image Le concept de généalogie

Comme en passant

Le concept de généalogie

48min | 2019-2-28

image header Le concept de généalogie

Description

Saison 4 Episode 4

Peut-être avez-vous, un jour, entendu parler de « généalogie » dans un sens un peu étrange, en-dehors de son usage habituel, lors de votre cours de philosophie en terminale par exemple, ou plus tard et seulement d’ailleurs en référence au titre d’un livre du philosophe Nietzsche, Zur Genealogie der Moral. Eine Streitschrift ou en français, La Généalogie de la morale. Un écrit polémique. Dans cet épisode de Comme en passant, le quatrième de la saison 4, nous ferons un tour du côté du texte et de son interprétation par Gilles Deleuze, notamment dans Nietzsche et la philosophie.

Critique, évaluation : qu’est-ce que la généalogie ?

En quoi le philosophe est-il un généalogiste ? On le croyait juge, chercheur de vérité, etc. mais Nietzsche nous le propose historien ou autre chose, généalogiste… Qu’est-ce que ça signifie ?

Pourquoi je m’intéresse à ce sujet ?

Normalement, tout auditeur de Comme en passant (big up) sait que ma démarche n’est pas celle d’un vulgarisateur qui tire de son chapeau un sujet de façon aléatoire pour en dire « tout ce qu’il y a à dire ». Si je vous parle de généalogie chez Nietzsche, c’est pour faire un brin de parcours ensemble. Autant il est assez facile de résumer le thème du texte de Nietzsche, autant il me paraît beaucoup plus difficile d’en comprendre la démarche. Nietzsche ne fait pas un essai « contre la morale », il fait la généalogie de la morale. Cette démarche ou méthode, ou on ne sait pas encore, va modifier considérablement la manière de faire de la philosophie, en tout cas, je parie que Nietzsche avait ça en projet. Deleuze dit d’ailleurs que la philosophie de son époque est encore tributaire de Nietzsche. Pas qu’on soit devenu nietzschéen, mais que nous ne pouvons plus penser désormais comme avant Nietzsche. On ne peut pas faire comme si cet Allemand à la grosse moustache et au regard sombre n’avait pas existé.

On peut toujours dire qu’on n’est pas d’accord avec ce qu’il écrit, ou feindre de comprendre alors qu’il n’avance qu’une hypothèse parmi d’autres sur la morale, mais on ne peut pas nier cette généalogie et faire comme si ce texte n’avait pas tout changé.

Support us

To listen also