undefined cover
undefined cover
E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre cover
E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre cover
Les Podcasts d'Icosystème

E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre

E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre

1h03 |20/01/2023
Play
undefined cover
undefined cover
E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre cover
E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre cover
Les Podcasts d'Icosystème

E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre

E2S5-RDV d'une campagne agricole - Autonomie protéique en France et Vers de terre

1h03 |20/01/2023
Play

Description

Dans ce deuxième épisode nous avons discuté de l'autonomie en protéine des filières agricoles et des perspectives agronomiques qui en découlent (et comme d'habitude la situation est complexe) : développer le soja à grande échelle n'est peut-être pas une si bonne idée que ça, vive la luzerne et les prairies, vive les mélanges de cultures et de couverts ! On a reparlé également des ruminants, du maïs. 


Avec Guénola on a échangé sur le rôle de la centaine d'espèces de lombrics comme acteurs des agroécosystèmes mais aussi comme indicateurs environnementaux : on savait qu'ils participaient à la réduction de l'érosion, à l'amélioration du stockage de l'eau, à la détoxification du sol ; mais leur présence améliore aussi les rendements de +25% ! Pour en avoir suffisamment il suffit de réduire le labour, de remettre des prairies, réduire les produits phytosanitaires, surtout les insecticides et le cuivre fongicide. On a parlé de l'impact du changement climatique sur les vers de terre, de leur capacité à stocker du carbone dans les sols, de leur potentiel de substitution des engrais minéraux, etc.


Description

Dans ce deuxième épisode nous avons discuté de l'autonomie en protéine des filières agricoles et des perspectives agronomiques qui en découlent (et comme d'habitude la situation est complexe) : développer le soja à grande échelle n'est peut-être pas une si bonne idée que ça, vive la luzerne et les prairies, vive les mélanges de cultures et de couverts ! On a reparlé également des ruminants, du maïs. 


Avec Guénola on a échangé sur le rôle de la centaine d'espèces de lombrics comme acteurs des agroécosystèmes mais aussi comme indicateurs environnementaux : on savait qu'ils participaient à la réduction de l'érosion, à l'amélioration du stockage de l'eau, à la détoxification du sol ; mais leur présence améliore aussi les rendements de +25% ! Pour en avoir suffisamment il suffit de réduire le labour, de remettre des prairies, réduire les produits phytosanitaires, surtout les insecticides et le cuivre fongicide. On a parlé de l'impact du changement climatique sur les vers de terre, de leur capacité à stocker du carbone dans les sols, de leur potentiel de substitution des engrais minéraux, etc.


Share

Embed

You may also like

Description

Dans ce deuxième épisode nous avons discuté de l'autonomie en protéine des filières agricoles et des perspectives agronomiques qui en découlent (et comme d'habitude la situation est complexe) : développer le soja à grande échelle n'est peut-être pas une si bonne idée que ça, vive la luzerne et les prairies, vive les mélanges de cultures et de couverts ! On a reparlé également des ruminants, du maïs. 


Avec Guénola on a échangé sur le rôle de la centaine d'espèces de lombrics comme acteurs des agroécosystèmes mais aussi comme indicateurs environnementaux : on savait qu'ils participaient à la réduction de l'érosion, à l'amélioration du stockage de l'eau, à la détoxification du sol ; mais leur présence améliore aussi les rendements de +25% ! Pour en avoir suffisamment il suffit de réduire le labour, de remettre des prairies, réduire les produits phytosanitaires, surtout les insecticides et le cuivre fongicide. On a parlé de l'impact du changement climatique sur les vers de terre, de leur capacité à stocker du carbone dans les sols, de leur potentiel de substitution des engrais minéraux, etc.


Description

Dans ce deuxième épisode nous avons discuté de l'autonomie en protéine des filières agricoles et des perspectives agronomiques qui en découlent (et comme d'habitude la situation est complexe) : développer le soja à grande échelle n'est peut-être pas une si bonne idée que ça, vive la luzerne et les prairies, vive les mélanges de cultures et de couverts ! On a reparlé également des ruminants, du maïs. 


Avec Guénola on a échangé sur le rôle de la centaine d'espèces de lombrics comme acteurs des agroécosystèmes mais aussi comme indicateurs environnementaux : on savait qu'ils participaient à la réduction de l'érosion, à l'amélioration du stockage de l'eau, à la détoxification du sol ; mais leur présence améliore aussi les rendements de +25% ! Pour en avoir suffisamment il suffit de réduire le labour, de remettre des prairies, réduire les produits phytosanitaires, surtout les insecticides et le cuivre fongicide. On a parlé de l'impact du changement climatique sur les vers de terre, de leur capacité à stocker du carbone dans les sols, de leur potentiel de substitution des engrais minéraux, etc.


Share

Embed

You may also like