Lovesexy : Et la lumière fut ! cover
Lovesexy : Et la lumière fut ! cover
Violet - Le Podcast sur Prince et le Minneapolis Sound

Lovesexy : Et la lumière fut !

Lovesexy : Et la lumière fut !

3h26 |25/01/2021
Listen
Lovesexy : Et la lumière fut ! cover
Lovesexy : Et la lumière fut ! cover
Violet - Le Podcast sur Prince et le Minneapolis Sound

Lovesexy : Et la lumière fut !

Lovesexy : Et la lumière fut !

3h26 |25/01/2021
Listen

Description

La destruction du Black album, raconté dans l'épisode 10, n'a pas laissé Prince indemne. Comme pour racheter son âme il se devait de proposer une oeuvre radicalement opposée. Et cela de manière magistrale, à travers, une fois encore, un concept maitrisé de bout en bout. Des messages subliminaux, à l'obligation d'écouter le disque dans son intégralité en passant par des concerts de plus de 3 heures, l'ére Lovesexy marque probablement la fin de l'age d'or de Prince. 

Description

La destruction du Black album, raconté dans l'épisode 10, n'a pas laissé Prince indemne. Comme pour racheter son âme il se devait de proposer une oeuvre radicalement opposée. Et cela de manière magistrale, à travers, une fois encore, un concept maitrisé de bout en bout. Des messages subliminaux, à l'obligation d'écouter le disque dans son intégralité en passant par des concerts de plus de 3 heures, l'ére Lovesexy marque probablement la fin de l'age d'or de Prince. 

Share

Embed

You may also like

Description

La destruction du Black album, raconté dans l'épisode 10, n'a pas laissé Prince indemne. Comme pour racheter son âme il se devait de proposer une oeuvre radicalement opposée. Et cela de manière magistrale, à travers, une fois encore, un concept maitrisé de bout en bout. Des messages subliminaux, à l'obligation d'écouter le disque dans son intégralité en passant par des concerts de plus de 3 heures, l'ére Lovesexy marque probablement la fin de l'age d'or de Prince. 

Description

La destruction du Black album, raconté dans l'épisode 10, n'a pas laissé Prince indemne. Comme pour racheter son âme il se devait de proposer une oeuvre radicalement opposée. Et cela de manière magistrale, à travers, une fois encore, un concept maitrisé de bout en bout. Des messages subliminaux, à l'obligation d'écouter le disque dans son intégralité en passant par des concerts de plus de 3 heures, l'ére Lovesexy marque probablement la fin de l'age d'or de Prince. 

Share

Embed

You may also like