Episode #77 - Deep work : mode d'emploi cover
Episode #77 - Deep work : mode d'emploi cover
Temps & Equilibre

Episode #77 - Deep work : mode d'emploi

Episode #77 - Deep work : mode d'emploi

16min |05/10/2021
Play
Episode #77 - Deep work : mode d'emploi cover
Episode #77 - Deep work : mode d'emploi cover
Temps & Equilibre

Episode #77 - Deep work : mode d'emploi

Episode #77 - Deep work : mode d'emploi

16min |05/10/2021
Play

Description

Dans son livre Deep work, Cal Newport, professeur d’informatique à l’université de Georgetown et auteur du blog Study Hacks, définit le travail en profondeur comme des « activités professionnelles menées dans un état de concentration absolue qui pousse vos capacités cognitives jusqu’à leurs limites. Ces efforts créent de la valeur, améliorent votre savoir-faire et sont difficiles à reproduire. » 


Selon l’expérience même de Cal Newport, trois à quatre heures de concentration interrompue et soigneusement ciblée, cinq jours par semaine, peuvent déboucher sur de précieux résultats, ce qu’il appelle « son engagement en territoire profond ».


Mais le travail en profondeur résulte d’un effort conscient et exige que vous mettiez en place les conditions qui vont favoriser ce dernier : vous devrez vous organiser en amont pour bénéficier de longs créneaux de travail sans interruption. Cela nécessite de couper complètement avec l’extérieur et de déconnecter. Vous pourrez alors bloquer des créneaux de travail en profondeur dans votre agenda et les préserver de toute intrusion. 


Deep work : mode d'emploi, c'est parti !


Bon mardi, et bon épisode 🎧


Pour aller plus loin : 



----------


Mon mail : diane@tempsetequilibre.com 


Retrouvez-moi sur :


Description

Dans son livre Deep work, Cal Newport, professeur d’informatique à l’université de Georgetown et auteur du blog Study Hacks, définit le travail en profondeur comme des « activités professionnelles menées dans un état de concentration absolue qui pousse vos capacités cognitives jusqu’à leurs limites. Ces efforts créent de la valeur, améliorent votre savoir-faire et sont difficiles à reproduire. » 


Selon l’expérience même de Cal Newport, trois à quatre heures de concentration interrompue et soigneusement ciblée, cinq jours par semaine, peuvent déboucher sur de précieux résultats, ce qu’il appelle « son engagement en territoire profond ».


Mais le travail en profondeur résulte d’un effort conscient et exige que vous mettiez en place les conditions qui vont favoriser ce dernier : vous devrez vous organiser en amont pour bénéficier de longs créneaux de travail sans interruption. Cela nécessite de couper complètement avec l’extérieur et de déconnecter. Vous pourrez alors bloquer des créneaux de travail en profondeur dans votre agenda et les préserver de toute intrusion. 


Deep work : mode d'emploi, c'est parti !


Bon mardi, et bon épisode 🎧


Pour aller plus loin : 



----------


Mon mail : diane@tempsetequilibre.com 


Retrouvez-moi sur :


Share

Embed

You may also like

Description

Dans son livre Deep work, Cal Newport, professeur d’informatique à l’université de Georgetown et auteur du blog Study Hacks, définit le travail en profondeur comme des « activités professionnelles menées dans un état de concentration absolue qui pousse vos capacités cognitives jusqu’à leurs limites. Ces efforts créent de la valeur, améliorent votre savoir-faire et sont difficiles à reproduire. » 


Selon l’expérience même de Cal Newport, trois à quatre heures de concentration interrompue et soigneusement ciblée, cinq jours par semaine, peuvent déboucher sur de précieux résultats, ce qu’il appelle « son engagement en territoire profond ».


Mais le travail en profondeur résulte d’un effort conscient et exige que vous mettiez en place les conditions qui vont favoriser ce dernier : vous devrez vous organiser en amont pour bénéficier de longs créneaux de travail sans interruption. Cela nécessite de couper complètement avec l’extérieur et de déconnecter. Vous pourrez alors bloquer des créneaux de travail en profondeur dans votre agenda et les préserver de toute intrusion. 


Deep work : mode d'emploi, c'est parti !


Bon mardi, et bon épisode 🎧


Pour aller plus loin : 



----------


Mon mail : diane@tempsetequilibre.com 


Retrouvez-moi sur :


Description

Dans son livre Deep work, Cal Newport, professeur d’informatique à l’université de Georgetown et auteur du blog Study Hacks, définit le travail en profondeur comme des « activités professionnelles menées dans un état de concentration absolue qui pousse vos capacités cognitives jusqu’à leurs limites. Ces efforts créent de la valeur, améliorent votre savoir-faire et sont difficiles à reproduire. » 


Selon l’expérience même de Cal Newport, trois à quatre heures de concentration interrompue et soigneusement ciblée, cinq jours par semaine, peuvent déboucher sur de précieux résultats, ce qu’il appelle « son engagement en territoire profond ».


Mais le travail en profondeur résulte d’un effort conscient et exige que vous mettiez en place les conditions qui vont favoriser ce dernier : vous devrez vous organiser en amont pour bénéficier de longs créneaux de travail sans interruption. Cela nécessite de couper complètement avec l’extérieur et de déconnecter. Vous pourrez alors bloquer des créneaux de travail en profondeur dans votre agenda et les préserver de toute intrusion. 


Deep work : mode d'emploi, c'est parti !


Bon mardi, et bon épisode 🎧


Pour aller plus loin : 



----------


Mon mail : diane@tempsetequilibre.com 


Retrouvez-moi sur :


Share

Embed

You may also like