undefined cover
undefined cover
Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta cover
Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta cover
Le 8ème jour

Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta

Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta

04min |23/06/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta cover
Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta cover
Le 8ème jour

Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta

Abdellatif Jouahri tout en nuance - Par Aziz Boucetta

04min |23/06/2022
Play

Description

Dans tous les pays du monde, et en dehors des chefs d’Etat, il existe des personnes dont la parole vaut son pesant d’or, des gens dont on guette les sorties, qu’on écoute, et dont les propos éclairent sur la situation présente et celle à venir. Au Maroc, pays de taiseux en substance et par excellence, Abdellatif Jouahri fait partie de ces personnes, de ces très rares personnes qui ne parlent pas pour ne rien dire et qui disent même de grosses et déplaisantes vérités quand ils parlent.


Dans la conjoncture actuelle, faite d’incertitudes voire même d’inquiétudes diverses, il est bon d’entendre ce personnage expliquer ce que le gouvernement ne dit pas, ou dit peu, ou mal. Pourquoi les prix flambent, que faut-il faire, quand et comment ? Les réponses ont été données à l’issue de ce Conseil de la Banque centrale du 21 juin. Et ce qui était prévu et attendu s’est confirmé : le taux directeur ne changera pas, une décision qui prend le revers des positions des autres banques centrales dans le monde, lesquelles ont toutes relevé leurs taux pour limiter les tensions inflationnistes.

Lire la suite  

Description

Dans tous les pays du monde, et en dehors des chefs d’Etat, il existe des personnes dont la parole vaut son pesant d’or, des gens dont on guette les sorties, qu’on écoute, et dont les propos éclairent sur la situation présente et celle à venir. Au Maroc, pays de taiseux en substance et par excellence, Abdellatif Jouahri fait partie de ces personnes, de ces très rares personnes qui ne parlent pas pour ne rien dire et qui disent même de grosses et déplaisantes vérités quand ils parlent.


Dans la conjoncture actuelle, faite d’incertitudes voire même d’inquiétudes diverses, il est bon d’entendre ce personnage expliquer ce que le gouvernement ne dit pas, ou dit peu, ou mal. Pourquoi les prix flambent, que faut-il faire, quand et comment ? Les réponses ont été données à l’issue de ce Conseil de la Banque centrale du 21 juin. Et ce qui était prévu et attendu s’est confirmé : le taux directeur ne changera pas, une décision qui prend le revers des positions des autres banques centrales dans le monde, lesquelles ont toutes relevé leurs taux pour limiter les tensions inflationnistes.

Lire la suite  

Share

Embed

You may also like

Description

Dans tous les pays du monde, et en dehors des chefs d’Etat, il existe des personnes dont la parole vaut son pesant d’or, des gens dont on guette les sorties, qu’on écoute, et dont les propos éclairent sur la situation présente et celle à venir. Au Maroc, pays de taiseux en substance et par excellence, Abdellatif Jouahri fait partie de ces personnes, de ces très rares personnes qui ne parlent pas pour ne rien dire et qui disent même de grosses et déplaisantes vérités quand ils parlent.


Dans la conjoncture actuelle, faite d’incertitudes voire même d’inquiétudes diverses, il est bon d’entendre ce personnage expliquer ce que le gouvernement ne dit pas, ou dit peu, ou mal. Pourquoi les prix flambent, que faut-il faire, quand et comment ? Les réponses ont été données à l’issue de ce Conseil de la Banque centrale du 21 juin. Et ce qui était prévu et attendu s’est confirmé : le taux directeur ne changera pas, une décision qui prend le revers des positions des autres banques centrales dans le monde, lesquelles ont toutes relevé leurs taux pour limiter les tensions inflationnistes.

Lire la suite  

Description

Dans tous les pays du monde, et en dehors des chefs d’Etat, il existe des personnes dont la parole vaut son pesant d’or, des gens dont on guette les sorties, qu’on écoute, et dont les propos éclairent sur la situation présente et celle à venir. Au Maroc, pays de taiseux en substance et par excellence, Abdellatif Jouahri fait partie de ces personnes, de ces très rares personnes qui ne parlent pas pour ne rien dire et qui disent même de grosses et déplaisantes vérités quand ils parlent.


Dans la conjoncture actuelle, faite d’incertitudes voire même d’inquiétudes diverses, il est bon d’entendre ce personnage expliquer ce que le gouvernement ne dit pas, ou dit peu, ou mal. Pourquoi les prix flambent, que faut-il faire, quand et comment ? Les réponses ont été données à l’issue de ce Conseil de la Banque centrale du 21 juin. Et ce qui était prévu et attendu s’est confirmé : le taux directeur ne changera pas, une décision qui prend le revers des positions des autres banques centrales dans le monde, lesquelles ont toutes relevé leurs taux pour limiter les tensions inflationnistes.

Lire la suite  

Share

Embed

You may also like