LE POD'CAPSULEUR

Bonus : Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

Bonus : Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

04min |27/02/2020
Listen
LE POD'CAPSULEUR

Bonus : Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

Bonus : Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

04min |27/02/2020
Listen

Description

 Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

"Une bière féministe brassée dans un magasin hutoit", titrait hier le quotidien belge La Meuse. Un titre qui a suscité une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. Les gérants du magasin ATE Informatique à Huy, près de Liège, en Wallonie, voulaient créer l’événement à l’occasion du 8 mars, Journée Internationale du droit des femmes, en brassant une bière baptisée la Fée Minine. Mais selon le patron de l’enseigne, Jean-Marc Renard, c’est le journaliste auteur de l’article qui a commis l’erreur d’employer le terme féministe au lieu de féminine.  

Description

 Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

"Une bière féministe brassée dans un magasin hutoit", titrait hier le quotidien belge La Meuse. Un titre qui a suscité une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. Les gérants du magasin ATE Informatique à Huy, près de Liège, en Wallonie, voulaient créer l’événement à l’occasion du 8 mars, Journée Internationale du droit des femmes, en brassant une bière baptisée la Fée Minine. Mais selon le patron de l’enseigne, Jean-Marc Renard, c’est le journaliste auteur de l’article qui a commis l’erreur d’employer le terme féministe au lieu de féminine.  

Share

Embed

To listen also

Description

 Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

"Une bière féministe brassée dans un magasin hutoit", titrait hier le quotidien belge La Meuse. Un titre qui a suscité une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. Les gérants du magasin ATE Informatique à Huy, près de Liège, en Wallonie, voulaient créer l’événement à l’occasion du 8 mars, Journée Internationale du droit des femmes, en brassant une bière baptisée la Fée Minine. Mais selon le patron de l’enseigne, Jean-Marc Renard, c’est le journaliste auteur de l’article qui a commis l’erreur d’employer le terme féministe au lieu de féminine.  

Description

 Et si la Fée Minine n'avait rien de féministe ?

"Une bière féministe brassée dans un magasin hutoit", titrait hier le quotidien belge La Meuse. Un titre qui a suscité une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. Les gérants du magasin ATE Informatique à Huy, près de Liège, en Wallonie, voulaient créer l’événement à l’occasion du 8 mars, Journée Internationale du droit des femmes, en brassant une bière baptisée la Fée Minine. Mais selon le patron de l’enseigne, Jean-Marc Renard, c’est le journaliste auteur de l’article qui a commis l’erreur d’employer le terme féministe au lieu de féminine.  

Share

Embed

To listen also