A Parte

Anne-Sophie Novel, elle interroge les médias, le monde et nous

Anne-Sophie Novel, elle interroge les médias, le monde et nous

26min |18/04/2019
Listen
A Parte

Anne-Sophie Novel, elle interroge les médias, le monde et nous

Anne-Sophie Novel, elle interroge les médias, le monde et nous

26min |18/04/2019
Listen

Description

Tout part d’une envie de partager avec le public sa passion de l’information, de montrer que la défiance vis-à-vis des médias peut être dangereuse et même nous empêcher de faire société. Ce devait être un livre et finalement le format documentaire s’est imposé. Anne-Sophie Novel, journaliste de l’écrit, s’est donc lancée dans une grande aventure où il lui a fallu penser en images, rédiger un synopsis et financer son projet pour faire exister “Les Médias, le monde et moi”.

Comment crée-t-on un documentaire quand les chaînes de télévision ne sont pas prêtes à l’acheter ? Comment le diffuse-t-on, le fait-on exister ? Comment implique-t-on le public ? “Les Médias, le Monde et moi” existe aujourd’hui en version courte, 52 minutes en français et en anglais, et version longue de 70 minutes. Il a été diffusé à la télévision belge et peut-être bientôt dans d’autres pays. Sera-t-il finalement programmé sur une grande chaîne française ?

Anne-Sophie Novel nous entraîne avec ce film, né de son envie et de sa ténacité, dans une aventure qui raconte en elle-même beaucoup de choses sur le monde des médias d’aujourd’hui.

Découvrez "Les Médias, le monde et moi" sur :


Et suivez le travail d'Anne-Sophie Novel sur Ginkio

-----

Pour vous repérer : 

02:54 Le documentaire interroge notre rapport à l’info, la façon dont on s’implique dans le monde tout simplement

03:45 C’était une façon d’impliquer le public, pourquoi la défiance peut être dangereuse. On ne s’informe plus comme avant et on ne fait plus société comme avant non plus. 

09:37 Le “et moi” a failli être “et nous”. Dans la communauté on a dit on sait que c’est toi mais aussi “et moi” moi public.

14:00 Trouver un mode de diffusion hors les clous. Ce sera à nous de trouver ce chemin-là.

16:55 Plein de choses à dire, je ferai beaucoup mieux sur le prochain. On est content d’arriver au résultat espéré que les gens se posent des questions. 

21:15 Si la télé en France nous prend pas, ça fera partie de notre histoire. C’est quoi respecter une case dans un monde où tout part en vrille? C’est une vraie question que je pose.

24:56 Plein de jeunes viennent voir le film. Ecole ou pas école je sais pas, apprendre les fondamentaux du journalisme, avoir une bonne culture générale, se spécialiser.

-----

Crédits :

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Description

Tout part d’une envie de partager avec le public sa passion de l’information, de montrer que la défiance vis-à-vis des médias peut être dangereuse et même nous empêcher de faire société. Ce devait être un livre et finalement le format documentaire s’est imposé. Anne-Sophie Novel, journaliste de l’écrit, s’est donc lancée dans une grande aventure où il lui a fallu penser en images, rédiger un synopsis et financer son projet pour faire exister “Les Médias, le monde et moi”.

Comment crée-t-on un documentaire quand les chaînes de télévision ne sont pas prêtes à l’acheter ? Comment le diffuse-t-on, le fait-on exister ? Comment implique-t-on le public ? “Les Médias, le Monde et moi” existe aujourd’hui en version courte, 52 minutes en français et en anglais, et version longue de 70 minutes. Il a été diffusé à la télévision belge et peut-être bientôt dans d’autres pays. Sera-t-il finalement programmé sur une grande chaîne française ?

Anne-Sophie Novel nous entraîne avec ce film, né de son envie et de sa ténacité, dans une aventure qui raconte en elle-même beaucoup de choses sur le monde des médias d’aujourd’hui.

Découvrez "Les Médias, le monde et moi" sur :


Et suivez le travail d'Anne-Sophie Novel sur Ginkio

-----

Pour vous repérer : 

02:54 Le documentaire interroge notre rapport à l’info, la façon dont on s’implique dans le monde tout simplement

03:45 C’était une façon d’impliquer le public, pourquoi la défiance peut être dangereuse. On ne s’informe plus comme avant et on ne fait plus société comme avant non plus. 

09:37 Le “et moi” a failli être “et nous”. Dans la communauté on a dit on sait que c’est toi mais aussi “et moi” moi public.

14:00 Trouver un mode de diffusion hors les clous. Ce sera à nous de trouver ce chemin-là.

16:55 Plein de choses à dire, je ferai beaucoup mieux sur le prochain. On est content d’arriver au résultat espéré que les gens se posent des questions. 

21:15 Si la télé en France nous prend pas, ça fera partie de notre histoire. C’est quoi respecter une case dans un monde où tout part en vrille? C’est une vraie question que je pose.

24:56 Plein de jeunes viennent voir le film. Ecole ou pas école je sais pas, apprendre les fondamentaux du journalisme, avoir une bonne culture générale, se spécialiser.

-----

Crédits :

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Share

Embed

To listen also

Description

Tout part d’une envie de partager avec le public sa passion de l’information, de montrer que la défiance vis-à-vis des médias peut être dangereuse et même nous empêcher de faire société. Ce devait être un livre et finalement le format documentaire s’est imposé. Anne-Sophie Novel, journaliste de l’écrit, s’est donc lancée dans une grande aventure où il lui a fallu penser en images, rédiger un synopsis et financer son projet pour faire exister “Les Médias, le monde et moi”.

Comment crée-t-on un documentaire quand les chaînes de télévision ne sont pas prêtes à l’acheter ? Comment le diffuse-t-on, le fait-on exister ? Comment implique-t-on le public ? “Les Médias, le Monde et moi” existe aujourd’hui en version courte, 52 minutes en français et en anglais, et version longue de 70 minutes. Il a été diffusé à la télévision belge et peut-être bientôt dans d’autres pays. Sera-t-il finalement programmé sur une grande chaîne française ?

Anne-Sophie Novel nous entraîne avec ce film, né de son envie et de sa ténacité, dans une aventure qui raconte en elle-même beaucoup de choses sur le monde des médias d’aujourd’hui.

Découvrez "Les Médias, le monde et moi" sur :


Et suivez le travail d'Anne-Sophie Novel sur Ginkio

-----

Pour vous repérer : 

02:54 Le documentaire interroge notre rapport à l’info, la façon dont on s’implique dans le monde tout simplement

03:45 C’était une façon d’impliquer le public, pourquoi la défiance peut être dangereuse. On ne s’informe plus comme avant et on ne fait plus société comme avant non plus. 

09:37 Le “et moi” a failli être “et nous”. Dans la communauté on a dit on sait que c’est toi mais aussi “et moi” moi public.

14:00 Trouver un mode de diffusion hors les clous. Ce sera à nous de trouver ce chemin-là.

16:55 Plein de choses à dire, je ferai beaucoup mieux sur le prochain. On est content d’arriver au résultat espéré que les gens se posent des questions. 

21:15 Si la télé en France nous prend pas, ça fera partie de notre histoire. C’est quoi respecter une case dans un monde où tout part en vrille? C’est une vraie question que je pose.

24:56 Plein de jeunes viennent voir le film. Ecole ou pas école je sais pas, apprendre les fondamentaux du journalisme, avoir une bonne culture générale, se spécialiser.

-----

Crédits :

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Description

Tout part d’une envie de partager avec le public sa passion de l’information, de montrer que la défiance vis-à-vis des médias peut être dangereuse et même nous empêcher de faire société. Ce devait être un livre et finalement le format documentaire s’est imposé. Anne-Sophie Novel, journaliste de l’écrit, s’est donc lancée dans une grande aventure où il lui a fallu penser en images, rédiger un synopsis et financer son projet pour faire exister “Les Médias, le monde et moi”.

Comment crée-t-on un documentaire quand les chaînes de télévision ne sont pas prêtes à l’acheter ? Comment le diffuse-t-on, le fait-on exister ? Comment implique-t-on le public ? “Les Médias, le Monde et moi” existe aujourd’hui en version courte, 52 minutes en français et en anglais, et version longue de 70 minutes. Il a été diffusé à la télévision belge et peut-être bientôt dans d’autres pays. Sera-t-il finalement programmé sur une grande chaîne française ?

Anne-Sophie Novel nous entraîne avec ce film, né de son envie et de sa ténacité, dans une aventure qui raconte en elle-même beaucoup de choses sur le monde des médias d’aujourd’hui.

Découvrez "Les Médias, le monde et moi" sur :


Et suivez le travail d'Anne-Sophie Novel sur Ginkio

-----

Pour vous repérer : 

02:54 Le documentaire interroge notre rapport à l’info, la façon dont on s’implique dans le monde tout simplement

03:45 C’était une façon d’impliquer le public, pourquoi la défiance peut être dangereuse. On ne s’informe plus comme avant et on ne fait plus société comme avant non plus. 

09:37 Le “et moi” a failli être “et nous”. Dans la communauté on a dit on sait que c’est toi mais aussi “et moi” moi public.

14:00 Trouver un mode de diffusion hors les clous. Ce sera à nous de trouver ce chemin-là.

16:55 Plein de choses à dire, je ferai beaucoup mieux sur le prochain. On est content d’arriver au résultat espéré que les gens se posent des questions. 

21:15 Si la télé en France nous prend pas, ça fera partie de notre histoire. C’est quoi respecter une case dans un monde où tout part en vrille? C’est une vraie question que je pose.

24:56 Plein de jeunes viennent voir le film. Ecole ou pas école je sais pas, apprendre les fondamentaux du journalisme, avoir une bonne culture générale, se spécialiser.

-----

Crédits :

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Share

Embed

To listen also