A Parte

Donner de la voix aux 18-35 ans via Messenger, avec Léonore de Roquefeuil

Donner de la voix aux 18-35 ans via Messenger, avec Léonore de Roquefeuil

31min |21/11/2019
Listen
A Parte

Donner de la voix aux 18-35 ans via Messenger, avec Léonore de Roquefeuil

Donner de la voix aux 18-35 ans via Messenger, avec Léonore de Roquefeuil

31min |21/11/2019
Listen

Description

Réconcilier la génération des 18-35 ans avec la politique. Avec un grand P. Voilà l’ambition affichée de Voxe et de sa présidente, Léonore de Roquefeuil. 

À travers différents outils, le média créé il y a 5 ans tente d’informer ceux qui correspondent à la case “jeune” dans la pyramide des âges. Mais pas seulement. Il veut aussi les faire réagir et les faire participer. Après avoir mis en place des comparateurs électoraux pendant les deux dernières présidentielles, Voxe a développé un chatbot sur Messenger qui a permis davantage d’interaction et d’engagement. Il ne fallait plus seulement que les utilisateurs puissent se positionner sur un programme établi, mais qu’ils puissent aussi dire de quoi ils voulaient que les candidats parlent. Bottom-up, comme disent les Américains, chez qui Voxe a atterri il y a peu, puisque le média est incubé dans le “start-up garage” de Facebook, à Station F à Paris. 

Dans cet épisode d’A Parte, Léonore de Roquefeuil nous parle des résultats obtenus par Voxe, de la question des données et de leur analyse, des événements IRL toujours indispensables et de l’engagement des jeunes femmes dans la vie politique et civique. Un signal faible, et non des moindres, que le travail de Voxe a permis de mettre à jour.

-----

Pour aller plus loin

-----

Crédits : 

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Description

Réconcilier la génération des 18-35 ans avec la politique. Avec un grand P. Voilà l’ambition affichée de Voxe et de sa présidente, Léonore de Roquefeuil. 

À travers différents outils, le média créé il y a 5 ans tente d’informer ceux qui correspondent à la case “jeune” dans la pyramide des âges. Mais pas seulement. Il veut aussi les faire réagir et les faire participer. Après avoir mis en place des comparateurs électoraux pendant les deux dernières présidentielles, Voxe a développé un chatbot sur Messenger qui a permis davantage d’interaction et d’engagement. Il ne fallait plus seulement que les utilisateurs puissent se positionner sur un programme établi, mais qu’ils puissent aussi dire de quoi ils voulaient que les candidats parlent. Bottom-up, comme disent les Américains, chez qui Voxe a atterri il y a peu, puisque le média est incubé dans le “start-up garage” de Facebook, à Station F à Paris. 

Dans cet épisode d’A Parte, Léonore de Roquefeuil nous parle des résultats obtenus par Voxe, de la question des données et de leur analyse, des événements IRL toujours indispensables et de l’engagement des jeunes femmes dans la vie politique et civique. Un signal faible, et non des moindres, que le travail de Voxe a permis de mettre à jour.

-----

Pour aller plus loin

-----

Crédits : 

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Share

Embed

To listen also

Description

Réconcilier la génération des 18-35 ans avec la politique. Avec un grand P. Voilà l’ambition affichée de Voxe et de sa présidente, Léonore de Roquefeuil. 

À travers différents outils, le média créé il y a 5 ans tente d’informer ceux qui correspondent à la case “jeune” dans la pyramide des âges. Mais pas seulement. Il veut aussi les faire réagir et les faire participer. Après avoir mis en place des comparateurs électoraux pendant les deux dernières présidentielles, Voxe a développé un chatbot sur Messenger qui a permis davantage d’interaction et d’engagement. Il ne fallait plus seulement que les utilisateurs puissent se positionner sur un programme établi, mais qu’ils puissent aussi dire de quoi ils voulaient que les candidats parlent. Bottom-up, comme disent les Américains, chez qui Voxe a atterri il y a peu, puisque le média est incubé dans le “start-up garage” de Facebook, à Station F à Paris. 

Dans cet épisode d’A Parte, Léonore de Roquefeuil nous parle des résultats obtenus par Voxe, de la question des données et de leur analyse, des événements IRL toujours indispensables et de l’engagement des jeunes femmes dans la vie politique et civique. Un signal faible, et non des moindres, que le travail de Voxe a permis de mettre à jour.

-----

Pour aller plus loin

-----

Crédits : 

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Description

Réconcilier la génération des 18-35 ans avec la politique. Avec un grand P. Voilà l’ambition affichée de Voxe et de sa présidente, Léonore de Roquefeuil. 

À travers différents outils, le média créé il y a 5 ans tente d’informer ceux qui correspondent à la case “jeune” dans la pyramide des âges. Mais pas seulement. Il veut aussi les faire réagir et les faire participer. Après avoir mis en place des comparateurs électoraux pendant les deux dernières présidentielles, Voxe a développé un chatbot sur Messenger qui a permis davantage d’interaction et d’engagement. Il ne fallait plus seulement que les utilisateurs puissent se positionner sur un programme établi, mais qu’ils puissent aussi dire de quoi ils voulaient que les candidats parlent. Bottom-up, comme disent les Américains, chez qui Voxe a atterri il y a peu, puisque le média est incubé dans le “start-up garage” de Facebook, à Station F à Paris. 

Dans cet épisode d’A Parte, Léonore de Roquefeuil nous parle des résultats obtenus par Voxe, de la question des données et de leur analyse, des événements IRL toujours indispensables et de l’engagement des jeunes femmes dans la vie politique et civique. Un signal faible, et non des moindres, que le travail de Voxe a permis de mettre à jour.

-----

Pour aller plus loin

-----

Crédits : 

Réalisateur.rice.s : Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold

Réalisation et post-production : Raphaël Bellon

Design graphique : Benjamin Laible 

Communication : Laurie Lejeune

Générique et habillage sonore : Boris Laible

Production : Ginkio

Share

Embed

To listen also