undefined cover
undefined cover
Raconter le réel cover
Raconter le réel cover

Raconter le réel

Raconter le réel

www.instagram.com/raconterlereel/
Subscribe
undefined cover
undefined cover
Raconter le réel cover
Raconter le réel cover

Raconter le réel

Raconter le réel

www.instagram.com/raconterlereel/
Subscribe

Description

Ne vous êtes vous jamais demandé comment était fabriqué un documentaire ? 


Raconter le réel est le nouveau podcast qui explore les dessous de la fabrication documentaire : de l'idée à la diffusion, découvrez tous les métiers et toutes ces personnes qui permettent aux documentaires de prendre vie !


https://www.instagram.com/raconterlereel/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Ne vous êtes vous jamais demandé comment était fabriqué un documentaire ? 


Raconter le réel est le nouveau podcast qui explore les dessous de la fabrication documentaire : de l'idée à la diffusion, découvrez tous les métiers et toutes ces personnes qui permettent aux documentaires de prendre vie !


https://www.instagram.com/raconterlereel/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

87 episodes

4 playlists

  • Le FIPADOC continue... En bout de piste cover
    Le FIPADOC continue... En bout de piste cover
    Le FIPADOC continue... En bout de piste

    Le FIPADOC (https://fipadoc.com/fr) 2024, festival international de documentaire de Biarritz, continue avec Raconter le réel. Nous sommes allés à la rencontre de 12 réalisateurs et réalisatrices qui y ont été sélectionnés.Dans cet épisode du FIPADOC continue... 2024, je reçois le réalisateur Nicolas Gayraud qui vient nous présenter son nouveau film En bout de piste.Fabrice 52 ans vit et travaille dans une zone périurbaine en région parisienne. Depuis 25 ans il est vendeur électro-ménager où chaque journée ressemble à une autre. Emprisonné dans une routine aliénante, Fabrice tente de s’échapper à travers la musculation et la musique, en recherche de sa liberté. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    15min | Published on July 15, 2024

  • #39 - La création documentaire belge cover
    #39 - La création documentaire belge cover
    #39 - La création documentaire belge

    Dans ce nouvel épisode nous explorons la richesse et la diversité de la création documentaire belge en allant à la rencontre de trois cinéastes et une distributrice. A l’honneur dans cet épisode, la société de distribution belge Avila (https://avilafilm.be/fr) qui a à cœur de défendre et distribuer en salles et en ligne du cinéma d’auteur belge. Pour en parler je reçois son fondateur Ruben Desiere et la distributrice Marguerite de Saint André.Dans la seconde partie de cette épisode nous recevons ensuite deux réalisateurs et réalisatrices belges, qui nous montrerons à travers leurs films, une partie de la diversité cinématographique belge : Nina De Vroome, réalisatrice notamment de « Globes » en 2022, dans lequel elle cartographie les liens entre les humains et les abeilles, et Hannes Verhoustraete réalisateur de « Vue Brisée » en 2023, sur l’utilisation de la lanterne magique dans la propagande coloniale belge.Quelles sont les spécificités de la création documentaire belge, comment fonctionne son financement et comment se porte la distribution du cinéma documentaire en Belgique ? On en parle tout de suite dans ce nouvel épisode de Raconter le réel. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h09 | Published on June 24, 2024

  • Le ciné-club - "Orlando, ma biographie politique" de Paul B. Preciado cover
    Le ciné-club - "Orlando, ma biographie politique" de Paul B. Preciado cover
    Le ciné-club - "Orlando, ma biographie politique" de Paul B. Preciado

    Orlando, ma biographie politique est une lettre filmée de l’écrivain et militant Paul B. Preciado à l’écrivaine anglaise Virginia Woolf qui a vécu à la fin du XIX et au début du XXème siècle. C’est elle qui a notamment écrit en 1928 : Orlando, portrait à travers les siècle d’un jeune noble anglais qui au milieu du livre se réveille femme. Paul B. Preciado raconte alors dans ce film comment son Orlando est aujourd’hui sorti de sa fiction et vit une vie qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.Tous les mois on vous propose un film documentaire en avant première au cinéma les 5 Caumartin à Paris, et pendant que le film est diffusé, on enregistre cette interview avec mes invités. Aujourd’hui je reçois Emma Avena, Victor Marzouk et Elios Levy, trois acteurs et actrices et trois "Orlando" du film Orlando, ma biographie politique de Paul B. Preciado et qui viennent nous en parler. Orlando, ma biographie politique sort au cinéma le 5 juin 2024. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h01 | Published on June 10, 2024

  • #38 - La portrait Pop cover
    #38 - La portrait Pop cover
    #38 - La portrait Pop

    Dans ce nouvel épisode je vais à la rencontre de Thibaut Sève, monteur de formation, et qui s'est ensuite tourné vers la réalisation de films documentaires. Parmi ses dernières réalisations, nous pouvons notamment citer “Jim Carrey, l’Amérique démasquée” pour ARTE en 2021, “Brad Pitt, la revanche d’un blond” en 2022 pour ARTE, et “Obvious, les hackers de l’art", pour Canal+ en 2023. Dans quelques jours, fin mai 2024, sera diffusé sur France 5 et France.tv (http://France.tv) son nouveau film “ De Matrix à Sense8, la révolution Wachowski” , portrait de ces deux réalisatrices devenues icônes transgenres et qui ont bousculé le conservatisme hollywoodien.  Dans ses réalisations, Thibaut Sève choisit souvent la forme du portrait et s'intéresse particulièrement, ces dernières années, à des icônes culturelles du monde contemporain liées à la pop culture. Après nous raconter son parcours, on va donc, avec Thibaut, questionner ce format. Qu'est ce qui fait un bon portrait documentaire ? Et quelles sont les particularités du portrait culturel ?  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    53min | Published on May 27, 2024

  • Le FIPADOC continue... Viol, défi de justice cover
    Le FIPADOC continue... Viol, défi de justice cover
    Le FIPADOC continue... Viol, défi de justice

    Le FIPADOC (https://fipadoc.com/fr) 2024, festival international de documentaire de Biarritz, continue avec Raconter le réel. Nous sommes allés à la rencontre de 12 réalisateurs et réalisatrices qui y ont été sélectionnés.Dans ce premier épisode du FIPADOC continue... 2024, je reçois la réalisatrice Marie Bonhommet qui vient nous présenter son film Viol, défi de justice, visible gratuitement sur France.tv (https://www.france.tv/documentaires/societe/5780688-viol-defi-de-justice.html)jusqu'au 25 mai 2024. Depuis le mouvement #Metoo en 2017, les plaintes pour viol ont doublé. Mise au défi, comment la justice prend-elle en charge cette parole ? Grâce à une autorisation exceptionnelle, la réalisatrice Marie Bonhommet a pu suivre un procès à la cour criminelle de Nantes. Quatre ans plus tôt, lors d'une soirée d'été, deux jeunes gens de 18 et 22 ans ont eu une relation sexuelle. Un viol, affirme la plaignante. Un rapport consenti, plaide l'accusé. En l'absence de preuve et de témoin, c'est parole contre parole. Comment les magistrats vont-ils se forger une intime conviction ? Durant deux jours, cinq magistrats vont écouter parents, proches, enquêteurs, experts et avocates dessiner deux parcours de vie ordinaire dont la trajectoire a basculé au cours d'une fête banale. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    26min | Published on May 13, 2024

  • Le ciné-club - "L'homme aux mille visages" de Sonia Kronlund cover
    Le ciné-club - "L'homme aux mille visages" de Sonia Kronlund cover
    Le ciné-club - "L'homme aux mille visages" de Sonia Kronlund

    Dans L’homme aux mille visages, Sonia Kronlund enquête à la première personne et remonte la trace de ce caméléon qui se prénomme Alexandre, Ricardo ou Daniel. Il se dit chirurgien ou ingénieur, argentin ou brésilien. Il vit avec quatre femmes en même temps, et adapte à chacune son récit et même ses traits de caractère. Qui est cet homme et quelles sont ses motivations ? C’est ce que nous allons découvrir avec Sonia Kronlund.Tous les mois on vous propose un film documentaire en avant première au cinéma les 5 Caumartin à Paris, et pendant que le film est diffusé, on enregistre cette interview avec mes invités. Aujourd’hui je reçois Sonia Kronlund, autrice, réalisatrice et documentariste, et notamment connue pour animer et produire depuis 2002 l’émission Les pieds sur Terre sur France Culture. Elle a également réalisé en 2017 le film documentaire Nothingwood, sélectionné au festival de Cannes. Aujourd’hui, elle vient nous parler de son nouveau long métrage, L'homme aux mille visages, sorti en salles le 17 avril 2024 et distribué par Pyramides films.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    34min | Published on May 1, 2024

  • #37 - 3ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 3ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 3ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel

    À l’occasion de la 46e édition du festival Cinéma du réel (https://www.cinemadureel.org/) qui a notamment consacré une rétrospective à Claudia Von Alemann en lien avec le thème Filmer l’intime, nous vous proposons trois épisodes pour explorer l’intime et le politique au féminin avec 6 réalisatrices de trois générations différentes. Après avoir rencontré les pionnières Claudia Von Alemann et Claudine Bories dans le premier épisode, puis Alexe Poukine et Malaury Eloi-Paisley dans le second, dans ce troisième et dernier épisode, je vais à la rencontre de la relève, des cinéastes en devenir. La première invitée est Lucie Demange qui s’est fait notamment remarquer l’année dernière, en 2023, en remportant au festival Cinéma du réel le prix du public Première fenêtre avec son court métrage Quitter chouchou. Ma seconde invitées et Marie Vettese, qui a réalisé le court métrage Des châteaux de sable, sélectionné au festival Cinéma du réel 2024 dans la catégorie Première fenêtre.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    43min | Published on April 26, 2024

  • #37 - 2ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 2ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 2ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel

    À l’occasion de la 46e édition du festival Cinéma du réel (https://www.cinemadureel.org/) qui a notamment consacré une rétrospective à Claudia Von Alemann en lien avec le thème Filmer l’intime, nous vous proposons trois épisodes pour explorer l’intime et le politique au féminin avec 6 réalisatrices de trois générations différentes. Après avoir rencontré les pionnières Claudia Von Alemann et Claudine Bories dans le premier épisode, dans ce second épisode je vais à la rencontre de deux réalisatrices nées dans les années 80 - 90, toutes deux sélectionnées au festival Cinéma du réel 2024. La première invitée est Alexe Poukine, qui s’était fait remarquer en 2019 pour son film Sans frapper. Aujourd’hui elle vient nous parler de son nouveau film Sauve qui peut, lauréat du prix des jeunes Ciné + et mention spéciale du jury des bibliothèque au festival Cinéma du réel 2024. Ce nouveau long métrage se déroule dans un centre de formation dans lequel elle filme de "vrai.es" soignant.es et de "faux.es" patient.es qui simulent des consultations médicale dans le but de développer les qualités humaines des thérapeutes.Ma seconde invitée est la réalisatrice Malaury Eloi Paisley, qui vient nous présenter son premier long métrage, présenté au festival Cinéma du réel 2024, L’homme vertige, une déambulation intime et politique dans la ville de Pointe à Pitre en Guadeloupe. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h06 | Published on April 14, 2024

  • #37 - Filmer l'intime et le politique au féminin, 1ère partie - en partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - Filmer l'intime et le politique au féminin, 1ère partie - en partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - Filmer l'intime et le politique au féminin, 1ère partie - en partenariat avec Cinéma du réel

    À l’occasion de la 46ème édition du festival Cinéma du réel (https://www.cinemadureel.org/) dans laquelle était notamment consacrée une rétrospective à Claudia Von Alemann et plusieurs tables rondes sur l’intime et le politique,  nous vous proposons trois épisodes pour explorer l’intime et le politique au féminin avec 6 réalisatrices de trois générations différentes. Dans ce premier épisode, je vais à la rencontre des pionnières qui ont vécu les années 60, mai 68, la libération de la parole des femmes, et qui ont dû se battre pour se faire une place en tant que réalisatrice, dans un milieu dominé par les hommes.Pour en parler je reçois la cinéaste allemande Claudia Von Alemann qui a beaucoup documenté les luttes de son époque et notamment féministe. Elle réalise en 1968 Ce n’est qu’un début, continuons le combat sur Mai 68, co-créée le tout premier Festival International du Film de Femmes à Berlin en 1973, et invente tout au long de sa carrière de nouvelles formes pour parler des luttes féministes. Parmi ces films, ceux les plus souvent mentionnés sont Le voyage à Lyon réalisé en 1981, Nuits claires réalisé en 1988, ou encore La femme à la caméra en 2016. Je reçois également la cinéaste française Claudine Bories qui a également beaucoup documenté la libération de la parole des femmes en France, avec des films comme Femmes d’Aubervilliers en 1977 et Juliette du côté des hommes réalisé en 1981 et dont une version restaurée a été présenté au festival Cinéma du réel 2024. Nous pouvons citer également Portrait imaginaire de Gabriel bories en 1984 et Monsieur contre madame en 1999. Elle a également beaucoup œuvré pour la défense du cinéma documentaire, en signant le manifeste “Résister” en 1991 qui donnera naissance à l’ACID (https://www.lacid.org/), et en participant à la fondation de l’ADDOC (https://addoc.net/) à la fin des années 90. Pour compléter cette interview, vous pouvez écouter ou réécouter l'épisode 16 de Raconter le réel sur la co-réalisation dans lequel on abordait les films plus récents de Claudine Bories avec elle et son co-réalisateur Patrice Chagnard ici : https://podcast.ausha.co/raconter-le-reel/16-la-co-realisation-avec-claudine-bories-et-patrice-chagna Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h03 | Published on March 30, 2024

  • Le ciné-club - "How to save a dead friend" de Marusya Syroechkovskaya cover
    Le ciné-club - "How to save a dead friend" de Marusya Syroechkovskaya cover
    Le ciné-club - "How to save a dead friend" de Marusya Syroechkovskaya

    How to save a dead friend de Marusya Syroechkovskaya, est un récit autobiographique. Le jour de ses seize ans, Marusya s’est fait la promesse d’en finir avec la vie avant l’année écoulée. Mais, au cœur de cette « Russie de la déprime », elle fait la rencontre de Kimi dont elle tombe éperdument amoureuse. Pendant douze ans, elle va filmer leur couple, capturer l’euphorie et la dépression, la rage de vivre et le désespoir de leur jeunesse muselée par un régime violent et autocratique.Tous les mois, on vous propose un film documentaire en avant première au cinéma les 5 Caumartin (https://www.cinqcaumartin.com/) à Paris. Pendant que le film est diffusé, on enregistre une interview avec mes invités. Pour ce nouvel épisode, je reçois Laurence Conan, chargé de développement en région au sein de l’association Documentaire sur grand écran (https://www.docsurgrandecran.fr/). Cette association œuvre pour la promotion du cinéma documentaire, et la diffusion des films en France, et organise chaque année dans toute la France le festival Best of doc (https://www.bestofdoc.fr/) qui rassemble, à chaque fois, 10 des meilleurs films documentaires sortie au cinéma l’année passée, dont How to save a dead friend pour cette édition 2024. Avec nous également, Joël Chapron, spécialiste des cinématographies d’Europe centrale et orientale et chercheur associé au Laboratoire Culture et Communication d'Avignon Université, qui va nous parler du travail de la réalisatrice, Marusya Syroechkovskaya sur le film How to save a dead friend, et comment ce film s’inscrit dans une filmographie russe plus large.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    33min | Published on March 18, 2024

  • 1
    2

    ...

    9

Raconter le réel recommends

Description

Ne vous êtes vous jamais demandé comment était fabriqué un documentaire ? 


Raconter le réel est le nouveau podcast qui explore les dessous de la fabrication documentaire : de l'idée à la diffusion, découvrez tous les métiers et toutes ces personnes qui permettent aux documentaires de prendre vie !


https://www.instagram.com/raconterlereel/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Ne vous êtes vous jamais demandé comment était fabriqué un documentaire ? 


Raconter le réel est le nouveau podcast qui explore les dessous de la fabrication documentaire : de l'idée à la diffusion, découvrez tous les métiers et toutes ces personnes qui permettent aux documentaires de prendre vie !


https://www.instagram.com/raconterlereel/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

87 episodes

4 playlists

  • Le FIPADOC continue... En bout de piste cover
    Le FIPADOC continue... En bout de piste cover
    Le FIPADOC continue... En bout de piste

    Le FIPADOC (https://fipadoc.com/fr) 2024, festival international de documentaire de Biarritz, continue avec Raconter le réel. Nous sommes allés à la rencontre de 12 réalisateurs et réalisatrices qui y ont été sélectionnés.Dans cet épisode du FIPADOC continue... 2024, je reçois le réalisateur Nicolas Gayraud qui vient nous présenter son nouveau film En bout de piste.Fabrice 52 ans vit et travaille dans une zone périurbaine en région parisienne. Depuis 25 ans il est vendeur électro-ménager où chaque journée ressemble à une autre. Emprisonné dans une routine aliénante, Fabrice tente de s’échapper à travers la musculation et la musique, en recherche de sa liberté. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    15min | Published on July 15, 2024

  • #39 - La création documentaire belge cover
    #39 - La création documentaire belge cover
    #39 - La création documentaire belge

    Dans ce nouvel épisode nous explorons la richesse et la diversité de la création documentaire belge en allant à la rencontre de trois cinéastes et une distributrice. A l’honneur dans cet épisode, la société de distribution belge Avila (https://avilafilm.be/fr) qui a à cœur de défendre et distribuer en salles et en ligne du cinéma d’auteur belge. Pour en parler je reçois son fondateur Ruben Desiere et la distributrice Marguerite de Saint André.Dans la seconde partie de cette épisode nous recevons ensuite deux réalisateurs et réalisatrices belges, qui nous montrerons à travers leurs films, une partie de la diversité cinématographique belge : Nina De Vroome, réalisatrice notamment de « Globes » en 2022, dans lequel elle cartographie les liens entre les humains et les abeilles, et Hannes Verhoustraete réalisateur de « Vue Brisée » en 2023, sur l’utilisation de la lanterne magique dans la propagande coloniale belge.Quelles sont les spécificités de la création documentaire belge, comment fonctionne son financement et comment se porte la distribution du cinéma documentaire en Belgique ? On en parle tout de suite dans ce nouvel épisode de Raconter le réel. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h09 | Published on June 24, 2024

  • Le ciné-club - "Orlando, ma biographie politique" de Paul B. Preciado cover
    Le ciné-club - "Orlando, ma biographie politique" de Paul B. Preciado cover
    Le ciné-club - "Orlando, ma biographie politique" de Paul B. Preciado

    Orlando, ma biographie politique est une lettre filmée de l’écrivain et militant Paul B. Preciado à l’écrivaine anglaise Virginia Woolf qui a vécu à la fin du XIX et au début du XXème siècle. C’est elle qui a notamment écrit en 1928 : Orlando, portrait à travers les siècle d’un jeune noble anglais qui au milieu du livre se réveille femme. Paul B. Preciado raconte alors dans ce film comment son Orlando est aujourd’hui sorti de sa fiction et vit une vie qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.Tous les mois on vous propose un film documentaire en avant première au cinéma les 5 Caumartin à Paris, et pendant que le film est diffusé, on enregistre cette interview avec mes invités. Aujourd’hui je reçois Emma Avena, Victor Marzouk et Elios Levy, trois acteurs et actrices et trois "Orlando" du film Orlando, ma biographie politique de Paul B. Preciado et qui viennent nous en parler. Orlando, ma biographie politique sort au cinéma le 5 juin 2024. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h01 | Published on June 10, 2024

  • #38 - La portrait Pop cover
    #38 - La portrait Pop cover
    #38 - La portrait Pop

    Dans ce nouvel épisode je vais à la rencontre de Thibaut Sève, monteur de formation, et qui s'est ensuite tourné vers la réalisation de films documentaires. Parmi ses dernières réalisations, nous pouvons notamment citer “Jim Carrey, l’Amérique démasquée” pour ARTE en 2021, “Brad Pitt, la revanche d’un blond” en 2022 pour ARTE, et “Obvious, les hackers de l’art", pour Canal+ en 2023. Dans quelques jours, fin mai 2024, sera diffusé sur France 5 et France.tv (http://France.tv) son nouveau film “ De Matrix à Sense8, la révolution Wachowski” , portrait de ces deux réalisatrices devenues icônes transgenres et qui ont bousculé le conservatisme hollywoodien.  Dans ses réalisations, Thibaut Sève choisit souvent la forme du portrait et s'intéresse particulièrement, ces dernières années, à des icônes culturelles du monde contemporain liées à la pop culture. Après nous raconter son parcours, on va donc, avec Thibaut, questionner ce format. Qu'est ce qui fait un bon portrait documentaire ? Et quelles sont les particularités du portrait culturel ?  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    53min | Published on May 27, 2024

  • Le FIPADOC continue... Viol, défi de justice cover
    Le FIPADOC continue... Viol, défi de justice cover
    Le FIPADOC continue... Viol, défi de justice

    Le FIPADOC (https://fipadoc.com/fr) 2024, festival international de documentaire de Biarritz, continue avec Raconter le réel. Nous sommes allés à la rencontre de 12 réalisateurs et réalisatrices qui y ont été sélectionnés.Dans ce premier épisode du FIPADOC continue... 2024, je reçois la réalisatrice Marie Bonhommet qui vient nous présenter son film Viol, défi de justice, visible gratuitement sur France.tv (https://www.france.tv/documentaires/societe/5780688-viol-defi-de-justice.html)jusqu'au 25 mai 2024. Depuis le mouvement #Metoo en 2017, les plaintes pour viol ont doublé. Mise au défi, comment la justice prend-elle en charge cette parole ? Grâce à une autorisation exceptionnelle, la réalisatrice Marie Bonhommet a pu suivre un procès à la cour criminelle de Nantes. Quatre ans plus tôt, lors d'une soirée d'été, deux jeunes gens de 18 et 22 ans ont eu une relation sexuelle. Un viol, affirme la plaignante. Un rapport consenti, plaide l'accusé. En l'absence de preuve et de témoin, c'est parole contre parole. Comment les magistrats vont-ils se forger une intime conviction ? Durant deux jours, cinq magistrats vont écouter parents, proches, enquêteurs, experts et avocates dessiner deux parcours de vie ordinaire dont la trajectoire a basculé au cours d'une fête banale. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    26min | Published on May 13, 2024

  • Le ciné-club - "L'homme aux mille visages" de Sonia Kronlund cover
    Le ciné-club - "L'homme aux mille visages" de Sonia Kronlund cover
    Le ciné-club - "L'homme aux mille visages" de Sonia Kronlund

    Dans L’homme aux mille visages, Sonia Kronlund enquête à la première personne et remonte la trace de ce caméléon qui se prénomme Alexandre, Ricardo ou Daniel. Il se dit chirurgien ou ingénieur, argentin ou brésilien. Il vit avec quatre femmes en même temps, et adapte à chacune son récit et même ses traits de caractère. Qui est cet homme et quelles sont ses motivations ? C’est ce que nous allons découvrir avec Sonia Kronlund.Tous les mois on vous propose un film documentaire en avant première au cinéma les 5 Caumartin à Paris, et pendant que le film est diffusé, on enregistre cette interview avec mes invités. Aujourd’hui je reçois Sonia Kronlund, autrice, réalisatrice et documentariste, et notamment connue pour animer et produire depuis 2002 l’émission Les pieds sur Terre sur France Culture. Elle a également réalisé en 2017 le film documentaire Nothingwood, sélectionné au festival de Cannes. Aujourd’hui, elle vient nous parler de son nouveau long métrage, L'homme aux mille visages, sorti en salles le 17 avril 2024 et distribué par Pyramides films.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    34min | Published on May 1, 2024

  • #37 - 3ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 3ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 3ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel

    À l’occasion de la 46e édition du festival Cinéma du réel (https://www.cinemadureel.org/) qui a notamment consacré une rétrospective à Claudia Von Alemann en lien avec le thème Filmer l’intime, nous vous proposons trois épisodes pour explorer l’intime et le politique au féminin avec 6 réalisatrices de trois générations différentes. Après avoir rencontré les pionnières Claudia Von Alemann et Claudine Bories dans le premier épisode, puis Alexe Poukine et Malaury Eloi-Paisley dans le second, dans ce troisième et dernier épisode, je vais à la rencontre de la relève, des cinéastes en devenir. La première invitée est Lucie Demange qui s’est fait notamment remarquer l’année dernière, en 2023, en remportant au festival Cinéma du réel le prix du public Première fenêtre avec son court métrage Quitter chouchou. Ma seconde invitées et Marie Vettese, qui a réalisé le court métrage Des châteaux de sable, sélectionné au festival Cinéma du réel 2024 dans la catégorie Première fenêtre.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    43min | Published on April 26, 2024

  • #37 - 2ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 2ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - 2ème partie, Filmer l'intime et la politique au féminin - En partenariat avec Cinéma du réel

    À l’occasion de la 46e édition du festival Cinéma du réel (https://www.cinemadureel.org/) qui a notamment consacré une rétrospective à Claudia Von Alemann en lien avec le thème Filmer l’intime, nous vous proposons trois épisodes pour explorer l’intime et le politique au féminin avec 6 réalisatrices de trois générations différentes. Après avoir rencontré les pionnières Claudia Von Alemann et Claudine Bories dans le premier épisode, dans ce second épisode je vais à la rencontre de deux réalisatrices nées dans les années 80 - 90, toutes deux sélectionnées au festival Cinéma du réel 2024. La première invitée est Alexe Poukine, qui s’était fait remarquer en 2019 pour son film Sans frapper. Aujourd’hui elle vient nous parler de son nouveau film Sauve qui peut, lauréat du prix des jeunes Ciné + et mention spéciale du jury des bibliothèque au festival Cinéma du réel 2024. Ce nouveau long métrage se déroule dans un centre de formation dans lequel elle filme de "vrai.es" soignant.es et de "faux.es" patient.es qui simulent des consultations médicale dans le but de développer les qualités humaines des thérapeutes.Ma seconde invitée est la réalisatrice Malaury Eloi Paisley, qui vient nous présenter son premier long métrage, présenté au festival Cinéma du réel 2024, L’homme vertige, une déambulation intime et politique dans la ville de Pointe à Pitre en Guadeloupe. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h06 | Published on April 14, 2024

  • #37 - Filmer l'intime et le politique au féminin, 1ère partie - en partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - Filmer l'intime et le politique au féminin, 1ère partie - en partenariat avec Cinéma du réel cover
    #37 - Filmer l'intime et le politique au féminin, 1ère partie - en partenariat avec Cinéma du réel

    À l’occasion de la 46ème édition du festival Cinéma du réel (https://www.cinemadureel.org/) dans laquelle était notamment consacrée une rétrospective à Claudia Von Alemann et plusieurs tables rondes sur l’intime et le politique,  nous vous proposons trois épisodes pour explorer l’intime et le politique au féminin avec 6 réalisatrices de trois générations différentes. Dans ce premier épisode, je vais à la rencontre des pionnières qui ont vécu les années 60, mai 68, la libération de la parole des femmes, et qui ont dû se battre pour se faire une place en tant que réalisatrice, dans un milieu dominé par les hommes.Pour en parler je reçois la cinéaste allemande Claudia Von Alemann qui a beaucoup documenté les luttes de son époque et notamment féministe. Elle réalise en 1968 Ce n’est qu’un début, continuons le combat sur Mai 68, co-créée le tout premier Festival International du Film de Femmes à Berlin en 1973, et invente tout au long de sa carrière de nouvelles formes pour parler des luttes féministes. Parmi ces films, ceux les plus souvent mentionnés sont Le voyage à Lyon réalisé en 1981, Nuits claires réalisé en 1988, ou encore La femme à la caméra en 2016. Je reçois également la cinéaste française Claudine Bories qui a également beaucoup documenté la libération de la parole des femmes en France, avec des films comme Femmes d’Aubervilliers en 1977 et Juliette du côté des hommes réalisé en 1981 et dont une version restaurée a été présenté au festival Cinéma du réel 2024. Nous pouvons citer également Portrait imaginaire de Gabriel bories en 1984 et Monsieur contre madame en 1999. Elle a également beaucoup œuvré pour la défense du cinéma documentaire, en signant le manifeste “Résister” en 1991 qui donnera naissance à l’ACID (https://www.lacid.org/), et en participant à la fondation de l’ADDOC (https://addoc.net/) à la fin des années 90. Pour compléter cette interview, vous pouvez écouter ou réécouter l'épisode 16 de Raconter le réel sur la co-réalisation dans lequel on abordait les films plus récents de Claudine Bories avec elle et son co-réalisateur Patrice Chagnard ici : https://podcast.ausha.co/raconter-le-reel/16-la-co-realisation-avec-claudine-bories-et-patrice-chagna Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h03 | Published on March 30, 2024

  • Le ciné-club - "How to save a dead friend" de Marusya Syroechkovskaya cover
    Le ciné-club - "How to save a dead friend" de Marusya Syroechkovskaya cover
    Le ciné-club - "How to save a dead friend" de Marusya Syroechkovskaya

    How to save a dead friend de Marusya Syroechkovskaya, est un récit autobiographique. Le jour de ses seize ans, Marusya s’est fait la promesse d’en finir avec la vie avant l’année écoulée. Mais, au cœur de cette « Russie de la déprime », elle fait la rencontre de Kimi dont elle tombe éperdument amoureuse. Pendant douze ans, elle va filmer leur couple, capturer l’euphorie et la dépression, la rage de vivre et le désespoir de leur jeunesse muselée par un régime violent et autocratique.Tous les mois, on vous propose un film documentaire en avant première au cinéma les 5 Caumartin (https://www.cinqcaumartin.com/) à Paris. Pendant que le film est diffusé, on enregistre une interview avec mes invités. Pour ce nouvel épisode, je reçois Laurence Conan, chargé de développement en région au sein de l’association Documentaire sur grand écran (https://www.docsurgrandecran.fr/). Cette association œuvre pour la promotion du cinéma documentaire, et la diffusion des films en France, et organise chaque année dans toute la France le festival Best of doc (https://www.bestofdoc.fr/) qui rassemble, à chaque fois, 10 des meilleurs films documentaires sortie au cinéma l’année passée, dont How to save a dead friend pour cette édition 2024. Avec nous également, Joël Chapron, spécialiste des cinématographies d’Europe centrale et orientale et chercheur associé au Laboratoire Culture et Communication d'Avignon Université, qui va nous parler du travail de la réalisatrice, Marusya Syroechkovskaya sur le film How to save a dead friend, et comment ce film s’inscrit dans une filmographie russe plus large.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    33min | Published on March 18, 2024

  • 1
    2

    ...

    9

Raconter le réel recommends