undefined cover
undefined cover
EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE cover
EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE cover
The Good Place

EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE

EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE

1h07 |11/11/2021
Play
undefined cover
undefined cover
EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE cover
EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE cover
The Good Place

EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE

EPISODE 22 / PERE BARTHELEMY PRÊTRE

1h07 |11/11/2021
Play

Description

 Je le dis souvent, j’aime tous mes invités, chaque rencontre est singulière, mais c’est vrai que certaines d’entre elles me marquent plus que d’autres.  


Le père Barthélémy en fait partie.  


Je suis heureuse de l’avoir rencontré parce que pour tout vous dire, outre le fait que je ne suis pas catholique, jamais dans mon parcours je n’aurai imaginé en arriver là. Et ce que je trouve encore plus génial, c’est que c’est Augustin, de Michel et Augustin, que je ne connais pas qui m’a recommandé de contacter Barthélémy. J’ai pas sauté de joie tout de suite, mais passé l’effet de surprise de « tu peux appeler le père Barthelemy de ma part » j’ai trouvé l’idée aussi inattendue qu’extraordinaire. 

Voilà, c’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de parler à un curé de paroisse !


Je suis donc très fière de vous partager cet épisode, parce que sortir des sentiers battus est pour moi un mode de fonctionnement très naturel et que j’espère que c’est pour ca que vous revenez chaque semaine un peu plus nombreux écouter The Good Place. 


Dans cet entretien, Barthélémy témoigne avec beaucoup de sincérité et de douceur de son quotidien avec ses frères, sa croyance, sa communauté, la place qu’il donne à l’Evangile (la Bonne Nouvelle) et bien sur sa vocation, les doutes qui l’ont accompagné et le parcours qui l’a amené jusqu’à la paroisse sainte Cécile à Boulogne Billancourt.


Un peu plus d’un mois après la parution du rapport Sauvé, nous avons décidé d’un commun accord de ne pas en parler. The Good Place est un podcast qui s’ouvre à tous les métiers et tous les parcours avec bienveillance. Ici toutes les questions sont libres d’être posées, je ne me sens toutefois pas légitime pour rentrer dans cette douloureuse polémique.  Nous évoquons simplement le sujet à la 57 ème minute. 


En ce qui me concerne, cette rencontre m’a sérieusement fait réfléchir à mon rapport à la religion et à l’image que j’en avais jusque-là. J’espère que ca vous donnera vous aussi envie d’y accorder peut être un peu plus d’attention. 


Allez sortez les chapelets, on part à la messe !  

Description

 Je le dis souvent, j’aime tous mes invités, chaque rencontre est singulière, mais c’est vrai que certaines d’entre elles me marquent plus que d’autres.  


Le père Barthélémy en fait partie.  


Je suis heureuse de l’avoir rencontré parce que pour tout vous dire, outre le fait que je ne suis pas catholique, jamais dans mon parcours je n’aurai imaginé en arriver là. Et ce que je trouve encore plus génial, c’est que c’est Augustin, de Michel et Augustin, que je ne connais pas qui m’a recommandé de contacter Barthélémy. J’ai pas sauté de joie tout de suite, mais passé l’effet de surprise de « tu peux appeler le père Barthelemy de ma part » j’ai trouvé l’idée aussi inattendue qu’extraordinaire. 

Voilà, c’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de parler à un curé de paroisse !


Je suis donc très fière de vous partager cet épisode, parce que sortir des sentiers battus est pour moi un mode de fonctionnement très naturel et que j’espère que c’est pour ca que vous revenez chaque semaine un peu plus nombreux écouter The Good Place. 


Dans cet entretien, Barthélémy témoigne avec beaucoup de sincérité et de douceur de son quotidien avec ses frères, sa croyance, sa communauté, la place qu’il donne à l’Evangile (la Bonne Nouvelle) et bien sur sa vocation, les doutes qui l’ont accompagné et le parcours qui l’a amené jusqu’à la paroisse sainte Cécile à Boulogne Billancourt.


Un peu plus d’un mois après la parution du rapport Sauvé, nous avons décidé d’un commun accord de ne pas en parler. The Good Place est un podcast qui s’ouvre à tous les métiers et tous les parcours avec bienveillance. Ici toutes les questions sont libres d’être posées, je ne me sens toutefois pas légitime pour rentrer dans cette douloureuse polémique.  Nous évoquons simplement le sujet à la 57 ème minute. 


En ce qui me concerne, cette rencontre m’a sérieusement fait réfléchir à mon rapport à la religion et à l’image que j’en avais jusque-là. J’espère que ca vous donnera vous aussi envie d’y accorder peut être un peu plus d’attention. 


Allez sortez les chapelets, on part à la messe !  

Share

Embed

You may also like

Description

 Je le dis souvent, j’aime tous mes invités, chaque rencontre est singulière, mais c’est vrai que certaines d’entre elles me marquent plus que d’autres.  


Le père Barthélémy en fait partie.  


Je suis heureuse de l’avoir rencontré parce que pour tout vous dire, outre le fait que je ne suis pas catholique, jamais dans mon parcours je n’aurai imaginé en arriver là. Et ce que je trouve encore plus génial, c’est que c’est Augustin, de Michel et Augustin, que je ne connais pas qui m’a recommandé de contacter Barthélémy. J’ai pas sauté de joie tout de suite, mais passé l’effet de surprise de « tu peux appeler le père Barthelemy de ma part » j’ai trouvé l’idée aussi inattendue qu’extraordinaire. 

Voilà, c’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de parler à un curé de paroisse !


Je suis donc très fière de vous partager cet épisode, parce que sortir des sentiers battus est pour moi un mode de fonctionnement très naturel et que j’espère que c’est pour ca que vous revenez chaque semaine un peu plus nombreux écouter The Good Place. 


Dans cet entretien, Barthélémy témoigne avec beaucoup de sincérité et de douceur de son quotidien avec ses frères, sa croyance, sa communauté, la place qu’il donne à l’Evangile (la Bonne Nouvelle) et bien sur sa vocation, les doutes qui l’ont accompagné et le parcours qui l’a amené jusqu’à la paroisse sainte Cécile à Boulogne Billancourt.


Un peu plus d’un mois après la parution du rapport Sauvé, nous avons décidé d’un commun accord de ne pas en parler. The Good Place est un podcast qui s’ouvre à tous les métiers et tous les parcours avec bienveillance. Ici toutes les questions sont libres d’être posées, je ne me sens toutefois pas légitime pour rentrer dans cette douloureuse polémique.  Nous évoquons simplement le sujet à la 57 ème minute. 


En ce qui me concerne, cette rencontre m’a sérieusement fait réfléchir à mon rapport à la religion et à l’image que j’en avais jusque-là. J’espère que ca vous donnera vous aussi envie d’y accorder peut être un peu plus d’attention. 


Allez sortez les chapelets, on part à la messe !  

Description

 Je le dis souvent, j’aime tous mes invités, chaque rencontre est singulière, mais c’est vrai que certaines d’entre elles me marquent plus que d’autres.  


Le père Barthélémy en fait partie.  


Je suis heureuse de l’avoir rencontré parce que pour tout vous dire, outre le fait que je ne suis pas catholique, jamais dans mon parcours je n’aurai imaginé en arriver là. Et ce que je trouve encore plus génial, c’est que c’est Augustin, de Michel et Augustin, que je ne connais pas qui m’a recommandé de contacter Barthélémy. J’ai pas sauté de joie tout de suite, mais passé l’effet de surprise de « tu peux appeler le père Barthelemy de ma part » j’ai trouvé l’idée aussi inattendue qu’extraordinaire. 

Voilà, c’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de parler à un curé de paroisse !


Je suis donc très fière de vous partager cet épisode, parce que sortir des sentiers battus est pour moi un mode de fonctionnement très naturel et que j’espère que c’est pour ca que vous revenez chaque semaine un peu plus nombreux écouter The Good Place. 


Dans cet entretien, Barthélémy témoigne avec beaucoup de sincérité et de douceur de son quotidien avec ses frères, sa croyance, sa communauté, la place qu’il donne à l’Evangile (la Bonne Nouvelle) et bien sur sa vocation, les doutes qui l’ont accompagné et le parcours qui l’a amené jusqu’à la paroisse sainte Cécile à Boulogne Billancourt.


Un peu plus d’un mois après la parution du rapport Sauvé, nous avons décidé d’un commun accord de ne pas en parler. The Good Place est un podcast qui s’ouvre à tous les métiers et tous les parcours avec bienveillance. Ici toutes les questions sont libres d’être posées, je ne me sens toutefois pas légitime pour rentrer dans cette douloureuse polémique.  Nous évoquons simplement le sujet à la 57 ème minute. 


En ce qui me concerne, cette rencontre m’a sérieusement fait réfléchir à mon rapport à la religion et à l’image que j’en avais jusque-là. J’espère que ca vous donnera vous aussi envie d’y accorder peut être un peu plus d’attention. 


Allez sortez les chapelets, on part à la messe !  

Share

Embed

You may also like