undefined cover
undefined cover
Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon cover
Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon cover
Le 8ème jour

Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon

Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon

03min |16/05/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon cover
Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon cover
Le 8ème jour

Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon

Cynisme et euphorie de Washington - Par Gabriel Banon

03min |16/05/2022
Play

Description

Si les Etats-Unis contestent toute idée de cobelligérance, leur engagement clair et sans appel en faveur de Kiev, traduit leur cynisme à sous-traiter une guerre contre la Russie, aux Ukrainiens.


C’est un soutien global, financier, militaire et dans le renseignement, auquel on assiste Par ces efforts, ils pensent affaiblir durablement la Russie.


Mais faire la guerre par procuration n’est pas dénuée de risques. Le risque de se voir soudainement plongé dans des combats jusque là évités et voir l’horreur du retour à la maison des « Boys » dans des sacs plastiques.


L’engagement maintes fois claironné des Etats-Unis derrière l’Ukraine, est désormais un fait établi. On a même fait appel ce 8 mai à la première dame, Jill Biden, dans une opération de communication avec l’épouse du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, Olena Zelenska, dans la ville d’Oujhorod, près de la frontière slovaque. 

Lire la suite  

Description

Si les Etats-Unis contestent toute idée de cobelligérance, leur engagement clair et sans appel en faveur de Kiev, traduit leur cynisme à sous-traiter une guerre contre la Russie, aux Ukrainiens.


C’est un soutien global, financier, militaire et dans le renseignement, auquel on assiste Par ces efforts, ils pensent affaiblir durablement la Russie.


Mais faire la guerre par procuration n’est pas dénuée de risques. Le risque de se voir soudainement plongé dans des combats jusque là évités et voir l’horreur du retour à la maison des « Boys » dans des sacs plastiques.


L’engagement maintes fois claironné des Etats-Unis derrière l’Ukraine, est désormais un fait établi. On a même fait appel ce 8 mai à la première dame, Jill Biden, dans une opération de communication avec l’épouse du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, Olena Zelenska, dans la ville d’Oujhorod, près de la frontière slovaque. 

Lire la suite  

Share

Embed

You may also like

Description

Si les Etats-Unis contestent toute idée de cobelligérance, leur engagement clair et sans appel en faveur de Kiev, traduit leur cynisme à sous-traiter une guerre contre la Russie, aux Ukrainiens.


C’est un soutien global, financier, militaire et dans le renseignement, auquel on assiste Par ces efforts, ils pensent affaiblir durablement la Russie.


Mais faire la guerre par procuration n’est pas dénuée de risques. Le risque de se voir soudainement plongé dans des combats jusque là évités et voir l’horreur du retour à la maison des « Boys » dans des sacs plastiques.


L’engagement maintes fois claironné des Etats-Unis derrière l’Ukraine, est désormais un fait établi. On a même fait appel ce 8 mai à la première dame, Jill Biden, dans une opération de communication avec l’épouse du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, Olena Zelenska, dans la ville d’Oujhorod, près de la frontière slovaque. 

Lire la suite  

Description

Si les Etats-Unis contestent toute idée de cobelligérance, leur engagement clair et sans appel en faveur de Kiev, traduit leur cynisme à sous-traiter une guerre contre la Russie, aux Ukrainiens.


C’est un soutien global, financier, militaire et dans le renseignement, auquel on assiste Par ces efforts, ils pensent affaiblir durablement la Russie.


Mais faire la guerre par procuration n’est pas dénuée de risques. Le risque de se voir soudainement plongé dans des combats jusque là évités et voir l’horreur du retour à la maison des « Boys » dans des sacs plastiques.


L’engagement maintes fois claironné des Etats-Unis derrière l’Ukraine, est désormais un fait établi. On a même fait appel ce 8 mai à la première dame, Jill Biden, dans une opération de communication avec l’épouse du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, Olena Zelenska, dans la ville d’Oujhorod, près de la frontière slovaque. 

Lire la suite  

Share

Embed

You may also like