Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?" cover
Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?" cover
Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille

Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?"

Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?"

49min |13/11/2020|

284

Listen
Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?" cover
Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?" cover
Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille

Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?"

Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?"

49min |13/11/2020|

284

Listen

Description

  

Le 13 novembre 2020 – Jean-Pierre LETARTRE reçoit Raymond SOUBIE Président d’Adixio

🗨 Thème : New deal social ou crise sociale ?

Raymond Soubie nous apporte son regard sur la crise actuelle et son optimisme sur les capacités de rebonds de la France.

Selon Raymond Soubie, on peut décomposer cette crise inédite en 3 temps. D’abord celle d’un choc terrible avec l’annonce du confinement du pays, qui a entrainé des conséquences économiques graves avec une chute du PIB français de plus de 30% sur le deuxième trimestre et la disparition de 650 000 emplois au cours du premier semestre.  

Ce choc a été surmonté grâce à l’intervention de l’Etat, avec le report des échéances fiscales, le PGE, le chômage partiel massif… Dans un deuxième temps, la reprise a été plus forte que prévu, notamment dans le secteur de l’industrie et des TP. Les deux tiers du plan de relance sont destinés à construire l’avenir et l’économie française d’ici 2030. Enfin, les prévisions qui étaient plutôt optimistes sont redevenues pessimistes, et la pandémie a repris, avec des courbes qui ressemblent à celle de la première vague. 

Raymond Soubie constate également que l’APLD (Activité partielle longue durée) n’a pas eu le succès escompté. Le gouvernement constate que la seule formule qui fonctionne est le PSE, mais il faut l’améliorer. 

La France a fait un effort beaucoup plus important que l’Allemagne sur le chômage partiel. Il faut aller vers une convergence des réactions. Il faut frapper un grand coup sur les sujets des partages de la valeur et de la gouvernance.

Description

  

Le 13 novembre 2020 – Jean-Pierre LETARTRE reçoit Raymond SOUBIE Président d’Adixio

🗨 Thème : New deal social ou crise sociale ?

Raymond Soubie nous apporte son regard sur la crise actuelle et son optimisme sur les capacités de rebonds de la France.

Selon Raymond Soubie, on peut décomposer cette crise inédite en 3 temps. D’abord celle d’un choc terrible avec l’annonce du confinement du pays, qui a entrainé des conséquences économiques graves avec une chute du PIB français de plus de 30% sur le deuxième trimestre et la disparition de 650 000 emplois au cours du premier semestre.  

Ce choc a été surmonté grâce à l’intervention de l’Etat, avec le report des échéances fiscales, le PGE, le chômage partiel massif… Dans un deuxième temps, la reprise a été plus forte que prévu, notamment dans le secteur de l’industrie et des TP. Les deux tiers du plan de relance sont destinés à construire l’avenir et l’économie française d’ici 2030. Enfin, les prévisions qui étaient plutôt optimistes sont redevenues pessimistes, et la pandémie a repris, avec des courbes qui ressemblent à celle de la première vague. 

Raymond Soubie constate également que l’APLD (Activité partielle longue durée) n’a pas eu le succès escompté. Le gouvernement constate que la seule formule qui fonctionne est le PSE, mais il faut l’améliorer. 

La France a fait un effort beaucoup plus important que l’Allemagne sur le chômage partiel. Il faut aller vers une convergence des réactions. Il faut frapper un grand coup sur les sujets des partages de la valeur et de la gouvernance.

Share

Embed

You may also like

Description

  

Le 13 novembre 2020 – Jean-Pierre LETARTRE reçoit Raymond SOUBIE Président d’Adixio

🗨 Thème : New deal social ou crise sociale ?

Raymond Soubie nous apporte son regard sur la crise actuelle et son optimisme sur les capacités de rebonds de la France.

Selon Raymond Soubie, on peut décomposer cette crise inédite en 3 temps. D’abord celle d’un choc terrible avec l’annonce du confinement du pays, qui a entrainé des conséquences économiques graves avec une chute du PIB français de plus de 30% sur le deuxième trimestre et la disparition de 650 000 emplois au cours du premier semestre.  

Ce choc a été surmonté grâce à l’intervention de l’Etat, avec le report des échéances fiscales, le PGE, le chômage partiel massif… Dans un deuxième temps, la reprise a été plus forte que prévu, notamment dans le secteur de l’industrie et des TP. Les deux tiers du plan de relance sont destinés à construire l’avenir et l’économie française d’ici 2030. Enfin, les prévisions qui étaient plutôt optimistes sont redevenues pessimistes, et la pandémie a repris, avec des courbes qui ressemblent à celle de la première vague. 

Raymond Soubie constate également que l’APLD (Activité partielle longue durée) n’a pas eu le succès escompté. Le gouvernement constate que la seule formule qui fonctionne est le PSE, mais il faut l’améliorer. 

La France a fait un effort beaucoup plus important que l’Allemagne sur le chômage partiel. Il faut aller vers une convergence des réactions. Il faut frapper un grand coup sur les sujets des partages de la valeur et de la gouvernance.

Description

  

Le 13 novembre 2020 – Jean-Pierre LETARTRE reçoit Raymond SOUBIE Président d’Adixio

🗨 Thème : New deal social ou crise sociale ?

Raymond Soubie nous apporte son regard sur la crise actuelle et son optimisme sur les capacités de rebonds de la France.

Selon Raymond Soubie, on peut décomposer cette crise inédite en 3 temps. D’abord celle d’un choc terrible avec l’annonce du confinement du pays, qui a entrainé des conséquences économiques graves avec une chute du PIB français de plus de 30% sur le deuxième trimestre et la disparition de 650 000 emplois au cours du premier semestre.  

Ce choc a été surmonté grâce à l’intervention de l’Etat, avec le report des échéances fiscales, le PGE, le chômage partiel massif… Dans un deuxième temps, la reprise a été plus forte que prévu, notamment dans le secteur de l’industrie et des TP. Les deux tiers du plan de relance sont destinés à construire l’avenir et l’économie française d’ici 2030. Enfin, les prévisions qui étaient plutôt optimistes sont redevenues pessimistes, et la pandémie a repris, avec des courbes qui ressemblent à celle de la première vague. 

Raymond Soubie constate également que l’APLD (Activité partielle longue durée) n’a pas eu le succès escompté. Le gouvernement constate que la seule formule qui fonctionne est le PSE, mais il faut l’améliorer. 

La France a fait un effort beaucoup plus important que l’Allemagne sur le chômage partiel. Il faut aller vers une convergence des réactions. Il faut frapper un grand coup sur les sujets des partages de la valeur et de la gouvernance.

Share

Embed

You may also like