undefined cover
undefined cover
#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat cover
#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat cover
Les Carnets de l'IA

#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat

#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat

16min |07/06/2022
Play
undefined cover
undefined cover
#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat cover
#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat cover
Les Carnets de l'IA

#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat

#4 - Fabrice Lefebvre - Entreprises et universités, les clés pour réussir son partenariat

16min |07/06/2022
Play

Description

Cette semaine, Fabrice Lefebvre, Président de la SATT Nord, nous montre les vertus des partenariats entre les entreprises et les universités.

Lorsqu'une entreprise souhaite mettre en place un projet avec de l’intelligence artificielle, travailler avec les universités peut s’avérer un bon moyen pour concevoir des solutions disruptives capables de fournir un avantage compétitif, explique Fabrice. Un partenariat gagnant-gagnant, dans la mesure où les chercheurs universitaires trouvent une application concrète des connaissances produites. Pour les universités, c’est accessoirement une source de financements complémentaires.

Ainsi, Fabrice est enthousiaste lorsqu’il regarde les beaux projets ont vu le jour grâce à de l’innovation fondamentale : des serres intelligentes capables de détecter le moment opportun pour cueillir les tomates, des caméras intelligentes, ou une pour les consommateurs lors de l’acquisition d’une voiture, en comparant leurs critères d’achats à des millions de combinaisons possibles, pour cibler les modèles les plus adaptés à ses envies.

Si la collaboration entre le monde académique et le monde économique est sujette à de nombreux aprioris, les choses se passent en réalité souvent bien. Université et entreprise se mettent d’accord sur les objectifs, le planning, et acceptent la part d’aléas liée à la recherche fondamentale.

Bonne écoute !

Merci à Elisabeth Zehnder pour sa participation.

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Description

Cette semaine, Fabrice Lefebvre, Président de la SATT Nord, nous montre les vertus des partenariats entre les entreprises et les universités.

Lorsqu'une entreprise souhaite mettre en place un projet avec de l’intelligence artificielle, travailler avec les universités peut s’avérer un bon moyen pour concevoir des solutions disruptives capables de fournir un avantage compétitif, explique Fabrice. Un partenariat gagnant-gagnant, dans la mesure où les chercheurs universitaires trouvent une application concrète des connaissances produites. Pour les universités, c’est accessoirement une source de financements complémentaires.

Ainsi, Fabrice est enthousiaste lorsqu’il regarde les beaux projets ont vu le jour grâce à de l’innovation fondamentale : des serres intelligentes capables de détecter le moment opportun pour cueillir les tomates, des caméras intelligentes, ou une pour les consommateurs lors de l’acquisition d’une voiture, en comparant leurs critères d’achats à des millions de combinaisons possibles, pour cibler les modèles les plus adaptés à ses envies.

Si la collaboration entre le monde académique et le monde économique est sujette à de nombreux aprioris, les choses se passent en réalité souvent bien. Université et entreprise se mettent d’accord sur les objectifs, le planning, et acceptent la part d’aléas liée à la recherche fondamentale.

Bonne écoute !

Merci à Elisabeth Zehnder pour sa participation.

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Share

Embed

You may also like

Description

Cette semaine, Fabrice Lefebvre, Président de la SATT Nord, nous montre les vertus des partenariats entre les entreprises et les universités.

Lorsqu'une entreprise souhaite mettre en place un projet avec de l’intelligence artificielle, travailler avec les universités peut s’avérer un bon moyen pour concevoir des solutions disruptives capables de fournir un avantage compétitif, explique Fabrice. Un partenariat gagnant-gagnant, dans la mesure où les chercheurs universitaires trouvent une application concrète des connaissances produites. Pour les universités, c’est accessoirement une source de financements complémentaires.

Ainsi, Fabrice est enthousiaste lorsqu’il regarde les beaux projets ont vu le jour grâce à de l’innovation fondamentale : des serres intelligentes capables de détecter le moment opportun pour cueillir les tomates, des caméras intelligentes, ou une pour les consommateurs lors de l’acquisition d’une voiture, en comparant leurs critères d’achats à des millions de combinaisons possibles, pour cibler les modèles les plus adaptés à ses envies.

Si la collaboration entre le monde académique et le monde économique est sujette à de nombreux aprioris, les choses se passent en réalité souvent bien. Université et entreprise se mettent d’accord sur les objectifs, le planning, et acceptent la part d’aléas liée à la recherche fondamentale.

Bonne écoute !

Merci à Elisabeth Zehnder pour sa participation.

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Description

Cette semaine, Fabrice Lefebvre, Président de la SATT Nord, nous montre les vertus des partenariats entre les entreprises et les universités.

Lorsqu'une entreprise souhaite mettre en place un projet avec de l’intelligence artificielle, travailler avec les universités peut s’avérer un bon moyen pour concevoir des solutions disruptives capables de fournir un avantage compétitif, explique Fabrice. Un partenariat gagnant-gagnant, dans la mesure où les chercheurs universitaires trouvent une application concrète des connaissances produites. Pour les universités, c’est accessoirement une source de financements complémentaires.

Ainsi, Fabrice est enthousiaste lorsqu’il regarde les beaux projets ont vu le jour grâce à de l’innovation fondamentale : des serres intelligentes capables de détecter le moment opportun pour cueillir les tomates, des caméras intelligentes, ou une pour les consommateurs lors de l’acquisition d’une voiture, en comparant leurs critères d’achats à des millions de combinaisons possibles, pour cibler les modèles les plus adaptés à ses envies.

Si la collaboration entre le monde académique et le monde économique est sujette à de nombreux aprioris, les choses se passent en réalité souvent bien. Université et entreprise se mettent d’accord sur les objectifs, le planning, et acceptent la part d’aléas liée à la recherche fondamentale.

Bonne écoute !

Merci à Elisabeth Zehnder pour sa participation.

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Share

Embed

You may also like