#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz cover
#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz cover
Révèle ton potentiel

#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz

#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz

12min |12/04/2024
Play
#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz cover
#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz cover
Révèle ton potentiel

#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz

#128 BSMF : Basculer dans un mindset de chef d'entreprise pour développer son biz

12min |12/04/2024
Play

Description

Ce que j'ai remarqué avec mes clientes ou les femmes que je rencontre souvent en réseau d'entrepreneurs c'est qu'elles ont souvent du mal à basculer dans un mode de cheffe d'entreprise. Et souvent si leur boite stagne c'est à cause de cette raison.


Je t'explique dans ce mini format quelles sont les 3 conséquences à rester dans un mode "passion", un mode "amusement & plaisir" et de ne pas basculer en mode véritable chef d'entreprise pour développer son biz.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Pour savoir écrire ton pitch de façon impactante & attirer tous tes clients idéaux je t'offre ce guide en 4 étapes clés 🎁 : https://www.fannylesprit.com/ebooksofferts
Rejoins-moi sur les réseaux :

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/fannylespritcoach
FACEBOOK : https://www.facebook.com/fannylespritcoach
LINKEDIN : https://www.linkedin.com/in/fanny-lesprit-85b686162/
PINTEREST : https://www.pinterest.fr/fannylesprit/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour et bienvenue dans l'épisode n°128 du podcast Réveille ton potentiel, je suis ravie de vous retrouver pour un nouvel épisode Big Subject Mini Format. Vous savez, ce sont ces épisodes où je parle d'un gros sujet mais dans un format plus court. Je défais souvent une croyance ou je réponds à une question que j'ai reçue sur les réseaux sociaux ou de la part de mes clientes. Aujourd'hui, le sujet, c'est le mindset de chef d'entreprise. Je vais m'expliquer parce que souvent, les clientes que j'ai eues dans Pitchtombiz pendant plusieurs années, depuis ont eu cette problématique de mindset de chef d'entreprise. Donc, je vais vous expliquer ça juste après l'intro du podcast. Vous allez mieux comprendre pourquoi je voulais développer ce sujet. Je pense que ça peut concerner pas mal d'entrepreneurs, surtout à leur début. J'espère que l'épisode vous plaira. N'hésitez pas à me faire un retour si vous avez plu. Bienvenue dans le podcast qui t'aide à révéler pleinement ton potentiel. Je suis Fanny Lesprit, je suis aujourd'hui coach, conférencière et formatrice dans la prise de parole en public. Je n'ai pas toujours fait ça puisque j'étais une ancienne timide et je n'avais pas confiance en moi. J'ai décidé de faire de mes faiblesses finalement une force pour devenir comédienne, professeure de théâtre, coach et formatrice. Ma mission aujourd'hui est d'aider les femmes ambitieuses qui ont un projet, une envie d'entreprendre, à développer leur activité, à révéler toute leur puissance en osant parler d'elles et de leurs offres. Chaque semaine, seule ou avec les personnalités qui m'inspirent, j'aborde des thèmes autour du développement personnel, de l'entrepreneuriat et de la prise de parole. Si le podcast te plaît, je t'invite à le noter 5 étoiles sur la plateforme de ton choix, cela m'aiderait beaucoup à faire connaître le podcast. Je te souhaite une très belle écoute ! Alors qu'est-ce que je veux dire par mindset de chef d'entreprise ? En effet, ce que j'ai remarqué pendant plusieurs accompagnements et plusieurs personnes que j'ai accompagnées, c'est que souvent le métier que l'on exerce, le nouveau métier que l'on exerce, après souvent une reconversion professionnelle, est un métier qui est un métier passion. Un métier que l'on adore, c'est-à-dire par exemple on devient coach parce qu'on adore l'humain, on adore être tourné vers l'humain, aider les autres, etc. Si on fait du community management par exemple, c'est parce qu'on adore la création, on adore la communication, on adore la visibilité sur les réseaux sociaux. Si on est graphique designer, c'est parce qu'on a des profils très créatifs et souvent, bon bah ça arrive parfois aussi après des reconversions professionnelles. Et du coup, quand on fait une reconversion professionnelle, on se lance dans l'entrepreneuriat avec souvent pas trop de clés. Donc pas de clés stratégiques, pas de clés business, juste la formation que l'on a sur le nouveau métier que l'on veut exercer. Je mets aussi dans cette rubrique-là les thérapeutes, les naturopathes, les coachs sportifs, toutes les personnes qui sont tournées souvent vers l'humain. Et souvent ce qui se passe c'est que ces personnes là, ben elles sont hyper motivées à vivre de leur activité, à vouloir développer un business, à vouloir aider le max de personnes, à avoir une mission vraiment impactante. Mais elles n'ont pas encore switché avec un mindset, un état d'esprit de vraie chef d'entreprise. Et quand je dis ça, ben en fait souvent ce que je remarque avec mes clientes c'est qu'elles sont toujours au stade de passion. Elles sont toujours au stade de... je m'amuse entre guillemets, je prends beaucoup de plaisir à faire ce que je fais, mais je n'ai pas encore switché en chef d'entreprise. Et ce qui va se passer par rapport à ça, c'est que ça va avoir plusieurs conséquences, notamment des conséquences au niveau, ce que j'ai pu remarquer, au niveau stratégique. C'est-à-dire qu'il n'y a aucune stratégie qui a été faite, aucune structure, aucun process qui est mis en place, pas de planning éditorial, on poste seulement quand on a envie. on se prend pas la tête, on fait des petits coachings à droite à gauche, on fait les amis, on fait la famille, on en parle un petit peu, mais on n'a aucune vraie structure, aucun process mis en place pour se dire ok, ben là j'ai une entreprise qui doit tourner. La deuxième conséquence à ça, c'est souvent le problème de tarifs. Je me retrouve avec des clientes qui ne savent absolument pas la valeur de leurs offres. Et ce sujet-là, il est hyper important parce que souvent quand on a un métier passion, on peut pas se dire que vous, vous avez, en fait on se dit pas que nous ou vous, enfin si je vous vois, mais nous on a une valeur ajoutée à apporter, et du coup on se dit mais oui mais moi c'est naturel pour moi, c'est ma zone de génie, je fais ça naturellement. Donc, bah vu que c'est naturel pour moi, limite je peux l'offrir gratuitement. Et bien c'est là où on a tort, c'est parce que pour avoir une entreprise, il faut avoir aussi de l'argent à un moment donné qui tombe. pour vivre et donc il faut justement faire payer ses services et encore plus si surtout c'était votre zone de génie et que les autres n'ont pas ce que vous, vous avez. Donc sur ça c'est... Ce que j'ai remarqué, c'est que souvent mes clientes font des tarifs très très bas au début avant de commencer l'accompagnement avec moi parce qu'elles estiment que c'est pas forcément un super incroyable talent qu'elles ont, c'est pas une zone de génie qui est nulle part vue ailleurs. Et du coup c'est ce qu'on va aller retravailler en profondeur dans l'accompagnement, on va aller travailler leur zone de génie. et pourquoi elles, elles sont faites pour accompagner ce type de clients. Et normalement, si on fait bien ce travail, on va arriver à quelque chose d'assez échancré, et ce que moi j'appelle une niche, forcément on appelle ça dans le marketing, une niche de marché. Et pourquoi la niche ? Eh bien parce qu'on est les seuls à faire ce que l'on fait, à aider ces gens-là en particulier, sur ce sujet-là. Et ça, ça a un tarif, et ça, ça a un prix, que les personnes sont prêtes à mettre, parce que vous seuls, uniques, vous êtes en train de le faire. Donc ça, c'était la deuxième conséquence, c'est que je vois pas de tarif. Donc quand on n'a pas un mindset de chef d'entreprise, on n'est pas structuré, on ne sait pas mettre des tarifs. Et donc ce que ça enclenche quoi aussi comme conséquence ? C'est que forcément au bout de 6 mois, 1 an, 1 an et demi, on ne vit toujours pas de son activité. Et ce que je remarque avec mes clientes, c'est que du coup, comme elles n'ont pas bien fixé leurs tarifs, elles ont... pas assez cliente. Et par exemple, admettons pour une coach ou une thérapeute qui va mettre 50 euros de l'heure, alors qu'elle va avoir 3 ou 4 clientes dans le mois, et bien évidemment, ce n'est pas suffisant pour pouvoir en vivre. Il va falloir qu'elle fasse de la masse à 50 euros de l'heure pour pouvoir se verser 2000 euros net par mois. Ce qui est quasi pas impossible, mais ce qui peut être très dur au début. non seulement parce qu'on va manquer de temps pour aussi faire tous les coachings, l'énergie que ça nous donne, la création de contenu, et il va falloir trouver, je sais pas, admettons 30 clients par mois à 50 euros pour en vivre décemment. Sauf que 30 clients par mois, est-ce que c'est vraiment trouvable ? Donc moi quand je les coach, je leur pose ces questions-là, je leur dis est-ce que c'est vraiment trouvable 30 personnes par mois à 50 euros ? Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que tu augmentes ton tarif à 100 euros mais que tu en aies moins et que ce soit plus qualitatif et que tu gardes ton énergie ? Ou est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux, et ça c'est un autre sujet mais j'en ai déjà parlé plein de fois, il ne vaudrait pas mieux faire un package, c'est-à-dire une offre irrésistible avec vraiment une transformation apportée où la personne achète l'offre entière. Ce qui permet de pérenniser dans le temps le paiement en trois fois et d'accompagner une personne sur trois mois, admettons, pour lui délivrer une véritable transformation. et notamment vous allez prendre du temps avec cette personne elle va être contente elle va voir les transformations chez elle elle va pouvoir en parler et vous, vous allez aussi pouvoir vous pérenniser au niveau tarifaire et au niveau chiffre d'affaires dans votre entreprise et ça vous coûtera moins en énergie de trouver je sais pas 3 clientes pour vos offres sur 3 mois et ça 3 clients par mois c'est trouvable pour en avoir tout le temps 3 plus 6 plus 9 vous voyez ça s'ajoute si vous faites des accompagnements de 3 mois mais en tout cas c'est plus réalisable que 50 clients à 50 euros donc ça c'était ce que je voulais déconstruire et donc du coup ce qui fait que quand vous travaillez la structure Les tarifs que vous mettez, que vous accordez une valeur parce qu'il y a aussi ça dans le problème des tarifs, c'est la valeur que l'on s'accorde. Souvent on va dire mais moi je vaux pas ça. Donc moi quand je parle des tarifs, je fais souvent une addition entre le prix du marché, ce que ça vaut sur le marché, ce que vous vous valez, donc la valeur que vous vous donnez. et le tarif qui est juste pour votre client, celui que lui aura fixé en amont avec un sondage, etc. Et quand on a tout ça, on a un tarif qui est assez juste. Et pour basculer dans ce mindset de chef d'entreprise, eh bien il faut prendre en compte toutes ces choses-là. Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes structuré ? Est-ce qu'aujourd'hui vous avez mis des process en cours ? Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes encore en mode passion, je m'amuse, je prends du plaisir mais bon le reste du temps je sais pas trop quoi faire. Je cherche deux trois clients mais bon voilà si j'en ai pas beaucoup. bah tant pis, voilà, c'est une passion, c'est normal, on n'en vit pas. Si vous continuez à croire à ces croyances, si vous continuez à vous répéter ça, forcément vous n'allez jamais basculer dans un poste, dans un mindset, dans un poste, dans un mindset de chef d'entreprise. Oui, c'est un poste, je me suis trompée en disant le mot, mais c'est un vrai poste, le chef d'entreprise, c'est le poste de gérant d'une entreprise. Donc vous avez, ok, aujourd'hui toutes les casquettes, comptable, formateur. coach, vous avez tout... Des casquettes possibles et inimaginables. dans votre entreprise, mais surtout, est-ce que vous avez la casquette de personnes qui pensent comme un gérant et un chef d'entreprise ? Si ce n'est pas le cas, je vous invite à vous poser des questions dans le sens où, souvent aussi, ce qui se passe avec les nouveaux entrepreneurs qui se reconvertissent, c'est qu'ils ont fait un rejet total du système qu'ils ont eu avant, c'est-à-dire la hiérarchie, les gérants, etc. Aussi, le rapport à l'argent, oui, mais les patrons, c'est ceux qui s'enrichissent le plus et c'est ceux qui en font le moins. Enfin... Toutes ces croyances-là, toutes ces choses-là que vous vous êtes répétées en permanence vont faire que vous, vous n'avez totalement pas envie de basculer dans un mindset de chef d'entreprise. Vous avez envie de continuer à vous amuser, à donner vos 2-3 coachings par mois avec vos 2-3 clients, community management ou je ne sais quoi. C'est normal en fait, c'est normal. Il faut que vous basculiez entre la passion, l'amusement, le plaisir que vous prenez à je run un business quoi. et dans les semaines à venir il va y avoir l'interview de Shirley qui va sortir dans un cadre d'épisode de Pitch Lab donc les Pitch Lab c'est les épisodes où je fais intervenir mes anciennes clientes sur le podcast pour qu'elles parlent de l'accompagnement Pitch Tombiz et qu'elles se pitchent aussi et Shirley elle dit vraiment ça, elle dit vraiment j'ai basculé dans ton accompagnement de je m'amusais à je suis devenue une véritable chère entreprise qui maintenant calcule ses coûts, ses marges, son chiffre d'affaires qui a des process, qui met en place, qui travaille du lundi au vendredi, qui met en place ses plannings éditoriaux, etc. Et c'était super intéressant de l'entendre dire ça et ça m'a inspiré l'épisode d'aujourd'hui. Mais en tout cas, tout ça pour vous dire qu'elle n'est pas la seule, ce n'est pas un cas isolé, j'en ai entendu plein qui disaient ça. Même moi au tout début, la première année en 2020, je m'amusais, je faisais mes petites vidéos YouTube, je faisais mes trucs, je faisais mes photos, je faisais mes shootings photos dehors et tout, j'étais en mode best life. Mais à un moment donné, parce que j'avais le chômage qui tombait tous les mois, à un moment donné, il fallait se dire, non, le chômage, je l'aurai plus, est-ce que je veux continuer à avoir cette best life ? Ben ouais, du coup, il faut basculer en chaîne d'entreprise, et c'est ce que j'ai fait. voilà j'espère que cet épisode il est clair en tout cas je vous invite vraiment à changer de mindset si ce n'est pas encore le cas pour vous aujourd'hui et à basculer dans ce mindset de chef d'entreprise j'espère que ça vous aura aidé en tout cas merci de m'avoir écouté et je vous dis à très vite dans un prochain épisode si ce podcast t'a plu je t'invite à t'abonner ou à mettre 5 étoiles ou un like et tu peux aussi le partager à tes amis Tu peux me retrouver sur tous les réseaux sociaux sous le nom de Fanny Lestrie Coach Si tu as des questions ou des sujets que tu aimerais que j'aborde, n'hésite pas à m'écrire A très vite dans un tout nouveau podcast

Description

Ce que j'ai remarqué avec mes clientes ou les femmes que je rencontre souvent en réseau d'entrepreneurs c'est qu'elles ont souvent du mal à basculer dans un mode de cheffe d'entreprise. Et souvent si leur boite stagne c'est à cause de cette raison.


Je t'explique dans ce mini format quelles sont les 3 conséquences à rester dans un mode "passion", un mode "amusement & plaisir" et de ne pas basculer en mode véritable chef d'entreprise pour développer son biz.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Pour savoir écrire ton pitch de façon impactante & attirer tous tes clients idéaux je t'offre ce guide en 4 étapes clés 🎁 : https://www.fannylesprit.com/ebooksofferts
Rejoins-moi sur les réseaux :

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/fannylespritcoach
FACEBOOK : https://www.facebook.com/fannylespritcoach
LINKEDIN : https://www.linkedin.com/in/fanny-lesprit-85b686162/
PINTEREST : https://www.pinterest.fr/fannylesprit/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour et bienvenue dans l'épisode n°128 du podcast Réveille ton potentiel, je suis ravie de vous retrouver pour un nouvel épisode Big Subject Mini Format. Vous savez, ce sont ces épisodes où je parle d'un gros sujet mais dans un format plus court. Je défais souvent une croyance ou je réponds à une question que j'ai reçue sur les réseaux sociaux ou de la part de mes clientes. Aujourd'hui, le sujet, c'est le mindset de chef d'entreprise. Je vais m'expliquer parce que souvent, les clientes que j'ai eues dans Pitchtombiz pendant plusieurs années, depuis ont eu cette problématique de mindset de chef d'entreprise. Donc, je vais vous expliquer ça juste après l'intro du podcast. Vous allez mieux comprendre pourquoi je voulais développer ce sujet. Je pense que ça peut concerner pas mal d'entrepreneurs, surtout à leur début. J'espère que l'épisode vous plaira. N'hésitez pas à me faire un retour si vous avez plu. Bienvenue dans le podcast qui t'aide à révéler pleinement ton potentiel. Je suis Fanny Lesprit, je suis aujourd'hui coach, conférencière et formatrice dans la prise de parole en public. Je n'ai pas toujours fait ça puisque j'étais une ancienne timide et je n'avais pas confiance en moi. J'ai décidé de faire de mes faiblesses finalement une force pour devenir comédienne, professeure de théâtre, coach et formatrice. Ma mission aujourd'hui est d'aider les femmes ambitieuses qui ont un projet, une envie d'entreprendre, à développer leur activité, à révéler toute leur puissance en osant parler d'elles et de leurs offres. Chaque semaine, seule ou avec les personnalités qui m'inspirent, j'aborde des thèmes autour du développement personnel, de l'entrepreneuriat et de la prise de parole. Si le podcast te plaît, je t'invite à le noter 5 étoiles sur la plateforme de ton choix, cela m'aiderait beaucoup à faire connaître le podcast. Je te souhaite une très belle écoute ! Alors qu'est-ce que je veux dire par mindset de chef d'entreprise ? En effet, ce que j'ai remarqué pendant plusieurs accompagnements et plusieurs personnes que j'ai accompagnées, c'est que souvent le métier que l'on exerce, le nouveau métier que l'on exerce, après souvent une reconversion professionnelle, est un métier qui est un métier passion. Un métier que l'on adore, c'est-à-dire par exemple on devient coach parce qu'on adore l'humain, on adore être tourné vers l'humain, aider les autres, etc. Si on fait du community management par exemple, c'est parce qu'on adore la création, on adore la communication, on adore la visibilité sur les réseaux sociaux. Si on est graphique designer, c'est parce qu'on a des profils très créatifs et souvent, bon bah ça arrive parfois aussi après des reconversions professionnelles. Et du coup, quand on fait une reconversion professionnelle, on se lance dans l'entrepreneuriat avec souvent pas trop de clés. Donc pas de clés stratégiques, pas de clés business, juste la formation que l'on a sur le nouveau métier que l'on veut exercer. Je mets aussi dans cette rubrique-là les thérapeutes, les naturopathes, les coachs sportifs, toutes les personnes qui sont tournées souvent vers l'humain. Et souvent ce qui se passe c'est que ces personnes là, ben elles sont hyper motivées à vivre de leur activité, à vouloir développer un business, à vouloir aider le max de personnes, à avoir une mission vraiment impactante. Mais elles n'ont pas encore switché avec un mindset, un état d'esprit de vraie chef d'entreprise. Et quand je dis ça, ben en fait souvent ce que je remarque avec mes clientes c'est qu'elles sont toujours au stade de passion. Elles sont toujours au stade de... je m'amuse entre guillemets, je prends beaucoup de plaisir à faire ce que je fais, mais je n'ai pas encore switché en chef d'entreprise. Et ce qui va se passer par rapport à ça, c'est que ça va avoir plusieurs conséquences, notamment des conséquences au niveau, ce que j'ai pu remarquer, au niveau stratégique. C'est-à-dire qu'il n'y a aucune stratégie qui a été faite, aucune structure, aucun process qui est mis en place, pas de planning éditorial, on poste seulement quand on a envie. on se prend pas la tête, on fait des petits coachings à droite à gauche, on fait les amis, on fait la famille, on en parle un petit peu, mais on n'a aucune vraie structure, aucun process mis en place pour se dire ok, ben là j'ai une entreprise qui doit tourner. La deuxième conséquence à ça, c'est souvent le problème de tarifs. Je me retrouve avec des clientes qui ne savent absolument pas la valeur de leurs offres. Et ce sujet-là, il est hyper important parce que souvent quand on a un métier passion, on peut pas se dire que vous, vous avez, en fait on se dit pas que nous ou vous, enfin si je vous vois, mais nous on a une valeur ajoutée à apporter, et du coup on se dit mais oui mais moi c'est naturel pour moi, c'est ma zone de génie, je fais ça naturellement. Donc, bah vu que c'est naturel pour moi, limite je peux l'offrir gratuitement. Et bien c'est là où on a tort, c'est parce que pour avoir une entreprise, il faut avoir aussi de l'argent à un moment donné qui tombe. pour vivre et donc il faut justement faire payer ses services et encore plus si surtout c'était votre zone de génie et que les autres n'ont pas ce que vous, vous avez. Donc sur ça c'est... Ce que j'ai remarqué, c'est que souvent mes clientes font des tarifs très très bas au début avant de commencer l'accompagnement avec moi parce qu'elles estiment que c'est pas forcément un super incroyable talent qu'elles ont, c'est pas une zone de génie qui est nulle part vue ailleurs. Et du coup c'est ce qu'on va aller retravailler en profondeur dans l'accompagnement, on va aller travailler leur zone de génie. et pourquoi elles, elles sont faites pour accompagner ce type de clients. Et normalement, si on fait bien ce travail, on va arriver à quelque chose d'assez échancré, et ce que moi j'appelle une niche, forcément on appelle ça dans le marketing, une niche de marché. Et pourquoi la niche ? Eh bien parce qu'on est les seuls à faire ce que l'on fait, à aider ces gens-là en particulier, sur ce sujet-là. Et ça, ça a un tarif, et ça, ça a un prix, que les personnes sont prêtes à mettre, parce que vous seuls, uniques, vous êtes en train de le faire. Donc ça, c'était la deuxième conséquence, c'est que je vois pas de tarif. Donc quand on n'a pas un mindset de chef d'entreprise, on n'est pas structuré, on ne sait pas mettre des tarifs. Et donc ce que ça enclenche quoi aussi comme conséquence ? C'est que forcément au bout de 6 mois, 1 an, 1 an et demi, on ne vit toujours pas de son activité. Et ce que je remarque avec mes clientes, c'est que du coup, comme elles n'ont pas bien fixé leurs tarifs, elles ont... pas assez cliente. Et par exemple, admettons pour une coach ou une thérapeute qui va mettre 50 euros de l'heure, alors qu'elle va avoir 3 ou 4 clientes dans le mois, et bien évidemment, ce n'est pas suffisant pour pouvoir en vivre. Il va falloir qu'elle fasse de la masse à 50 euros de l'heure pour pouvoir se verser 2000 euros net par mois. Ce qui est quasi pas impossible, mais ce qui peut être très dur au début. non seulement parce qu'on va manquer de temps pour aussi faire tous les coachings, l'énergie que ça nous donne, la création de contenu, et il va falloir trouver, je sais pas, admettons 30 clients par mois à 50 euros pour en vivre décemment. Sauf que 30 clients par mois, est-ce que c'est vraiment trouvable ? Donc moi quand je les coach, je leur pose ces questions-là, je leur dis est-ce que c'est vraiment trouvable 30 personnes par mois à 50 euros ? Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que tu augmentes ton tarif à 100 euros mais que tu en aies moins et que ce soit plus qualitatif et que tu gardes ton énergie ? Ou est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux, et ça c'est un autre sujet mais j'en ai déjà parlé plein de fois, il ne vaudrait pas mieux faire un package, c'est-à-dire une offre irrésistible avec vraiment une transformation apportée où la personne achète l'offre entière. Ce qui permet de pérenniser dans le temps le paiement en trois fois et d'accompagner une personne sur trois mois, admettons, pour lui délivrer une véritable transformation. et notamment vous allez prendre du temps avec cette personne elle va être contente elle va voir les transformations chez elle elle va pouvoir en parler et vous, vous allez aussi pouvoir vous pérenniser au niveau tarifaire et au niveau chiffre d'affaires dans votre entreprise et ça vous coûtera moins en énergie de trouver je sais pas 3 clientes pour vos offres sur 3 mois et ça 3 clients par mois c'est trouvable pour en avoir tout le temps 3 plus 6 plus 9 vous voyez ça s'ajoute si vous faites des accompagnements de 3 mois mais en tout cas c'est plus réalisable que 50 clients à 50 euros donc ça c'était ce que je voulais déconstruire et donc du coup ce qui fait que quand vous travaillez la structure Les tarifs que vous mettez, que vous accordez une valeur parce qu'il y a aussi ça dans le problème des tarifs, c'est la valeur que l'on s'accorde. Souvent on va dire mais moi je vaux pas ça. Donc moi quand je parle des tarifs, je fais souvent une addition entre le prix du marché, ce que ça vaut sur le marché, ce que vous vous valez, donc la valeur que vous vous donnez. et le tarif qui est juste pour votre client, celui que lui aura fixé en amont avec un sondage, etc. Et quand on a tout ça, on a un tarif qui est assez juste. Et pour basculer dans ce mindset de chef d'entreprise, eh bien il faut prendre en compte toutes ces choses-là. Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes structuré ? Est-ce qu'aujourd'hui vous avez mis des process en cours ? Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes encore en mode passion, je m'amuse, je prends du plaisir mais bon le reste du temps je sais pas trop quoi faire. Je cherche deux trois clients mais bon voilà si j'en ai pas beaucoup. bah tant pis, voilà, c'est une passion, c'est normal, on n'en vit pas. Si vous continuez à croire à ces croyances, si vous continuez à vous répéter ça, forcément vous n'allez jamais basculer dans un poste, dans un mindset, dans un poste, dans un mindset de chef d'entreprise. Oui, c'est un poste, je me suis trompée en disant le mot, mais c'est un vrai poste, le chef d'entreprise, c'est le poste de gérant d'une entreprise. Donc vous avez, ok, aujourd'hui toutes les casquettes, comptable, formateur. coach, vous avez tout... Des casquettes possibles et inimaginables. dans votre entreprise, mais surtout, est-ce que vous avez la casquette de personnes qui pensent comme un gérant et un chef d'entreprise ? Si ce n'est pas le cas, je vous invite à vous poser des questions dans le sens où, souvent aussi, ce qui se passe avec les nouveaux entrepreneurs qui se reconvertissent, c'est qu'ils ont fait un rejet total du système qu'ils ont eu avant, c'est-à-dire la hiérarchie, les gérants, etc. Aussi, le rapport à l'argent, oui, mais les patrons, c'est ceux qui s'enrichissent le plus et c'est ceux qui en font le moins. Enfin... Toutes ces croyances-là, toutes ces choses-là que vous vous êtes répétées en permanence vont faire que vous, vous n'avez totalement pas envie de basculer dans un mindset de chef d'entreprise. Vous avez envie de continuer à vous amuser, à donner vos 2-3 coachings par mois avec vos 2-3 clients, community management ou je ne sais quoi. C'est normal en fait, c'est normal. Il faut que vous basculiez entre la passion, l'amusement, le plaisir que vous prenez à je run un business quoi. et dans les semaines à venir il va y avoir l'interview de Shirley qui va sortir dans un cadre d'épisode de Pitch Lab donc les Pitch Lab c'est les épisodes où je fais intervenir mes anciennes clientes sur le podcast pour qu'elles parlent de l'accompagnement Pitch Tombiz et qu'elles se pitchent aussi et Shirley elle dit vraiment ça, elle dit vraiment j'ai basculé dans ton accompagnement de je m'amusais à je suis devenue une véritable chère entreprise qui maintenant calcule ses coûts, ses marges, son chiffre d'affaires qui a des process, qui met en place, qui travaille du lundi au vendredi, qui met en place ses plannings éditoriaux, etc. Et c'était super intéressant de l'entendre dire ça et ça m'a inspiré l'épisode d'aujourd'hui. Mais en tout cas, tout ça pour vous dire qu'elle n'est pas la seule, ce n'est pas un cas isolé, j'en ai entendu plein qui disaient ça. Même moi au tout début, la première année en 2020, je m'amusais, je faisais mes petites vidéos YouTube, je faisais mes trucs, je faisais mes photos, je faisais mes shootings photos dehors et tout, j'étais en mode best life. Mais à un moment donné, parce que j'avais le chômage qui tombait tous les mois, à un moment donné, il fallait se dire, non, le chômage, je l'aurai plus, est-ce que je veux continuer à avoir cette best life ? Ben ouais, du coup, il faut basculer en chaîne d'entreprise, et c'est ce que j'ai fait. voilà j'espère que cet épisode il est clair en tout cas je vous invite vraiment à changer de mindset si ce n'est pas encore le cas pour vous aujourd'hui et à basculer dans ce mindset de chef d'entreprise j'espère que ça vous aura aidé en tout cas merci de m'avoir écouté et je vous dis à très vite dans un prochain épisode si ce podcast t'a plu je t'invite à t'abonner ou à mettre 5 étoiles ou un like et tu peux aussi le partager à tes amis Tu peux me retrouver sur tous les réseaux sociaux sous le nom de Fanny Lestrie Coach Si tu as des questions ou des sujets que tu aimerais que j'aborde, n'hésite pas à m'écrire A très vite dans un tout nouveau podcast

Share

Embed

You may also like

Description

Ce que j'ai remarqué avec mes clientes ou les femmes que je rencontre souvent en réseau d'entrepreneurs c'est qu'elles ont souvent du mal à basculer dans un mode de cheffe d'entreprise. Et souvent si leur boite stagne c'est à cause de cette raison.


Je t'explique dans ce mini format quelles sont les 3 conséquences à rester dans un mode "passion", un mode "amusement & plaisir" et de ne pas basculer en mode véritable chef d'entreprise pour développer son biz.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Pour savoir écrire ton pitch de façon impactante & attirer tous tes clients idéaux je t'offre ce guide en 4 étapes clés 🎁 : https://www.fannylesprit.com/ebooksofferts
Rejoins-moi sur les réseaux :

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/fannylespritcoach
FACEBOOK : https://www.facebook.com/fannylespritcoach
LINKEDIN : https://www.linkedin.com/in/fanny-lesprit-85b686162/
PINTEREST : https://www.pinterest.fr/fannylesprit/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour et bienvenue dans l'épisode n°128 du podcast Réveille ton potentiel, je suis ravie de vous retrouver pour un nouvel épisode Big Subject Mini Format. Vous savez, ce sont ces épisodes où je parle d'un gros sujet mais dans un format plus court. Je défais souvent une croyance ou je réponds à une question que j'ai reçue sur les réseaux sociaux ou de la part de mes clientes. Aujourd'hui, le sujet, c'est le mindset de chef d'entreprise. Je vais m'expliquer parce que souvent, les clientes que j'ai eues dans Pitchtombiz pendant plusieurs années, depuis ont eu cette problématique de mindset de chef d'entreprise. Donc, je vais vous expliquer ça juste après l'intro du podcast. Vous allez mieux comprendre pourquoi je voulais développer ce sujet. Je pense que ça peut concerner pas mal d'entrepreneurs, surtout à leur début. J'espère que l'épisode vous plaira. N'hésitez pas à me faire un retour si vous avez plu. Bienvenue dans le podcast qui t'aide à révéler pleinement ton potentiel. Je suis Fanny Lesprit, je suis aujourd'hui coach, conférencière et formatrice dans la prise de parole en public. Je n'ai pas toujours fait ça puisque j'étais une ancienne timide et je n'avais pas confiance en moi. J'ai décidé de faire de mes faiblesses finalement une force pour devenir comédienne, professeure de théâtre, coach et formatrice. Ma mission aujourd'hui est d'aider les femmes ambitieuses qui ont un projet, une envie d'entreprendre, à développer leur activité, à révéler toute leur puissance en osant parler d'elles et de leurs offres. Chaque semaine, seule ou avec les personnalités qui m'inspirent, j'aborde des thèmes autour du développement personnel, de l'entrepreneuriat et de la prise de parole. Si le podcast te plaît, je t'invite à le noter 5 étoiles sur la plateforme de ton choix, cela m'aiderait beaucoup à faire connaître le podcast. Je te souhaite une très belle écoute ! Alors qu'est-ce que je veux dire par mindset de chef d'entreprise ? En effet, ce que j'ai remarqué pendant plusieurs accompagnements et plusieurs personnes que j'ai accompagnées, c'est que souvent le métier que l'on exerce, le nouveau métier que l'on exerce, après souvent une reconversion professionnelle, est un métier qui est un métier passion. Un métier que l'on adore, c'est-à-dire par exemple on devient coach parce qu'on adore l'humain, on adore être tourné vers l'humain, aider les autres, etc. Si on fait du community management par exemple, c'est parce qu'on adore la création, on adore la communication, on adore la visibilité sur les réseaux sociaux. Si on est graphique designer, c'est parce qu'on a des profils très créatifs et souvent, bon bah ça arrive parfois aussi après des reconversions professionnelles. Et du coup, quand on fait une reconversion professionnelle, on se lance dans l'entrepreneuriat avec souvent pas trop de clés. Donc pas de clés stratégiques, pas de clés business, juste la formation que l'on a sur le nouveau métier que l'on veut exercer. Je mets aussi dans cette rubrique-là les thérapeutes, les naturopathes, les coachs sportifs, toutes les personnes qui sont tournées souvent vers l'humain. Et souvent ce qui se passe c'est que ces personnes là, ben elles sont hyper motivées à vivre de leur activité, à vouloir développer un business, à vouloir aider le max de personnes, à avoir une mission vraiment impactante. Mais elles n'ont pas encore switché avec un mindset, un état d'esprit de vraie chef d'entreprise. Et quand je dis ça, ben en fait souvent ce que je remarque avec mes clientes c'est qu'elles sont toujours au stade de passion. Elles sont toujours au stade de... je m'amuse entre guillemets, je prends beaucoup de plaisir à faire ce que je fais, mais je n'ai pas encore switché en chef d'entreprise. Et ce qui va se passer par rapport à ça, c'est que ça va avoir plusieurs conséquences, notamment des conséquences au niveau, ce que j'ai pu remarquer, au niveau stratégique. C'est-à-dire qu'il n'y a aucune stratégie qui a été faite, aucune structure, aucun process qui est mis en place, pas de planning éditorial, on poste seulement quand on a envie. on se prend pas la tête, on fait des petits coachings à droite à gauche, on fait les amis, on fait la famille, on en parle un petit peu, mais on n'a aucune vraie structure, aucun process mis en place pour se dire ok, ben là j'ai une entreprise qui doit tourner. La deuxième conséquence à ça, c'est souvent le problème de tarifs. Je me retrouve avec des clientes qui ne savent absolument pas la valeur de leurs offres. Et ce sujet-là, il est hyper important parce que souvent quand on a un métier passion, on peut pas se dire que vous, vous avez, en fait on se dit pas que nous ou vous, enfin si je vous vois, mais nous on a une valeur ajoutée à apporter, et du coup on se dit mais oui mais moi c'est naturel pour moi, c'est ma zone de génie, je fais ça naturellement. Donc, bah vu que c'est naturel pour moi, limite je peux l'offrir gratuitement. Et bien c'est là où on a tort, c'est parce que pour avoir une entreprise, il faut avoir aussi de l'argent à un moment donné qui tombe. pour vivre et donc il faut justement faire payer ses services et encore plus si surtout c'était votre zone de génie et que les autres n'ont pas ce que vous, vous avez. Donc sur ça c'est... Ce que j'ai remarqué, c'est que souvent mes clientes font des tarifs très très bas au début avant de commencer l'accompagnement avec moi parce qu'elles estiment que c'est pas forcément un super incroyable talent qu'elles ont, c'est pas une zone de génie qui est nulle part vue ailleurs. Et du coup c'est ce qu'on va aller retravailler en profondeur dans l'accompagnement, on va aller travailler leur zone de génie. et pourquoi elles, elles sont faites pour accompagner ce type de clients. Et normalement, si on fait bien ce travail, on va arriver à quelque chose d'assez échancré, et ce que moi j'appelle une niche, forcément on appelle ça dans le marketing, une niche de marché. Et pourquoi la niche ? Eh bien parce qu'on est les seuls à faire ce que l'on fait, à aider ces gens-là en particulier, sur ce sujet-là. Et ça, ça a un tarif, et ça, ça a un prix, que les personnes sont prêtes à mettre, parce que vous seuls, uniques, vous êtes en train de le faire. Donc ça, c'était la deuxième conséquence, c'est que je vois pas de tarif. Donc quand on n'a pas un mindset de chef d'entreprise, on n'est pas structuré, on ne sait pas mettre des tarifs. Et donc ce que ça enclenche quoi aussi comme conséquence ? C'est que forcément au bout de 6 mois, 1 an, 1 an et demi, on ne vit toujours pas de son activité. Et ce que je remarque avec mes clientes, c'est que du coup, comme elles n'ont pas bien fixé leurs tarifs, elles ont... pas assez cliente. Et par exemple, admettons pour une coach ou une thérapeute qui va mettre 50 euros de l'heure, alors qu'elle va avoir 3 ou 4 clientes dans le mois, et bien évidemment, ce n'est pas suffisant pour pouvoir en vivre. Il va falloir qu'elle fasse de la masse à 50 euros de l'heure pour pouvoir se verser 2000 euros net par mois. Ce qui est quasi pas impossible, mais ce qui peut être très dur au début. non seulement parce qu'on va manquer de temps pour aussi faire tous les coachings, l'énergie que ça nous donne, la création de contenu, et il va falloir trouver, je sais pas, admettons 30 clients par mois à 50 euros pour en vivre décemment. Sauf que 30 clients par mois, est-ce que c'est vraiment trouvable ? Donc moi quand je les coach, je leur pose ces questions-là, je leur dis est-ce que c'est vraiment trouvable 30 personnes par mois à 50 euros ? Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que tu augmentes ton tarif à 100 euros mais que tu en aies moins et que ce soit plus qualitatif et que tu gardes ton énergie ? Ou est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux, et ça c'est un autre sujet mais j'en ai déjà parlé plein de fois, il ne vaudrait pas mieux faire un package, c'est-à-dire une offre irrésistible avec vraiment une transformation apportée où la personne achète l'offre entière. Ce qui permet de pérenniser dans le temps le paiement en trois fois et d'accompagner une personne sur trois mois, admettons, pour lui délivrer une véritable transformation. et notamment vous allez prendre du temps avec cette personne elle va être contente elle va voir les transformations chez elle elle va pouvoir en parler et vous, vous allez aussi pouvoir vous pérenniser au niveau tarifaire et au niveau chiffre d'affaires dans votre entreprise et ça vous coûtera moins en énergie de trouver je sais pas 3 clientes pour vos offres sur 3 mois et ça 3 clients par mois c'est trouvable pour en avoir tout le temps 3 plus 6 plus 9 vous voyez ça s'ajoute si vous faites des accompagnements de 3 mois mais en tout cas c'est plus réalisable que 50 clients à 50 euros donc ça c'était ce que je voulais déconstruire et donc du coup ce qui fait que quand vous travaillez la structure Les tarifs que vous mettez, que vous accordez une valeur parce qu'il y a aussi ça dans le problème des tarifs, c'est la valeur que l'on s'accorde. Souvent on va dire mais moi je vaux pas ça. Donc moi quand je parle des tarifs, je fais souvent une addition entre le prix du marché, ce que ça vaut sur le marché, ce que vous vous valez, donc la valeur que vous vous donnez. et le tarif qui est juste pour votre client, celui que lui aura fixé en amont avec un sondage, etc. Et quand on a tout ça, on a un tarif qui est assez juste. Et pour basculer dans ce mindset de chef d'entreprise, eh bien il faut prendre en compte toutes ces choses-là. Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes structuré ? Est-ce qu'aujourd'hui vous avez mis des process en cours ? Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes encore en mode passion, je m'amuse, je prends du plaisir mais bon le reste du temps je sais pas trop quoi faire. Je cherche deux trois clients mais bon voilà si j'en ai pas beaucoup. bah tant pis, voilà, c'est une passion, c'est normal, on n'en vit pas. Si vous continuez à croire à ces croyances, si vous continuez à vous répéter ça, forcément vous n'allez jamais basculer dans un poste, dans un mindset, dans un poste, dans un mindset de chef d'entreprise. Oui, c'est un poste, je me suis trompée en disant le mot, mais c'est un vrai poste, le chef d'entreprise, c'est le poste de gérant d'une entreprise. Donc vous avez, ok, aujourd'hui toutes les casquettes, comptable, formateur. coach, vous avez tout... Des casquettes possibles et inimaginables. dans votre entreprise, mais surtout, est-ce que vous avez la casquette de personnes qui pensent comme un gérant et un chef d'entreprise ? Si ce n'est pas le cas, je vous invite à vous poser des questions dans le sens où, souvent aussi, ce qui se passe avec les nouveaux entrepreneurs qui se reconvertissent, c'est qu'ils ont fait un rejet total du système qu'ils ont eu avant, c'est-à-dire la hiérarchie, les gérants, etc. Aussi, le rapport à l'argent, oui, mais les patrons, c'est ceux qui s'enrichissent le plus et c'est ceux qui en font le moins. Enfin... Toutes ces croyances-là, toutes ces choses-là que vous vous êtes répétées en permanence vont faire que vous, vous n'avez totalement pas envie de basculer dans un mindset de chef d'entreprise. Vous avez envie de continuer à vous amuser, à donner vos 2-3 coachings par mois avec vos 2-3 clients, community management ou je ne sais quoi. C'est normal en fait, c'est normal. Il faut que vous basculiez entre la passion, l'amusement, le plaisir que vous prenez à je run un business quoi. et dans les semaines à venir il va y avoir l'interview de Shirley qui va sortir dans un cadre d'épisode de Pitch Lab donc les Pitch Lab c'est les épisodes où je fais intervenir mes anciennes clientes sur le podcast pour qu'elles parlent de l'accompagnement Pitch Tombiz et qu'elles se pitchent aussi et Shirley elle dit vraiment ça, elle dit vraiment j'ai basculé dans ton accompagnement de je m'amusais à je suis devenue une véritable chère entreprise qui maintenant calcule ses coûts, ses marges, son chiffre d'affaires qui a des process, qui met en place, qui travaille du lundi au vendredi, qui met en place ses plannings éditoriaux, etc. Et c'était super intéressant de l'entendre dire ça et ça m'a inspiré l'épisode d'aujourd'hui. Mais en tout cas, tout ça pour vous dire qu'elle n'est pas la seule, ce n'est pas un cas isolé, j'en ai entendu plein qui disaient ça. Même moi au tout début, la première année en 2020, je m'amusais, je faisais mes petites vidéos YouTube, je faisais mes trucs, je faisais mes photos, je faisais mes shootings photos dehors et tout, j'étais en mode best life. Mais à un moment donné, parce que j'avais le chômage qui tombait tous les mois, à un moment donné, il fallait se dire, non, le chômage, je l'aurai plus, est-ce que je veux continuer à avoir cette best life ? Ben ouais, du coup, il faut basculer en chaîne d'entreprise, et c'est ce que j'ai fait. voilà j'espère que cet épisode il est clair en tout cas je vous invite vraiment à changer de mindset si ce n'est pas encore le cas pour vous aujourd'hui et à basculer dans ce mindset de chef d'entreprise j'espère que ça vous aura aidé en tout cas merci de m'avoir écouté et je vous dis à très vite dans un prochain épisode si ce podcast t'a plu je t'invite à t'abonner ou à mettre 5 étoiles ou un like et tu peux aussi le partager à tes amis Tu peux me retrouver sur tous les réseaux sociaux sous le nom de Fanny Lestrie Coach Si tu as des questions ou des sujets que tu aimerais que j'aborde, n'hésite pas à m'écrire A très vite dans un tout nouveau podcast

Description

Ce que j'ai remarqué avec mes clientes ou les femmes que je rencontre souvent en réseau d'entrepreneurs c'est qu'elles ont souvent du mal à basculer dans un mode de cheffe d'entreprise. Et souvent si leur boite stagne c'est à cause de cette raison.


Je t'explique dans ce mini format quelles sont les 3 conséquences à rester dans un mode "passion", un mode "amusement & plaisir" et de ne pas basculer en mode véritable chef d'entreprise pour développer son biz.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Pour savoir écrire ton pitch de façon impactante & attirer tous tes clients idéaux je t'offre ce guide en 4 étapes clés 🎁 : https://www.fannylesprit.com/ebooksofferts
Rejoins-moi sur les réseaux :

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/fannylespritcoach
FACEBOOK : https://www.facebook.com/fannylespritcoach
LINKEDIN : https://www.linkedin.com/in/fanny-lesprit-85b686162/
PINTEREST : https://www.pinterest.fr/fannylesprit/


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour et bienvenue dans l'épisode n°128 du podcast Réveille ton potentiel, je suis ravie de vous retrouver pour un nouvel épisode Big Subject Mini Format. Vous savez, ce sont ces épisodes où je parle d'un gros sujet mais dans un format plus court. Je défais souvent une croyance ou je réponds à une question que j'ai reçue sur les réseaux sociaux ou de la part de mes clientes. Aujourd'hui, le sujet, c'est le mindset de chef d'entreprise. Je vais m'expliquer parce que souvent, les clientes que j'ai eues dans Pitchtombiz pendant plusieurs années, depuis ont eu cette problématique de mindset de chef d'entreprise. Donc, je vais vous expliquer ça juste après l'intro du podcast. Vous allez mieux comprendre pourquoi je voulais développer ce sujet. Je pense que ça peut concerner pas mal d'entrepreneurs, surtout à leur début. J'espère que l'épisode vous plaira. N'hésitez pas à me faire un retour si vous avez plu. Bienvenue dans le podcast qui t'aide à révéler pleinement ton potentiel. Je suis Fanny Lesprit, je suis aujourd'hui coach, conférencière et formatrice dans la prise de parole en public. Je n'ai pas toujours fait ça puisque j'étais une ancienne timide et je n'avais pas confiance en moi. J'ai décidé de faire de mes faiblesses finalement une force pour devenir comédienne, professeure de théâtre, coach et formatrice. Ma mission aujourd'hui est d'aider les femmes ambitieuses qui ont un projet, une envie d'entreprendre, à développer leur activité, à révéler toute leur puissance en osant parler d'elles et de leurs offres. Chaque semaine, seule ou avec les personnalités qui m'inspirent, j'aborde des thèmes autour du développement personnel, de l'entrepreneuriat et de la prise de parole. Si le podcast te plaît, je t'invite à le noter 5 étoiles sur la plateforme de ton choix, cela m'aiderait beaucoup à faire connaître le podcast. Je te souhaite une très belle écoute ! Alors qu'est-ce que je veux dire par mindset de chef d'entreprise ? En effet, ce que j'ai remarqué pendant plusieurs accompagnements et plusieurs personnes que j'ai accompagnées, c'est que souvent le métier que l'on exerce, le nouveau métier que l'on exerce, après souvent une reconversion professionnelle, est un métier qui est un métier passion. Un métier que l'on adore, c'est-à-dire par exemple on devient coach parce qu'on adore l'humain, on adore être tourné vers l'humain, aider les autres, etc. Si on fait du community management par exemple, c'est parce qu'on adore la création, on adore la communication, on adore la visibilité sur les réseaux sociaux. Si on est graphique designer, c'est parce qu'on a des profils très créatifs et souvent, bon bah ça arrive parfois aussi après des reconversions professionnelles. Et du coup, quand on fait une reconversion professionnelle, on se lance dans l'entrepreneuriat avec souvent pas trop de clés. Donc pas de clés stratégiques, pas de clés business, juste la formation que l'on a sur le nouveau métier que l'on veut exercer. Je mets aussi dans cette rubrique-là les thérapeutes, les naturopathes, les coachs sportifs, toutes les personnes qui sont tournées souvent vers l'humain. Et souvent ce qui se passe c'est que ces personnes là, ben elles sont hyper motivées à vivre de leur activité, à vouloir développer un business, à vouloir aider le max de personnes, à avoir une mission vraiment impactante. Mais elles n'ont pas encore switché avec un mindset, un état d'esprit de vraie chef d'entreprise. Et quand je dis ça, ben en fait souvent ce que je remarque avec mes clientes c'est qu'elles sont toujours au stade de passion. Elles sont toujours au stade de... je m'amuse entre guillemets, je prends beaucoup de plaisir à faire ce que je fais, mais je n'ai pas encore switché en chef d'entreprise. Et ce qui va se passer par rapport à ça, c'est que ça va avoir plusieurs conséquences, notamment des conséquences au niveau, ce que j'ai pu remarquer, au niveau stratégique. C'est-à-dire qu'il n'y a aucune stratégie qui a été faite, aucune structure, aucun process qui est mis en place, pas de planning éditorial, on poste seulement quand on a envie. on se prend pas la tête, on fait des petits coachings à droite à gauche, on fait les amis, on fait la famille, on en parle un petit peu, mais on n'a aucune vraie structure, aucun process mis en place pour se dire ok, ben là j'ai une entreprise qui doit tourner. La deuxième conséquence à ça, c'est souvent le problème de tarifs. Je me retrouve avec des clientes qui ne savent absolument pas la valeur de leurs offres. Et ce sujet-là, il est hyper important parce que souvent quand on a un métier passion, on peut pas se dire que vous, vous avez, en fait on se dit pas que nous ou vous, enfin si je vous vois, mais nous on a une valeur ajoutée à apporter, et du coup on se dit mais oui mais moi c'est naturel pour moi, c'est ma zone de génie, je fais ça naturellement. Donc, bah vu que c'est naturel pour moi, limite je peux l'offrir gratuitement. Et bien c'est là où on a tort, c'est parce que pour avoir une entreprise, il faut avoir aussi de l'argent à un moment donné qui tombe. pour vivre et donc il faut justement faire payer ses services et encore plus si surtout c'était votre zone de génie et que les autres n'ont pas ce que vous, vous avez. Donc sur ça c'est... Ce que j'ai remarqué, c'est que souvent mes clientes font des tarifs très très bas au début avant de commencer l'accompagnement avec moi parce qu'elles estiment que c'est pas forcément un super incroyable talent qu'elles ont, c'est pas une zone de génie qui est nulle part vue ailleurs. Et du coup c'est ce qu'on va aller retravailler en profondeur dans l'accompagnement, on va aller travailler leur zone de génie. et pourquoi elles, elles sont faites pour accompagner ce type de clients. Et normalement, si on fait bien ce travail, on va arriver à quelque chose d'assez échancré, et ce que moi j'appelle une niche, forcément on appelle ça dans le marketing, une niche de marché. Et pourquoi la niche ? Eh bien parce qu'on est les seuls à faire ce que l'on fait, à aider ces gens-là en particulier, sur ce sujet-là. Et ça, ça a un tarif, et ça, ça a un prix, que les personnes sont prêtes à mettre, parce que vous seuls, uniques, vous êtes en train de le faire. Donc ça, c'était la deuxième conséquence, c'est que je vois pas de tarif. Donc quand on n'a pas un mindset de chef d'entreprise, on n'est pas structuré, on ne sait pas mettre des tarifs. Et donc ce que ça enclenche quoi aussi comme conséquence ? C'est que forcément au bout de 6 mois, 1 an, 1 an et demi, on ne vit toujours pas de son activité. Et ce que je remarque avec mes clientes, c'est que du coup, comme elles n'ont pas bien fixé leurs tarifs, elles ont... pas assez cliente. Et par exemple, admettons pour une coach ou une thérapeute qui va mettre 50 euros de l'heure, alors qu'elle va avoir 3 ou 4 clientes dans le mois, et bien évidemment, ce n'est pas suffisant pour pouvoir en vivre. Il va falloir qu'elle fasse de la masse à 50 euros de l'heure pour pouvoir se verser 2000 euros net par mois. Ce qui est quasi pas impossible, mais ce qui peut être très dur au début. non seulement parce qu'on va manquer de temps pour aussi faire tous les coachings, l'énergie que ça nous donne, la création de contenu, et il va falloir trouver, je sais pas, admettons 30 clients par mois à 50 euros pour en vivre décemment. Sauf que 30 clients par mois, est-ce que c'est vraiment trouvable ? Donc moi quand je les coach, je leur pose ces questions-là, je leur dis est-ce que c'est vraiment trouvable 30 personnes par mois à 50 euros ? Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que tu augmentes ton tarif à 100 euros mais que tu en aies moins et que ce soit plus qualitatif et que tu gardes ton énergie ? Ou est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux, et ça c'est un autre sujet mais j'en ai déjà parlé plein de fois, il ne vaudrait pas mieux faire un package, c'est-à-dire une offre irrésistible avec vraiment une transformation apportée où la personne achète l'offre entière. Ce qui permet de pérenniser dans le temps le paiement en trois fois et d'accompagner une personne sur trois mois, admettons, pour lui délivrer une véritable transformation. et notamment vous allez prendre du temps avec cette personne elle va être contente elle va voir les transformations chez elle elle va pouvoir en parler et vous, vous allez aussi pouvoir vous pérenniser au niveau tarifaire et au niveau chiffre d'affaires dans votre entreprise et ça vous coûtera moins en énergie de trouver je sais pas 3 clientes pour vos offres sur 3 mois et ça 3 clients par mois c'est trouvable pour en avoir tout le temps 3 plus 6 plus 9 vous voyez ça s'ajoute si vous faites des accompagnements de 3 mois mais en tout cas c'est plus réalisable que 50 clients à 50 euros donc ça c'était ce que je voulais déconstruire et donc du coup ce qui fait que quand vous travaillez la structure Les tarifs que vous mettez, que vous accordez une valeur parce qu'il y a aussi ça dans le problème des tarifs, c'est la valeur que l'on s'accorde. Souvent on va dire mais moi je vaux pas ça. Donc moi quand je parle des tarifs, je fais souvent une addition entre le prix du marché, ce que ça vaut sur le marché, ce que vous vous valez, donc la valeur que vous vous donnez. et le tarif qui est juste pour votre client, celui que lui aura fixé en amont avec un sondage, etc. Et quand on a tout ça, on a un tarif qui est assez juste. Et pour basculer dans ce mindset de chef d'entreprise, eh bien il faut prendre en compte toutes ces choses-là. Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes structuré ? Est-ce qu'aujourd'hui vous avez mis des process en cours ? Est-ce qu'aujourd'hui vous êtes encore en mode passion, je m'amuse, je prends du plaisir mais bon le reste du temps je sais pas trop quoi faire. Je cherche deux trois clients mais bon voilà si j'en ai pas beaucoup. bah tant pis, voilà, c'est une passion, c'est normal, on n'en vit pas. Si vous continuez à croire à ces croyances, si vous continuez à vous répéter ça, forcément vous n'allez jamais basculer dans un poste, dans un mindset, dans un poste, dans un mindset de chef d'entreprise. Oui, c'est un poste, je me suis trompée en disant le mot, mais c'est un vrai poste, le chef d'entreprise, c'est le poste de gérant d'une entreprise. Donc vous avez, ok, aujourd'hui toutes les casquettes, comptable, formateur. coach, vous avez tout... Des casquettes possibles et inimaginables. dans votre entreprise, mais surtout, est-ce que vous avez la casquette de personnes qui pensent comme un gérant et un chef d'entreprise ? Si ce n'est pas le cas, je vous invite à vous poser des questions dans le sens où, souvent aussi, ce qui se passe avec les nouveaux entrepreneurs qui se reconvertissent, c'est qu'ils ont fait un rejet total du système qu'ils ont eu avant, c'est-à-dire la hiérarchie, les gérants, etc. Aussi, le rapport à l'argent, oui, mais les patrons, c'est ceux qui s'enrichissent le plus et c'est ceux qui en font le moins. Enfin... Toutes ces croyances-là, toutes ces choses-là que vous vous êtes répétées en permanence vont faire que vous, vous n'avez totalement pas envie de basculer dans un mindset de chef d'entreprise. Vous avez envie de continuer à vous amuser, à donner vos 2-3 coachings par mois avec vos 2-3 clients, community management ou je ne sais quoi. C'est normal en fait, c'est normal. Il faut que vous basculiez entre la passion, l'amusement, le plaisir que vous prenez à je run un business quoi. et dans les semaines à venir il va y avoir l'interview de Shirley qui va sortir dans un cadre d'épisode de Pitch Lab donc les Pitch Lab c'est les épisodes où je fais intervenir mes anciennes clientes sur le podcast pour qu'elles parlent de l'accompagnement Pitch Tombiz et qu'elles se pitchent aussi et Shirley elle dit vraiment ça, elle dit vraiment j'ai basculé dans ton accompagnement de je m'amusais à je suis devenue une véritable chère entreprise qui maintenant calcule ses coûts, ses marges, son chiffre d'affaires qui a des process, qui met en place, qui travaille du lundi au vendredi, qui met en place ses plannings éditoriaux, etc. Et c'était super intéressant de l'entendre dire ça et ça m'a inspiré l'épisode d'aujourd'hui. Mais en tout cas, tout ça pour vous dire qu'elle n'est pas la seule, ce n'est pas un cas isolé, j'en ai entendu plein qui disaient ça. Même moi au tout début, la première année en 2020, je m'amusais, je faisais mes petites vidéos YouTube, je faisais mes trucs, je faisais mes photos, je faisais mes shootings photos dehors et tout, j'étais en mode best life. Mais à un moment donné, parce que j'avais le chômage qui tombait tous les mois, à un moment donné, il fallait se dire, non, le chômage, je l'aurai plus, est-ce que je veux continuer à avoir cette best life ? Ben ouais, du coup, il faut basculer en chaîne d'entreprise, et c'est ce que j'ai fait. voilà j'espère que cet épisode il est clair en tout cas je vous invite vraiment à changer de mindset si ce n'est pas encore le cas pour vous aujourd'hui et à basculer dans ce mindset de chef d'entreprise j'espère que ça vous aura aidé en tout cas merci de m'avoir écouté et je vous dis à très vite dans un prochain épisode si ce podcast t'a plu je t'invite à t'abonner ou à mettre 5 étoiles ou un like et tu peux aussi le partager à tes amis Tu peux me retrouver sur tous les réseaux sociaux sous le nom de Fanny Lestrie Coach Si tu as des questions ou des sujets que tu aimerais que j'aborde, n'hésite pas à m'écrire A très vite dans un tout nouveau podcast

Share

Embed

You may also like