undefined cover
undefined cover
race avec Sarah Mazouz cover
race avec Sarah Mazouz cover
Les causeries urbaines dans le poste

race avec Sarah Mazouz

race avec Sarah Mazouz

53min |16/03/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
race avec Sarah Mazouz cover
race avec Sarah Mazouz cover
Les causeries urbaines dans le poste

race avec Sarah Mazouz

race avec Sarah Mazouz

53min |16/03/2021
Listen

Description

"Race", Sarah Mazouz, Anamosa (Collection : le mot est faible)

Sarah Mazouz est sociologue,  chargée de recherches au CNRS. Ses travaux s’appuient sur des enquêtes  ethnographiques et mobilisent les critical race studies, la sociologie du droit, la sociologie des politiques publiques et l’anthropologie critique de la morale. Dans son ouvrage La République et ses autres. Politiques de l’altérité dans la France des années 2000 (ENS Éditions, 2017), elle montre comment s’articulent dans l’espace social immigration, nation et racialisation. En étudiant les résistances opposées à la mise en œuvre d’une  politique publique de lutte contre les discriminations raciales et les  pratiques de naturalisation, où s’affirme le plus souvent une conception  univoque de l’appartenance à la nation, elle interroge l’économie des  relations entre identité, égalité et citoyenneté dans le contexte  républicain. Sarah Mazouz a contribué au dossier « Intersectionnalité » de la revue Mouvements (février 2019).

Description

"Race", Sarah Mazouz, Anamosa (Collection : le mot est faible)

Sarah Mazouz est sociologue,  chargée de recherches au CNRS. Ses travaux s’appuient sur des enquêtes  ethnographiques et mobilisent les critical race studies, la sociologie du droit, la sociologie des politiques publiques et l’anthropologie critique de la morale. Dans son ouvrage La République et ses autres. Politiques de l’altérité dans la France des années 2000 (ENS Éditions, 2017), elle montre comment s’articulent dans l’espace social immigration, nation et racialisation. En étudiant les résistances opposées à la mise en œuvre d’une  politique publique de lutte contre les discriminations raciales et les  pratiques de naturalisation, où s’affirme le plus souvent une conception  univoque de l’appartenance à la nation, elle interroge l’économie des  relations entre identité, égalité et citoyenneté dans le contexte  républicain. Sarah Mazouz a contribué au dossier « Intersectionnalité » de la revue Mouvements (février 2019).

Share

Embed

You may also like

Description

"Race", Sarah Mazouz, Anamosa (Collection : le mot est faible)

Sarah Mazouz est sociologue,  chargée de recherches au CNRS. Ses travaux s’appuient sur des enquêtes  ethnographiques et mobilisent les critical race studies, la sociologie du droit, la sociologie des politiques publiques et l’anthropologie critique de la morale. Dans son ouvrage La République et ses autres. Politiques de l’altérité dans la France des années 2000 (ENS Éditions, 2017), elle montre comment s’articulent dans l’espace social immigration, nation et racialisation. En étudiant les résistances opposées à la mise en œuvre d’une  politique publique de lutte contre les discriminations raciales et les  pratiques de naturalisation, où s’affirme le plus souvent une conception  univoque de l’appartenance à la nation, elle interroge l’économie des  relations entre identité, égalité et citoyenneté dans le contexte  républicain. Sarah Mazouz a contribué au dossier « Intersectionnalité » de la revue Mouvements (février 2019).

Description

"Race", Sarah Mazouz, Anamosa (Collection : le mot est faible)

Sarah Mazouz est sociologue,  chargée de recherches au CNRS. Ses travaux s’appuient sur des enquêtes  ethnographiques et mobilisent les critical race studies, la sociologie du droit, la sociologie des politiques publiques et l’anthropologie critique de la morale. Dans son ouvrage La République et ses autres. Politiques de l’altérité dans la France des années 2000 (ENS Éditions, 2017), elle montre comment s’articulent dans l’espace social immigration, nation et racialisation. En étudiant les résistances opposées à la mise en œuvre d’une  politique publique de lutte contre les discriminations raciales et les  pratiques de naturalisation, où s’affirme le plus souvent une conception  univoque de l’appartenance à la nation, elle interroge l’économie des  relations entre identité, égalité et citoyenneté dans le contexte  républicain. Sarah Mazouz a contribué au dossier « Intersectionnalité » de la revue Mouvements (février 2019).

Share

Embed

You may also like