4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette cover
4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette cover
Souveraine Finance

4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette

4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette

52min |16/02/2021
Play
4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette cover
4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette cover
Souveraine Finance

4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette

4. Anne-Laure Kiechel, Souveraine de la dette

52min |16/02/2021
Play

Description

Peut-on condamner les générations futures à payer les rémanences contestées d'un système économique à bout de souffle ? Peut-on générer des trillions de dette sans s'inquiéter de notre indépendance et de notre souveraineté ?

Anne-Laure Kiechel, fondatrice de Global Sovereign Advisory et de la Chaire Dette Souveraine qu'elle a créée à Sciences Po en 2019, aborde ces sujets dans Souveraine Finance. Après une décennie chez Rothschild à conseiller des États, on ne peut qu'apprécier le surcroît de pédagogie avec lequel elle partage ses intuitions.

Fermez les yeux, et rouvrez-les dans une vaste salle dont les dorures lambrissées rappellent quelque palais présidentiel, où Olivier Roller fige de son objectif, dépouillés des attributs du pouvoir, ceux qu'il a marqués de son chiffre et en qui il s'incarne.

Les chuchotements de costumes sombres vous enveloppent d'une capiteuse atmosphère de secret que trouble ici les craquements irréguliers du point de Hongrie sous le pas enlevé d'un huissier à chaîne d'argent, et là le bourdonnement polyglotte de négociations stratégiques que rythme le bruit sourd des planches à billets. 

Tendez l'oreille, encore, et écoutez une parole rare qui porte urbi et orbi: celle de la Souveraine de la Dette 

Description

Peut-on condamner les générations futures à payer les rémanences contestées d'un système économique à bout de souffle ? Peut-on générer des trillions de dette sans s'inquiéter de notre indépendance et de notre souveraineté ?

Anne-Laure Kiechel, fondatrice de Global Sovereign Advisory et de la Chaire Dette Souveraine qu'elle a créée à Sciences Po en 2019, aborde ces sujets dans Souveraine Finance. Après une décennie chez Rothschild à conseiller des États, on ne peut qu'apprécier le surcroît de pédagogie avec lequel elle partage ses intuitions.

Fermez les yeux, et rouvrez-les dans une vaste salle dont les dorures lambrissées rappellent quelque palais présidentiel, où Olivier Roller fige de son objectif, dépouillés des attributs du pouvoir, ceux qu'il a marqués de son chiffre et en qui il s'incarne.

Les chuchotements de costumes sombres vous enveloppent d'une capiteuse atmosphère de secret que trouble ici les craquements irréguliers du point de Hongrie sous le pas enlevé d'un huissier à chaîne d'argent, et là le bourdonnement polyglotte de négociations stratégiques que rythme le bruit sourd des planches à billets. 

Tendez l'oreille, encore, et écoutez une parole rare qui porte urbi et orbi: celle de la Souveraine de la Dette 

Share

Embed

You may also like

Description

Peut-on condamner les générations futures à payer les rémanences contestées d'un système économique à bout de souffle ? Peut-on générer des trillions de dette sans s'inquiéter de notre indépendance et de notre souveraineté ?

Anne-Laure Kiechel, fondatrice de Global Sovereign Advisory et de la Chaire Dette Souveraine qu'elle a créée à Sciences Po en 2019, aborde ces sujets dans Souveraine Finance. Après une décennie chez Rothschild à conseiller des États, on ne peut qu'apprécier le surcroît de pédagogie avec lequel elle partage ses intuitions.

Fermez les yeux, et rouvrez-les dans une vaste salle dont les dorures lambrissées rappellent quelque palais présidentiel, où Olivier Roller fige de son objectif, dépouillés des attributs du pouvoir, ceux qu'il a marqués de son chiffre et en qui il s'incarne.

Les chuchotements de costumes sombres vous enveloppent d'une capiteuse atmosphère de secret que trouble ici les craquements irréguliers du point de Hongrie sous le pas enlevé d'un huissier à chaîne d'argent, et là le bourdonnement polyglotte de négociations stratégiques que rythme le bruit sourd des planches à billets. 

Tendez l'oreille, encore, et écoutez une parole rare qui porte urbi et orbi: celle de la Souveraine de la Dette 

Description

Peut-on condamner les générations futures à payer les rémanences contestées d'un système économique à bout de souffle ? Peut-on générer des trillions de dette sans s'inquiéter de notre indépendance et de notre souveraineté ?

Anne-Laure Kiechel, fondatrice de Global Sovereign Advisory et de la Chaire Dette Souveraine qu'elle a créée à Sciences Po en 2019, aborde ces sujets dans Souveraine Finance. Après une décennie chez Rothschild à conseiller des États, on ne peut qu'apprécier le surcroît de pédagogie avec lequel elle partage ses intuitions.

Fermez les yeux, et rouvrez-les dans une vaste salle dont les dorures lambrissées rappellent quelque palais présidentiel, où Olivier Roller fige de son objectif, dépouillés des attributs du pouvoir, ceux qu'il a marqués de son chiffre et en qui il s'incarne.

Les chuchotements de costumes sombres vous enveloppent d'une capiteuse atmosphère de secret que trouble ici les craquements irréguliers du point de Hongrie sous le pas enlevé d'un huissier à chaîne d'argent, et là le bourdonnement polyglotte de négociations stratégiques que rythme le bruit sourd des planches à billets. 

Tendez l'oreille, encore, et écoutez une parole rare qui porte urbi et orbi: celle de la Souveraine de la Dette 

Share

Embed

You may also like