Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction cover
Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction cover
Les médias se mettent à table

Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction

Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction

1h13 |22/10/2020
Listen
Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction cover
Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction cover
Les médias se mettent à table

Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction

Louis Dreyfus (Le Monde) - Les abonnements numériques financent quasiment la rédaction

1h13 |22/10/2020
Listen

Description

Premier invité du podcast "Les médias se mettent à table" proposé par Samsa.fr et Ginkio en partenariat avec la Résidence Créatis, le président du directoire du groupe Le Monde, Louis Dreyfus passe en revue les enjeux de la transformation numérique du média.

Interrogé par Marianne Rigaux et Philippe Couve de Samsa.fr, Jean-Baptiste Diebold de Ginkio et Elise Colette, spécialiste de la transformation numérique des médias, Louis Dreyfus dévoile les chiffres-clés du groupe Le Monde et ceux du "journal" au moment où s'achève le déménagement des titres du groupe dans son nouvel immeuble du quartier Austerlitz à Paris.

Abonnements numériques, innovation éditoriale, business model, diversification, projets sont les sujets au menu de l'interview accordée par Louis Dreyfus.

 Louis Dreyfus en quelques citations 

“Le confinement a été un accélérateur. Le Monde a triplé le rythme de recrutement quotidien d'abonnés pendant cette période.”

“Il y a dix ans, Le Monde avait 20 000 abonnés pur numérique. On a atteint les 200 000 en fin d'année dernière. On a atteint les 300 000 avant l'été et aujourd'hui, on doit être à 320 000 abonnés numériques.”

“Depuis le début de l'année, au Monde, on voit une croissance de 37% de notre parc d'abonnés pur numérique.”

”Courrier International fait la course en tête parmi les magazines d'actualité en termes d'abonnements numériques. Il a atteint les 55 000 abonnés pur numérique”.

“Nous avons pour politique dans le groupe Le Monde de ne pas être dans les kiosques numériques. On considère qu'il y a une déperdition de la valeur et qu'il y a un lien qui est très distant avec l'abonné”.

“Le déménagement du groupe Le Monde est terminé. On a mille postes de travail dans cet immeuble qui fait 23.000 mètres carrés. Ça fait à peu près la taille du Centre Beaubourg”

“Les rédactions du groupe Le Monde sont strictement isolées les unes des autres.[...] On considère que ce qui fait la richesse de nos titres, c'est la diversité de leurs contenus et qu'on n'a absolument pas intérêt à les rapprocher.”

Dans le nouvel immeuble du groupe Le Monde, “tout le monde a des bureaux ouverts et ça va évidemment jusqu'à Jérôme Fenoglio et moi même”.

“On est sur une stratégie de croissance de nos effectifs de journalistes puisque il y a dix ans, on était 310 journalistes au Monde. Aujourd'hui, on en a 465.”

“Il y a trop souvent une lacune chez les journalistes. Il y a une compréhension assez faible des l'économie en général et de la microéconomie en particulier et je trouve que c'est dommage.”

Description

Premier invité du podcast "Les médias se mettent à table" proposé par Samsa.fr et Ginkio en partenariat avec la Résidence Créatis, le président du directoire du groupe Le Monde, Louis Dreyfus passe en revue les enjeux de la transformation numérique du média.

Interrogé par Marianne Rigaux et Philippe Couve de Samsa.fr, Jean-Baptiste Diebold de Ginkio et Elise Colette, spécialiste de la transformation numérique des médias, Louis Dreyfus dévoile les chiffres-clés du groupe Le Monde et ceux du "journal" au moment où s'achève le déménagement des titres du groupe dans son nouvel immeuble du quartier Austerlitz à Paris.

Abonnements numériques, innovation éditoriale, business model, diversification, projets sont les sujets au menu de l'interview accordée par Louis Dreyfus.

 Louis Dreyfus en quelques citations 

“Le confinement a été un accélérateur. Le Monde a triplé le rythme de recrutement quotidien d'abonnés pendant cette période.”

“Il y a dix ans, Le Monde avait 20 000 abonnés pur numérique. On a atteint les 200 000 en fin d'année dernière. On a atteint les 300 000 avant l'été et aujourd'hui, on doit être à 320 000 abonnés numériques.”

“Depuis le début de l'année, au Monde, on voit une croissance de 37% de notre parc d'abonnés pur numérique.”

”Courrier International fait la course en tête parmi les magazines d'actualité en termes d'abonnements numériques. Il a atteint les 55 000 abonnés pur numérique”.

“Nous avons pour politique dans le groupe Le Monde de ne pas être dans les kiosques numériques. On considère qu'il y a une déperdition de la valeur et qu'il y a un lien qui est très distant avec l'abonné”.

“Le déménagement du groupe Le Monde est terminé. On a mille postes de travail dans cet immeuble qui fait 23.000 mètres carrés. Ça fait à peu près la taille du Centre Beaubourg”

“Les rédactions du groupe Le Monde sont strictement isolées les unes des autres.[...] On considère que ce qui fait la richesse de nos titres, c'est la diversité de leurs contenus et qu'on n'a absolument pas intérêt à les rapprocher.”

Dans le nouvel immeuble du groupe Le Monde, “tout le monde a des bureaux ouverts et ça va évidemment jusqu'à Jérôme Fenoglio et moi même”.

“On est sur une stratégie de croissance de nos effectifs de journalistes puisque il y a dix ans, on était 310 journalistes au Monde. Aujourd'hui, on en a 465.”

“Il y a trop souvent une lacune chez les journalistes. Il y a une compréhension assez faible des l'économie en général et de la microéconomie en particulier et je trouve que c'est dommage.”

Share

Embed

To listen also

Description

Premier invité du podcast "Les médias se mettent à table" proposé par Samsa.fr et Ginkio en partenariat avec la Résidence Créatis, le président du directoire du groupe Le Monde, Louis Dreyfus passe en revue les enjeux de la transformation numérique du média.

Interrogé par Marianne Rigaux et Philippe Couve de Samsa.fr, Jean-Baptiste Diebold de Ginkio et Elise Colette, spécialiste de la transformation numérique des médias, Louis Dreyfus dévoile les chiffres-clés du groupe Le Monde et ceux du "journal" au moment où s'achève le déménagement des titres du groupe dans son nouvel immeuble du quartier Austerlitz à Paris.

Abonnements numériques, innovation éditoriale, business model, diversification, projets sont les sujets au menu de l'interview accordée par Louis Dreyfus.

 Louis Dreyfus en quelques citations 

“Le confinement a été un accélérateur. Le Monde a triplé le rythme de recrutement quotidien d'abonnés pendant cette période.”

“Il y a dix ans, Le Monde avait 20 000 abonnés pur numérique. On a atteint les 200 000 en fin d'année dernière. On a atteint les 300 000 avant l'été et aujourd'hui, on doit être à 320 000 abonnés numériques.”

“Depuis le début de l'année, au Monde, on voit une croissance de 37% de notre parc d'abonnés pur numérique.”

”Courrier International fait la course en tête parmi les magazines d'actualité en termes d'abonnements numériques. Il a atteint les 55 000 abonnés pur numérique”.

“Nous avons pour politique dans le groupe Le Monde de ne pas être dans les kiosques numériques. On considère qu'il y a une déperdition de la valeur et qu'il y a un lien qui est très distant avec l'abonné”.

“Le déménagement du groupe Le Monde est terminé. On a mille postes de travail dans cet immeuble qui fait 23.000 mètres carrés. Ça fait à peu près la taille du Centre Beaubourg”

“Les rédactions du groupe Le Monde sont strictement isolées les unes des autres.[...] On considère que ce qui fait la richesse de nos titres, c'est la diversité de leurs contenus et qu'on n'a absolument pas intérêt à les rapprocher.”

Dans le nouvel immeuble du groupe Le Monde, “tout le monde a des bureaux ouverts et ça va évidemment jusqu'à Jérôme Fenoglio et moi même”.

“On est sur une stratégie de croissance de nos effectifs de journalistes puisque il y a dix ans, on était 310 journalistes au Monde. Aujourd'hui, on en a 465.”

“Il y a trop souvent une lacune chez les journalistes. Il y a une compréhension assez faible des l'économie en général et de la microéconomie en particulier et je trouve que c'est dommage.”

Description

Premier invité du podcast "Les médias se mettent à table" proposé par Samsa.fr et Ginkio en partenariat avec la Résidence Créatis, le président du directoire du groupe Le Monde, Louis Dreyfus passe en revue les enjeux de la transformation numérique du média.

Interrogé par Marianne Rigaux et Philippe Couve de Samsa.fr, Jean-Baptiste Diebold de Ginkio et Elise Colette, spécialiste de la transformation numérique des médias, Louis Dreyfus dévoile les chiffres-clés du groupe Le Monde et ceux du "journal" au moment où s'achève le déménagement des titres du groupe dans son nouvel immeuble du quartier Austerlitz à Paris.

Abonnements numériques, innovation éditoriale, business model, diversification, projets sont les sujets au menu de l'interview accordée par Louis Dreyfus.

 Louis Dreyfus en quelques citations 

“Le confinement a été un accélérateur. Le Monde a triplé le rythme de recrutement quotidien d'abonnés pendant cette période.”

“Il y a dix ans, Le Monde avait 20 000 abonnés pur numérique. On a atteint les 200 000 en fin d'année dernière. On a atteint les 300 000 avant l'été et aujourd'hui, on doit être à 320 000 abonnés numériques.”

“Depuis le début de l'année, au Monde, on voit une croissance de 37% de notre parc d'abonnés pur numérique.”

”Courrier International fait la course en tête parmi les magazines d'actualité en termes d'abonnements numériques. Il a atteint les 55 000 abonnés pur numérique”.

“Nous avons pour politique dans le groupe Le Monde de ne pas être dans les kiosques numériques. On considère qu'il y a une déperdition de la valeur et qu'il y a un lien qui est très distant avec l'abonné”.

“Le déménagement du groupe Le Monde est terminé. On a mille postes de travail dans cet immeuble qui fait 23.000 mètres carrés. Ça fait à peu près la taille du Centre Beaubourg”

“Les rédactions du groupe Le Monde sont strictement isolées les unes des autres.[...] On considère que ce qui fait la richesse de nos titres, c'est la diversité de leurs contenus et qu'on n'a absolument pas intérêt à les rapprocher.”

Dans le nouvel immeuble du groupe Le Monde, “tout le monde a des bureaux ouverts et ça va évidemment jusqu'à Jérôme Fenoglio et moi même”.

“On est sur une stratégie de croissance de nos effectifs de journalistes puisque il y a dix ans, on était 310 journalistes au Monde. Aujourd'hui, on en a 465.”

“Il y a trop souvent une lacune chez les journalistes. Il y a une compréhension assez faible des l'économie en général et de la microéconomie en particulier et je trouve que c'est dommage.”

Share

Embed

To listen also