Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. » cover
Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. » cover
Radio REcyclerie

Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. »

Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. »

25min |06/01/2021|

410

Listen
Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. » cover
Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. » cover
Radio REcyclerie

Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. »

Sophie Swaton : « La spiritualité, c’est percevoir une dimension plus large que soi. »

25min |06/01/2021|

410

Listen

Description

Tête-à-tête enregistré le 8 décembre 2020 avec Sophie Swaton, philosophe et économiste, enseignante-chercheuse à l’université de Lausanne et codirectrice, avec Dominique Bourg, de la collection « Nouvelles Terres » aux PUF. Sophie Swaton a traduit et adapté L’esprit de la jungle d’Iwan Asnawi, ouvrage nominé pour l’édition 2020 du Prix du Livre Environnement de la Fondation Veolia.

À la croisée des savoirs

Pour Sophie Swaton, les crises que nous traversons traduisent un manque de spiritualité dans notre culture occidentale. L’enjeu consiste alors à « faire émerger de nouvelles formes de sagesse, un nouveau paradigme de civilisation qui consisterait à croiser nos savoirs, et ne pas simplement imposer le nôtre. »

Dans cette perspective, le livre L’esprit de la jungle évoque le lien et le savoir spirituel développé par l’auteur, Iwan Asnawi, avec sa jungle indonésienne natale — un lieu où il a pu développer des dons qui l’inscrivent dans une lignée ancestrales de chamanes.

« Dans les croyances en Indonésie, les arbres aussi peuvent avoir une âme. La spiritualité n’est pas le seul fait réservé aux êtres humains, elle s’étend au monde animal, au monde végétal » explique Sophie Swaton. « La spiritualité, c’est percevoir en soi une dimension beaucoup plus large que soi — qui vient du dehors. »

L’extrait du livre choisi par Sophie Swaton

Que restera-t-il de l’humanité lorsque toutes nos forêts auront été brûlées, nos rivières asséchées, nos ressources naturelles épuisées ? Le matériel n’est pas le plus important dans une vie. Je suis d’accord avec l’idée selon laquelle nous n’aideront pas les gens en leur donnant exclusivement de l’argent : l’assistance entraîne de la dépendance. L’issue, c’est de leur montrer qu’il existe concrètement des solutions. Comment ? En leur donnent à voir à côté de chez eux des expérimentations, en regardant les arbres pousser, la biodiversité reprendre ses droits sur des terres déboisées. Avec un ou deux hectares, nous pouvons montrer aux fermiers qu’il est possible de faire vivre plusieurs familles en cultivant la terre durablement, en combinant techniques modernes et traditions ancestrales, en mettant en valeur nos productions locales.


Ressources

Comment la terre s’est tue, David Abram (La Découverte, 2013).

Soufi, mon amour, Elif Shafak (10/18, 2011).

Revenu de transition écologique : mode d’emploi, Sophie Swaton (PUF, 2020).

Retour sur Terre, Dominique Bourg, Gauthier Chapelle, Johann Chapoutot, Philippe Desbrosses, Xavier Ricard Lanata, Pablo Servigne, Sophie Swaton (PUF, 2020).


L’équipe

Production : La REcyclerie

Programmation : Les Filles sur le Pont.

Interview & mise en ondes : Simon Beyrand.

Sound design : JFF.

Illustration : Belen Fernandez – Olelala.

Description

Tête-à-tête enregistré le 8 décembre 2020 avec Sophie Swaton, philosophe et économiste, enseignante-chercheuse à l’université de Lausanne et codirectrice, avec Dominique Bourg, de la collection « Nouvelles Terres » aux PUF. Sophie Swaton a traduit et adapté L’esprit de la jungle d’Iwan Asnawi, ouvrage nominé pour l’édition 2020 du Prix du Livre Environnement de la Fondation Veolia.

À la croisée des savoirs

Pour Sophie Swaton, les crises que nous traversons traduisent un manque de spiritualité dans notre culture occidentale. L’enjeu consiste alors à « faire émerger de nouvelles formes de sagesse, un nouveau paradigme de civilisation qui consisterait à croiser nos savoirs, et ne pas simplement imposer le nôtre. »

Dans cette perspective, le livre L’esprit de la jungle évoque le lien et le savoir spirituel développé par l’auteur, Iwan Asnawi, avec sa jungle indonésienne natale — un lieu où il a pu développer des dons qui l’inscrivent dans une lignée ancestrales de chamanes.

« Dans les croyances en Indonésie, les arbres aussi peuvent avoir une âme. La spiritualité n’est pas le seul fait réservé aux êtres humains, elle s’étend au monde animal, au monde végétal » explique Sophie Swaton. « La spiritualité, c’est percevoir en soi une dimension beaucoup plus large que soi — qui vient du dehors. »

L’extrait du livre choisi par Sophie Swaton

Que restera-t-il de l’humanité lorsque toutes nos forêts auront été brûlées, nos rivières asséchées, nos ressources naturelles épuisées ? Le matériel n’est pas le plus important dans une vie. Je suis d’accord avec l’idée selon laquelle nous n’aideront pas les gens en leur donnant exclusivement de l’argent : l’assistance entraîne de la dépendance. L’issue, c’est de leur montrer qu’il existe concrètement des solutions. Comment ? En leur donnent à voir à côté de chez eux des expérimentations, en regardant les arbres pousser, la biodiversité reprendre ses droits sur des terres déboisées. Avec un ou deux hectares, nous pouvons montrer aux fermiers qu’il est possible de faire vivre plusieurs familles en cultivant la terre durablement, en combinant techniques modernes et traditions ancestrales, en mettant en valeur nos productions locales.


Ressources

Comment la terre s’est tue, David Abram (La Découverte, 2013).

Soufi, mon amour, Elif Shafak (10/18, 2011).

Revenu de transition écologique : mode d’emploi, Sophie Swaton (PUF, 2020).

Retour sur Terre, Dominique Bourg, Gauthier Chapelle, Johann Chapoutot, Philippe Desbrosses, Xavier Ricard Lanata, Pablo Servigne, Sophie Swaton (PUF, 2020).


L’équipe

Production : La REcyclerie

Programmation : Les Filles sur le Pont.

Interview & mise en ondes : Simon Beyrand.

Sound design : JFF.

Illustration : Belen Fernandez – Olelala.

Share

Embed

To listen also

Description

Tête-à-tête enregistré le 8 décembre 2020 avec Sophie Swaton, philosophe et économiste, enseignante-chercheuse à l’université de Lausanne et codirectrice, avec Dominique Bourg, de la collection « Nouvelles Terres » aux PUF. Sophie Swaton a traduit et adapté L’esprit de la jungle d’Iwan Asnawi, ouvrage nominé pour l’édition 2020 du Prix du Livre Environnement de la Fondation Veolia.

À la croisée des savoirs

Pour Sophie Swaton, les crises que nous traversons traduisent un manque de spiritualité dans notre culture occidentale. L’enjeu consiste alors à « faire émerger de nouvelles formes de sagesse, un nouveau paradigme de civilisation qui consisterait à croiser nos savoirs, et ne pas simplement imposer le nôtre. »

Dans cette perspective, le livre L’esprit de la jungle évoque le lien et le savoir spirituel développé par l’auteur, Iwan Asnawi, avec sa jungle indonésienne natale — un lieu où il a pu développer des dons qui l’inscrivent dans une lignée ancestrales de chamanes.

« Dans les croyances en Indonésie, les arbres aussi peuvent avoir une âme. La spiritualité n’est pas le seul fait réservé aux êtres humains, elle s’étend au monde animal, au monde végétal » explique Sophie Swaton. « La spiritualité, c’est percevoir en soi une dimension beaucoup plus large que soi — qui vient du dehors. »

L’extrait du livre choisi par Sophie Swaton

Que restera-t-il de l’humanité lorsque toutes nos forêts auront été brûlées, nos rivières asséchées, nos ressources naturelles épuisées ? Le matériel n’est pas le plus important dans une vie. Je suis d’accord avec l’idée selon laquelle nous n’aideront pas les gens en leur donnant exclusivement de l’argent : l’assistance entraîne de la dépendance. L’issue, c’est de leur montrer qu’il existe concrètement des solutions. Comment ? En leur donnent à voir à côté de chez eux des expérimentations, en regardant les arbres pousser, la biodiversité reprendre ses droits sur des terres déboisées. Avec un ou deux hectares, nous pouvons montrer aux fermiers qu’il est possible de faire vivre plusieurs familles en cultivant la terre durablement, en combinant techniques modernes et traditions ancestrales, en mettant en valeur nos productions locales.


Ressources

Comment la terre s’est tue, David Abram (La Découverte, 2013).

Soufi, mon amour, Elif Shafak (10/18, 2011).

Revenu de transition écologique : mode d’emploi, Sophie Swaton (PUF, 2020).

Retour sur Terre, Dominique Bourg, Gauthier Chapelle, Johann Chapoutot, Philippe Desbrosses, Xavier Ricard Lanata, Pablo Servigne, Sophie Swaton (PUF, 2020).


L’équipe

Production : La REcyclerie

Programmation : Les Filles sur le Pont.

Interview & mise en ondes : Simon Beyrand.

Sound design : JFF.

Illustration : Belen Fernandez – Olelala.

Description

Tête-à-tête enregistré le 8 décembre 2020 avec Sophie Swaton, philosophe et économiste, enseignante-chercheuse à l’université de Lausanne et codirectrice, avec Dominique Bourg, de la collection « Nouvelles Terres » aux PUF. Sophie Swaton a traduit et adapté L’esprit de la jungle d’Iwan Asnawi, ouvrage nominé pour l’édition 2020 du Prix du Livre Environnement de la Fondation Veolia.

À la croisée des savoirs

Pour Sophie Swaton, les crises que nous traversons traduisent un manque de spiritualité dans notre culture occidentale. L’enjeu consiste alors à « faire émerger de nouvelles formes de sagesse, un nouveau paradigme de civilisation qui consisterait à croiser nos savoirs, et ne pas simplement imposer le nôtre. »

Dans cette perspective, le livre L’esprit de la jungle évoque le lien et le savoir spirituel développé par l’auteur, Iwan Asnawi, avec sa jungle indonésienne natale — un lieu où il a pu développer des dons qui l’inscrivent dans une lignée ancestrales de chamanes.

« Dans les croyances en Indonésie, les arbres aussi peuvent avoir une âme. La spiritualité n’est pas le seul fait réservé aux êtres humains, elle s’étend au monde animal, au monde végétal » explique Sophie Swaton. « La spiritualité, c’est percevoir en soi une dimension beaucoup plus large que soi — qui vient du dehors. »

L’extrait du livre choisi par Sophie Swaton

Que restera-t-il de l’humanité lorsque toutes nos forêts auront été brûlées, nos rivières asséchées, nos ressources naturelles épuisées ? Le matériel n’est pas le plus important dans une vie. Je suis d’accord avec l’idée selon laquelle nous n’aideront pas les gens en leur donnant exclusivement de l’argent : l’assistance entraîne de la dépendance. L’issue, c’est de leur montrer qu’il existe concrètement des solutions. Comment ? En leur donnent à voir à côté de chez eux des expérimentations, en regardant les arbres pousser, la biodiversité reprendre ses droits sur des terres déboisées. Avec un ou deux hectares, nous pouvons montrer aux fermiers qu’il est possible de faire vivre plusieurs familles en cultivant la terre durablement, en combinant techniques modernes et traditions ancestrales, en mettant en valeur nos productions locales.


Ressources

Comment la terre s’est tue, David Abram (La Découverte, 2013).

Soufi, mon amour, Elif Shafak (10/18, 2011).

Revenu de transition écologique : mode d’emploi, Sophie Swaton (PUF, 2020).

Retour sur Terre, Dominique Bourg, Gauthier Chapelle, Johann Chapoutot, Philippe Desbrosses, Xavier Ricard Lanata, Pablo Servigne, Sophie Swaton (PUF, 2020).


L’équipe

Production : La REcyclerie

Programmation : Les Filles sur le Pont.

Interview & mise en ondes : Simon Beyrand.

Sound design : JFF.

Illustration : Belen Fernandez – Olelala.

Share

Embed

To listen also