#54 -  Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale cover
#54 -  Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale cover
Les métiers du futur

#54 - Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale

#54 - Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale

29min |18/05/2022
Play
#54 -  Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale cover
#54 -  Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale cover
Les métiers du futur

#54 - Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale

#54 - Le marin du futur - David Samson, Marine Nationale

29min |18/05/2022
Play

Description

«  Pour monter en compétences, il faut toucher à tout. »


Le Capitaine de vaisseau David Samson est le chef du service de recrutement de la Marine Nationale. 

La Marine Nationale recouvre 80 métiers dans 5 environnements (bâtiments de surface, commando, sous-marin, marin du ciel, et soutien). La Marine Nationale recrute 4000 marins chaque année, et surtout leur propose dans 100% des cas un parcours de formation pour les amener vers leur futur métier. En effet, la Marine Nationale forme 220 jeunes à l’école des mousses, 2200 matelots et quartier-maitres à l’école des matelots, 1200 officiers de marine à l’école de maistrance et 430 officiers au sein de l’école navale. 

Ceci amène à des métiers très variés : les chefs de quart font avancer le bateau, et de nombreux métiers sont aussi liés au nucléaire (atomiciens)… Comme l’explique le Commandant : « c’est possible de rentrer dans un métier et ensuite de changer. Par exemple, le chef cuisinier du Charles de Gaulle est un ancien quartier-maitre mécanicien, et il sert aujourd’hui 6000 repas par jour sur le porte-avions ! ». En effet, la mobilité dans les armées induit un changement de métier tous les 2 ou 3 ans. Les ressources humaines sont organisées comme cela car il y a un impératif de jeunesse fondamental dans l’armée.

La Marine Nationale confie en effet des responsabilités tôt dans une carrière : par exemple, l’âge moyen d’un équipage de sous-marin nucléaire lanceur d’engins est de 28 ans.

La polyvalence, l’autonomie et la bonne compréhension de son environnement sont les qualités qui font un bon marin. Les métiers les plus en tension dans la Marine Nationale sont liés à la mécanique (électricien, mécanicien…), à la restauration, et à la data (cyber-sécurité, data science…).


Ses conseils lecture : 

La mer cruelle de Nicholas Monssarat

Première plongée de François Guichard


Pour contacter David :  https://www.linkedin.com/in/david-samson-937b0280/  

Chaine YouTube de la marine nationale.  


Description

«  Pour monter en compétences, il faut toucher à tout. »


Le Capitaine de vaisseau David Samson est le chef du service de recrutement de la Marine Nationale. 

La Marine Nationale recouvre 80 métiers dans 5 environnements (bâtiments de surface, commando, sous-marin, marin du ciel, et soutien). La Marine Nationale recrute 4000 marins chaque année, et surtout leur propose dans 100% des cas un parcours de formation pour les amener vers leur futur métier. En effet, la Marine Nationale forme 220 jeunes à l’école des mousses, 2200 matelots et quartier-maitres à l’école des matelots, 1200 officiers de marine à l’école de maistrance et 430 officiers au sein de l’école navale. 

Ceci amène à des métiers très variés : les chefs de quart font avancer le bateau, et de nombreux métiers sont aussi liés au nucléaire (atomiciens)… Comme l’explique le Commandant : « c’est possible de rentrer dans un métier et ensuite de changer. Par exemple, le chef cuisinier du Charles de Gaulle est un ancien quartier-maitre mécanicien, et il sert aujourd’hui 6000 repas par jour sur le porte-avions ! ». En effet, la mobilité dans les armées induit un changement de métier tous les 2 ou 3 ans. Les ressources humaines sont organisées comme cela car il y a un impératif de jeunesse fondamental dans l’armée.

La Marine Nationale confie en effet des responsabilités tôt dans une carrière : par exemple, l’âge moyen d’un équipage de sous-marin nucléaire lanceur d’engins est de 28 ans.

La polyvalence, l’autonomie et la bonne compréhension de son environnement sont les qualités qui font un bon marin. Les métiers les plus en tension dans la Marine Nationale sont liés à la mécanique (électricien, mécanicien…), à la restauration, et à la data (cyber-sécurité, data science…).


Ses conseils lecture : 

La mer cruelle de Nicholas Monssarat

Première plongée de François Guichard


Pour contacter David :  https://www.linkedin.com/in/david-samson-937b0280/  

Chaine YouTube de la marine nationale.  


Share

Embed

You may also like

Description

«  Pour monter en compétences, il faut toucher à tout. »


Le Capitaine de vaisseau David Samson est le chef du service de recrutement de la Marine Nationale. 

La Marine Nationale recouvre 80 métiers dans 5 environnements (bâtiments de surface, commando, sous-marin, marin du ciel, et soutien). La Marine Nationale recrute 4000 marins chaque année, et surtout leur propose dans 100% des cas un parcours de formation pour les amener vers leur futur métier. En effet, la Marine Nationale forme 220 jeunes à l’école des mousses, 2200 matelots et quartier-maitres à l’école des matelots, 1200 officiers de marine à l’école de maistrance et 430 officiers au sein de l’école navale. 

Ceci amène à des métiers très variés : les chefs de quart font avancer le bateau, et de nombreux métiers sont aussi liés au nucléaire (atomiciens)… Comme l’explique le Commandant : « c’est possible de rentrer dans un métier et ensuite de changer. Par exemple, le chef cuisinier du Charles de Gaulle est un ancien quartier-maitre mécanicien, et il sert aujourd’hui 6000 repas par jour sur le porte-avions ! ». En effet, la mobilité dans les armées induit un changement de métier tous les 2 ou 3 ans. Les ressources humaines sont organisées comme cela car il y a un impératif de jeunesse fondamental dans l’armée.

La Marine Nationale confie en effet des responsabilités tôt dans une carrière : par exemple, l’âge moyen d’un équipage de sous-marin nucléaire lanceur d’engins est de 28 ans.

La polyvalence, l’autonomie et la bonne compréhension de son environnement sont les qualités qui font un bon marin. Les métiers les plus en tension dans la Marine Nationale sont liés à la mécanique (électricien, mécanicien…), à la restauration, et à la data (cyber-sécurité, data science…).


Ses conseils lecture : 

La mer cruelle de Nicholas Monssarat

Première plongée de François Guichard


Pour contacter David :  https://www.linkedin.com/in/david-samson-937b0280/  

Chaine YouTube de la marine nationale.  


Description

«  Pour monter en compétences, il faut toucher à tout. »


Le Capitaine de vaisseau David Samson est le chef du service de recrutement de la Marine Nationale. 

La Marine Nationale recouvre 80 métiers dans 5 environnements (bâtiments de surface, commando, sous-marin, marin du ciel, et soutien). La Marine Nationale recrute 4000 marins chaque année, et surtout leur propose dans 100% des cas un parcours de formation pour les amener vers leur futur métier. En effet, la Marine Nationale forme 220 jeunes à l’école des mousses, 2200 matelots et quartier-maitres à l’école des matelots, 1200 officiers de marine à l’école de maistrance et 430 officiers au sein de l’école navale. 

Ceci amène à des métiers très variés : les chefs de quart font avancer le bateau, et de nombreux métiers sont aussi liés au nucléaire (atomiciens)… Comme l’explique le Commandant : « c’est possible de rentrer dans un métier et ensuite de changer. Par exemple, le chef cuisinier du Charles de Gaulle est un ancien quartier-maitre mécanicien, et il sert aujourd’hui 6000 repas par jour sur le porte-avions ! ». En effet, la mobilité dans les armées induit un changement de métier tous les 2 ou 3 ans. Les ressources humaines sont organisées comme cela car il y a un impératif de jeunesse fondamental dans l’armée.

La Marine Nationale confie en effet des responsabilités tôt dans une carrière : par exemple, l’âge moyen d’un équipage de sous-marin nucléaire lanceur d’engins est de 28 ans.

La polyvalence, l’autonomie et la bonne compréhension de son environnement sont les qualités qui font un bon marin. Les métiers les plus en tension dans la Marine Nationale sont liés à la mécanique (électricien, mécanicien…), à la restauration, et à la data (cyber-sécurité, data science…).


Ses conseils lecture : 

La mer cruelle de Nicholas Monssarat

Première plongée de François Guichard


Pour contacter David :  https://www.linkedin.com/in/david-samson-937b0280/  

Chaine YouTube de la marine nationale.  


Share

Embed

You may also like