undefined cover
undefined cover
L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI cover
L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI cover
Le 8ème jour

L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI

L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI

03min |04/10/2022
Play
undefined cover
undefined cover
L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI cover
L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI cover
Le 8ème jour

L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI

L’Boulevard envers et contre tout - Par Majd ELATOUABI

03min |04/10/2022
Play

Description

L’Boulevard est un festival de cultures urbaines plutôt que de musiques urbaines ou actuelles, produit par l’EAC-L’Boulevard, qui est une association à but non lucratif. Nous développons plusieurs projets, dont les plus importants sont «L’Boulevard» et son «Tremplin» bien sûr; «Sbagha Bagha Casablanca» et «Jidar, toiles de rue» à Rabat.


Le Boulevard des Jeunes Musiciens ou «L’Boulevard» pour les intimes est un festival unique dans son genre. Né à la fin des années 1990, grâce à l’engagement d’une petite poignée de passionnés, assistés par des dizaines de bénévoles, cet événement a pu et su se développer et grandir avec peu de moyens et énormément de coeur. Il faudra attendre le milieu des années 2000 pour qu’un certain nombre de sponsors, charmés par sa notoriété grandissante, ne concèdent y mettre du leur.


Entre-temps, L’Boulevard était devenu une marque dont le nom se confondait dans l’imaginaire collectif avec l’ère d’ouverture culturelle initiée après l’accession au trône du jeune Roi Mohammed VI et communément appelée «Nayda». Un terme ou plutôt un concept fourretout et générique que les initiateurs de L’Boulevard, eux-mêmes, réfutent, préférant se prévaloir d’une identité iconoclaste qui les situe à la lisière des tendances et des épiphénomènes culturels de mode.

Lire la suite 

Description

L’Boulevard est un festival de cultures urbaines plutôt que de musiques urbaines ou actuelles, produit par l’EAC-L’Boulevard, qui est une association à but non lucratif. Nous développons plusieurs projets, dont les plus importants sont «L’Boulevard» et son «Tremplin» bien sûr; «Sbagha Bagha Casablanca» et «Jidar, toiles de rue» à Rabat.


Le Boulevard des Jeunes Musiciens ou «L’Boulevard» pour les intimes est un festival unique dans son genre. Né à la fin des années 1990, grâce à l’engagement d’une petite poignée de passionnés, assistés par des dizaines de bénévoles, cet événement a pu et su se développer et grandir avec peu de moyens et énormément de coeur. Il faudra attendre le milieu des années 2000 pour qu’un certain nombre de sponsors, charmés par sa notoriété grandissante, ne concèdent y mettre du leur.


Entre-temps, L’Boulevard était devenu une marque dont le nom se confondait dans l’imaginaire collectif avec l’ère d’ouverture culturelle initiée après l’accession au trône du jeune Roi Mohammed VI et communément appelée «Nayda». Un terme ou plutôt un concept fourretout et générique que les initiateurs de L’Boulevard, eux-mêmes, réfutent, préférant se prévaloir d’une identité iconoclaste qui les situe à la lisière des tendances et des épiphénomènes culturels de mode.

Lire la suite 

Share

Embed

You may also like

Description

L’Boulevard est un festival de cultures urbaines plutôt que de musiques urbaines ou actuelles, produit par l’EAC-L’Boulevard, qui est une association à but non lucratif. Nous développons plusieurs projets, dont les plus importants sont «L’Boulevard» et son «Tremplin» bien sûr; «Sbagha Bagha Casablanca» et «Jidar, toiles de rue» à Rabat.


Le Boulevard des Jeunes Musiciens ou «L’Boulevard» pour les intimes est un festival unique dans son genre. Né à la fin des années 1990, grâce à l’engagement d’une petite poignée de passionnés, assistés par des dizaines de bénévoles, cet événement a pu et su se développer et grandir avec peu de moyens et énormément de coeur. Il faudra attendre le milieu des années 2000 pour qu’un certain nombre de sponsors, charmés par sa notoriété grandissante, ne concèdent y mettre du leur.


Entre-temps, L’Boulevard était devenu une marque dont le nom se confondait dans l’imaginaire collectif avec l’ère d’ouverture culturelle initiée après l’accession au trône du jeune Roi Mohammed VI et communément appelée «Nayda». Un terme ou plutôt un concept fourretout et générique que les initiateurs de L’Boulevard, eux-mêmes, réfutent, préférant se prévaloir d’une identité iconoclaste qui les situe à la lisière des tendances et des épiphénomènes culturels de mode.

Lire la suite 

Description

L’Boulevard est un festival de cultures urbaines plutôt que de musiques urbaines ou actuelles, produit par l’EAC-L’Boulevard, qui est une association à but non lucratif. Nous développons plusieurs projets, dont les plus importants sont «L’Boulevard» et son «Tremplin» bien sûr; «Sbagha Bagha Casablanca» et «Jidar, toiles de rue» à Rabat.


Le Boulevard des Jeunes Musiciens ou «L’Boulevard» pour les intimes est un festival unique dans son genre. Né à la fin des années 1990, grâce à l’engagement d’une petite poignée de passionnés, assistés par des dizaines de bénévoles, cet événement a pu et su se développer et grandir avec peu de moyens et énormément de coeur. Il faudra attendre le milieu des années 2000 pour qu’un certain nombre de sponsors, charmés par sa notoriété grandissante, ne concèdent y mettre du leur.


Entre-temps, L’Boulevard était devenu une marque dont le nom se confondait dans l’imaginaire collectif avec l’ère d’ouverture culturelle initiée après l’accession au trône du jeune Roi Mohammed VI et communément appelée «Nayda». Un terme ou plutôt un concept fourretout et générique que les initiateurs de L’Boulevard, eux-mêmes, réfutent, préférant se prévaloir d’une identité iconoclaste qui les situe à la lisière des tendances et des épiphénomènes culturels de mode.

Lire la suite 

Share

Embed

You may also like