undefined cover
undefined cover
24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation cover
24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation cover
L'Urgentiste masqué

24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation

24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation

01min |04/04/2024|

198

Play
undefined cover
undefined cover
24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation cover
24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation cover
L'Urgentiste masqué

24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation

24 - Cas Clinique N°24 - Dyspnée Aiguë et Désaturation

01min |04/04/2024|

198

Play

Description

🚑👨‍⚕️ Réponse au Cas Clinique N°24 : Dyspnée Aiguë et Désaturation chez une Patient de 73 ans

Suite à l'analyse approfondie de l'état de notre patiente de 73 ans présentant une dyspnée brutale et une désaturation, les investigations ont mené à un diagnostic d'embolie pulmonaire (EP) tronculaire prédominante à gauche, avec coeur pulmonaire aigu et hépatomégalie. Voici comment la prise en charge a été abordée :

Prise en Charge Initiale

À l'admission, compte tenu de l'état clinique de la patiente marqué par une tachycardie, une hypotension, une désaturation, et une turgescence jugulaire, une suspicion d'EP a été rapidement évoquée. La confirmation diagnostique a été obtenue grâce à une angio-CT thoracique, révélant une embolie pulmonaire tronculaire avec un impact significatif sur la fonction cardiaque droite.

Interventions immédiates :

  • Administration d'oxygène à 2L/min pour corriger la désaturation, avec une amélioration notable de la SpO2.

  • Mise en place d'une anticoagulation à dose curative avec de l'héparine, fondamentale dans la gestion de l'EP pour prévenir l'extension du thrombus et la formation de nouveaux caillots.

  • Consultation rapide avec un cardiologue interventionnel pour évaluer l'opportunité et la faisabilité d'une thrombolyse in situ, compte tenu de la sévérité de l'embolie et du risque potentiellement élevé d'instabilité hémodynamique.

Transfert et Surveillance en USIC

En raison de la gravité de l'état de la patiente et des risques associés à une EP majeure, elle a été transférée aux Unités de Soins Intensifs Cardiologiques (USIC) pour une surveillance rapprochée et une prise en charge spécialisée. Cette décision a permis d'assurer une surveillance continue de ses paramètres hémodynamiques et respiratoires, ainsi qu'une évaluation en temps réel de la réponse au traitement.

Discussion Thrombolyse

La discussion autour de la thrombolyse in situ a été guidée par le potentiel bénéfice risque de cette intervention. Dans le contexte d'une EP massive avec des signes de coeur pulmonaire aigu et une instabilité hémodynamique, la thrombolyse peut offrir un moyen efficace de réduire rapidement la charge thrombotique et d'améliorer la fonction cardiaque. Cependant, cette approche nécessite une évaluation minutieuse des risques, en particulier chez les patients âgés ou avec des contre-indications potentielles.

Conclusion

Ce cas clinique souligne l'importance d'une évaluation rapide et d'une prise en charge multidisciplinaire dans le contexte d'une embolie pulmonaire massive. La collaboration étroite entre les urgentistes, les radiologues, les cardiologues interventionnels, et l'équipe des soins intensifs est cruciale pour optimiser les résultats pour le patient.

🙏 Nous remercions tous les participants pour leur attention et leur engagement dans la discussion de ce cas. Votre contribution enrichit notre apprentissage collectif et notre capacité à répondre efficacement aux urgences médicales complexes. 🙏

🔔👨‍⚕️ Restez connectés pour plus de cas cliniques et d'opportunités d'apprendre et de discuter ensemble de la médecine d'urgence. 👨‍⚕️🔔


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

🚑👨‍⚕️ Réponse au Cas Clinique N°24 : Dyspnée Aiguë et Désaturation chez une Patient de 73 ans

Suite à l'analyse approfondie de l'état de notre patiente de 73 ans présentant une dyspnée brutale et une désaturation, les investigations ont mené à un diagnostic d'embolie pulmonaire (EP) tronculaire prédominante à gauche, avec coeur pulmonaire aigu et hépatomégalie. Voici comment la prise en charge a été abordée :

Prise en Charge Initiale

À l'admission, compte tenu de l'état clinique de la patiente marqué par une tachycardie, une hypotension, une désaturation, et une turgescence jugulaire, une suspicion d'EP a été rapidement évoquée. La confirmation diagnostique a été obtenue grâce à une angio-CT thoracique, révélant une embolie pulmonaire tronculaire avec un impact significatif sur la fonction cardiaque droite.

Interventions immédiates :

  • Administration d'oxygène à 2L/min pour corriger la désaturation, avec une amélioration notable de la SpO2.

  • Mise en place d'une anticoagulation à dose curative avec de l'héparine, fondamentale dans la gestion de l'EP pour prévenir l'extension du thrombus et la formation de nouveaux caillots.

  • Consultation rapide avec un cardiologue interventionnel pour évaluer l'opportunité et la faisabilité d'une thrombolyse in situ, compte tenu de la sévérité de l'embolie et du risque potentiellement élevé d'instabilité hémodynamique.

Transfert et Surveillance en USIC

En raison de la gravité de l'état de la patiente et des risques associés à une EP majeure, elle a été transférée aux Unités de Soins Intensifs Cardiologiques (USIC) pour une surveillance rapprochée et une prise en charge spécialisée. Cette décision a permis d'assurer une surveillance continue de ses paramètres hémodynamiques et respiratoires, ainsi qu'une évaluation en temps réel de la réponse au traitement.

Discussion Thrombolyse

La discussion autour de la thrombolyse in situ a été guidée par le potentiel bénéfice risque de cette intervention. Dans le contexte d'une EP massive avec des signes de coeur pulmonaire aigu et une instabilité hémodynamique, la thrombolyse peut offrir un moyen efficace de réduire rapidement la charge thrombotique et d'améliorer la fonction cardiaque. Cependant, cette approche nécessite une évaluation minutieuse des risques, en particulier chez les patients âgés ou avec des contre-indications potentielles.

Conclusion

Ce cas clinique souligne l'importance d'une évaluation rapide et d'une prise en charge multidisciplinaire dans le contexte d'une embolie pulmonaire massive. La collaboration étroite entre les urgentistes, les radiologues, les cardiologues interventionnels, et l'équipe des soins intensifs est cruciale pour optimiser les résultats pour le patient.

🙏 Nous remercions tous les participants pour leur attention et leur engagement dans la discussion de ce cas. Votre contribution enrichit notre apprentissage collectif et notre capacité à répondre efficacement aux urgences médicales complexes. 🙏

🔔👨‍⚕️ Restez connectés pour plus de cas cliniques et d'opportunités d'apprendre et de discuter ensemble de la médecine d'urgence. 👨‍⚕️🔔


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

🚑👨‍⚕️ Réponse au Cas Clinique N°24 : Dyspnée Aiguë et Désaturation chez une Patient de 73 ans

Suite à l'analyse approfondie de l'état de notre patiente de 73 ans présentant une dyspnée brutale et une désaturation, les investigations ont mené à un diagnostic d'embolie pulmonaire (EP) tronculaire prédominante à gauche, avec coeur pulmonaire aigu et hépatomégalie. Voici comment la prise en charge a été abordée :

Prise en Charge Initiale

À l'admission, compte tenu de l'état clinique de la patiente marqué par une tachycardie, une hypotension, une désaturation, et une turgescence jugulaire, une suspicion d'EP a été rapidement évoquée. La confirmation diagnostique a été obtenue grâce à une angio-CT thoracique, révélant une embolie pulmonaire tronculaire avec un impact significatif sur la fonction cardiaque droite.

Interventions immédiates :

  • Administration d'oxygène à 2L/min pour corriger la désaturation, avec une amélioration notable de la SpO2.

  • Mise en place d'une anticoagulation à dose curative avec de l'héparine, fondamentale dans la gestion de l'EP pour prévenir l'extension du thrombus et la formation de nouveaux caillots.

  • Consultation rapide avec un cardiologue interventionnel pour évaluer l'opportunité et la faisabilité d'une thrombolyse in situ, compte tenu de la sévérité de l'embolie et du risque potentiellement élevé d'instabilité hémodynamique.

Transfert et Surveillance en USIC

En raison de la gravité de l'état de la patiente et des risques associés à une EP majeure, elle a été transférée aux Unités de Soins Intensifs Cardiologiques (USIC) pour une surveillance rapprochée et une prise en charge spécialisée. Cette décision a permis d'assurer une surveillance continue de ses paramètres hémodynamiques et respiratoires, ainsi qu'une évaluation en temps réel de la réponse au traitement.

Discussion Thrombolyse

La discussion autour de la thrombolyse in situ a été guidée par le potentiel bénéfice risque de cette intervention. Dans le contexte d'une EP massive avec des signes de coeur pulmonaire aigu et une instabilité hémodynamique, la thrombolyse peut offrir un moyen efficace de réduire rapidement la charge thrombotique et d'améliorer la fonction cardiaque. Cependant, cette approche nécessite une évaluation minutieuse des risques, en particulier chez les patients âgés ou avec des contre-indications potentielles.

Conclusion

Ce cas clinique souligne l'importance d'une évaluation rapide et d'une prise en charge multidisciplinaire dans le contexte d'une embolie pulmonaire massive. La collaboration étroite entre les urgentistes, les radiologues, les cardiologues interventionnels, et l'équipe des soins intensifs est cruciale pour optimiser les résultats pour le patient.

🙏 Nous remercions tous les participants pour leur attention et leur engagement dans la discussion de ce cas. Votre contribution enrichit notre apprentissage collectif et notre capacité à répondre efficacement aux urgences médicales complexes. 🙏

🔔👨‍⚕️ Restez connectés pour plus de cas cliniques et d'opportunités d'apprendre et de discuter ensemble de la médecine d'urgence. 👨‍⚕️🔔


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

🚑👨‍⚕️ Réponse au Cas Clinique N°24 : Dyspnée Aiguë et Désaturation chez une Patient de 73 ans

Suite à l'analyse approfondie de l'état de notre patiente de 73 ans présentant une dyspnée brutale et une désaturation, les investigations ont mené à un diagnostic d'embolie pulmonaire (EP) tronculaire prédominante à gauche, avec coeur pulmonaire aigu et hépatomégalie. Voici comment la prise en charge a été abordée :

Prise en Charge Initiale

À l'admission, compte tenu de l'état clinique de la patiente marqué par une tachycardie, une hypotension, une désaturation, et une turgescence jugulaire, une suspicion d'EP a été rapidement évoquée. La confirmation diagnostique a été obtenue grâce à une angio-CT thoracique, révélant une embolie pulmonaire tronculaire avec un impact significatif sur la fonction cardiaque droite.

Interventions immédiates :

  • Administration d'oxygène à 2L/min pour corriger la désaturation, avec une amélioration notable de la SpO2.

  • Mise en place d'une anticoagulation à dose curative avec de l'héparine, fondamentale dans la gestion de l'EP pour prévenir l'extension du thrombus et la formation de nouveaux caillots.

  • Consultation rapide avec un cardiologue interventionnel pour évaluer l'opportunité et la faisabilité d'une thrombolyse in situ, compte tenu de la sévérité de l'embolie et du risque potentiellement élevé d'instabilité hémodynamique.

Transfert et Surveillance en USIC

En raison de la gravité de l'état de la patiente et des risques associés à une EP majeure, elle a été transférée aux Unités de Soins Intensifs Cardiologiques (USIC) pour une surveillance rapprochée et une prise en charge spécialisée. Cette décision a permis d'assurer une surveillance continue de ses paramètres hémodynamiques et respiratoires, ainsi qu'une évaluation en temps réel de la réponse au traitement.

Discussion Thrombolyse

La discussion autour de la thrombolyse in situ a été guidée par le potentiel bénéfice risque de cette intervention. Dans le contexte d'une EP massive avec des signes de coeur pulmonaire aigu et une instabilité hémodynamique, la thrombolyse peut offrir un moyen efficace de réduire rapidement la charge thrombotique et d'améliorer la fonction cardiaque. Cependant, cette approche nécessite une évaluation minutieuse des risques, en particulier chez les patients âgés ou avec des contre-indications potentielles.

Conclusion

Ce cas clinique souligne l'importance d'une évaluation rapide et d'une prise en charge multidisciplinaire dans le contexte d'une embolie pulmonaire massive. La collaboration étroite entre les urgentistes, les radiologues, les cardiologues interventionnels, et l'équipe des soins intensifs est cruciale pour optimiser les résultats pour le patient.

🙏 Nous remercions tous les participants pour leur attention et leur engagement dans la discussion de ce cas. Votre contribution enrichit notre apprentissage collectif et notre capacité à répondre efficacement aux urgences médicales complexes. 🙏

🔔👨‍⚕️ Restez connectés pour plus de cas cliniques et d'opportunités d'apprendre et de discuter ensemble de la médecine d'urgence. 👨‍⚕️🔔


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like