#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon cover
#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon cover
Les métiers du futur

#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon

#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon

23min |13/10/2021
Listen
#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon cover
#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon cover
Les métiers du futur

#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon

#30 - Le futur des métiers du numérique - Frédéric Bardeau, Simplon

23min |13/10/2021
Listen

Description

Simplon permet de trouver un job lorsqu’on a besoin de changer son destin.


En 2013, Frédéric Bardeau crée Simplon.co , une entreprise sociale qui forme gratuitement aux compétences et aux métiers techniques du numérique les demandeurs d'emploi. Simplon accompagne les transitions et reconversions professionnelles au travers d'un réseau de 100 écoles dans 23 pays. Intégralement gratuite, l’idée est de former au numérique des personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir une formation payante. Il n’y a pas de profil type pour les personnes qui rentrent chez Simplon . Par exemple, Simplon compte parmi ses apprenants 43% de femmes (versus 15% dans la plupart des écoles informatiques) et 10% de réfugiés.

65% des élèves retrouvent un emploi en sortie de Simplon , dans des domaines très variés comme le cloud, l’IA, la cybersécurité, la gestion de projet agile, l’administration système et bien sûr le développement informatique. La sélection ne se fait pas sur la motivation, et non sur les diplômes. D’ailleurs les métiers du numériques sont accessibles dés le niveau bac (bac+2 pour développeur et bac+3 pour l’IA). Il insiste sur le fait qu’il ne faut pas avoir de préjugés sur la capacité des gens à apprendre et à se reconvertir, citant notamment le cas d’hôtesses de caisse devenues développeuses Java.

Et Simplon recrute des formateurs et des formatrices, des chargés d’insertion….


Son conseil lecture : L'Intelligence artificielle n'existe pas  de Luc Julia  

Description

Simplon permet de trouver un job lorsqu’on a besoin de changer son destin.


En 2013, Frédéric Bardeau crée Simplon.co , une entreprise sociale qui forme gratuitement aux compétences et aux métiers techniques du numérique les demandeurs d'emploi. Simplon accompagne les transitions et reconversions professionnelles au travers d'un réseau de 100 écoles dans 23 pays. Intégralement gratuite, l’idée est de former au numérique des personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir une formation payante. Il n’y a pas de profil type pour les personnes qui rentrent chez Simplon . Par exemple, Simplon compte parmi ses apprenants 43% de femmes (versus 15% dans la plupart des écoles informatiques) et 10% de réfugiés.

65% des élèves retrouvent un emploi en sortie de Simplon , dans des domaines très variés comme le cloud, l’IA, la cybersécurité, la gestion de projet agile, l’administration système et bien sûr le développement informatique. La sélection ne se fait pas sur la motivation, et non sur les diplômes. D’ailleurs les métiers du numériques sont accessibles dés le niveau bac (bac+2 pour développeur et bac+3 pour l’IA). Il insiste sur le fait qu’il ne faut pas avoir de préjugés sur la capacité des gens à apprendre et à se reconvertir, citant notamment le cas d’hôtesses de caisse devenues développeuses Java.

Et Simplon recrute des formateurs et des formatrices, des chargés d’insertion….


Son conseil lecture : L'Intelligence artificielle n'existe pas  de Luc Julia  

Share

Embed

You may also like

Description

Simplon permet de trouver un job lorsqu’on a besoin de changer son destin.


En 2013, Frédéric Bardeau crée Simplon.co , une entreprise sociale qui forme gratuitement aux compétences et aux métiers techniques du numérique les demandeurs d'emploi. Simplon accompagne les transitions et reconversions professionnelles au travers d'un réseau de 100 écoles dans 23 pays. Intégralement gratuite, l’idée est de former au numérique des personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir une formation payante. Il n’y a pas de profil type pour les personnes qui rentrent chez Simplon . Par exemple, Simplon compte parmi ses apprenants 43% de femmes (versus 15% dans la plupart des écoles informatiques) et 10% de réfugiés.

65% des élèves retrouvent un emploi en sortie de Simplon , dans des domaines très variés comme le cloud, l’IA, la cybersécurité, la gestion de projet agile, l’administration système et bien sûr le développement informatique. La sélection ne se fait pas sur la motivation, et non sur les diplômes. D’ailleurs les métiers du numériques sont accessibles dés le niveau bac (bac+2 pour développeur et bac+3 pour l’IA). Il insiste sur le fait qu’il ne faut pas avoir de préjugés sur la capacité des gens à apprendre et à se reconvertir, citant notamment le cas d’hôtesses de caisse devenues développeuses Java.

Et Simplon recrute des formateurs et des formatrices, des chargés d’insertion….


Son conseil lecture : L'Intelligence artificielle n'existe pas  de Luc Julia  

Description

Simplon permet de trouver un job lorsqu’on a besoin de changer son destin.


En 2013, Frédéric Bardeau crée Simplon.co , une entreprise sociale qui forme gratuitement aux compétences et aux métiers techniques du numérique les demandeurs d'emploi. Simplon accompagne les transitions et reconversions professionnelles au travers d'un réseau de 100 écoles dans 23 pays. Intégralement gratuite, l’idée est de former au numérique des personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir une formation payante. Il n’y a pas de profil type pour les personnes qui rentrent chez Simplon . Par exemple, Simplon compte parmi ses apprenants 43% de femmes (versus 15% dans la plupart des écoles informatiques) et 10% de réfugiés.

65% des élèves retrouvent un emploi en sortie de Simplon , dans des domaines très variés comme le cloud, l’IA, la cybersécurité, la gestion de projet agile, l’administration système et bien sûr le développement informatique. La sélection ne se fait pas sur la motivation, et non sur les diplômes. D’ailleurs les métiers du numériques sont accessibles dés le niveau bac (bac+2 pour développeur et bac+3 pour l’IA). Il insiste sur le fait qu’il ne faut pas avoir de préjugés sur la capacité des gens à apprendre et à se reconvertir, citant notamment le cas d’hôtesses de caisse devenues développeuses Java.

Et Simplon recrute des formateurs et des formatrices, des chargés d’insertion….


Son conseil lecture : L'Intelligence artificielle n'existe pas  de Luc Julia  

Share

Embed

You may also like