#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres cover
#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres cover
Poids Plume

#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres

#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres

1h23 |08/09/2023|

694

Play
#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres cover
#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres cover
Poids Plume

#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres

#21 - Thomas Brail : l'Homme qui sauve les arbres

1h23 |08/09/2023|

694

Play

Description

Notre invité est l’Homme qui sauve les arbres.🌳


Il ne veut être appelé ni militant, ni écolo, pour que chacun puisse s’identifier à son combat. 


Il est grimpeur arboriste, et a fait de la protection des arbres sa priorité.


Vous avez certainement entendu parler d’un homme qui a passé 28 jours accroché en haut d’un platane devant le ministère de la transition écologique ?


Et bien c’était lui ! Il a engagé cette action de communication extrême en 2019 pour demander à ce ministère d’agir face à la destruction aberrante de nombreux arbres centenaires dans la ville de Condom, dans le Gers.


Avant de partir de son village dans le sud-ouest de la France, Thomas a écrit une lettre à son enfant :


“Mon fils, je pars demain parce que j’ai peur pour ton avenir. Papa doit aller dire aux gens qui nous gouvernent que la nature se meurt. Que les arbres se meurent doucement, sûrement, en silence. Papa doit leur dire que ça ne suffit plus les paroles, qu'il faut des actes maintenant, rapides, concrets, qu'on ne peut plus y penser assis derrière un bureau. Je pars parce qu'un jour, toi et tous les enfants de ton âge, vous serez en droit de demander des comptes à ceux qui vous ont précédés.”


Thomas n’est pas un illuminé, mais un professionnel de la santé des arbres et par la force des choses un communiquant hors pair qui mobilise des millions de personnes grâce aux réseaux sociaux pour empêcher le massacre généralisé de nos arbres.


Dans son livre, on apprend que :


”Depuis 2006, 28 000 des 42 000 platanes du canal du Midi ont été abattus à cause du chancre coloré. Seuls 13 000 ont été replantés.
À Paris, plus de quinze mille arbres ont été abattus en 2020.”


Et cela, alors qu’on ne cesse de parler de réchauffement climatique.


On a rencontré Thomas à l’occasion d’un tournage que l’on a réalisé avec l’association DEJAENAT, à Saint-Maur en région Parisienne. 


Il était intervenu en tant qu’expert pour défendre un sublime chêne de 400 ans, menacé par un projet immobilier. Aujourd’hui le chêne n’est pas encore sauvé et on vous renvoie sur le site de l’association en description pour voir notre vidéo et suivre les avancées de leurs recours en justice.


Aujourd’hui, Vendredi 8 septembre 2023, il se bat encore de toute ses forces en entamant son 8ème jour de grève de la faim pour dénoncer le projet totalement désastreux du dossier A69 entre Toulouse et Castres, qui va artificialiser 400 hectares de terre agricoles et raser des milliers d’arbres et 17 hectares d’espaces boisés. 4 recours sur le fond n’ont pas encore été jugés, ce qui n’arrête pas la destruction déjà bien entamée des arbres sur le site.


On vous laisse avec notre interview qui débute avec le récit par Thomas de son passage en Guyane française pour soutenir les opposants au projet CEOG (Centrale Electrique de l’Ouest Guyannais).


Bonne écoute.


🌳 Notre vidéo Grand Chêne de Saint-Maur : youtube/dejaenat 

✍🏻 La pétition du Grand Chêne de Saint-Maur : ici 

➡️ Le site du GNSA : https://gnsafrance.org/ 

🧔🏻‍♂️ Instagram de Thomas Brail : thomas_brail 

--- 

🎥 Notre site : www.oiseaubondissant.fr  

👨🏻‍🌾👩🏻‍🌾 Notre instagram : oiseau.bondissant 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Notre invité est l’Homme qui sauve les arbres.🌳


Il ne veut être appelé ni militant, ni écolo, pour que chacun puisse s’identifier à son combat. 


Il est grimpeur arboriste, et a fait de la protection des arbres sa priorité.


Vous avez certainement entendu parler d’un homme qui a passé 28 jours accroché en haut d’un platane devant le ministère de la transition écologique ?


Et bien c’était lui ! Il a engagé cette action de communication extrême en 2019 pour demander à ce ministère d’agir face à la destruction aberrante de nombreux arbres centenaires dans la ville de Condom, dans le Gers.


Avant de partir de son village dans le sud-ouest de la France, Thomas a écrit une lettre à son enfant :


“Mon fils, je pars demain parce que j’ai peur pour ton avenir. Papa doit aller dire aux gens qui nous gouvernent que la nature se meurt. Que les arbres se meurent doucement, sûrement, en silence. Papa doit leur dire que ça ne suffit plus les paroles, qu'il faut des actes maintenant, rapides, concrets, qu'on ne peut plus y penser assis derrière un bureau. Je pars parce qu'un jour, toi et tous les enfants de ton âge, vous serez en droit de demander des comptes à ceux qui vous ont précédés.”


Thomas n’est pas un illuminé, mais un professionnel de la santé des arbres et par la force des choses un communiquant hors pair qui mobilise des millions de personnes grâce aux réseaux sociaux pour empêcher le massacre généralisé de nos arbres.


Dans son livre, on apprend que :


”Depuis 2006, 28 000 des 42 000 platanes du canal du Midi ont été abattus à cause du chancre coloré. Seuls 13 000 ont été replantés.
À Paris, plus de quinze mille arbres ont été abattus en 2020.”


Et cela, alors qu’on ne cesse de parler de réchauffement climatique.


On a rencontré Thomas à l’occasion d’un tournage que l’on a réalisé avec l’association DEJAENAT, à Saint-Maur en région Parisienne. 


Il était intervenu en tant qu’expert pour défendre un sublime chêne de 400 ans, menacé par un projet immobilier. Aujourd’hui le chêne n’est pas encore sauvé et on vous renvoie sur le site de l’association en description pour voir notre vidéo et suivre les avancées de leurs recours en justice.


Aujourd’hui, Vendredi 8 septembre 2023, il se bat encore de toute ses forces en entamant son 8ème jour de grève de la faim pour dénoncer le projet totalement désastreux du dossier A69 entre Toulouse et Castres, qui va artificialiser 400 hectares de terre agricoles et raser des milliers d’arbres et 17 hectares d’espaces boisés. 4 recours sur le fond n’ont pas encore été jugés, ce qui n’arrête pas la destruction déjà bien entamée des arbres sur le site.


On vous laisse avec notre interview qui débute avec le récit par Thomas de son passage en Guyane française pour soutenir les opposants au projet CEOG (Centrale Electrique de l’Ouest Guyannais).


Bonne écoute.


🌳 Notre vidéo Grand Chêne de Saint-Maur : youtube/dejaenat 

✍🏻 La pétition du Grand Chêne de Saint-Maur : ici 

➡️ Le site du GNSA : https://gnsafrance.org/ 

🧔🏻‍♂️ Instagram de Thomas Brail : thomas_brail 

--- 

🎥 Notre site : www.oiseaubondissant.fr  

👨🏻‍🌾👩🏻‍🌾 Notre instagram : oiseau.bondissant 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Notre invité est l’Homme qui sauve les arbres.🌳


Il ne veut être appelé ni militant, ni écolo, pour que chacun puisse s’identifier à son combat. 


Il est grimpeur arboriste, et a fait de la protection des arbres sa priorité.


Vous avez certainement entendu parler d’un homme qui a passé 28 jours accroché en haut d’un platane devant le ministère de la transition écologique ?


Et bien c’était lui ! Il a engagé cette action de communication extrême en 2019 pour demander à ce ministère d’agir face à la destruction aberrante de nombreux arbres centenaires dans la ville de Condom, dans le Gers.


Avant de partir de son village dans le sud-ouest de la France, Thomas a écrit une lettre à son enfant :


“Mon fils, je pars demain parce que j’ai peur pour ton avenir. Papa doit aller dire aux gens qui nous gouvernent que la nature se meurt. Que les arbres se meurent doucement, sûrement, en silence. Papa doit leur dire que ça ne suffit plus les paroles, qu'il faut des actes maintenant, rapides, concrets, qu'on ne peut plus y penser assis derrière un bureau. Je pars parce qu'un jour, toi et tous les enfants de ton âge, vous serez en droit de demander des comptes à ceux qui vous ont précédés.”


Thomas n’est pas un illuminé, mais un professionnel de la santé des arbres et par la force des choses un communiquant hors pair qui mobilise des millions de personnes grâce aux réseaux sociaux pour empêcher le massacre généralisé de nos arbres.


Dans son livre, on apprend que :


”Depuis 2006, 28 000 des 42 000 platanes du canal du Midi ont été abattus à cause du chancre coloré. Seuls 13 000 ont été replantés.
À Paris, plus de quinze mille arbres ont été abattus en 2020.”


Et cela, alors qu’on ne cesse de parler de réchauffement climatique.


On a rencontré Thomas à l’occasion d’un tournage que l’on a réalisé avec l’association DEJAENAT, à Saint-Maur en région Parisienne. 


Il était intervenu en tant qu’expert pour défendre un sublime chêne de 400 ans, menacé par un projet immobilier. Aujourd’hui le chêne n’est pas encore sauvé et on vous renvoie sur le site de l’association en description pour voir notre vidéo et suivre les avancées de leurs recours en justice.


Aujourd’hui, Vendredi 8 septembre 2023, il se bat encore de toute ses forces en entamant son 8ème jour de grève de la faim pour dénoncer le projet totalement désastreux du dossier A69 entre Toulouse et Castres, qui va artificialiser 400 hectares de terre agricoles et raser des milliers d’arbres et 17 hectares d’espaces boisés. 4 recours sur le fond n’ont pas encore été jugés, ce qui n’arrête pas la destruction déjà bien entamée des arbres sur le site.


On vous laisse avec notre interview qui débute avec le récit par Thomas de son passage en Guyane française pour soutenir les opposants au projet CEOG (Centrale Electrique de l’Ouest Guyannais).


Bonne écoute.


🌳 Notre vidéo Grand Chêne de Saint-Maur : youtube/dejaenat 

✍🏻 La pétition du Grand Chêne de Saint-Maur : ici 

➡️ Le site du GNSA : https://gnsafrance.org/ 

🧔🏻‍♂️ Instagram de Thomas Brail : thomas_brail 

--- 

🎥 Notre site : www.oiseaubondissant.fr  

👨🏻‍🌾👩🏻‍🌾 Notre instagram : oiseau.bondissant 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Notre invité est l’Homme qui sauve les arbres.🌳


Il ne veut être appelé ni militant, ni écolo, pour que chacun puisse s’identifier à son combat. 


Il est grimpeur arboriste, et a fait de la protection des arbres sa priorité.


Vous avez certainement entendu parler d’un homme qui a passé 28 jours accroché en haut d’un platane devant le ministère de la transition écologique ?


Et bien c’était lui ! Il a engagé cette action de communication extrême en 2019 pour demander à ce ministère d’agir face à la destruction aberrante de nombreux arbres centenaires dans la ville de Condom, dans le Gers.


Avant de partir de son village dans le sud-ouest de la France, Thomas a écrit une lettre à son enfant :


“Mon fils, je pars demain parce que j’ai peur pour ton avenir. Papa doit aller dire aux gens qui nous gouvernent que la nature se meurt. Que les arbres se meurent doucement, sûrement, en silence. Papa doit leur dire que ça ne suffit plus les paroles, qu'il faut des actes maintenant, rapides, concrets, qu'on ne peut plus y penser assis derrière un bureau. Je pars parce qu'un jour, toi et tous les enfants de ton âge, vous serez en droit de demander des comptes à ceux qui vous ont précédés.”


Thomas n’est pas un illuminé, mais un professionnel de la santé des arbres et par la force des choses un communiquant hors pair qui mobilise des millions de personnes grâce aux réseaux sociaux pour empêcher le massacre généralisé de nos arbres.


Dans son livre, on apprend que :


”Depuis 2006, 28 000 des 42 000 platanes du canal du Midi ont été abattus à cause du chancre coloré. Seuls 13 000 ont été replantés.
À Paris, plus de quinze mille arbres ont été abattus en 2020.”


Et cela, alors qu’on ne cesse de parler de réchauffement climatique.


On a rencontré Thomas à l’occasion d’un tournage que l’on a réalisé avec l’association DEJAENAT, à Saint-Maur en région Parisienne. 


Il était intervenu en tant qu’expert pour défendre un sublime chêne de 400 ans, menacé par un projet immobilier. Aujourd’hui le chêne n’est pas encore sauvé et on vous renvoie sur le site de l’association en description pour voir notre vidéo et suivre les avancées de leurs recours en justice.


Aujourd’hui, Vendredi 8 septembre 2023, il se bat encore de toute ses forces en entamant son 8ème jour de grève de la faim pour dénoncer le projet totalement désastreux du dossier A69 entre Toulouse et Castres, qui va artificialiser 400 hectares de terre agricoles et raser des milliers d’arbres et 17 hectares d’espaces boisés. 4 recours sur le fond n’ont pas encore été jugés, ce qui n’arrête pas la destruction déjà bien entamée des arbres sur le site.


On vous laisse avec notre interview qui débute avec le récit par Thomas de son passage en Guyane française pour soutenir les opposants au projet CEOG (Centrale Electrique de l’Ouest Guyannais).


Bonne écoute.


🌳 Notre vidéo Grand Chêne de Saint-Maur : youtube/dejaenat 

✍🏻 La pétition du Grand Chêne de Saint-Maur : ici 

➡️ Le site du GNSA : https://gnsafrance.org/ 

🧔🏻‍♂️ Instagram de Thomas Brail : thomas_brail 

--- 

🎥 Notre site : www.oiseaubondissant.fr  

👨🏻‍🌾👩🏻‍🌾 Notre instagram : oiseau.bondissant 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like