S03E10 Le Choucas monte dans les tours cover
S03E10 Le Choucas monte dans les tours cover
Nomen (Baleine sous Grav... Étymologie)

S03E10 Le Choucas monte dans les tours

S03E10 Le Choucas monte dans les tours

06min |05/11/2023
Play
S03E10 Le Choucas monte dans les tours cover
S03E10 Le Choucas monte dans les tours cover
Nomen (Baleine sous Grav... Étymologie)

S03E10 Le Choucas monte dans les tours

S03E10 Le Choucas monte dans les tours

06min |05/11/2023
Play

Description

Appartenant à la famille des Corvidés, le Choucas des Tours, Coleus monedula, est souvent victime de confusions à tel point qu'il peut être aussi appelé Corneille des clochers ou Corbeau choucas.... 


Le nom de Choucas est d'origine onomatopéique, tiré de ses cousins corvidés : la Corneille en provençal “Caucala” et “Chouca”, le cri du Corbeau.


A l'origine, le Choucas vivait dans les falaises côtières et fréquentait les steppes boisées. Peu à peu, son attrait pour les façades des églises, les lieux urbanisés et anthropisés lui ont valu son qualificatif “des tours”.


C'est le plus petit des corvidés. Niveau corpulence, il se rapproche plutôt du Pigeon. Le Choucas n'est pas un monochrome de noir. Les côtés et l'arrière du cou sont gris cendrés. Ses couleurs sombres aux reflets violets selon la lumière, tranchent avec celle de son iris bleu givré tirant vers le blanc.


 Ses chants lui servent à communiquer et à voter en variant le volume, le rythme et la tonalité : contact pour la cohésion du groupe, alertes en cas de danger et défense du territoire ou changement de perchoir. 


Cet oiseau, comme ses cousins corvidés, possède une intelligence remarquable. Il est capable de fabriquer des outils pour attraper des insectes. 


En groupe mais surtout à deux, le Choucas file le parfait amour avec le même partenaire. Trois à six œufs seront couvés par la mère et la nourriture des petits se fera par les deux parents.


A l’instar des autres corvidés, il est l’objet de légendes plus ou moins obscures qui lui collent aux plumes. Comme pour la Pie, Aristote lui attribue le qualificatif de cleptomane d'où le “monedula” de son nom scientifique, dérivé de la racine latine “moneta” signifiant “monnaie”, réputation non prouvée. A l’inverse, il peut être associé à la protection, à la chance selon les cultures celtiques.


Il est protégé officiellement mais est victime dans certains endroits de chasse, associé alors à ses cousins corvidés inscrits sur la liste ESOD. 


Retrouvez plus d’information, sur le site de Baleine sous Gravillon dans l’article de Marie-Laure Fauquet

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2


Soutenir notre travail, bénévole et sans pub :

https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG


Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______


Montage / programmation : Zeynab Tamoukh et Albane Couterot

Description

Appartenant à la famille des Corvidés, le Choucas des Tours, Coleus monedula, est souvent victime de confusions à tel point qu'il peut être aussi appelé Corneille des clochers ou Corbeau choucas.... 


Le nom de Choucas est d'origine onomatopéique, tiré de ses cousins corvidés : la Corneille en provençal “Caucala” et “Chouca”, le cri du Corbeau.


A l'origine, le Choucas vivait dans les falaises côtières et fréquentait les steppes boisées. Peu à peu, son attrait pour les façades des églises, les lieux urbanisés et anthropisés lui ont valu son qualificatif “des tours”.


C'est le plus petit des corvidés. Niveau corpulence, il se rapproche plutôt du Pigeon. Le Choucas n'est pas un monochrome de noir. Les côtés et l'arrière du cou sont gris cendrés. Ses couleurs sombres aux reflets violets selon la lumière, tranchent avec celle de son iris bleu givré tirant vers le blanc.


 Ses chants lui servent à communiquer et à voter en variant le volume, le rythme et la tonalité : contact pour la cohésion du groupe, alertes en cas de danger et défense du territoire ou changement de perchoir. 


Cet oiseau, comme ses cousins corvidés, possède une intelligence remarquable. Il est capable de fabriquer des outils pour attraper des insectes. 


En groupe mais surtout à deux, le Choucas file le parfait amour avec le même partenaire. Trois à six œufs seront couvés par la mère et la nourriture des petits se fera par les deux parents.


A l’instar des autres corvidés, il est l’objet de légendes plus ou moins obscures qui lui collent aux plumes. Comme pour la Pie, Aristote lui attribue le qualificatif de cleptomane d'où le “monedula” de son nom scientifique, dérivé de la racine latine “moneta” signifiant “monnaie”, réputation non prouvée. A l’inverse, il peut être associé à la protection, à la chance selon les cultures celtiques.


Il est protégé officiellement mais est victime dans certains endroits de chasse, associé alors à ses cousins corvidés inscrits sur la liste ESOD. 


Retrouvez plus d’information, sur le site de Baleine sous Gravillon dans l’article de Marie-Laure Fauquet

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2


Soutenir notre travail, bénévole et sans pub :

https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG


Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______


Montage / programmation : Zeynab Tamoukh et Albane Couterot

Share

Embed

You may also like

Description

Appartenant à la famille des Corvidés, le Choucas des Tours, Coleus monedula, est souvent victime de confusions à tel point qu'il peut être aussi appelé Corneille des clochers ou Corbeau choucas.... 


Le nom de Choucas est d'origine onomatopéique, tiré de ses cousins corvidés : la Corneille en provençal “Caucala” et “Chouca”, le cri du Corbeau.


A l'origine, le Choucas vivait dans les falaises côtières et fréquentait les steppes boisées. Peu à peu, son attrait pour les façades des églises, les lieux urbanisés et anthropisés lui ont valu son qualificatif “des tours”.


C'est le plus petit des corvidés. Niveau corpulence, il se rapproche plutôt du Pigeon. Le Choucas n'est pas un monochrome de noir. Les côtés et l'arrière du cou sont gris cendrés. Ses couleurs sombres aux reflets violets selon la lumière, tranchent avec celle de son iris bleu givré tirant vers le blanc.


 Ses chants lui servent à communiquer et à voter en variant le volume, le rythme et la tonalité : contact pour la cohésion du groupe, alertes en cas de danger et défense du territoire ou changement de perchoir. 


Cet oiseau, comme ses cousins corvidés, possède une intelligence remarquable. Il est capable de fabriquer des outils pour attraper des insectes. 


En groupe mais surtout à deux, le Choucas file le parfait amour avec le même partenaire. Trois à six œufs seront couvés par la mère et la nourriture des petits se fera par les deux parents.


A l’instar des autres corvidés, il est l’objet de légendes plus ou moins obscures qui lui collent aux plumes. Comme pour la Pie, Aristote lui attribue le qualificatif de cleptomane d'où le “monedula” de son nom scientifique, dérivé de la racine latine “moneta” signifiant “monnaie”, réputation non prouvée. A l’inverse, il peut être associé à la protection, à la chance selon les cultures celtiques.


Il est protégé officiellement mais est victime dans certains endroits de chasse, associé alors à ses cousins corvidés inscrits sur la liste ESOD. 


Retrouvez plus d’information, sur le site de Baleine sous Gravillon dans l’article de Marie-Laure Fauquet

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2


Soutenir notre travail, bénévole et sans pub :

https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG


Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______


Montage / programmation : Zeynab Tamoukh et Albane Couterot

Description

Appartenant à la famille des Corvidés, le Choucas des Tours, Coleus monedula, est souvent victime de confusions à tel point qu'il peut être aussi appelé Corneille des clochers ou Corbeau choucas.... 


Le nom de Choucas est d'origine onomatopéique, tiré de ses cousins corvidés : la Corneille en provençal “Caucala” et “Chouca”, le cri du Corbeau.


A l'origine, le Choucas vivait dans les falaises côtières et fréquentait les steppes boisées. Peu à peu, son attrait pour les façades des églises, les lieux urbanisés et anthropisés lui ont valu son qualificatif “des tours”.


C'est le plus petit des corvidés. Niveau corpulence, il se rapproche plutôt du Pigeon. Le Choucas n'est pas un monochrome de noir. Les côtés et l'arrière du cou sont gris cendrés. Ses couleurs sombres aux reflets violets selon la lumière, tranchent avec celle de son iris bleu givré tirant vers le blanc.


 Ses chants lui servent à communiquer et à voter en variant le volume, le rythme et la tonalité : contact pour la cohésion du groupe, alertes en cas de danger et défense du territoire ou changement de perchoir. 


Cet oiseau, comme ses cousins corvidés, possède une intelligence remarquable. Il est capable de fabriquer des outils pour attraper des insectes. 


En groupe mais surtout à deux, le Choucas file le parfait amour avec le même partenaire. Trois à six œufs seront couvés par la mère et la nourriture des petits se fera par les deux parents.


A l’instar des autres corvidés, il est l’objet de légendes plus ou moins obscures qui lui collent aux plumes. Comme pour la Pie, Aristote lui attribue le qualificatif de cleptomane d'où le “monedula” de son nom scientifique, dérivé de la racine latine “moneta” signifiant “monnaie”, réputation non prouvée. A l’inverse, il peut être associé à la protection, à la chance selon les cultures celtiques.


Il est protégé officiellement mais est victime dans certains endroits de chasse, associé alors à ses cousins corvidés inscrits sur la liste ESOD. 


Retrouvez plus d’information, sur le site de Baleine sous Gravillon dans l’article de Marie-Laure Fauquet

_______

Découvrir tout l'univers Baleine sous Gravillon, et Mécaniques du Vivant sur France Culture :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2


Soutenir notre travail, bénévole et sans pub :

https://bit.ly/helloasso_donsUR_BSG


Nous contacter : contact@baleinesousgravillon.com

_______


Montage / programmation : Zeynab Tamoukh et Albane Couterot

Share

Embed

You may also like