TechClash

Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ?

Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ?

43min |01/07/2019|

5851

Listen
TechClash

Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ?

Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ?

43min |01/07/2019|

5851

Listen

Description

Le 8 juin dernier, lors de la Journée mondiale de l'Océan, le Muséum national d'Histoire naturelle organisait la deuxième édition de son nouveau rendez-vous « Les Tribunes du Muséum ». À cette occasion, Usbek & Rica y a enregistré un podcast, avec pour thème : « Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ? ».

En 2018, 359 millions de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, en hausse de 3,2% par rapport à l’année précédente. Et l'on sait qu'environ 8 millions de tonnes de déchets plastique finissent dans l’océan chaque année, tuant 100 000 mammifères marins et un million d’oiseaux par an. Dans ce contexte, comment mieux comprendre l’impact du changement climatique sur l’océan ? Comment lutter contre la plastification des océans ? Quelle rôle la recherche peut-elle jouer dans la conception et la mise en oeuvre de solutions innovantes ? Bref, comment préserver au mieux l’océan du double péril du changement climatique et de la pollution plastique ?

On en parle avec quatre invités : Éric Guilyardi, directeur de recherches CNRS au Laboratoire d'Océanographie et du Climat (LOCEAN-IPSL) et à l’Université de Reading, en Angleterre ; Nathalie Morata, médiatrice scientifique à l'Office for Climate Education (OCE) et océanographe biologiste de formation ; Diane Beaumenay-Joannet, juriste en droit de l'environnement et chargée de campagne pour l'association Surfrider Foundation Europe ; et Luc Avérous, professeur à l’Université de Strasbourg, expert en bioplastiques, biopolymères et biomatériaux.

Description

Le 8 juin dernier, lors de la Journée mondiale de l'Océan, le Muséum national d'Histoire naturelle organisait la deuxième édition de son nouveau rendez-vous « Les Tribunes du Muséum ». À cette occasion, Usbek & Rica y a enregistré un podcast, avec pour thème : « Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ? ».

En 2018, 359 millions de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, en hausse de 3,2% par rapport à l’année précédente. Et l'on sait qu'environ 8 millions de tonnes de déchets plastique finissent dans l’océan chaque année, tuant 100 000 mammifères marins et un million d’oiseaux par an. Dans ce contexte, comment mieux comprendre l’impact du changement climatique sur l’océan ? Comment lutter contre la plastification des océans ? Quelle rôle la recherche peut-elle jouer dans la conception et la mise en oeuvre de solutions innovantes ? Bref, comment préserver au mieux l’océan du double péril du changement climatique et de la pollution plastique ?

On en parle avec quatre invités : Éric Guilyardi, directeur de recherches CNRS au Laboratoire d'Océanographie et du Climat (LOCEAN-IPSL) et à l’Université de Reading, en Angleterre ; Nathalie Morata, médiatrice scientifique à l'Office for Climate Education (OCE) et océanographe biologiste de formation ; Diane Beaumenay-Joannet, juriste en droit de l'environnement et chargée de campagne pour l'association Surfrider Foundation Europe ; et Luc Avérous, professeur à l’Université de Strasbourg, expert en bioplastiques, biopolymères et biomatériaux.

Share

Embed

To listen also

Description

Le 8 juin dernier, lors de la Journée mondiale de l'Océan, le Muséum national d'Histoire naturelle organisait la deuxième édition de son nouveau rendez-vous « Les Tribunes du Muséum ». À cette occasion, Usbek & Rica y a enregistré un podcast, avec pour thème : « Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ? ».

En 2018, 359 millions de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, en hausse de 3,2% par rapport à l’année précédente. Et l'on sait qu'environ 8 millions de tonnes de déchets plastique finissent dans l’océan chaque année, tuant 100 000 mammifères marins et un million d’oiseaux par an. Dans ce contexte, comment mieux comprendre l’impact du changement climatique sur l’océan ? Comment lutter contre la plastification des océans ? Quelle rôle la recherche peut-elle jouer dans la conception et la mise en oeuvre de solutions innovantes ? Bref, comment préserver au mieux l’océan du double péril du changement climatique et de la pollution plastique ?

On en parle avec quatre invités : Éric Guilyardi, directeur de recherches CNRS au Laboratoire d'Océanographie et du Climat (LOCEAN-IPSL) et à l’Université de Reading, en Angleterre ; Nathalie Morata, médiatrice scientifique à l'Office for Climate Education (OCE) et océanographe biologiste de formation ; Diane Beaumenay-Joannet, juriste en droit de l'environnement et chargée de campagne pour l'association Surfrider Foundation Europe ; et Luc Avérous, professeur à l’Université de Strasbourg, expert en bioplastiques, biopolymères et biomatériaux.

Description

Le 8 juin dernier, lors de la Journée mondiale de l'Océan, le Muséum national d'Histoire naturelle organisait la deuxième édition de son nouveau rendez-vous « Les Tribunes du Muséum ». À cette occasion, Usbek & Rica y a enregistré un podcast, avec pour thème : « Urgence climatique et pollution plastique : comment sauver l'océan ? ».

En 2018, 359 millions de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, en hausse de 3,2% par rapport à l’année précédente. Et l'on sait qu'environ 8 millions de tonnes de déchets plastique finissent dans l’océan chaque année, tuant 100 000 mammifères marins et un million d’oiseaux par an. Dans ce contexte, comment mieux comprendre l’impact du changement climatique sur l’océan ? Comment lutter contre la plastification des océans ? Quelle rôle la recherche peut-elle jouer dans la conception et la mise en oeuvre de solutions innovantes ? Bref, comment préserver au mieux l’océan du double péril du changement climatique et de la pollution plastique ?

On en parle avec quatre invités : Éric Guilyardi, directeur de recherches CNRS au Laboratoire d'Océanographie et du Climat (LOCEAN-IPSL) et à l’Université de Reading, en Angleterre ; Nathalie Morata, médiatrice scientifique à l'Office for Climate Education (OCE) et océanographe biologiste de formation ; Diane Beaumenay-Joannet, juriste en droit de l'environnement et chargée de campagne pour l'association Surfrider Foundation Europe ; et Luc Avérous, professeur à l’Université de Strasbourg, expert en bioplastiques, biopolymères et biomatériaux.

Share

Embed

To listen also