undefined cover
undefined cover
Violette Dorange, précoce mais pas que… cover
Violette Dorange, précoce mais pas que… cover
Navigantes

Violette Dorange, précoce mais pas que…

Violette Dorange, précoce mais pas que…

51min |02/11/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Violette Dorange, précoce mais pas que… cover
Violette Dorange, précoce mais pas que… cover
Navigantes

Violette Dorange, précoce mais pas que…

Violette Dorange, précoce mais pas que…

51min |02/11/2022
Play

Description

Notre invitée va vite. A seulement 21 ans, Violette Dorange a déjà traversé la Manche et Gibraltar en Optimist, connu les honneurs des podiums internationaux en 420, participé à la Mini-Transat et deux fois à la Solitaire du Figaro. Bref, elle ne traîne pas.


Quand on l’a rencontrée, elle venait de lâcher son Figaro 3 et partait à la fac à Rennes où elle suit des cours à l’Insa. En chemin, elle s’est arrêtée pour nous parler et se raconter à notre micro, ça tombait plutôt bien. Si elle rend son Figaro c’est qu’elle rêve maintenant de Vendée Globe. C’est l’objectif. En 2024 elle n’aura que 23 ans et serait alors la plus jeune femme à disputer ce tour du monde mythique.


Sur son site elle écrit : « Il faut une bonne dose de volonté pour se lancer dans un projet voile lorsqu’on est une femme », forcément on a eu envie d’en savoir plus et de décortiquer avec elle cette fameuse volonté ; elle adore battre les garçons et se réjouit quand sa concurrente Elodie Bonafous devient la première française sur le podium d’une étape de la Solitaire !


On a aussi évoqué ses femmes modèles et la force des réseaux sociaux aujourd’hui, outil incontournable de la jeune génération pour se faire connaitre : « Moi, je suis née avec YouTube ». Elle a même sa propre chaîne - « Je passe des jours à monter mes propres vidéos ; j’adore partager ce que je fais sur l’eau, je me crée aussi des souvenirs. »


Et là, on se dit que sans doute on n’a pas fini d’entendre parler de cette jeune navigatrice à la tête bien faite et bien pleine et que des souvenirs il risque d’y en avoir beaucoup à venir.

Navigantes est animé par Hélène Cougoule et produit par Tip & Shaft.

Diffusé le 2 novembre 2022

Post production : Grégoire Levillain

Générique : All the summer girls

Description

Notre invitée va vite. A seulement 21 ans, Violette Dorange a déjà traversé la Manche et Gibraltar en Optimist, connu les honneurs des podiums internationaux en 420, participé à la Mini-Transat et deux fois à la Solitaire du Figaro. Bref, elle ne traîne pas.


Quand on l’a rencontrée, elle venait de lâcher son Figaro 3 et partait à la fac à Rennes où elle suit des cours à l’Insa. En chemin, elle s’est arrêtée pour nous parler et se raconter à notre micro, ça tombait plutôt bien. Si elle rend son Figaro c’est qu’elle rêve maintenant de Vendée Globe. C’est l’objectif. En 2024 elle n’aura que 23 ans et serait alors la plus jeune femme à disputer ce tour du monde mythique.


Sur son site elle écrit : « Il faut une bonne dose de volonté pour se lancer dans un projet voile lorsqu’on est une femme », forcément on a eu envie d’en savoir plus et de décortiquer avec elle cette fameuse volonté ; elle adore battre les garçons et se réjouit quand sa concurrente Elodie Bonafous devient la première française sur le podium d’une étape de la Solitaire !


On a aussi évoqué ses femmes modèles et la force des réseaux sociaux aujourd’hui, outil incontournable de la jeune génération pour se faire connaitre : « Moi, je suis née avec YouTube ». Elle a même sa propre chaîne - « Je passe des jours à monter mes propres vidéos ; j’adore partager ce que je fais sur l’eau, je me crée aussi des souvenirs. »


Et là, on se dit que sans doute on n’a pas fini d’entendre parler de cette jeune navigatrice à la tête bien faite et bien pleine et que des souvenirs il risque d’y en avoir beaucoup à venir.

Navigantes est animé par Hélène Cougoule et produit par Tip & Shaft.

Diffusé le 2 novembre 2022

Post production : Grégoire Levillain

Générique : All the summer girls

Share

Embed

You may also like

Description

Notre invitée va vite. A seulement 21 ans, Violette Dorange a déjà traversé la Manche et Gibraltar en Optimist, connu les honneurs des podiums internationaux en 420, participé à la Mini-Transat et deux fois à la Solitaire du Figaro. Bref, elle ne traîne pas.


Quand on l’a rencontrée, elle venait de lâcher son Figaro 3 et partait à la fac à Rennes où elle suit des cours à l’Insa. En chemin, elle s’est arrêtée pour nous parler et se raconter à notre micro, ça tombait plutôt bien. Si elle rend son Figaro c’est qu’elle rêve maintenant de Vendée Globe. C’est l’objectif. En 2024 elle n’aura que 23 ans et serait alors la plus jeune femme à disputer ce tour du monde mythique.


Sur son site elle écrit : « Il faut une bonne dose de volonté pour se lancer dans un projet voile lorsqu’on est une femme », forcément on a eu envie d’en savoir plus et de décortiquer avec elle cette fameuse volonté ; elle adore battre les garçons et se réjouit quand sa concurrente Elodie Bonafous devient la première française sur le podium d’une étape de la Solitaire !


On a aussi évoqué ses femmes modèles et la force des réseaux sociaux aujourd’hui, outil incontournable de la jeune génération pour se faire connaitre : « Moi, je suis née avec YouTube ». Elle a même sa propre chaîne - « Je passe des jours à monter mes propres vidéos ; j’adore partager ce que je fais sur l’eau, je me crée aussi des souvenirs. »


Et là, on se dit que sans doute on n’a pas fini d’entendre parler de cette jeune navigatrice à la tête bien faite et bien pleine et que des souvenirs il risque d’y en avoir beaucoup à venir.

Navigantes est animé par Hélène Cougoule et produit par Tip & Shaft.

Diffusé le 2 novembre 2022

Post production : Grégoire Levillain

Générique : All the summer girls

Description

Notre invitée va vite. A seulement 21 ans, Violette Dorange a déjà traversé la Manche et Gibraltar en Optimist, connu les honneurs des podiums internationaux en 420, participé à la Mini-Transat et deux fois à la Solitaire du Figaro. Bref, elle ne traîne pas.


Quand on l’a rencontrée, elle venait de lâcher son Figaro 3 et partait à la fac à Rennes où elle suit des cours à l’Insa. En chemin, elle s’est arrêtée pour nous parler et se raconter à notre micro, ça tombait plutôt bien. Si elle rend son Figaro c’est qu’elle rêve maintenant de Vendée Globe. C’est l’objectif. En 2024 elle n’aura que 23 ans et serait alors la plus jeune femme à disputer ce tour du monde mythique.


Sur son site elle écrit : « Il faut une bonne dose de volonté pour se lancer dans un projet voile lorsqu’on est une femme », forcément on a eu envie d’en savoir plus et de décortiquer avec elle cette fameuse volonté ; elle adore battre les garçons et se réjouit quand sa concurrente Elodie Bonafous devient la première française sur le podium d’une étape de la Solitaire !


On a aussi évoqué ses femmes modèles et la force des réseaux sociaux aujourd’hui, outil incontournable de la jeune génération pour se faire connaitre : « Moi, je suis née avec YouTube ». Elle a même sa propre chaîne - « Je passe des jours à monter mes propres vidéos ; j’adore partager ce que je fais sur l’eau, je me crée aussi des souvenirs. »


Et là, on se dit que sans doute on n’a pas fini d’entendre parler de cette jeune navigatrice à la tête bien faite et bien pleine et que des souvenirs il risque d’y en avoir beaucoup à venir.

Navigantes est animé par Hélène Cougoule et produit par Tip & Shaft.

Diffusé le 2 novembre 2022

Post production : Grégoire Levillain

Générique : All the summer girls

Share

Embed

You may also like