S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage cover
S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage cover
Nomen (Baleine sous Grav... Étymologie)

S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage

S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage

07min |01/10/2023
Play
S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage cover
S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage cover
Nomen (Baleine sous Grav... Étymologie)

S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage

S03E05 De l'Âne à l'Hémione, du domestique au sauvage

07min |01/10/2023
Play

Description

Animal de bât par excellence, il traîne une réputation peu flatteuse au grand désespoir des défenseurs de ces équidés aux longues oreilles, les “asinophiles. Pourtant, avant d'être l'objet de mépris ou de servitude, l'Ane existe à l’état sauvage.

L'Hémione, Equus hemionus, est un équidé qui a des caractéristiques communes avec le cheval et l'âne, mais ce n'est pas un hybride pour autant. Son nom vient du grec “hemi” qui veut dire “moitié” et “onos” qui signifie littéralement “âne”, donc l'Hémione est un « demi-âne ».

C'est le plus rapide des équidés sauvages. Il possède un caractère indomptable et démontre une résistance à toute épreuve face aux conditions de vie rudes des steppes désertiques d'Asie, des confins de la Mongolie jusqu’au plateau tibétains. Espèce en voie d'extinction, elle est menacée par le pastoralisme, la fragmentation des espaces, la raréfaction des ressources naturelles et le braconnage.

L’Onagre, une des sous-espèce d’Hémione, fait partie des espèces à haut risque d'extinction. On estime qu’il n’y en a plus que 600 environ autour de la Mer Caspienne. Ce nom désigne aussi une redoutable machine de guerre utilisée par les Romains. C'est une sorte de catapulte dont on se servait pour assiéger l'ennemi. L'analogie du nom de cet engin qui lance des pierres par l'arrière fait penser aux ruades de l'Onagre, notre robuste équidé.

Le Kiang tibétain, Equus kiang est reconnu depuis 2002 par l'UICN comme une espèce d'Âne sauvage d'Asie à part entière, c’est d’ailleurs le plus grand Âne sauvage du monde, avec 1,40 m au garrot, pour 2,10 m de longueur.

Les scientifiques ont montré que la première domestication, datant de 7000 ans dans la corne de l'Afrique, est l'événement unique dont descendent tous les Ânes actuels.

En France, certains toponymes comme “Asnières”, traduisent l’histoire de l’utilisation ou de l’élevage d’Ânes. Le Baudet du Poitou est le seul à posséder une robe à longs poils. Avec ses 450 kg, il passe pour l'Âne le plus lourd du monde. L'Âne bourbonnais quant à lui est considéré comme un véritable bourreau de travail, notamment dans les vignes.

D'un caractère peu exigeant, d'un tempérament calme malgré les mauvais traitements qu'il peut subir, l'Âne sauvage ou domestique, mérite une meilleure réputation...

Retrouvez l'article "Hémione, Onagre et autres Âne...cdotes !" rédigé par Marie-Laure Godin sur le site de Baleine sous Gravillon.

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture : https://baleinesousgravillon.com/liens-2

Soutenir notre travail, bénévole et sans pub : https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG

Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______

Montage / programmation : Albane Couterot

Description

Animal de bât par excellence, il traîne une réputation peu flatteuse au grand désespoir des défenseurs de ces équidés aux longues oreilles, les “asinophiles. Pourtant, avant d'être l'objet de mépris ou de servitude, l'Ane existe à l’état sauvage.

L'Hémione, Equus hemionus, est un équidé qui a des caractéristiques communes avec le cheval et l'âne, mais ce n'est pas un hybride pour autant. Son nom vient du grec “hemi” qui veut dire “moitié” et “onos” qui signifie littéralement “âne”, donc l'Hémione est un « demi-âne ».

C'est le plus rapide des équidés sauvages. Il possède un caractère indomptable et démontre une résistance à toute épreuve face aux conditions de vie rudes des steppes désertiques d'Asie, des confins de la Mongolie jusqu’au plateau tibétains. Espèce en voie d'extinction, elle est menacée par le pastoralisme, la fragmentation des espaces, la raréfaction des ressources naturelles et le braconnage.

L’Onagre, une des sous-espèce d’Hémione, fait partie des espèces à haut risque d'extinction. On estime qu’il n’y en a plus que 600 environ autour de la Mer Caspienne. Ce nom désigne aussi une redoutable machine de guerre utilisée par les Romains. C'est une sorte de catapulte dont on se servait pour assiéger l'ennemi. L'analogie du nom de cet engin qui lance des pierres par l'arrière fait penser aux ruades de l'Onagre, notre robuste équidé.

Le Kiang tibétain, Equus kiang est reconnu depuis 2002 par l'UICN comme une espèce d'Âne sauvage d'Asie à part entière, c’est d’ailleurs le plus grand Âne sauvage du monde, avec 1,40 m au garrot, pour 2,10 m de longueur.

Les scientifiques ont montré que la première domestication, datant de 7000 ans dans la corne de l'Afrique, est l'événement unique dont descendent tous les Ânes actuels.

En France, certains toponymes comme “Asnières”, traduisent l’histoire de l’utilisation ou de l’élevage d’Ânes. Le Baudet du Poitou est le seul à posséder une robe à longs poils. Avec ses 450 kg, il passe pour l'Âne le plus lourd du monde. L'Âne bourbonnais quant à lui est considéré comme un véritable bourreau de travail, notamment dans les vignes.

D'un caractère peu exigeant, d'un tempérament calme malgré les mauvais traitements qu'il peut subir, l'Âne sauvage ou domestique, mérite une meilleure réputation...

Retrouvez l'article "Hémione, Onagre et autres Âne...cdotes !" rédigé par Marie-Laure Godin sur le site de Baleine sous Gravillon.

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture : https://baleinesousgravillon.com/liens-2

Soutenir notre travail, bénévole et sans pub : https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG

Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______

Montage / programmation : Albane Couterot

Share

Embed

You may also like

Description

Animal de bât par excellence, il traîne une réputation peu flatteuse au grand désespoir des défenseurs de ces équidés aux longues oreilles, les “asinophiles. Pourtant, avant d'être l'objet de mépris ou de servitude, l'Ane existe à l’état sauvage.

L'Hémione, Equus hemionus, est un équidé qui a des caractéristiques communes avec le cheval et l'âne, mais ce n'est pas un hybride pour autant. Son nom vient du grec “hemi” qui veut dire “moitié” et “onos” qui signifie littéralement “âne”, donc l'Hémione est un « demi-âne ».

C'est le plus rapide des équidés sauvages. Il possède un caractère indomptable et démontre une résistance à toute épreuve face aux conditions de vie rudes des steppes désertiques d'Asie, des confins de la Mongolie jusqu’au plateau tibétains. Espèce en voie d'extinction, elle est menacée par le pastoralisme, la fragmentation des espaces, la raréfaction des ressources naturelles et le braconnage.

L’Onagre, une des sous-espèce d’Hémione, fait partie des espèces à haut risque d'extinction. On estime qu’il n’y en a plus que 600 environ autour de la Mer Caspienne. Ce nom désigne aussi une redoutable machine de guerre utilisée par les Romains. C'est une sorte de catapulte dont on se servait pour assiéger l'ennemi. L'analogie du nom de cet engin qui lance des pierres par l'arrière fait penser aux ruades de l'Onagre, notre robuste équidé.

Le Kiang tibétain, Equus kiang est reconnu depuis 2002 par l'UICN comme une espèce d'Âne sauvage d'Asie à part entière, c’est d’ailleurs le plus grand Âne sauvage du monde, avec 1,40 m au garrot, pour 2,10 m de longueur.

Les scientifiques ont montré que la première domestication, datant de 7000 ans dans la corne de l'Afrique, est l'événement unique dont descendent tous les Ânes actuels.

En France, certains toponymes comme “Asnières”, traduisent l’histoire de l’utilisation ou de l’élevage d’Ânes. Le Baudet du Poitou est le seul à posséder une robe à longs poils. Avec ses 450 kg, il passe pour l'Âne le plus lourd du monde. L'Âne bourbonnais quant à lui est considéré comme un véritable bourreau de travail, notamment dans les vignes.

D'un caractère peu exigeant, d'un tempérament calme malgré les mauvais traitements qu'il peut subir, l'Âne sauvage ou domestique, mérite une meilleure réputation...

Retrouvez l'article "Hémione, Onagre et autres Âne...cdotes !" rédigé par Marie-Laure Godin sur le site de Baleine sous Gravillon.

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture : https://baleinesousgravillon.com/liens-2

Soutenir notre travail, bénévole et sans pub : https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG

Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______

Montage / programmation : Albane Couterot

Description

Animal de bât par excellence, il traîne une réputation peu flatteuse au grand désespoir des défenseurs de ces équidés aux longues oreilles, les “asinophiles. Pourtant, avant d'être l'objet de mépris ou de servitude, l'Ane existe à l’état sauvage.

L'Hémione, Equus hemionus, est un équidé qui a des caractéristiques communes avec le cheval et l'âne, mais ce n'est pas un hybride pour autant. Son nom vient du grec “hemi” qui veut dire “moitié” et “onos” qui signifie littéralement “âne”, donc l'Hémione est un « demi-âne ».

C'est le plus rapide des équidés sauvages. Il possède un caractère indomptable et démontre une résistance à toute épreuve face aux conditions de vie rudes des steppes désertiques d'Asie, des confins de la Mongolie jusqu’au plateau tibétains. Espèce en voie d'extinction, elle est menacée par le pastoralisme, la fragmentation des espaces, la raréfaction des ressources naturelles et le braconnage.

L’Onagre, une des sous-espèce d’Hémione, fait partie des espèces à haut risque d'extinction. On estime qu’il n’y en a plus que 600 environ autour de la Mer Caspienne. Ce nom désigne aussi une redoutable machine de guerre utilisée par les Romains. C'est une sorte de catapulte dont on se servait pour assiéger l'ennemi. L'analogie du nom de cet engin qui lance des pierres par l'arrière fait penser aux ruades de l'Onagre, notre robuste équidé.

Le Kiang tibétain, Equus kiang est reconnu depuis 2002 par l'UICN comme une espèce d'Âne sauvage d'Asie à part entière, c’est d’ailleurs le plus grand Âne sauvage du monde, avec 1,40 m au garrot, pour 2,10 m de longueur.

Les scientifiques ont montré que la première domestication, datant de 7000 ans dans la corne de l'Afrique, est l'événement unique dont descendent tous les Ânes actuels.

En France, certains toponymes comme “Asnières”, traduisent l’histoire de l’utilisation ou de l’élevage d’Ânes. Le Baudet du Poitou est le seul à posséder une robe à longs poils. Avec ses 450 kg, il passe pour l'Âne le plus lourd du monde. L'Âne bourbonnais quant à lui est considéré comme un véritable bourreau de travail, notamment dans les vignes.

D'un caractère peu exigeant, d'un tempérament calme malgré les mauvais traitements qu'il peut subir, l'Âne sauvage ou domestique, mérite une meilleure réputation...

Retrouvez l'article "Hémione, Onagre et autres Âne...cdotes !" rédigé par Marie-Laure Godin sur le site de Baleine sous Gravillon.

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture : https://baleinesousgravillon.com/liens-2

Soutenir notre travail, bénévole et sans pub : https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG

Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______

Montage / programmation : Albane Couterot

Share

Embed

You may also like