undefined cover
undefined cover
Pos. Report  #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod cover
Pos. Report  #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod cover
Pos. Report

Pos. Report #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod

Pos. Report #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod

58min |12/01/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
Pos. Report  #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod cover
Pos. Report  #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod cover
Pos. Report

Pos. Report #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod

Pos. Report #11 avec Jeanne Grégoire et Antoine Mermod

58min |12/01/2021
Listen

Description

Pour ce onzième épisode de Pos. Report, le podcast de Tip & Shaft consacré chaque semaine au Vendée Globe, nous recevons Jeanne Grégoire, ancienne figariste, désormais coach au pôle Finistère course au large de Port-la-Forêt, et Antoine Mermod, président de la classe Imoca.

Nous évoquons bien évidemment avec eux l’incroyable regroupement en tête de flotte, avec la perte de la première place dans la nuit de lundi à mardi de Yannick Bestaven au profit de Charlie Dalin, et les 9 bateaux qui se tiennent en quelque 150 milles, soit autant de candidats à la victoire aux Sables d’Olonne fin janvier.

La météo des jours à venir, avec un alizé qui pourrait enfin être favorable aux « grands » foilers - à condition qu’ils ne soient pas trop handicapés par des problèmes techniques - puis le Pot-au-noir, est aussi au menu du jour, nos deux invités évaluant les potentiels des différents bateaux.

Jeanne et Antoine parlent également du contexte particulier qui attend tous les marins à l’arrivée en Vendée, avec sans doute un huis clos ou en tout cas très peu de public, et des premiers enseignements qu’ils tirent de cette neuvième édition du Vendée Globe. En termes techniques, mais aussi de méthodes d’entraînement qui, selon Jeanne Grégoire, doivent évoluer pour davantage préparer les marins à l’exercice du solitaire dans des conditions difficiles.

Antoine Mermod évoque enfin l’après-Vendée Globe avec de nombreux projets d’ores et déjà en route pour 2021 et au-delà.

Générique : Fast and wild/EdRecords
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : François Van Malleghem / Imoca

Description

Pour ce onzième épisode de Pos. Report, le podcast de Tip & Shaft consacré chaque semaine au Vendée Globe, nous recevons Jeanne Grégoire, ancienne figariste, désormais coach au pôle Finistère course au large de Port-la-Forêt, et Antoine Mermod, président de la classe Imoca.

Nous évoquons bien évidemment avec eux l’incroyable regroupement en tête de flotte, avec la perte de la première place dans la nuit de lundi à mardi de Yannick Bestaven au profit de Charlie Dalin, et les 9 bateaux qui se tiennent en quelque 150 milles, soit autant de candidats à la victoire aux Sables d’Olonne fin janvier.

La météo des jours à venir, avec un alizé qui pourrait enfin être favorable aux « grands » foilers - à condition qu’ils ne soient pas trop handicapés par des problèmes techniques - puis le Pot-au-noir, est aussi au menu du jour, nos deux invités évaluant les potentiels des différents bateaux.

Jeanne et Antoine parlent également du contexte particulier qui attend tous les marins à l’arrivée en Vendée, avec sans doute un huis clos ou en tout cas très peu de public, et des premiers enseignements qu’ils tirent de cette neuvième édition du Vendée Globe. En termes techniques, mais aussi de méthodes d’entraînement qui, selon Jeanne Grégoire, doivent évoluer pour davantage préparer les marins à l’exercice du solitaire dans des conditions difficiles.

Antoine Mermod évoque enfin l’après-Vendée Globe avec de nombreux projets d’ores et déjà en route pour 2021 et au-delà.

Générique : Fast and wild/EdRecords
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : François Van Malleghem / Imoca

Share

Embed

To listen also

Description

Pour ce onzième épisode de Pos. Report, le podcast de Tip & Shaft consacré chaque semaine au Vendée Globe, nous recevons Jeanne Grégoire, ancienne figariste, désormais coach au pôle Finistère course au large de Port-la-Forêt, et Antoine Mermod, président de la classe Imoca.

Nous évoquons bien évidemment avec eux l’incroyable regroupement en tête de flotte, avec la perte de la première place dans la nuit de lundi à mardi de Yannick Bestaven au profit de Charlie Dalin, et les 9 bateaux qui se tiennent en quelque 150 milles, soit autant de candidats à la victoire aux Sables d’Olonne fin janvier.

La météo des jours à venir, avec un alizé qui pourrait enfin être favorable aux « grands » foilers - à condition qu’ils ne soient pas trop handicapés par des problèmes techniques - puis le Pot-au-noir, est aussi au menu du jour, nos deux invités évaluant les potentiels des différents bateaux.

Jeanne et Antoine parlent également du contexte particulier qui attend tous les marins à l’arrivée en Vendée, avec sans doute un huis clos ou en tout cas très peu de public, et des premiers enseignements qu’ils tirent de cette neuvième édition du Vendée Globe. En termes techniques, mais aussi de méthodes d’entraînement qui, selon Jeanne Grégoire, doivent évoluer pour davantage préparer les marins à l’exercice du solitaire dans des conditions difficiles.

Antoine Mermod évoque enfin l’après-Vendée Globe avec de nombreux projets d’ores et déjà en route pour 2021 et au-delà.

Générique : Fast and wild/EdRecords
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : François Van Malleghem / Imoca

Description

Pour ce onzième épisode de Pos. Report, le podcast de Tip & Shaft consacré chaque semaine au Vendée Globe, nous recevons Jeanne Grégoire, ancienne figariste, désormais coach au pôle Finistère course au large de Port-la-Forêt, et Antoine Mermod, président de la classe Imoca.

Nous évoquons bien évidemment avec eux l’incroyable regroupement en tête de flotte, avec la perte de la première place dans la nuit de lundi à mardi de Yannick Bestaven au profit de Charlie Dalin, et les 9 bateaux qui se tiennent en quelque 150 milles, soit autant de candidats à la victoire aux Sables d’Olonne fin janvier.

La météo des jours à venir, avec un alizé qui pourrait enfin être favorable aux « grands » foilers - à condition qu’ils ne soient pas trop handicapés par des problèmes techniques - puis le Pot-au-noir, est aussi au menu du jour, nos deux invités évaluant les potentiels des différents bateaux.

Jeanne et Antoine parlent également du contexte particulier qui attend tous les marins à l’arrivée en Vendée, avec sans doute un huis clos ou en tout cas très peu de public, et des premiers enseignements qu’ils tirent de cette neuvième édition du Vendée Globe. En termes techniques, mais aussi de méthodes d’entraînement qui, selon Jeanne Grégoire, doivent évoluer pour davantage préparer les marins à l’exercice du solitaire dans des conditions difficiles.

Antoine Mermod évoque enfin l’après-Vendée Globe avec de nombreux projets d’ores et déjà en route pour 2021 et au-delà.

Générique : Fast and wild/EdRecords
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : François Van Malleghem / Imoca

Share

Embed

To listen also