undefined cover
undefined cover
Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA cover
Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA cover
Le 8ème jour

Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA

Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA

06min |28/09/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA cover
Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA cover
Le 8ème jour

Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA

Quand le Royaume-Uni célèbre son histoire et sa monarchie… - Par Aziz BOUCETTA

06min |28/09/2022
Play

Description

A l’heure des adieux planétaires à la reine Elizabeth, il est utile de se souvenir que le Maroc dispose d’un trésor historique inestimable, celui d’une dynastie plus vieille que toutes les autres, à l’exception de celle du Japon ; elle remonte à 1636 et s’installe définitivement à la moitié du 17ème siècle. Les Marocains le savent, le monde, moins. Alors rappelons certaines choses historiques.


Au vu de la magnificence des funérailles organisées au Royaume-Uni à la suite du décès de la reine Elizabeth II et à l’heure où, aujourd’hui, chaque pays exalte et se remémore son histoire, il est utile de se rappeler et de rappeler la profondeur de l’histoire du royaume qui, comme les autres, a connu les vicissitudes d’un passé tumultueux, mais qui a su garder et sauvegarder ses institutions. Et après la japonaise, la dynastie alaouite est la plus ancienne au monde.


Après les Idrissides, les Almohades, les Almoravides, les Mérinides et les Saâdiens, les Alaouites sont arrivés et ont assis puis renforcé leur puissance, étendant leur empire au sud jusqu’aux confins du Sénégal actuel et au sud-est à Gao, au Mali. Les Alaouites ont entretenu des relations avec la plupart des cours d’Europe… avec la France, dirigée alors par le Roi Soleil Louis XIV qui reçut l’ambassadeur Abdallah Ibn Aïcha, envoyé par Moulay Ismaïl… puis le Maroc Alaouite a longuement échangé avec les monarques anglais, le roi Moulay Ismaïl toujours ayant mandaté l’ambassadeur Mohammed Benhaddou en 1682 auprès de la Cour anglaise, avant d’autres ambassades à Londres et ailleurs.

Lire la suite 

Description

A l’heure des adieux planétaires à la reine Elizabeth, il est utile de se souvenir que le Maroc dispose d’un trésor historique inestimable, celui d’une dynastie plus vieille que toutes les autres, à l’exception de celle du Japon ; elle remonte à 1636 et s’installe définitivement à la moitié du 17ème siècle. Les Marocains le savent, le monde, moins. Alors rappelons certaines choses historiques.


Au vu de la magnificence des funérailles organisées au Royaume-Uni à la suite du décès de la reine Elizabeth II et à l’heure où, aujourd’hui, chaque pays exalte et se remémore son histoire, il est utile de se rappeler et de rappeler la profondeur de l’histoire du royaume qui, comme les autres, a connu les vicissitudes d’un passé tumultueux, mais qui a su garder et sauvegarder ses institutions. Et après la japonaise, la dynastie alaouite est la plus ancienne au monde.


Après les Idrissides, les Almohades, les Almoravides, les Mérinides et les Saâdiens, les Alaouites sont arrivés et ont assis puis renforcé leur puissance, étendant leur empire au sud jusqu’aux confins du Sénégal actuel et au sud-est à Gao, au Mali. Les Alaouites ont entretenu des relations avec la plupart des cours d’Europe… avec la France, dirigée alors par le Roi Soleil Louis XIV qui reçut l’ambassadeur Abdallah Ibn Aïcha, envoyé par Moulay Ismaïl… puis le Maroc Alaouite a longuement échangé avec les monarques anglais, le roi Moulay Ismaïl toujours ayant mandaté l’ambassadeur Mohammed Benhaddou en 1682 auprès de la Cour anglaise, avant d’autres ambassades à Londres et ailleurs.

Lire la suite 

Share

Embed

You may also like

Description

A l’heure des adieux planétaires à la reine Elizabeth, il est utile de se souvenir que le Maroc dispose d’un trésor historique inestimable, celui d’une dynastie plus vieille que toutes les autres, à l’exception de celle du Japon ; elle remonte à 1636 et s’installe définitivement à la moitié du 17ème siècle. Les Marocains le savent, le monde, moins. Alors rappelons certaines choses historiques.


Au vu de la magnificence des funérailles organisées au Royaume-Uni à la suite du décès de la reine Elizabeth II et à l’heure où, aujourd’hui, chaque pays exalte et se remémore son histoire, il est utile de se rappeler et de rappeler la profondeur de l’histoire du royaume qui, comme les autres, a connu les vicissitudes d’un passé tumultueux, mais qui a su garder et sauvegarder ses institutions. Et après la japonaise, la dynastie alaouite est la plus ancienne au monde.


Après les Idrissides, les Almohades, les Almoravides, les Mérinides et les Saâdiens, les Alaouites sont arrivés et ont assis puis renforcé leur puissance, étendant leur empire au sud jusqu’aux confins du Sénégal actuel et au sud-est à Gao, au Mali. Les Alaouites ont entretenu des relations avec la plupart des cours d’Europe… avec la France, dirigée alors par le Roi Soleil Louis XIV qui reçut l’ambassadeur Abdallah Ibn Aïcha, envoyé par Moulay Ismaïl… puis le Maroc Alaouite a longuement échangé avec les monarques anglais, le roi Moulay Ismaïl toujours ayant mandaté l’ambassadeur Mohammed Benhaddou en 1682 auprès de la Cour anglaise, avant d’autres ambassades à Londres et ailleurs.

Lire la suite 

Description

A l’heure des adieux planétaires à la reine Elizabeth, il est utile de se souvenir que le Maroc dispose d’un trésor historique inestimable, celui d’une dynastie plus vieille que toutes les autres, à l’exception de celle du Japon ; elle remonte à 1636 et s’installe définitivement à la moitié du 17ème siècle. Les Marocains le savent, le monde, moins. Alors rappelons certaines choses historiques.


Au vu de la magnificence des funérailles organisées au Royaume-Uni à la suite du décès de la reine Elizabeth II et à l’heure où, aujourd’hui, chaque pays exalte et se remémore son histoire, il est utile de se rappeler et de rappeler la profondeur de l’histoire du royaume qui, comme les autres, a connu les vicissitudes d’un passé tumultueux, mais qui a su garder et sauvegarder ses institutions. Et après la japonaise, la dynastie alaouite est la plus ancienne au monde.


Après les Idrissides, les Almohades, les Almoravides, les Mérinides et les Saâdiens, les Alaouites sont arrivés et ont assis puis renforcé leur puissance, étendant leur empire au sud jusqu’aux confins du Sénégal actuel et au sud-est à Gao, au Mali. Les Alaouites ont entretenu des relations avec la plupart des cours d’Europe… avec la France, dirigée alors par le Roi Soleil Louis XIV qui reçut l’ambassadeur Abdallah Ibn Aïcha, envoyé par Moulay Ismaïl… puis le Maroc Alaouite a longuement échangé avec les monarques anglais, le roi Moulay Ismaïl toujours ayant mandaté l’ambassadeur Mohammed Benhaddou en 1682 auprès de la Cour anglaise, avant d’autres ambassades à Londres et ailleurs.

Lire la suite 

Share

Embed

You may also like