueillir des résidents "précaires" c'est à dire ayant eu des parcours de vie atypique : addiction, sdf, ...


Nous discutons de l'accompagnement de ces résidents et de leurs besoins spécifiques. Comment fait-on vivre sous le même toit les résidentes habituelles et des hommes plus jeunes ayant vécu dans la rue ???


Cette épisode questionne le sens social des EHPAD qui sont des établissements médico-sociaux.


Nous nous focalisons souvent sur les soins et l'aspect médical. Un peu sur la vie social à travers l'animation. Sauf qu'en EHPAD il y a très rarement une assistante sociale et jamais d'éducateur spécialisé.


Une expérimentation a été menée à l'EHPAD François 1er. Une éducatrice spécialisée est intervenue pendant 9 mois pour accompagner ces résidents au parcours spécifique.


Patrick DELARUE nous explique ce que l'éducatrice a pu changer et améliorer dans le quotidien de l'EHPAD : gagner en confiance, soulager les soignants, ...


L'impact médico-économique est aussi significatif car l'accompagnement est meilleur, favorise la prévention et la QVT des soignants.


Bon épisode !

Share

Embed

You may also like