undefined cover
undefined cover
ChatGPT - entre fascination et réalisme cover
ChatGPT - entre fascination et réalisme cover
Pedagoscope.ch

ChatGPT - entre fascination et réalisme

ChatGPT - entre fascination et réalisme

16min |24/02/2023|

678

Play
undefined cover
undefined cover
ChatGPT - entre fascination et réalisme cover
ChatGPT - entre fascination et réalisme cover
Pedagoscope.ch

ChatGPT - entre fascination et réalisme

ChatGPT - entre fascination et réalisme

16min |24/02/2023|

678

Play

Description

 L’intérêt du grand public pour l’intelligence
artificielle a franchi un nouveau palier depuis la mise à disposition de
ChatGPT, agent conversationnel en ligne qui répond avec pertinence et surtout
avec beaucoup de connaissances à toute questions imaginable. La technologie derrière ce chatbot est-elle
révolutionnaire pour autant ? Il s’agit surtout de la combinaison judicieuse de
deux axes de recherche : les modèles de langage, vastes réseaux de neurones
entraînés à compléter une suite de mots donnée, donc potentiellement aussi une
question ou le début d’un article encyclopédique, et les modèles de dialogue,
entraînés à imiter les interactions entre humains. Mais il ne fait aucun doute que l’échelle
exceptionnellement grande du modèle, qui reflète l’expertise de ses créateurs à
faire fonctionner de tels systèmes sur plusieurs centaines de processeurs à la
fois, est la source de certaines propriétés émergentes qui lui permettent de
générer des réponses bien structurées, incluant parfois des raisonnements
logiques. Ainsi, par rapport à une
simple recherche sur Internet de documents contenant la solution à notre
problème (inspiration pour un plan de cours, questions de test, ou code source
à écrire), ChatGPT combine ces sources et les personnalise selon la question
posée. Certes, son réseau de neurones
géant ne permet pas de retenir la source des informations qu’il restitue, mais
des efforts sont en cours pour ajouter de telles indications via un système
parallèle. Ainsi, l’usage
potentiellement révolutionnaire de cette technologie viendrait en complément
des moteurs de recherche actuels, par la génération d’une synthèse de plusieurs
sources vérifiables. Un autre usage
prometteur est la créativité artificielle, pour qui la citation des sources et
le raisonnement quantitatif ne sont pas primordiales : de telles applications
existent déjà pour la génération d’images simples (logos ou illustrations), et
pourraient voir bientôt le jour dans le domaine des textes.  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

 L’intérêt du grand public pour l’intelligence
artificielle a franchi un nouveau palier depuis la mise à disposition de
ChatGPT, agent conversationnel en ligne qui répond avec pertinence et surtout
avec beaucoup de connaissances à toute questions imaginable. La technologie derrière ce chatbot est-elle
révolutionnaire pour autant ? Il s’agit surtout de la combinaison judicieuse de
deux axes de recherche : les modèles de langage, vastes réseaux de neurones
entraînés à compléter une suite de mots donnée, donc potentiellement aussi une
question ou le début d’un article encyclopédique, et les modèles de dialogue,
entraînés à imiter les interactions entre humains. Mais il ne fait aucun doute que l’échelle
exceptionnellement grande du modèle, qui reflète l’expertise de ses créateurs à
faire fonctionner de tels systèmes sur plusieurs centaines de processeurs à la
fois, est la source de certaines propriétés émergentes qui lui permettent de
générer des réponses bien structurées, incluant parfois des raisonnements
logiques. Ainsi, par rapport à une
simple recherche sur Internet de documents contenant la solution à notre
problème (inspiration pour un plan de cours, questions de test, ou code source
à écrire), ChatGPT combine ces sources et les personnalise selon la question
posée. Certes, son réseau de neurones
géant ne permet pas de retenir la source des informations qu’il restitue, mais
des efforts sont en cours pour ajouter de telles indications via un système
parallèle. Ainsi, l’usage
potentiellement révolutionnaire de cette technologie viendrait en complément
des moteurs de recherche actuels, par la génération d’une synthèse de plusieurs
sources vérifiables. Un autre usage
prometteur est la créativité artificielle, pour qui la citation des sources et
le raisonnement quantitatif ne sont pas primordiales : de telles applications
existent déjà pour la génération d’images simples (logos ou illustrations), et
pourraient voir bientôt le jour dans le domaine des textes.  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

 L’intérêt du grand public pour l’intelligence
artificielle a franchi un nouveau palier depuis la mise à disposition de
ChatGPT, agent conversationnel en ligne qui répond avec pertinence et surtout
avec beaucoup de connaissances à toute questions imaginable. La technologie derrière ce chatbot est-elle
révolutionnaire pour autant ? Il s’agit surtout de la combinaison judicieuse de
deux axes de recherche : les modèles de langage, vastes réseaux de neurones
entraînés à compléter une suite de mots donnée, donc potentiellement aussi une
question ou le début d’un article encyclopédique, et les modèles de dialogue,
entraînés à imiter les interactions entre humains. Mais il ne fait aucun doute que l’échelle
exceptionnellement grande du modèle, qui reflète l’expertise de ses créateurs à
faire fonctionner de tels systèmes sur plusieurs centaines de processeurs à la
fois, est la source de certaines propriétés émergentes qui lui permettent de
générer des réponses bien structurées, incluant parfois des raisonnements
logiques. Ainsi, par rapport à une
simple recherche sur Internet de documents contenant la solution à notre
problème (inspiration pour un plan de cours, questions de test, ou code source
à écrire), ChatGPT combine ces sources et les personnalise selon la question
posée. Certes, son réseau de neurones
géant ne permet pas de retenir la source des informations qu’il restitue, mais
des efforts sont en cours pour ajouter de telles indications via un système
parallèle. Ainsi, l’usage
potentiellement révolutionnaire de cette technologie viendrait en complément
des moteurs de recherche actuels, par la génération d’une synthèse de plusieurs
sources vérifiables. Un autre usage
prometteur est la créativité artificielle, pour qui la citation des sources et
le raisonnement quantitatif ne sont pas primordiales : de telles applications
existent déjà pour la génération d’images simples (logos ou illustrations), et
pourraient voir bientôt le jour dans le domaine des textes.  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

 L’intérêt du grand public pour l’intelligence
artificielle a franchi un nouveau palier depuis la mise à disposition de
ChatGPT, agent conversationnel en ligne qui répond avec pertinence et surtout
avec beaucoup de connaissances à toute questions imaginable. La technologie derrière ce chatbot est-elle
révolutionnaire pour autant ? Il s’agit surtout de la combinaison judicieuse de
deux axes de recherche : les modèles de langage, vastes réseaux de neurones
entraînés à compléter une suite de mots donnée, donc potentiellement aussi une
question ou le début d’un article encyclopédique, et les modèles de dialogue,
entraînés à imiter les interactions entre humains. Mais il ne fait aucun doute que l’échelle
exceptionnellement grande du modèle, qui reflète l’expertise de ses créateurs à
faire fonctionner de tels systèmes sur plusieurs centaines de processeurs à la
fois, est la source de certaines propriétés émergentes qui lui permettent de
générer des réponses bien structurées, incluant parfois des raisonnements
logiques. Ainsi, par rapport à une
simple recherche sur Internet de documents contenant la solution à notre
problème (inspiration pour un plan de cours, questions de test, ou code source
à écrire), ChatGPT combine ces sources et les personnalise selon la question
posée. Certes, son réseau de neurones
géant ne permet pas de retenir la source des informations qu’il restitue, mais
des efforts sont en cours pour ajouter de telles indications via un système
parallèle. Ainsi, l’usage
potentiellement révolutionnaire de cette technologie viendrait en complément
des moteurs de recherche actuels, par la génération d’une synthèse de plusieurs
sources vérifiables. Un autre usage
prometteur est la créativité artificielle, pour qui la citation des sources et
le raisonnement quantitatif ne sont pas primordiales : de telles applications
existent déjà pour la génération d’images simples (logos ou illustrations), et
pourraient voir bientôt le jour dans le domaine des textes.  


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like