Pèlerins dans l'âme - avec Franck Ferrand et l'hebdomadaire le Pèlerin.

Jean-Louis Étienne, l'explorateur de la banquise

Jean-Louis Étienne, l'explorateur de la banquise

18min |17/07/2019
Listen
Pèlerins dans l'âme - avec Franck Ferrand et l'hebdomadaire le Pèlerin.

Jean-Louis Étienne, l'explorateur de la banquise

Jean-Louis Étienne, l'explorateur de la banquise

18min |17/07/2019
Listen

Description

11 mai 1986. Près d’un siècle après la course au pôle de Cook et Peary, l’explorateur français Jean-Louis Étienne parvient au pôle Nord, seul avec ses chiens de traîneau, après soixante-trois jours épuisants de crapahutage...

Il vient de traverser un interminable chaos de glace, dépassant tout ce qu’il avait pu imaginer : « C’est un labyrinthe hérissé de blocs cisaillés, écrit-il, brusquement dressés les uns contre les autres dans un désordre infernal. »

Ce qu’il y a de fascinant, chez les grands randonneurs explorateurs, c’est leur aptitude à traduire dans les mots l’infini de certaines sensations de voyage : « J’ai l’impression d’évoluer au sein d’un cimetière antédiluvien », raconte-t-il. « J’ai pénétré enfin dans le cercle enchanté, au cœur de la citadelle cristalline (...) avec la sensation extraordinaire de me faufiler subrepticement dans un univers de conte de fées. »

Lorsqu’il touche les 89° 993’ de latitude nord, l’explorateur est si ému qu’il en pleure. Nous aussi.


CRÉDITS

Un podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard. Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son : Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage : Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal Production Music France Un podcast Le Pèlerin – 2019.

Description

11 mai 1986. Près d’un siècle après la course au pôle de Cook et Peary, l’explorateur français Jean-Louis Étienne parvient au pôle Nord, seul avec ses chiens de traîneau, après soixante-trois jours épuisants de crapahutage...

Il vient de traverser un interminable chaos de glace, dépassant tout ce qu’il avait pu imaginer : « C’est un labyrinthe hérissé de blocs cisaillés, écrit-il, brusquement dressés les uns contre les autres dans un désordre infernal. »

Ce qu’il y a de fascinant, chez les grands randonneurs explorateurs, c’est leur aptitude à traduire dans les mots l’infini de certaines sensations de voyage : « J’ai l’impression d’évoluer au sein d’un cimetière antédiluvien », raconte-t-il. « J’ai pénétré enfin dans le cercle enchanté, au cœur de la citadelle cristalline (...) avec la sensation extraordinaire de me faufiler subrepticement dans un univers de conte de fées. »

Lorsqu’il touche les 89° 993’ de latitude nord, l’explorateur est si ému qu’il en pleure. Nous aussi.


CRÉDITS

Un podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard. Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son : Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage : Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal Production Music France Un podcast Le Pèlerin – 2019.

Share

Embed

To listen also

Description

11 mai 1986. Près d’un siècle après la course au pôle de Cook et Peary, l’explorateur français Jean-Louis Étienne parvient au pôle Nord, seul avec ses chiens de traîneau, après soixante-trois jours épuisants de crapahutage...

Il vient de traverser un interminable chaos de glace, dépassant tout ce qu’il avait pu imaginer : « C’est un labyrinthe hérissé de blocs cisaillés, écrit-il, brusquement dressés les uns contre les autres dans un désordre infernal. »

Ce qu’il y a de fascinant, chez les grands randonneurs explorateurs, c’est leur aptitude à traduire dans les mots l’infini de certaines sensations de voyage : « J’ai l’impression d’évoluer au sein d’un cimetière antédiluvien », raconte-t-il. « J’ai pénétré enfin dans le cercle enchanté, au cœur de la citadelle cristalline (...) avec la sensation extraordinaire de me faufiler subrepticement dans un univers de conte de fées. »

Lorsqu’il touche les 89° 993’ de latitude nord, l’explorateur est si ému qu’il en pleure. Nous aussi.


CRÉDITS

Un podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard. Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son : Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage : Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal Production Music France Un podcast Le Pèlerin – 2019.

Description

11 mai 1986. Près d’un siècle après la course au pôle de Cook et Peary, l’explorateur français Jean-Louis Étienne parvient au pôle Nord, seul avec ses chiens de traîneau, après soixante-trois jours épuisants de crapahutage...

Il vient de traverser un interminable chaos de glace, dépassant tout ce qu’il avait pu imaginer : « C’est un labyrinthe hérissé de blocs cisaillés, écrit-il, brusquement dressés les uns contre les autres dans un désordre infernal. »

Ce qu’il y a de fascinant, chez les grands randonneurs explorateurs, c’est leur aptitude à traduire dans les mots l’infini de certaines sensations de voyage : « J’ai l’impression d’évoluer au sein d’un cimetière antédiluvien », raconte-t-il. « J’ai pénétré enfin dans le cercle enchanté, au cœur de la citadelle cristalline (...) avec la sensation extraordinaire de me faufiler subrepticement dans un univers de conte de fées. »

Lorsqu’il touche les 89° 993’ de latitude nord, l’explorateur est si ému qu’il en pleure. Nous aussi.


CRÉDITS

Un podcast interprété par Franck Ferrand. Auteur : Christophe Dard. Direction éditoriale et voix : Catherine Lalanne. Prise de son : Emmanuel Viau, Nolwenn Thivault. Création sonore, montage et mixage : Gabriel Fadavi. Production : Laurence Szabason. Création visuelle : Marc Guillon. Edition : Cécile Picco et Anne-Lyne Cabarrou.  Musique : « the Moldau DG » – Composé par Bedrich Smetana -(p) & © Chappell recorded Music Library Ltd – Avec l’aimable autorisation d’Universal Production Music France Un podcast Le Pèlerin – 2019.

Share

Embed

To listen also