undefined cover
undefined cover
La tortue bavarde_Conte indien cover
La tortue bavarde_Conte indien cover
Contes merveilleux pour enfants

La tortue bavarde_Conte indien

La tortue bavarde_Conte indien

04min |20/04/2024|

606

Play
undefined cover
undefined cover
La tortue bavarde_Conte indien cover
La tortue bavarde_Conte indien cover
Contes merveilleux pour enfants

La tortue bavarde_Conte indien

La tortue bavarde_Conte indien

04min |20/04/2024|

606

Play

Description

La tortue bavarde_Conte indien


Lu par Fabienne Prost


Un joli conte indien, qui donne une leçon de morale. Qui parle trop, finit mal.


Pour des enfants à partir de 7 ans.


Pour écouter le conte, voici le smartlink:

https://smartlink.ausha.co/contes-merveilleux-pour-enfants


Pour contribuer au travail gratuit que j'offre sur ce podcast, vous pouvez aussi aller acheter des livres audio Caracolivres www.caracolivreseditions.com sur les plateformes de livres audio comme Audible, Kobo etc car je ne pourrais pas maintenir la gratuité indéfiniment.


Vous pouvez aussi partager l'adresse du lien, aller sur Apple podcasts, et mettre des étoiles.






Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Les éditions Caracolivre présentent Contes merveilleux pour enfants Lus par Fabienne Prost La Tortue Bavarde Le futur Bouddha naquit autrefois dans la famille d'un ministre, lorsque Brahmadatta régnait à Bénarès. Et lorsqu'il grandit, il devint le conseiller du roi dans les domaines temporels et spirituels. Or ce roi était très bavard. Lorsqu'il parlait, les autres ne pouvaient pas placer un mot. Et son enseignant, le futur Bouddha, voulant remédier à sa manie de trop parler, cherchait constamment des solutions, sans y parvenir. À cette époque, vivait dans un étang des montagnes de l'Himalaya une tortue. De jeunes canards sauvages qui venaient s'y nourrir se lièrent d'amitié avec elle. Et un jour, alors qu'ils étaient devenus très amis, ils lui dirent: Amie tortue, l'endroit où nous vivons, la grotte d'or du Mont-Beau, dans le pays de l'Himalaya, est un endroit charmant. Veux-tu y venir avec nous ? Mais comment puis-je y aller ? Nous pouvons t'y emmener, à condition que tu gardes le silence et que tu ne dises rien à personne. Oh, ça je peux le faire ! Emmenez-moi avec vous! C'est d'accord, dirent-ils. Et ils lui firent mordre un bâton qu'ils prirent chacun par une extrémité de leur bec et ils s'envolèrent. La voyant ainsi transportée par les canards sauvages, des villageois chrièrent.: deux canards sauvages transportent une tortue grâce à un bâton ! Alors la tortue voulut dire: si mes amis choisissent de me porter, qu'est-ce que cela vous fait, misérables esclaves ? Alors, au moment où les canards sauvages passaient au-dessus du palais du roi dans la ville de Bénarès, la tortue lâcha le bâton qu'elle mordait et tomba dans le patio et se fendit en deux. Et alors s'éleva un cri de toutes parts: une tortue est tombée dans le patio ! et elle s'est fendue en deux ! Le roi, qui se promenait avec son enseignant, le futur Bouddha, se rendit sur place, entouré de ses courtisans. Et en regardant la tortue, il lui demanda : Maître, comment se fait-il qu'elle soit tombée ici ? Le futur Bouddha pensa tout bas: pendant longtemps, j'ai cherché un moyen pour soigner le roi de son bavardage. Voyons, cette tortue a dû se lier d'amitié avec les canards sauvages. Ils ont dû lui faire mordre le bâton pour la transporter. Et ils ont volé dans les herbes pour l'emmener par les collines. Mais elle, elle a été incapable de tenir sa langue. Lorsqu'elle a entendu quelqu'un parler, elle a dû vouloir répondre. Et elle a lâché le bâton. Elle est tombée du ciel et elle a ainsi perdu la vie. Il dit... En vérité, ô roi, ceux qu'on appelle bavards, gens dont les paroles n'ont pas de fin, finissent de cette façon. Et il prononça ces versets: en vérité, la tortue s'est donnée la mort en ouvrant la bouche pour parler. Bien qu'elle tenait fermement le bâton, elle s'est tuée elle-même en disant un mot. La voici donc muette par la force. Prononcez des paroles sages, mesurées. Vous voyez comment, à cause de ces paroles excessives, la tortue s'est mise elle-même dans cette misérable situation ? Le roi comprit qu'il s'agissait de lui dont il parlait, et il dit: Ô maître, parlez-vous de nous ? Et l'enseignant Bodhisattva, futur Bouddha, parla ouvertement et dit: Ô grand roi, que ce soit toi ou n'importe qui d'autre, quiconque parle de façon excessive rencontre un malheur comme celui-ci. Et le roi se retint de parler désormais et devint un homme de peu de paroles.

Description

La tortue bavarde_Conte indien


Lu par Fabienne Prost


Un joli conte indien, qui donne une leçon de morale. Qui parle trop, finit mal.


Pour des enfants à partir de 7 ans.


Pour écouter le conte, voici le smartlink:

https://smartlink.ausha.co/contes-merveilleux-pour-enfants


Pour contribuer au travail gratuit que j'offre sur ce podcast, vous pouvez aussi aller acheter des livres audio Caracolivres www.caracolivreseditions.com sur les plateformes de livres audio comme Audible, Kobo etc car je ne pourrais pas maintenir la gratuité indéfiniment.


Vous pouvez aussi partager l'adresse du lien, aller sur Apple podcasts, et mettre des étoiles.






Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Les éditions Caracolivre présentent Contes merveilleux pour enfants Lus par Fabienne Prost La Tortue Bavarde Le futur Bouddha naquit autrefois dans la famille d'un ministre, lorsque Brahmadatta régnait à Bénarès. Et lorsqu'il grandit, il devint le conseiller du roi dans les domaines temporels et spirituels. Or ce roi était très bavard. Lorsqu'il parlait, les autres ne pouvaient pas placer un mot. Et son enseignant, le futur Bouddha, voulant remédier à sa manie de trop parler, cherchait constamment des solutions, sans y parvenir. À cette époque, vivait dans un étang des montagnes de l'Himalaya une tortue. De jeunes canards sauvages qui venaient s'y nourrir se lièrent d'amitié avec elle. Et un jour, alors qu'ils étaient devenus très amis, ils lui dirent: Amie tortue, l'endroit où nous vivons, la grotte d'or du Mont-Beau, dans le pays de l'Himalaya, est un endroit charmant. Veux-tu y venir avec nous ? Mais comment puis-je y aller ? Nous pouvons t'y emmener, à condition que tu gardes le silence et que tu ne dises rien à personne. Oh, ça je peux le faire ! Emmenez-moi avec vous! C'est d'accord, dirent-ils. Et ils lui firent mordre un bâton qu'ils prirent chacun par une extrémité de leur bec et ils s'envolèrent. La voyant ainsi transportée par les canards sauvages, des villageois chrièrent.: deux canards sauvages transportent une tortue grâce à un bâton ! Alors la tortue voulut dire: si mes amis choisissent de me porter, qu'est-ce que cela vous fait, misérables esclaves ? Alors, au moment où les canards sauvages passaient au-dessus du palais du roi dans la ville de Bénarès, la tortue lâcha le bâton qu'elle mordait et tomba dans le patio et se fendit en deux. Et alors s'éleva un cri de toutes parts: une tortue est tombée dans le patio ! et elle s'est fendue en deux ! Le roi, qui se promenait avec son enseignant, le futur Bouddha, se rendit sur place, entouré de ses courtisans. Et en regardant la tortue, il lui demanda : Maître, comment se fait-il qu'elle soit tombée ici ? Le futur Bouddha pensa tout bas: pendant longtemps, j'ai cherché un moyen pour soigner le roi de son bavardage. Voyons, cette tortue a dû se lier d'amitié avec les canards sauvages. Ils ont dû lui faire mordre le bâton pour la transporter. Et ils ont volé dans les herbes pour l'emmener par les collines. Mais elle, elle a été incapable de tenir sa langue. Lorsqu'elle a entendu quelqu'un parler, elle a dû vouloir répondre. Et elle a lâché le bâton. Elle est tombée du ciel et elle a ainsi perdu la vie. Il dit... En vérité, ô roi, ceux qu'on appelle bavards, gens dont les paroles n'ont pas de fin, finissent de cette façon. Et il prononça ces versets: en vérité, la tortue s'est donnée la mort en ouvrant la bouche pour parler. Bien qu'elle tenait fermement le bâton, elle s'est tuée elle-même en disant un mot. La voici donc muette par la force. Prononcez des paroles sages, mesurées. Vous voyez comment, à cause de ces paroles excessives, la tortue s'est mise elle-même dans cette misérable situation ? Le roi comprit qu'il s'agissait de lui dont il parlait, et il dit: Ô maître, parlez-vous de nous ? Et l'enseignant Bodhisattva, futur Bouddha, parla ouvertement et dit: Ô grand roi, que ce soit toi ou n'importe qui d'autre, quiconque parle de façon excessive rencontre un malheur comme celui-ci. Et le roi se retint de parler désormais et devint un homme de peu de paroles.

Share

Embed

You may also like

Description

La tortue bavarde_Conte indien


Lu par Fabienne Prost


Un joli conte indien, qui donne une leçon de morale. Qui parle trop, finit mal.


Pour des enfants à partir de 7 ans.


Pour écouter le conte, voici le smartlink:

https://smartlink.ausha.co/contes-merveilleux-pour-enfants


Pour contribuer au travail gratuit que j'offre sur ce podcast, vous pouvez aussi aller acheter des livres audio Caracolivres www.caracolivreseditions.com sur les plateformes de livres audio comme Audible, Kobo etc car je ne pourrais pas maintenir la gratuité indéfiniment.


Vous pouvez aussi partager l'adresse du lien, aller sur Apple podcasts, et mettre des étoiles.






Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Les éditions Caracolivre présentent Contes merveilleux pour enfants Lus par Fabienne Prost La Tortue Bavarde Le futur Bouddha naquit autrefois dans la famille d'un ministre, lorsque Brahmadatta régnait à Bénarès. Et lorsqu'il grandit, il devint le conseiller du roi dans les domaines temporels et spirituels. Or ce roi était très bavard. Lorsqu'il parlait, les autres ne pouvaient pas placer un mot. Et son enseignant, le futur Bouddha, voulant remédier à sa manie de trop parler, cherchait constamment des solutions, sans y parvenir. À cette époque, vivait dans un étang des montagnes de l'Himalaya une tortue. De jeunes canards sauvages qui venaient s'y nourrir se lièrent d'amitié avec elle. Et un jour, alors qu'ils étaient devenus très amis, ils lui dirent: Amie tortue, l'endroit où nous vivons, la grotte d'or du Mont-Beau, dans le pays de l'Himalaya, est un endroit charmant. Veux-tu y venir avec nous ? Mais comment puis-je y aller ? Nous pouvons t'y emmener, à condition que tu gardes le silence et que tu ne dises rien à personne. Oh, ça je peux le faire ! Emmenez-moi avec vous! C'est d'accord, dirent-ils. Et ils lui firent mordre un bâton qu'ils prirent chacun par une extrémité de leur bec et ils s'envolèrent. La voyant ainsi transportée par les canards sauvages, des villageois chrièrent.: deux canards sauvages transportent une tortue grâce à un bâton ! Alors la tortue voulut dire: si mes amis choisissent de me porter, qu'est-ce que cela vous fait, misérables esclaves ? Alors, au moment où les canards sauvages passaient au-dessus du palais du roi dans la ville de Bénarès, la tortue lâcha le bâton qu'elle mordait et tomba dans le patio et se fendit en deux. Et alors s'éleva un cri de toutes parts: une tortue est tombée dans le patio ! et elle s'est fendue en deux ! Le roi, qui se promenait avec son enseignant, le futur Bouddha, se rendit sur place, entouré de ses courtisans. Et en regardant la tortue, il lui demanda : Maître, comment se fait-il qu'elle soit tombée ici ? Le futur Bouddha pensa tout bas: pendant longtemps, j'ai cherché un moyen pour soigner le roi de son bavardage. Voyons, cette tortue a dû se lier d'amitié avec les canards sauvages. Ils ont dû lui faire mordre le bâton pour la transporter. Et ils ont volé dans les herbes pour l'emmener par les collines. Mais elle, elle a été incapable de tenir sa langue. Lorsqu'elle a entendu quelqu'un parler, elle a dû vouloir répondre. Et elle a lâché le bâton. Elle est tombée du ciel et elle a ainsi perdu la vie. Il dit... En vérité, ô roi, ceux qu'on appelle bavards, gens dont les paroles n'ont pas de fin, finissent de cette façon. Et il prononça ces versets: en vérité, la tortue s'est donnée la mort en ouvrant la bouche pour parler. Bien qu'elle tenait fermement le bâton, elle s'est tuée elle-même en disant un mot. La voici donc muette par la force. Prononcez des paroles sages, mesurées. Vous voyez comment, à cause de ces paroles excessives, la tortue s'est mise elle-même dans cette misérable situation ? Le roi comprit qu'il s'agissait de lui dont il parlait, et il dit: Ô maître, parlez-vous de nous ? Et l'enseignant Bodhisattva, futur Bouddha, parla ouvertement et dit: Ô grand roi, que ce soit toi ou n'importe qui d'autre, quiconque parle de façon excessive rencontre un malheur comme celui-ci. Et le roi se retint de parler désormais et devint un homme de peu de paroles.

Description

La tortue bavarde_Conte indien


Lu par Fabienne Prost


Un joli conte indien, qui donne une leçon de morale. Qui parle trop, finit mal.


Pour des enfants à partir de 7 ans.


Pour écouter le conte, voici le smartlink:

https://smartlink.ausha.co/contes-merveilleux-pour-enfants


Pour contribuer au travail gratuit que j'offre sur ce podcast, vous pouvez aussi aller acheter des livres audio Caracolivres www.caracolivreseditions.com sur les plateformes de livres audio comme Audible, Kobo etc car je ne pourrais pas maintenir la gratuité indéfiniment.


Vous pouvez aussi partager l'adresse du lien, aller sur Apple podcasts, et mettre des étoiles.






Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Les éditions Caracolivre présentent Contes merveilleux pour enfants Lus par Fabienne Prost La Tortue Bavarde Le futur Bouddha naquit autrefois dans la famille d'un ministre, lorsque Brahmadatta régnait à Bénarès. Et lorsqu'il grandit, il devint le conseiller du roi dans les domaines temporels et spirituels. Or ce roi était très bavard. Lorsqu'il parlait, les autres ne pouvaient pas placer un mot. Et son enseignant, le futur Bouddha, voulant remédier à sa manie de trop parler, cherchait constamment des solutions, sans y parvenir. À cette époque, vivait dans un étang des montagnes de l'Himalaya une tortue. De jeunes canards sauvages qui venaient s'y nourrir se lièrent d'amitié avec elle. Et un jour, alors qu'ils étaient devenus très amis, ils lui dirent: Amie tortue, l'endroit où nous vivons, la grotte d'or du Mont-Beau, dans le pays de l'Himalaya, est un endroit charmant. Veux-tu y venir avec nous ? Mais comment puis-je y aller ? Nous pouvons t'y emmener, à condition que tu gardes le silence et que tu ne dises rien à personne. Oh, ça je peux le faire ! Emmenez-moi avec vous! C'est d'accord, dirent-ils. Et ils lui firent mordre un bâton qu'ils prirent chacun par une extrémité de leur bec et ils s'envolèrent. La voyant ainsi transportée par les canards sauvages, des villageois chrièrent.: deux canards sauvages transportent une tortue grâce à un bâton ! Alors la tortue voulut dire: si mes amis choisissent de me porter, qu'est-ce que cela vous fait, misérables esclaves ? Alors, au moment où les canards sauvages passaient au-dessus du palais du roi dans la ville de Bénarès, la tortue lâcha le bâton qu'elle mordait et tomba dans le patio et se fendit en deux. Et alors s'éleva un cri de toutes parts: une tortue est tombée dans le patio ! et elle s'est fendue en deux ! Le roi, qui se promenait avec son enseignant, le futur Bouddha, se rendit sur place, entouré de ses courtisans. Et en regardant la tortue, il lui demanda : Maître, comment se fait-il qu'elle soit tombée ici ? Le futur Bouddha pensa tout bas: pendant longtemps, j'ai cherché un moyen pour soigner le roi de son bavardage. Voyons, cette tortue a dû se lier d'amitié avec les canards sauvages. Ils ont dû lui faire mordre le bâton pour la transporter. Et ils ont volé dans les herbes pour l'emmener par les collines. Mais elle, elle a été incapable de tenir sa langue. Lorsqu'elle a entendu quelqu'un parler, elle a dû vouloir répondre. Et elle a lâché le bâton. Elle est tombée du ciel et elle a ainsi perdu la vie. Il dit... En vérité, ô roi, ceux qu'on appelle bavards, gens dont les paroles n'ont pas de fin, finissent de cette façon. Et il prononça ces versets: en vérité, la tortue s'est donnée la mort en ouvrant la bouche pour parler. Bien qu'elle tenait fermement le bâton, elle s'est tuée elle-même en disant un mot. La voici donc muette par la force. Prononcez des paroles sages, mesurées. Vous voyez comment, à cause de ces paroles excessives, la tortue s'est mise elle-même dans cette misérable situation ? Le roi comprit qu'il s'agissait de lui dont il parlait, et il dit: Ô maître, parlez-vous de nous ? Et l'enseignant Bodhisattva, futur Bouddha, parla ouvertement et dit: Ô grand roi, que ce soit toi ou n'importe qui d'autre, quiconque parle de façon excessive rencontre un malheur comme celui-ci. Et le roi se retint de parler désormais et devint un homme de peu de paroles.

Share

Embed

You may also like